Un homme rongé par ses souvenirs amoureux tente de les comprendre et de les analyser. Un ange le regarde. Soutenez notre première création!

Large_schermata_02-2456351_alle_12.14.00

The project

"L’amour me rend comme fou, mais je ne communique pas avec la surnature, il n’y a en moi aucun sacré ; ma folie, simple déraison, est plate, voire invisible; au reste, totalement récupérée par la culture : elle ne fait pas peur."

Roland Barthes

 

Bien que souvent porté au pinacle, le moment de l’amour draine des sentiments et des attitudes qui ne feraient la fierté de personne en temps normal. La pièce proposée ici met en évidence la banalité et l’absurde qui caractérise l’amour. Le titre de la pièce condense la déchirure vécue par un protagoniste pris entre la nécessité impérieuse de sauver son histoire et un jugement lucide.

 

Dans son délire apprivoisé l'amoureux est conscient de sa bêtise mais il ne la censure pas.

Bien que le texte de la pièce est composé d’extraits littéraires, toute l’attention est portée à éviter une simple accumulation ; ces textes s’articulent entre eux pour former une mosaique qui se veut signifiante et percutante.

 

 

L'histoire

 

Le fil rouge de la pièce est un homme rongé par les souvenirs d’un amour passé, qui passe ses journées à écouter et à chantonner la même musique «Il combattimento di Tancredi e Clorinda » de Claudio Monteverdi. Ce madrigal raconte le combat de Tancrède, preux chevalier, contre Clorinde, une femme déguisée en soldat, dont il est amoureux. Tancrède, lors d’un duel acharné, la transperce, sans le savoir, de son épée. Ce combat répresente de manière emblématique la situation dans laquelle se trouve l’amoureux frustré: toujours partagé entre son envie de s’abandoner à l’expression de sa passion et la peur d’étouffer l’être aimé de par son désir de possession.

 

Dscn2998

 

 

Malgré cette ambiance romantique, le protagoniste tente de faire une anatomie de ses sentiments, de les sonder pour les comprendre et les solder. Il devient ici une sorte de chercheur, de professeur qui raconte avec detachement, froideur et cynisme ce qui se trame dans la tête des amoureux. Tout ce sur lequel nous ne sommes pas capable de mettre de mots est ici matière à analyse. Pour cela, le protagoniste évoque differents archétypes et des figures clé telles que celles de Clytemnestre ou de Phèdre. Tel un démiurge, il donne vie à d’autres comédiens qui illustrent, sous forme de saynètes, ses propos.

 

Dscn2338

 

 

Dscn2365

 

 

Prochaines représentations :

 

9 juin 2013 à 20h au Médiation Art Studio Théâtre, Paris

 

1, 2 et 3 juillet  à 21h au Théâtre de l'Orme

 

 

 

Dscn2361

 

 

L'équipe

 

Mise en scène: Camilla Pizzichillo et Brunella Bonetti

 

Avec : Samir Ben Said, Guillaume Blanchon, Murielle Lemarquand, Anais Vannier, Murielle Lemarquand, Ana Paula Paschoal, Johanna Pyneeandee, Luce Rebufa.

 

Assistante à la mise en scène : Andrea Giovanni Verga.

 

 

Schermata_02-2456350_alle_08.07.36

Samir Ben Said

 

 

2011-08-28-croisie_re_815

Murielle Lemarquand

 

 

Ana_paula_3-1

Ana Paula Paschoal

 

 

Book_eric_paul_13_3

Anais Vannier

 

 

Schermata_03-2456357_alle_15.13.49

Luce Rebufa

 

 

652_47017345898_5667_n

Johanna Pyneeandee

 

 

1926_1070405085421_6468_n

Guillaume Blanchon

 

16351_197708704920_4270457_n

Brunella Bonetti

 

316154_2383794239329_1448299013_n

Camilla Pizzichillo

 

 

 

Le site de la pièce

 

Contact : haied@hotmail.it

Why fund it?

- locations de salle pour les répétitions : 200 euros.

 

- locations de salle pour les representations : 500 euros.

 

- frais de communication : édition dossiers artistiques, affiches (30x40), flyers : 200 euros.

 

- achats liés à la scénographie (une échelle en bois, cinq chaises, accessoires divers) : 100 euros.

 

- location du matériel technique : 100 euros.

 

- achats de costumes des sept comédiens : 200 euros.

 

- droits SACEM/SACD : 150 euros.

 

 

Remerciements

 

Nous remercions très chaleureusement toutes celles et tous ceux qui auront la générosité de participer à notre KissKissBankBank et ce quelque soit le montant apporté !

 

Thumb_logo
Médée a demenagé

Créé en 2013 et basé à Paris, le collectif Médée a déménagé s'oriente vers la recherche contemporaine au travers de textes du répertoire théâtral et de créations.

Newest comments

Thumb_logo
Merci les amis !
Thumb_default
super projet!bravo à l'equipe!!!!
Thumb_default
CA a l'air vraiment génial!