Une comédie de 30 minutes réalisée par Pierre-Emmanuel Urcun et produite par Stank.

Large_affiche_ddc-1423672650
Badge-court-metrage

Présentation détaillée du projet

Rémi galère et veut que ça s’arrête. C’est décidé, il va s’engager dans l’armée. Le hic, c’est qu’il n’ose pas en parler à ses quatre meilleurs potes : Boom, Nasser, Rédouane et Moussa...

 

... en plus, il paraît qu’il est, à présent, le dernier céfran* de la cité...

 

* céfran : nom masculin. argot. Verlan de français. Synonymes : français d’origine, toubab, babtou, gaulois.

 

 

LE PROJET

 

« Le Dernier des céfrans » ?

 

Derrière ce titre un chouilla provocateur (enfin c'est surtout parce que ça claque, et qu'apparemment la question de l'identité est dans l'ère du temps... enfin, bon bref), derrière ce titre se cache donc surtout l'envie d'une comédie sociale qui dresse le portrait d’une jeunesse qui cherche sa place, non du point de vue médiatique et son cortège de discours et raccourcis sur la question de l’identité française, mais d’un point de vue autochtone au sens de l’histoire commune de ces cinq amis d’enfance...

 

Le film se déroule le temps d’une journée, celle du vendredi, jour de la prière, rendez-vous incontournable pour Rémi et ses amis. Déjà plus des gosses mais pas vraiment adultes, ils expérimentent ce moment flou de la vie où l’on doit faire des choix. Rémi doit bien gagner sa vie d’une manière ou d’une autre, Ré­douane accepter son cancer de l’anus, Boom passer enfin son permis, Nasser prendre de la distance par rapport à son job et Moussa comprendre qu'il ne peut draguer à tout va impunément... 

 

Les_cinq

 

Dialogues

 

En France, une tradition de comédies sur les « quartiers » s’est installée. Une comédie populaire où les traits des personnages sont souvent tirés pour tendre vers la caricature voire le cliché, non sans talent et réussite, mais qui éclipse souvent des approches plus ténues et risquées. Ma volonté est de troubler la perception que l’on peut avoir de l’humour en y injectant du réalisme. Pour ce faire, en collaboration avec les comédiens de l’école Miroir, nous avons travaillé sur des personnages proches de leurs identités propres, pour mieux les "tordre" légèrement. Avec un jeu sur le langage, des situations décalées et un humour qui vire à l’absurde, le film désamorce le drame et les thématiques abordées sans jamais les esquiver. 

 

 

L’ÉQUIPE DU DERNIER DES CÉFRANS

 

 

Pe_urcun

 

Pierre-Emmanuel Urcun vit et travaille depuis 8 ans en Seine-Saint-Denis où il réalise régulièrement des ateliers audiovisuels socio-éducatifs auprès des jeunes de son département. C’est dans ce cadre qu’il rencontre, en 2012, les apprentis comédiens de l’école Miroir d’Épinay-sur-Seine. 

 

L’aventure du Dernier des céfrans pouvait commencer. L’un avait un scénario qui lui brûlait les doigts et les autres le désir de faire du cinéma. L’idée est aussi de transmettre un savoir, d’accompagner ces comédiens dans leur désir de cinéma en leur faisant découvrir les rouages de la fabrication d’un film pour qu'à leur tour, ils puissent avoir les clefs pour en faire un... De fil en aiguille, le projet s'est structuré, chacun a progressé et voilà où on en est aujourd'hui...

 

Ridwane_small

Ridwane Bellawell aka Rédouane

 

Nassersmall

Nasser Bessalah aka Nasser

 

Medhismall

Medhi Bouguettouche aka Boom

 

Remi_marches_small

Rémy Ferreira aka Rémi

 

Moussasmall

Moussa Sylla aka Moussa

 

 

LA PRODUCTION

 

La société Stank a été créée en 2012 par Roy Arida, Vincent Le Port, Louis Tardivier et Pierre-Emmanuel Urcun, qui se sont rencontrés à La fémis et aux Gobelins.

 

Le Dernier des céfrans sera le troisième film de Pierre-Emmanuel produit par Stank, après le moyen-métrage Demain C loin (sélectionné aux festivals de Turin, Sao Paulo et Londres) et le court-métrage En attendant Godard, actuellement en post-production. 

 

Decorsmall

À quoi servira la collecte ?

Le Dernier des céfrans a obtenu l’aide avant réalisation du CNC (Centre National du Cinéma), ce qui est déjà énorme (à la base, le film devait se tourner en mode sauvage courant juin 2013 mais au dernier moment on s'est dit qu'il fallait jouer le jeu jusqu'au bout  et trouver les moyens de le faire dans les règles de l'art... et ça a marché !) Avec cet argent, on peut rémunérer les techniciens, les comédiens, et régler les dépenses de tournage (location du matériel, dépenses de décoration et de costumes, etc.)

 

Cependant, cela ne règle pas un des gros problèmes du court-métrage : sa visibilité !

 

C’est surtout pour cela que nous faisons aujourd’hui appel à vous. Pour que le film soit vu, discuté, qu’il soit prétexte à rencontres.

 

Souvent le court-métrage est cantonné aux festivals ou aux diffusions télé tard dans la nuit. Autant dire que peu de gens peuvent les voir. Notre volonté est d’élargir la visibilité du film, en organisant de nombreuses projections pour aller à la rencontre du public, en présence de l’équipe et des comédiens pour échanger autour des thèmes abordés dans le film.

 

Remi_fond_bleu

 

Votre aide nous serait précieuse à deux niveaux de l’existence du film :

 

- en post-production, afin de financer la création de la bande sonore originale du film qui sera ensuite éditée en version numérique (cf. les contreparties) et afin d’acheter les droits pour les musiques préexistantes. L'univers musical et sonore s'inscrira dans une approche Hip-Hop au sens large et ira aussi fouiner du côté d'autres genres musicaux (du reggae à la musique classique en passant par le zouk...), toujours dans l'idée d'épouser l'humeur et la sensibilité de Rémi et de sa bande. Nous espérons ainsi pouvoir ouvrir cette bande originale à des artistes que l'on aime et qui s'inspireront de l'univers du film. 

 

- et donc surtout pour la distribution du film, votre aide nous permettrait d’organiser de nombreuses projections. Cela a un coût (embaucher un programmateur, un attaché de presse, louer les salles, payer les projectionnistes, organiser la communication, etc.) qui est au-dessus de nos moyens actuels !

 

Cette distribution ça sera aussi un coup de pouce et de projecteur pour tous les comédiens qui accompagnent le projet depuis sa genèse. Une occasion de se faire voir autrement dans un secteur où il n'est pas facile de tirer son épingle du jeu...

 

Donc si on obtient les 6000 euros, c’est déjà énorme.

 

Si on obtient plus, c’est encore mieux : ça veut dire plus de projections près de chez vous ! Et des moyens pour développer un pilote de web-série autour du film.

 

Dans tous les cas, on vous tiendra au courant de l’actualité du film (photos, vidéos et autres réjouissances) avec des extraits de répétitions, des repérages, du story-board, des photos du tournage, l’avancement du montage, l’enregistrement de la musique, etc. N'hésitez pas à consulter la page facebook du film, où les mises à jour seront sans doute plus fréquentes qu'ici !

 

Repets

 

 

EN CONCLUSION

 

On nous rabâche le crâne avec la question de l'identité française... Hé oh, on fait ce qu'on peut. Une idée qui plane au-dessus du film, non pas comme une épée de Damoclès mais plutôt comme l'occasion de se poser et de regarder la France d'aujourd'hui au lieu d'essayer de la fantasmer ou de la cantonner dans ses sempiternels clichés... Tout devient si sérieux qu'on a l'impression de ne plus avoir le droit de prendre un peu de distance et de légèreté... Alors on décide de faire un film. Alors on fait un film ensemble. C'est pas grand chose mais c'est le début de quelque chose. C'est tout ce qu'on a trouvé, enfin c'est ce qu'on aime faire... Peut-être que c'est déjà pas mal mais on en sait pas tellement plus. On verra.

 

Le seul truc que l'on sait, c'est que Le Dernier des céfrans c'est un moment que l'on veut passer avec vous et avec le sourire. 

 

Bandeau_ddc

 

 

FICHE TECHNIQUE

 

LE DERNIER DES CÉFRANS

Écrit et réalisé par Pierre-Emmanuel Urcun

Produit par Stank

Avec Ridwane Bellawel, Nasser Bessalah, Medhi Bouguettouche, Rémy Ferreira, Moussa Sylla, Vincent Cardona, Ludovic Bastide…

25 min / couleur / 1:85

10 jours de tournage en mars (Saint-Ouen, Maisons-Alfort, Gennevillers, Les Lilas, Créteil, Villeneuve-La-Garenne et Paris)

 

Thumb_logo_didot_fond_blanc_pour_vimeo
Stank

La société Stank a été créée en 2012 par Roy Arida, Vincent Le Port, Louis Tardivier et Pierre-Emmanuel Urcun. Collectif d’auteurs-réalisateurs, Stank se consacre au développement et à la production de projets exigeants, sans restriction de genre, durée ou format.

Derniers commentaires

Thumb_img_5855-small-1427899467
Allez dernière ligne droite on y croit !!! Bonne chance ;-)
Thumb_default
Bon annif PE ! Bon courage pour le montage. Tiens nous au courant. Biz.
Thumb_default
Good luck !