Le projet Terrateck est une société de Conception, Fabrication et distribution de matériels agricoles spécifique au maraîchage biologique. Il s'agit de créer des outils en co-conception avec les producteurs. L’agriculture biologique a de nombreuses spécificités au niveau de la production : respect d’un cahier des charges, interdiction d’utiliser des produits chimiques. De ce fait, il est nécessaire d’avoir des outils adaptés à son mode de production.

Large_sketchs_de_recherche_1_

Présentation détaillée du projet

Logo_terratech

 

Terrateck est né de la rencontre de deux jeunes entrepreneurs du Master en Entrepreneuriat de NOVANCIA (Paris, France) : Romain WITTRISCH, titulaire d’une licence en Marketing et Affaires Internationales (NEGOCIA Paris, France), et d’une Licence professionnelle Agriculture Biologique Conseil et Développement (Le Rheu, France); Pierre SOUDAN, titulaire d’un DUT en Génie mécanique (Lille, France) et d’une licence de commerce (Lille, France). Tous deux issus du milieu agricole, avec comme passion commune l’agriculture biologique et des domaines d’étude complémentaires, nous avons décidé de créer l’entreprise Terrateck.

Depuis trois ans, on observe que le métier de maraîcher bio est en pleine mutation. Avec l’arrivée de nouveaux jeunes, installés sur des systèmes de production innovants, le mode de mise en marché des légumes a changé (circuits courts et rapprochement urbain). Par conséquent, ces nouvelles fermes ont des besoins d’équipements  de production adaptés à leurs activités en terme de taille, productivité et prix.

Pour répondre à ces besoins, Terrateck propose d’accroitre l’efficacité du travail, la productivité et de diminuer les coûts d’exploitation par la création de nouveaux outils. Nos machines sont construites et testées dans la ferme des parents de Pierre . Cela permet de tester directement l’efficacité  des outils et observer les améliorations à apporter. Nous sommes spécialisés sur trois gammes d'outils:

-          Travail du sol

-          Conditionnement

-          Outils en kit

Les outils adaptés à l’agriculture biologique le sont aussi pour l’agriculture conventionnelle. Ils permettent ainsi de limiter les intrants chimiques et offrent aux agriculteurs non biologiques des techniques alternatives à leurs pratiques. Les techniques que nous proposons sont en adéquation avec le programme de verdissement de la PAC. Dans le cadre du programme Ecophyto, l’Europe se fixe comme objectif de réduire de 40% l’usage des produits phytosanitaires d’ici 2018. L’alternative à la réduction des intrants peut se faire soit par la main d’œuvre, soit par la mécanisation. Avec Terrateck, nous faisons le choix de la mécanisation. Il faut toujours avoir une vision progressiste de l’environnement dans lequel on évolue. 

 

 

Ne souhaitant pas être une simple entreprise catalogue dans laquelle le client peut etre oublié, Terrateck souhaite inclure le producteur au cœur de la conception de ces outils. En partenariat avec les associations régionales de développement de l’agriculture biologique, nous allons mettre en place des tables rondes avec les producteurs pour faire émerger leurs besoins. On estime que le maraicher est le mieux à même de connaitre ses besoins  car il les vit au quotidien. Ainsi Terrateck analyse si le besoin est généralisé à l’ensemble des exploitations et intervient en tant qu’expert pour proposer une solution technique à l’agriculteur.

 

L’objectif étant de bâtir une relation de proximité  avec les agriculteurs, être à leur écoute pour améliorer la productivité, l’efficacité et les conditions de travail.

 

Produit de lancement : le Culti'Track

 

 

La collecte obtenue par votre aide nous permettra de financer le porte-outils - Culti'track que nous sommes entrain de mettre au point. A ce jour, il s'agit d'un prototype fabriqué avec les moyens du bord. Ce prototype est techniquement au point car nous l’utilisons quotidiennement dans la ferme des parents de Pierre Soudan qui sont maraîchers en agriculture biologique dans le Nord pas de Calais. Cet outil, polyvalent, vient en complément d’un tracteur dans la gestion quotidienne des cultures afin de réaliser différentes actions de terrains. De part sa petite taille et son poids, cet outil est très maniable et est pensé pour s’adapter à tous types de cultures.

 

P1010709

 

 

Le Culti'Track est un engin automoteur permettant de désherber mécaniquement les légumes sans utiliser de produits chimiques. Les techniques que nous proposons sont en adéquation avec le programme  de la PAC. L’alternative à la réduction des intrants peut se faire, soit par la main d’œuvre, soit par la mécanisation.

 

Dsc00956

 

Les outils de désherbage

Le Culti'track peut utiliser plusieurs types d'outils de désherbage mécanique. L'objectif est de travailler la terre en surface pour éliminer les mauvaises herbes tant qu'elles sont jeunes, avant qu'elles aient pris racine. Plusieurs outils de binage équiperont le Culti'track

·         Le soc de binage

·         La herse étrille

·         La bineuse à doigts

·         Désherbage thermique (destruction par le feu)

 

Img20110620_002

 

 

Caractéristiques techniques:

·         Moteur diesel - 20 chevaux

·         Avancement hydrostatique

·         Direction assistée

·         Relevage centrale et arrière hydraulique

·         Outils sur parallélogrammes indépendants

·         Largeur réglable 1,50m à 1, 90m en 4x2 ou 4x4 (selon version) 

 

 

Notre prototype valide techniquement l'idée sur laquelle nous avons posé des brevets. En revanche, nous cherchons à collecter des fonds pour financer le cabinet d'ingénierie auquel nous avons fait appel pour ainsi voir notre  prototype final et débuter son lancement commercial .

 

Petite video du prototype:

 

 

 

 

 

 

Votre produit fini:

 

Bineuse_d_tour__droite

 

Sketchs_de_recherche_1_

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi 10 000€?

 

Nous avons besoin de votre participation pour nous aider à la fabrication de ce nouvel outil révolutionnaire pour les maraîchers ! C'est la dernière ligne droite, tout est prêt pour démarrer mais il nous manque 10 000€ sur l'enveloppe globale du projet de 20 000€ !  

Grâce à vous le premier porte outils pourra être dans les champs dès le mois de Juillet 2013 !

Cette somme va nous permettre de boucler le financement de la fabrication du premier produit (achat des pièces, sous-traitance pour le pliage et la soudure) et financer le bureau d'étude auxquel nous avons fait appel pour la partie hydraulique.

 

Et si nous obtenons plus ?

Nous ferons encore mieux ! Si nous arrivons à récolter plus de 10 000 € nous allons pouvoir travailler sur de nouveaux outils et nous pencher sur  la version électrique du Culti'Track

 

 

 

Thumb_p1010710
Terrateck

Depuis tout jeune (5 ans), je suis passionné par l’agriculture. Nous partions l’été à la campagne en famille dans la maison de mes grands parents dans l’Eure-et-Loir. Cette maison, située à proximité de le ferme d’un oncle fut pour moi la première rencontre avec la nature. Il ne se passe jamais un été sans que j’aille faire les moissons avec lui. Avec le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Merci, ça m'as l'air vraiment intéressant comme projet. J'espère que vous allez l'exporter pour qu'on puisse en profiter ici au Canada!
Thumb_default
Bonjour, Je vous conseille vivement de vous rapprocher des créateurs d'un projet qui a les mêmes visées que le vôtre : le projet Naïo. Il s'agit d'un robot de désherbage. Une collaboration entre vos deux projets pourrait aboutir sur quelque chose de très intéressant : leur technicité plus avancée combiné à votre écoute plus approfondie des maraîchers. Le projet Naïo réalise actuellement une levée de fond sur Ulule : http://fr.ulule.com/projetnaio/ Je ne fais pas parti de l'équipe du projet (je l'ai simplement financé à même hauteur que le vôtre), mais je trouverai cela dommage que vos deux projets restent concurrents. En matière de lutte contre les mauvaises herbes, il existe également des alternatives écologiques (basées sur les connaissances en écologie et en agronomie) comme la permaculture et le couvert végétal. Mais il est sûr que ces techniques requièrent un autre type de connaissances. Je vous souhaite en tout cas bon courage pour la suite de votre projet et espère que ces quelques conseils pourront vous être utiles. Cordialement, Alain TORD
Thumb_default
Bravo pour votre excellent projet en particulier et bravo pour l'esprit d'entreprise en général.