Si vous aussi, vous avez toujours pensé que le contact avec les animaux pouvait revêtir une dimension thérapeutique, venez lire la suite !

Large_visuel_photo-1446046026-1446046048

Présentation détaillée du projet

Si vous aussi, vous avez toujours pensé que le contact avec les animaux pouvait revêtir une dimension thérapeutique, si vous êtes curieux d'explorer les effets de la présence d'un chat auprès d’adolescents en difficulté (mal-être, décrochage scolaire, addictions, conflits familiaux, etc.), aidez-moi à mettre en place ce dispositif thérapeutique novateur !

 

                                               Lulea_allong_e-1446047446

 

https://www.facebook.com/anaigl/videos/vb.1481063608/10208002372445404/?type=2&theater¬if_t=video_processed

 

Luleå, notre petite chatonne norvégienne est bientôt prête à intégrer ses nouvelles fonctions mais pour cela il nous manque encore un peu de fonds !!  Les dons, même les plus modestes, sont essentiels!!! Merci d'avance à vous !

 

 

    QUI SUIS-JE, OU VAIS-JE ??                               

                        

 Me-1446047898                                                                    

         Afficher l'image d'origine

Je suis une jeune psychologue exerçant auprès des ados en difficulté et j'aspire à leur offrir un espace de parole sécurisant et intrigant ! Ce projet en compagnie du chat Luleå s’inscrit dans une démarche de recherche devant durer 6 mois au sein d'un centre de soins pour adolescents en difficulté. Cette étude se fait dans le cadre d'un diplôme universitaire sur les perspectives thérapeutiques des relations homme-animal.

 

Chat_aquarelle-1446221514

                                                                                          

Le soucis avec les jeunes, c'est qu'ils ne sont, eux-mêmes, que très rarement à l’origine de la demande de soins. Ils sont généralement orientés par leurs parents, leur médecin traitant, leur établissement scolaire ou par la sphère judiciaire dans le cadre d’obligation de soins. L’alliance thérapeutique est donc particulièrement laborieuse à mettre en place pour le thérapeute. Les discours les plus courants tenus par ces jeunes réfractaires au soin concernent leur absence de problème ou de volonté d’être présents en consultation ou encore leur colère vis-à-vis des parents ou des juges qui les obligent à venir. Un suivi est donc complexe à mettre en place et les jeunes ne s’inscrivent que difficilement dans le dispositif, ne revenant pas, oubliant leur rendez-vous et/ou le reportant indéfiniment.

 

                                       Ados-1446211577

             " L'adolescence a ses raisons que les adultes ignorent...."

 

 

L’idée d’introduire un chat dans le cadre des consultations s’inscrit donc dans une démarche de diversification des offres de soins classiques, visiblement peu attractives pour les jeunes. La présence de l’animal pourrait, dans un premier temps, créer un effet de surprise permettant d’attiser la curiosité du patient et de favoriser les échanges avec le thérapeute au sujet de cette présence inattendue et inhabituelle. Dans un second temps, plusieurs choses peuvent se produire au sein du suivi.... mais cette histoire c'est grâce à vous que je vais pouvoir continuer à la raconter....

 

Si vous voulez connaître la suite du destin pas commun du félin norvégien auprès des gamins, soutenez notre projet !!

 

          Lulea_appart-1446047561

 

Pour patienter :

 

http://www.plusquedesmedicaments.ca/fr/article/index/pet_therapy

 

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/5858-la-fondation-encourage-la-zootherapie-en-milieu-hospitalier/

 

http://www.fondation-apsommer.org/

 

 

Grochat-1446221553

                                                     

                                                  Mieux que le Rorschach.... le Rrrochat !

À quoi servira la collecte ?

La collecte  servira à  financer la mise en place du dispositif et à le soutenir durant le temps de l'étude qui devrait durer 6 mois. A l'issue de cette période et en fonction des observations et des fonds, le dispositif sera pérennisé (ou non) sur la structure.

 

Le détail prévisionnel des dépenses est le suivant :

 

- Achat de Luleä : 400 euros

 

- Frais vétérinaires sur six mois : entre 200 et 400 euros

 

- Achat de l'équipement nécessaire à la mise en place du dispositif (caisse de transport, litière, croquettes, jeux, etc.) : entre 100 et 150 euros.

 

- Soins anti-parasitaires sur 6 mois : entre 70 et 100 euros.

 

- Frais d'essence pour deux séances par semaine durant 6 mois : 950 euros

 

Si la collecte dépasse le montant de 1500 euros, j'utiliserai cet argent pour compléter les dépenses effectuées et pourquoi pas pérenniser le dispositif à plus long terme auprès des ados !

 

Merci à vous !!!

Thumb_avatar_2-1446031798
Anaïg

Jeune psychologue auprès de personnes en difficulté j'ai, en parallèle, toujours été passionnée par les animaux ainsi que par leurs relations avec l'humain et j'entreprends depuis début 2015 une formation en Anthropozoologie. Profondément persuadée que le contact avec l'animal peut générer des effets positifs sur l'humain, je souhaite mettre en place... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Y'a plus qu'à ! Bon courage à toutes les deux et bonne chance pour ce beau projet
Thumb_pub_4-1445269605
Bonne chance pour ce joli projet.
Thumb_default
BRAVO Anaïg ! J'ai hâte de connaître la suite ! Je t'embrasse très fort et te souhaite grande réussite dans ton magnifique projet !