Plongez dans les bas fonds de Camden Town et tentez de résoudre le meurtre crapuleux d'Emily Dimmock au cœur du Londres de 1900...

Large_affiche-kkbb-le-crime-1429572663-1429572668

Présentation détaillée du projet

Après la bonne réussite de leur première collaboration sur Ses Femmes, Svetlana de Cayron et Hugo Le Guen ont eu envie de repartir à l'aventure dans un tout autre registre. Sélectionné au Festival le Printemps des Arts, 2ème édition, Le Crime de Camden Town se jouera les 6 et 11 juin 2015, à l'Auguste Théâtre.

 

  Inspiré par un tableau s’inspirant lui-même d’un fait diversLe Crime de Camden Town n’est pas une retranscription des faits mais la prise de vue enjouée d’un drame contemporain.

 

Le-crime-1429452446

 

  Emily et John vivent ensemble à Camden Town, quartier populaire de Londres. Tous deux rêvent d’un bonheur qui, malheureusement, n’est pas compatible : elle, prostituée volontaire quand son conjoint n'est pas là, rêve de liberté et de passion. Lui n'aspire qu'à une vie tranquille, loin des tourments. Et tandis qu’ils tentent de faire un pas vers l’autre, les personnes qu’ils côtoient se dressent entre eux.

 

  Le fait que la pièce soit inspirée d’un tableau, lui-même inspiré d’un fait divers, amène l’idée d’une esthétique particulière, inspirée du travail de l'artiste Alexa Meade (http://www.alexameade.com). Le décor sera composé de grandes toiles, de meubles et accessoires peints, mais les lumières, les costumes et le maquillage seront faits pour conserver l’esthétique de la peinture.

*

Les personnages seront comme sortis tout droit de la toile, recouverts de couleurs.

Le but sera de créer un tableau vivant, comme si la toile prenait vie après avoir été tant figée, pour offrir au spectateur son histoire.  

 

 

POURQUOI ILS SONT LÀ

 

- Svetlana de Cayron, metteur en scène :  

Svet-1430086590

"Camden Town" est pour moi un nouveau défi à relever aux côtés d'Hugo : une pièce écrite d'une façon contemporaine mais qui se situe dans les années 1900 dans les banlieues de Londres, inspirée d'un fait divers, avec pour point de départ un tableau. Que de richesses pour créer la mise en scène ! Ce que je souhaite par dessus tout réussir ici, c'est le côté figé de la peinture en rupture avec la vitalité de chacun des personnages. Que chaque lieu soit une peinture vivante. Questionner le public sur le fond, le propos, comme sur la forme, l'esthétique. Réussir également à ce que cet objet théâtral soit intemporel et que le spectateur puisse le vivre au passé, au présent et au futur.

 

 

   

- Hugo Le Guen, auteur-comédien, rôle de John

 

Hugo-1429451501

 

"Camden Town", c'est une aventure qui a débuté il y a plus de cinq ans, un soir où je voulais écrire quelque chose de simple, de court et de brutal. En 2013, après le début de Ses Femmes, j'ai soumis l'idée à Svet que notre prochain projet pourrait être cette pièce. Elle l'a lue et m'a dit "oui". Nous voulions repartir avec de nouvelles énergies, de nouveaux visages et c'est pourquoi nous avons fait le choix d'auditionner chacun des rôles et non plus de prendre dans notre cercle de connaissances. Entre les évidences et les dilemmes, nous avons réuni ce qui, à mon sens, est l'équipe parfaite.

 

 

- Armance Molès, comédienne, rôle d'Emily

 

Armancekiss-1429451561

 

Concernant « Le Crime de Camden Town », c'est avant tout le caractère fort du personnage d'Emily qui m'a séduite, mêlé a l'atmosphère inquiétante qui parfume la pièce. On retrouve ce trouble dans les événements que vivent les personnages, ancrés dans leur force de vivre et survivre tout en étant humainement secoués de doutes et d'interrogations. Hugo le Guen a su rendre vivant par des mots les tourments perdurants des relation. C'est alors pour nous, personnages, un tremplin pour révéler au spectateur l'universalité spatio temporelle des épreuves de la vie, et dresser un portrait de gens luttant dans leurs cœur comme dans leurs vies pour survivre. 

 

 

- Gaëtan Penna, comédien, rôle de l'Homme

 

Ga_tan-pennakiss-1429451590

 

J'ai souhaité participer à l'aventure du Crime de Camden Town pour plusieurs raisons. Je connaissais le travail d'Hugo et Svetlana à travers leur précédente création, Ses Femmes, et faire partie de leur nouveau projet m'intéressait beaucoup. Ensuite, le rôle de l'Homme, mystérieux au point qu'il n'a pas de vrai nom, m'intriguait et me tentait de par les failles que le personnage laisse entrevoir. Un rôle ambiguë et sombre, comme l'ambiance qui émane du texte. Beaucoup de choses sont dites et pourtant, les plus marquantes sont celles qui sont tues et qui en révèlent tellement. Comme dans la vie. Cette pièce et ces personnages nous ressemblent. C'est facile et compliqué, comme la vie. Ca parle d'amour et de mort, comme la vie. Ça me plait, tout simplement. Comme la vie.

 

 

- Mélissa Rojo, comédienne, rôle de Jenny

 

M_lissa-1429451604

 

J'ai choisi de passer les auditions pour la nouvelle création de Hugo Le Guen « Le Crime à Camden Town » c'est principalement pour le texte: j'ai tout de suite accroché avec cet univers populaire de Londres, ces "petites gens". Hugo nous dit s'être inspiré d'un tableau de Walter Sickert  et je trouve que cela se ressent dans l'écriture, il nous dépeint un cadre assez sordide avec des personnages au plus bas dans l'échelle de la société mais avec une profondeur et une envie de vivre, de se battre qui les rend grands. 

 

 

- Guillaume Sorel, comédien, rôle de Walter :

 

Guillaume-1429451614

 

La première chose qui m’a frappé dans cette pièce, c’est l’atmosphère. En lisant, il m'est arrivé de ressentir l'ambiance d'un pub, le brouillard des rues londoniennes, ou cette odeur un peu âcre qu'ont les souvenirs. Oui, quand on parle d'une pièce picturale ou sensuelle, il me semble que les termes sont justes. D'un point de vue comédien, le personnage de Walter est un vrai défi pour moi. Ce rôle de "second couteau" est un emploi que j'ai hâte d'explorer, avec sa douleur et sa sincérité si variable. Au milieu des autres, il se fond en silence mais sa présence est indispensable. Après tout, c'est le meilleur ami.

 

 

- Julie Villers, comédienne, rôle de Sarah :

 

Julie-1429451627

 

J’ai voulu rejoindre le projet « Le crime de Camden Town » dès que j’ai su qu’il se montait. Je connais Hugo le Guen depuis les cours Florent et son travail d’écriture ma toujours plu. J’étais aux prémices de cette pièce et ai voulu dès lors en faire partie. L’humeur global de la pièce : ses personnages sombres qui rêvent d’être heureux avec les « moyens du bord », cette ville où chacun se regarde et se permet de juger l’autre ne sont pas sans rappeler finalement ce que nous vivons tous à notre époque. 

 

 

- Thibault Gagnage, costumier-décorateur :

 

Thibault-1429452293

 

Parfois, le hasard fait bien les choses. Je revenais d'une présentation de costume dans le RER, et j'ai croisé Svetlana qui m'a parlé du projet. Au sein de mon agence d'accompagnement de projets culturels, Hydragency, nous aimons particulièrement ce genre de projet. Une équipe passionnée mais réaliste, un projet ambitieux et prometteur, ainsi qu'un beau défi artistique à relever, c'est l'exact cocktail qui m'a séduit et m'a fait rejoindre l'équipe !

 

 

- Joris Parvaud, vidéaste :

 

Joris-1430086638

 

J'ai accepté de travailler sur « Le Crime de Camden Town » pour plusieurs raison, en premier lieu celui de collaborer à nouveau avec Svetlana de Cayron, et également répondre à ses besoins quant à cette pièce d'Hugo le Guen qui s'est imaginée par de là le tableau du même nom. Répondre au défi de faire de la vidéo un décor projeté en forme de peinture au sein de la mise en scène est très excitant et j'espère répondre au mieux au souhait de la metteur en scène dans une logistique de projection qui sera plus complexe qui n'y paraîtra.

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous est nécessaire pour réaliser le projet tel que nous le rêvons, des répétitions jusqu'à la représentation, afin de vous offrir une soirée exceptionnelle, un spectacle haut en couleurs.

 

Diagramme-1429572008

 

Voici quels sont nos besoins :

 

- la location des salles de répétitions (300 €)

- la confection des costumes et des décors (2500 €)

- le maquillage "sortie de tableau" (1000€)

- le matériel de projection composé d'un video-projecteur et de toiles traitées (1000€)

 

Nous allons nous entourer d'une équipe spécialisée afin de concrétiser l'idée originale : rendre vivante la peinture de Walter Sickert !

Thumb_hugoavatar-1429572760
Le Crime de Camden Town

Hugo (auteur et comédien) et Svetlana (metteur en scène) se sont rencontrés sur la création de "Ses Femmes", précédente pièce du premier, en 2013. En 2014, ils se retrouvent pour monter "Huis Clos", de Jean-Paul Sartre, qui se joue actuellement à la Petite Loge. En 2015, "Le Crime de Camden Town" est sélectionné pour jouer au Festival le Printemps des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un projet super intéressant, une pièce qui a l'air passionnante. J'ai hâte d'aller la voir !
Thumb_default
Je vous souhaite beaucoup de succès et vous dit le mot de Cambronne. Tout autre chose: je compte venir vous applaudir le 6 juin. Bonne fin de soirée Angélo
Thumb_default
J'aurai au moins participé! :-)