Aidez-nous à améliorer l'oeuvre ! Grâce à votre financement nous pourrons mettre au montage le son de la perche et ainsi soigner les détails

Large_dscn0602-1442746402-1442746413

Présentation détaillée du projet

 

 

1915 trois hommes font connaissance dans les tranchées. Rien ou presque ne les rapproche. Pourtant la Grande Guerre va bousculer leur destin.

 

Drame absurde sur la 1ère Guerre Mondiale, ce film a été tourné en 15 jours dans le sud de la France et dure 29 minutes. Près de 300 bénévoles se sont manifestés pour figurer, mais aussi pour prêter du matériel militaire, des armes, des chevaux... Véritable événement, cette oeuvre évoque la trajectoire commune de 3 soldats ainsi que leur évolution physique (barbes, maladies) et mentale (folie, peur) durant 3 ans de guerres.

 

De 1914 à 1918, la patrie ouvre un compte. Plus d'un million et demi de ses enfants viendront y déposer les âmes, les esprits et leur corps. De gré ou de force, il doit bien y avoir une raison de combattre ou de déserter. Léonce, Paul, Fernand et les Huns feront comme les autres. Le temps de chercher, ils ne trouveront que la mort. L'absurde règne, les êtres crèvent, la guerre vit.

 

L'oeuvre correspond (dans l'esprit) et s'inspire des films et téléfilms suivants : 

​Les sentiers de la gloire Stanley Kubrick

Joyeux Noel Christian Carion

Les croix de bois Raymond Bernard

Le pantalon Yves Boisset

 

Mais aussi des livres suivants : 

Les carnets de guerre de Louis Barthas Louis Barthas (véritable ode à la fraternité) le film s'est tourné dans le village natal de ce soldat et avec son arrière petit fils comme acteur.

Voyage au bout de la nuit Louis-Ferdinand Céline

Les croix de bois Roland Dorgelès

 

 

Dscn0274_2_-_copie-1442484236

Grâce à de nombreux bénévoles, nous avons pu tourner avec des fusils et des casques d'époque.

 

P1010214_2-1442484319

Une scène importante du film, qui rappelle "Le Bon, la brute et le truand". 

 

1933834_145185196165_4631123_n-1442484341

Visionnage des rushs de la scène dans la rivière. L'eau était sale... Un grand moment !

 

P1010268-1442484396

Un ami sonneur breton du Bagad de Vannes (Vainqueur de l'émission Incroyable Talent 2015) joue de la cornemuse dans le film. En KILT s'il vous plait !!!

 

Sans_titre_3-1442484460

Une scène d'attaque en plan large. Nombreux figurants présents.

 

Sans_titre_4-1442484499

Costumes, casques, fusils. Un gros travail sur les détails a été effectué. Deux conseillers militaires et 3 historiens nous ont aider afin d'éviter tout anachronisme. 

 

Sans_titre_5-1442484511

Le second personnage en partant du bas n'est autre que l'arrière petit fils de Louis Barthas.

 

Sans_titre_2-1442484528

La tranchée. Véritable lieu de vie. Là aussi nous avons essayé de coller au plus prêt de la réalité.

 

Sans_titre_1-1442484544

Drame absurde, un moment de franche rigolade en pleine guerre sur l'air des "Petits Pois". Air musical qui se chantait dans les tranchées. Cliquez ici pour écouter "Les petits pois".

 

1918889_176711211165_6906062_n-1442422203

 

Sans_titre_1-1442478902

 

Dsc_00600004-1442422883

 

Jeune artiste amateur, à la fois comédien, auteur, metteur en scène et réalisateur.   Je m'attache à mettre en lumière le passé pour mieux éclairer l'avenir.   Pour Le comptoir de l'abattoir j'ai tourné le film sur les terres de mes parents, dans mon village natal de Peyriac Minervois, le village de Louis Barthas, soldats ayant écrit ses carnets de guerre, véritable Best-Seller.   Ma carrière :   J'ai eu la chance de gagner le Prix du Jury Jeune lors du Festival Régional de Théâtre amateur à Cahors en 2006. Ainsi que le Prix du Public au festival National de Théâtre amateur de Tours. Avec la pièce Du vent dans les branches de Sassafras de René de Obaldia.   Victoire également avec Une visite inopportune de Copi en 2010. Prix du Public, Grand Prix de la Ville.   Enfin j'ai également mis en scène sans participer à des concours La Cantatrice Chauve d'Eugène Ionesco et Riverside Drive de Woody Allen.   Moi_le_kid-1442507226   Img_0561-1442507267   Img_3512-1442507672     Dsc_00600006-1442507303    

À quoi servira la collecte ?

Le film ayant été auto-financé, la collecte servira essentiellement à payer un monteur professionnel, pour intégrer le son perche dans le montage. Sur le son perche le bruit des cigales est masqué alors que sur le son caméra le bruit est bien présent. Pour infos ce bruit est totalement anachronique !

 

5 jours de travail étant nécessaire. Le montage s'est fait sur le logiciel FINALCUT.

 

Pour un monteur professionnel, une journée de 8h de travail coûte 300€. 

 

Il faut 5 jours pour conclure le projet. 300€ x 5 jours de travail = 1500€.

 

Si le montant des dons dépasse les 1500€ nous en profiterons pour enrichir le montage actuel et allonger la durée du film. Plus de 20h d'images sont enregistrées !!!

 

 

Thumb_10805668_10203253004757312_6035659971523905028_n-1442419883
pierremicheau

Jeune artiste amateur, à la fois comédien, auteur, metteur en scène et réalisateur. Je m'attache à mettre en lumière le passé pour mieux éclairer l'avenir. Pour "Le comptoir de l'abattoir" j'ai tourné le film sur les terres de mes parents, dans mon village natal de Peyriac Minervois, le village de Louis Barthas, soldats ayant écrit ses carnets de...

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo les jeunes. Une belle initiative
Thumb_default
Bravo aux jeunes qui font quelque chose ! Je donne avec plaisir.
Thumb_default
Avec toute mon amitié. Bonne réussite. Ysa