Aidez nous à rééditer "Le film 1914", extraordinaire pamphlet en images publié en 1922 par le dessinateur Lucien Laforge.

Large_lefilm14-1409090291

Présentation détaillée du projet

Après avoir réédité Roger Gilbert-Lecomte et Georges Darien au début de l’été, les éditions Prairial exhument en cette rentrée Le film 1914, rarissime album de 1922 signé Lucien Laforge.

 

Img_20140902_211251-1410039991

Ci-dessus, la couverture de l'édition originale de 1922.

 

 

L'auteur

 

Né à Paris en 1889, Lucien Laforge est un dessinateur franc-tireur, qui publie dans la presse anarchiste et communiste dès 1910 et réalise plusieurs livres illustrés, principalement dans les années 1910-1920. Il est notamment, avec H.-P. Gassier, l'un des deux premiers dessinateurs du Canard enchaîné, fondé en 1915 en réaction à la propagande de guerre – pacifiste viscéral, il a échappé à la conscription en simulant la folie. Il meurt en 1952. Grâce à son graphisme puissant et immédiatement reconnaissable, son œuvre a ressurgi depuis une dizaine d’années, notamment chez nos confrères de Michalon et de La Mercurie.

 

 

Le film 1914

 

De l'avis des spécialistes de Laforge, comme François San Millan et Michel Dixmier, Le film 1914 est son chef-d’œuvre un extraordinaire pamphlet sur la première guerre mondiale, à la jonction de son travail de dessinateur de presse (pour la férocité) et d’illustrateur (pour l’élégance du trait et la beauté des grands aplats noirs). La veulerie des hommes politiques, le cynisme des profiteurs de guerre, le chauvinisme braillard, les héros de café du commerce, les putes et les marraines de poilus : c’est bien le film de la première guerre mondiale que déroule Lucien Laforge, mais un film moins patriotique, plus dérangeant que le récit officiel sur la guerre qui prévaut encore en 1922. Pas très éloigné donc, du Voyage au bout de la nuit que Céline publiera dix ans plus tard.

 

Paix-1409129035

 

Tiré à quelques centaines d’exemplaires et jamais republiéLe film 1914 n’était accessible qu'à de rares collectionneurs, dans sa fragile édition de 1922. Grâce à vous, il sera bientôt à nouveau disponible dans son format original (27 x 25 cm), sur beau papier olin crème de 170 g.

 

Ce projet est l'occasion d'acheter cet ouvrage à un prix inférieur à ce que sera son prix de vente (16€). Reportez-vous à la liste des contreparties sur la droite.

 

Mis_re-1409129148

 

Vous

 

Généreux philanthrope, amoureux d'histoire ou de littérature, ami de la maison ou sympathique illuminé… si vous faites partie d'une de ces catégories, alors vous pouvez nous aider à donner corps à ce projet!

À quoi servira la collecte ?

• Frais d'impression

Nous comptons tirer notre ouvrage à 500 exemplaires. Ce qui porte nos frais d'impression à 2200€.

 

• Frais divers

Nous consacrons un budget de 100€ aux frais de fabrication et d'envoi des contreparties.

 

Ajoutons à cela la commission KissKissBankBank de 8%, et nous arrivons aux 2500€ que nous souhaitons récolter.

 

Rappelons que tout le travail sur le livre, à savoir le scan d'un exemplaire original du Film 1914, la retouche des images, la mise en page, la réalisation de la couverture, est réalisé bénévolement par l'équipe Prairial (et principalement par Sabrina, notre graphiste). 

Thumb_logo_p_160x160px-1410078466
Editions Prairial

Prairial est une jeune maison d'édition, à la fois parce qu'elle a moins d'un an d'existence (mais déjà deux livres à son actif) et parce qu'elle est tenue par cinq amis qui ont 29 ans de moyenne d'âge, Grégory, Romain, Sabrina, Louis et François. Leur but? Faire redécouvrir des textes ou des auteurs qu'ils aiment et qui sont devenus introuvables,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un petit coup de pouce pour vous aider à boucler la boucle...
Thumb_default
J'espère que le projet aboutira !! Bisous, à bientôt
Thumb_default
Ce serait avec une profonde tristesse que je verrais ce projet ne pas aboutir ... Outre la claque qu'il représente pour toutes les idées véhiculées par la bien-pensance politicienne (toutes tendances confondues) c'est l'occasion de rendre justice à un travail courageux et salutaire à bien des égards. Puissent les libertaires se décider - il en est encore temps - à délier les cordons de leur bourse fût-elle en peau de hérisson (pauvre bête!). Salut fraternel