Une pièce Non incroyable car on suit la vie d’une jeune fille qui deviendra une femme et finira par mourir. Presque ordinaire parce que son histoire c’est le théâtre, la littérature, la musique. Ce Destin c’est celui d’Emilie. Sa vie est une romance, un terrain de jeu pour une poignée de comédiens, d'où jailli Tchekov, Molière, Coluche, Dalida...

Large_ledestinnonincroyable

Présentation détaillée du projet

 

 

La pièce se joue du 2 décembre 2011 au 11 février 2012 à lAktéon Théâtre (11 rue du Général Blaise, 11e arrdt, 01 43 38 74 63), les vendredis et samedis à 20h.

 

 

Ecrite par Christophe Chalufour et mise en scène par Valentin Capron, la pièce a été créée pour la première dans une version courte au Théâtre du Rond Point en 2007 à l’occasion d’un concours. Depuis janvier 2011 la pièce a grandi, pour devenir le beau spectacle d’une heure qu’il est aujourd’hui, servi par cinq jeunes comédiens issus du conservatoire du 19e et qui ont depuis diversement complété leurs formations dans des écoles supérieures, sur les planches ou devant les caméras : Frédérique Renda, Hortense Belhôte, Christophe Chalufour, Valentin Capron et Sarah Cohen-Hadria.
Le spectacle est produit par la compagnie Les Avatars, regroupement d’artistes issus de l’ESAD ( Ecole nationale Supérieur d’Art Dramatique de la ville de paris ), et qui explore depuis plusieurs années la diversité des formats et des supports des arts de la scène, dans un esprit de jeu, de curiosité et de respect du public et ses différentes natures.

 

 

Une relecture humoristique des grands classiques

Inspiré de l’univers du cirque fantasmagorique de « Lola Montes » par Max Ophüls, cette pièce est un détournement de formes, une mise en abîme ayant pour but une relecture humoristique de grands classiques.
Il s’agit d’un petit théâtre qui en accueille un grand. C’est un destin « Non Incroyable » que l’on sublime, jouant de stratagèmes cocasses en situations improbables, le tout guidé par un narrateur à la fois fil rouge et mauvais prêcheur, insufflant un genre original à cette pièce haute en couleur.
Véritable terrain de jeu, à l’image de la vie d’Emilie, la scène est en permanence prise d’assaut par la joyeuse troupe de comédiens-saltimbanques, interprétant un cinquantaine de personnages, faisant vivre la jeune fille par leur costumes farfelu et leur tirades théâtrales.
Le tout tenant dans trois sacs «TATI» afin de ne pas voyager trop lourd.

 

 

Un succès prolongé:

Fort  de ses premières représentations en juin 2007 au Théâtre du Rond Point, au conservatoire Jacques Ibert,  à la Mairie du XIX° arrondissement de la ville de Paris puis en mai 2009  lors des festivals «Les mises en capsules» au Ciné 13 Théâtre et «Nous n’irons pas à Avignon» à Gare au théâtre, la compagnie rencontre un succès qui lui permet de prolonger l’aventure avec une version  longue. Sans en changer le concept, la pièce a été re-montée en octobre 2010, avec la naissance de nouveaux personnages chantant et dansant sur de nouveaux extraits cinématographiques et musicaux encore plus inattendus.

 

 

Quelques images :


 

 

 

Quelques vidéos :

 

 

 

 

La contrepartie


L’heureuse participation à notre collecte de fonds doit trouver sa source dans l’écoute généreuse de votre élan spontané, dans votre amour de la création théâtrale, dans votre intime croyance en la possibilité d’un retour différé, dans le lâcher prise extatique d’un acte transcendant, ou dans la curiosité d’une navigation douce sur les rives du hasard… cependant il nous semble indispensable de considérer ensemble dès à présent l’importance d’une contre partie objective. Ainsi nous avons réalisé une petite liste de ce que nous tenons à vous offrir en échange de vos dons, en fonction de leurs montants ( cumulables évidemment plus vous grimpez les paliers ).

Qui suis-je ?

LA FAMILLE


 

 

Christophe Chalufour : Auteur et comédien

Christophe Chalufour a poussé son premier cri le 29 novembre 1985.
Il ne sait pas quel a été le second.
Il a eu son baccalauréat littéraire à 17 ans, une licence d’étude cinématographique à 20 et une maîtrise à 21, et puis plus rien depuis.
Le destin non incroyable d'une fille presque ordinaire est sa première pièce écrite en 2007.
Il a aussi joué dans d'autres créations théâtrales, dans quelques courts-métrages et dans des publicités.
Christophe aime tremper ses pieds dans la mer même si elle est un peu froide, manger du chocolat au lait au soleil tout en trempant ses pieds dans la mer même si elle est un peu froide, et être étonné par la vie, même si elle est un peu froide.

 

plus d'infos ici

 

 

 

 

Valentin Capron : metteur en scène et comédien

Valentin Capron a lâché les eaux le samedi 19 janvier 1985 à la caisse d’un hypermarché, dans le Nord de la France.
Petit il n’a cessé de faire des spectacles. Chaque occasion était bonne à prendre.
Plus grand, il continua son chemin dans cette voie en étudiant les Arts du Spectacle à la faculté de Metz ainsi que le conservatoire qui se trouve dans cette même ville.
Sur Paris depuis 5 ans, il a suivi la formation de l’E.S.A.D.
Bon vivant au rire communicatif, le cirque, la magie et toute autre féerie l’ont toujours émerveillé. C’est ainsi qu’il a décidé d’être sur les planches et de les mettre en scène.

 

plus d'infos ici

 

 

 

 

Frédérique Renda : Comédienne

Déjà petite, Frédérique Renda ne manquait pas une occasion pour se donner en spectacle, pour le plus grand bonheur de sa famille, en grandissant elle continua à faire rire les copains au club théâtre de son collège, puis Frédérique décida de faire du Théâtre sa raison de vivre...
Elle débuta sa carrière prometteuse de comédienne au conservatoire de Metz durant 4 ans, puis à l'âge de 19 ans elle quitta sa quiche lorraine pour conquérir Paris.
Après un an passé au conservatoire du 19ème arrondissement, Frédérique poursuivit sa formation et monta les marches de L'École Supérieure d'Art Dramatique de la ville de Paris où elle effectue aujourd'hui sa 3ème et dernière année.

 

plus d'infos ici

 

 

 

 

 

Hortense Belhôte : Comédienne

23 ans / 2 ans aux Cours Simon, 3 ans au Conservatoire du 19e, 5 ans d'un Master 2 d'histoire de l'art + 2 films avec Jean-Pierre Mocky en 2005 + 3 créations avec Mickaël Délis et la Compagnie Passages depuis 2008 (De Verres en vers, Les Gaillardes, Mamita), aux Théâtres des 2 rêves, de l'Epouvantail, de Nesle, de Ménilmontant, au Festival de la Grange, et à Avignon en 2011 + 2 spectacles musicaux avec Hacène Larbi, pour la Mairie du 19e et à L'Opéra Comique + 1 Comédie burlesque depuis 2010 (Lysis Tratatata) à la Jonquière, au Théâtre Koltès de Nanterre, au Festival Rues et Compagnie et au Centre d'animation des Halles + 1 création personnelle depuis 2008 (L'Université du BazArt') au Théâtre du Rond Point, à la Cité Universitaire internationale, à l'ENS, au Réfectoire des Cordeliers, à la Bellevilloise, au Festival Ici et Demain, à Paris 1, 4, 7, 8, etc... + 5 ans de travail avec la merveilleuse équipe du Destin... = Hortense Belhôte.

 

plus d'infos ici

 

 

Sarah Cohen-Hadria : Comédienne

Tout commença un soir glacial où jetée dans la sphère mondiale
Elle naissait le 21 février 1986 à Aubervilliers.
A la télé « Santa Barbara », Coluche est mort , Balavoine aussi !! Quelle sera sa vie ?
A peine était-elle sortie du ventre de sa mère, que déjà entre biberons et couches culottes
Elle frissonnait à l'idée de devenir comédienne Planète-Terre
Le choix fut bien osé, et malgré la difficulté, elle ne trouva pas l'idée sotte.
Il lui vint alors une idée folle! Arrêter l'école et commencer l'alcool !, non, c'n'est pas ça ! Arrêter l'école et auditionner pour  le Conservatoire. Ni une ni deux la voilà au Conservatoire du 19 ème . La classe !
En revanche ses premiers pas sur scène n’en furent qu'abominasse !
Et les années passèrent, elle grandi et décroche ses premiers rôles au cinéma, dans « La Tête De Maman » de Carine Tardieu,  « Le Premier Jour du Reste de ta Vie » de Remi Bezençon ou encore « Pigalle La Nuit » d’Hervé Hadmar
Elle en ressort rassurée. C'était ça et rien d'autre !
Mais il y a eu la vrai rencontre, celle qui dure, avec le théâtre, avec "Emilie", avec ses partenaires Frédérique, Christophe, Hortense, et Valentin. "la troupe d'Emilie" quoi! Qui fait que Sarah Cohen-Hadria est là sur scène avec son cœur et là elle ne frisonne plus, elle boue.

 

plus d'infos ici

 

                       Les Emilies

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                 www.lesavatars.org

 

À quoi servira la collecte ?

Pour l’impression des flyers et affiches (300€), la création de la musique originale (500€), l’achat du micro (500€), du tapis de scène (100€), des cubes, des mousses (200€), des costumes, du maquillage, des perruques, des lunettes, des paillettes, des confettis et des fleurs en plastique (400€), qui sont indispensables à la spectaculaire dimension « Circus » de la pièce, nous aurions besoin de votre aide, à hauteur totale de 2000 euros.