Reportage au mois de juin au nord de l'Éthiopie, à la découverte des Falash Mura. Cette communauté se revendiquant du judaïsme va bénéficier de la Loi du Retour qui autorise son émigration en Israël. Difficultés quotidiennes, intégration et mode de vie, soutenez ce projet afin de permettre la réalisation de contenus multimédias et d'un livre photo.

Large_dr-1

The project

Gondar, Ethiopie

Le projet que nous entendons mener va nous conduire dans la région de Gondar, au nord de l'Ethiopie, pendant le mois de juin 2011. On trouve à Gondar l'essentiel de la communauté Falash Mura.

Un peu d'histoire


Souvenez-vous du film 'Va, Vis et Deviens'  qui en 2005 avait fait connaître au grand public en France l'existence et l'histoire des Falashas. Ces juifs d'Ethiopie que le Mossad a aidé à émigrer en vertu de la Loi du Retour, qui permet aux Juifs du monde entier de s'installer en Israël.

Après l'exode des Falashas, une autre communauté s'est manifestée. Les Falash Mura n'appartiennent eux à aucune communauté reconnue comme juive par Israël, mais affirment avoir été convertis au christianisme par des missionaires protestants à partir du XIXème siècle.

Ignorées pendant un temps, les communautés Falash Muras ont afflué depuis le nord du pays vers Addis Abeba. La multiplication des camps de réfugiés aux alentours de la capitale et la précarité des conditions de vie ont contraint les autorités israéliennes à adopter une position à l’égard de ces populations. La politique des gouvernements successifs depuis une vingtaine d’années a permis une immigration au compte-goutte des Falash Muras. Ces arrivées ont provoqué de vifs débats dans la société israélienne, notamment dans les milieux religieux.

En décembre 2010, après deux années de blocage, le cabinet de Benjamin Netanyahu a autorisé l'émigration de 8.000 Falash Muras dans les quatre prochaines années, au rythme de 200 par mois. Il a précisé qu'il s'agirait de la dernière émigration des Juifs éthiopiens.


Nous suivrons au cours de notre reportage le quotidien de  plusieurs familles, candidates à l'émigration vers Israël. L'objectif sera de raconter le quotidien de ces communautés (organisation, travail, mode de vie...), leurs difficultés dans la société éthiopienne et leurs attentes avant de rejoindre Israël.

Il s'agira également de montrer le dispositif mis en place par Israël et plusieurs organisations juives pour préparer les Falash Muras au départ : présence de rabbins, chargés de déterminer leur origine juive ; représentants du gouvernement; bénévoles associatifs venus apporter un soutien éducatif aux plus jeunes...


Le traitement visuel du sujet s'attachera aux aspects suivants :
   
    •    la pratique religieuse des Falash Muras. Où et comment prient-ils ?     Leurs rites sont-ils similaires à ceux du judaïsme occidental ? Leur judaïsme se manifeste-t-il dans leur vie quotidienne     (vêtements, alimentation...) ?

   
    •    les conditions de vie dans le Nord de l'Ethiopie. Pauvreté, maladies,     relations avec les autres communautés.

   
    •    la présence internationale : émissaires israéliens (rabbins, personnel de l'Agence Juive...) ; organisations juives (israéliennes et américaines) qui forment les plus jeunes au travers de cours. ; organisations humanitaires...

 


Nous projetons de rapporter un fonds d'images et de sons qui nous permettra la réalisation d'oeuvres multimédia et la publication d'un livre consacré aux Falash Mura

Qui suis-je ?

Nous sommes deux frères, Daniel et Benjamin Hoffman, animés par une passion commune pour le journalisme.
Nous avons décidé d'en faire notre métier.


Daniel, 23 ans a notamment travaillé pour Libération, Slate, l'AFP à Jerusalem et dans des journaux à Washington. Depuis fin mars, il présente les flashs de nuit sur RTL.

Benjamin, bientôt 25 ans est passé par les rédactions de la radio RCJ, d' I>Télé, de France-Guyane, de Libération et de LCI.

Il est aussi photographe www.benjaminhoffman.fr

Ce projet représente pour nous l'occasion longtemps espérée de travailler ensemble.  Un travail complémentaire, qui mêlera l'écriture à la photographie et au son. Avec des objectifs clairs : faire découvrir et donner à voir.

Why fund it?

Gondar, Ethiopie

 

Les fonds collectés seront utilisés au cours du voyage pour financer notre hébergement, les transports dans les différents camps ou vivent les Falash Mura ainsi que pour payer un chauffeur et un traducteur en langue amharique.

 

 

Newest comments

Thumb_10122011-dsc_0229
Bravo !!!!! C 'est une sujet top ...et en cette periode....plus particulierement.... Comme on dit en breton :) " Kol a kavod !" et que ca vous porte chance ! Kiss kiss bank bank m' aidé dans mon projet, je toruve normal de le faire à mon tour !
Thumb__-6
Le seuil des 1000 euros est franchi. Merci à tous les Kissbankers qui ont déjà participé à ce projet. Il reste 26 jours pour parvenir à la somme finale, voire même la dépasser. N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez des informations supplémentaires. Merci, D&B