Aider nous à mettre en activité le centre de formation en maraichage Bio quii permettra aux femmes peuhles d’acquérir leurs autonomies

Large_photo_couverture_-_copie

Présentation détaillée du projet

 

1/  L’Equipe   et l’Accompagnement

 

Equipe

 

 

Nous sommes 6 lycéens,  cousins, cousines, amis, actifs au sein de la commission des jeunes de l’association décidés à partir aider les plus démunis, quand nous vivons dans l’abondance.

 

 

Clément     19 ans en BTS  Gestion / Comptabilité

Maëlle       18 ans en Terminale ES 

Erwan       17 ans en Terminale SI

Marion      17 ans en Terminale   SI

Elie           16  ans en 1 ère  S

Domitille   15 ans en Seconde

 

La  Présidente de l’association, Annie sur le terrain depuis 20 ans  guidera nos premiers pas sur le chantier et gèrera l’intendance sur place. Elle prend  à sa charge tous ses frais de voyage.

 

2.1  Présentation du projet 

 

 

Le Jardin de BANTAARE, initiative locale géré par un GIE  en partenariat  avec l’association Kassoumaye- Provence int.

 

Carte_casamance

 

 

La Casamance est une région à vocation agro-pastorale, et de loin  la plus pauvre du Sénégal.

 

 Kolda enregistre l’un des taux d’analphabétisme les plus élevés du pays et bat le record de la mortalité maternelle et infantile au niveau national."

 

Constat est fait qu’Il faut renforcer la capacité des populations à prendre des initiatives et à se prendre en charge sans trop compter sur l’aide extérieure. D’où le choix d’ouvrir un centre de formation en maraichage BIO pour les femmes

 

 

Le GIE Bantaare dispose  d’une parcelle de 7300 m2  dont 3000 m2 réservé au maraichage le reste à l’arboriculture,   situé  dans le Village de TIBERE KANDE, de la communauté rurale de Dioulacolon à 5km de Kolda.  Si nous pouvons clôturer le terrain, nous planterons les premiers arbres fruitiers lors de notre séjour.

 

Dans cette commune de nombreuses femmes sont analphabètes et sans ressources, alors qu’elles sont très habiles pour cultiver la terre, une formation puis  un soutien à la création de leur propre jardin maraicher leurs permettraient de trouver une autonomie essentielle à leurs épanouissement  et surtout améliorer leur qualité de vie

 

Case

 

 

2.2  Objectif du projet

 

 

Trois  raisons essentielles ont motivé ce projet. La première est d’ordre économique, la deuxième d’ordre social la troisième d’ordre écologique.

 

En effet l’exode rural occasionne beaucoup de méfaits dans le système traditionnel : beaucoup de jeunes femmes, partent à Dakar, tenter leur chance et souvent ce retrouve exploitée et  dans la misère.

 

Ce projet pourra constituer un frein à ce fléau en créant des emplois locaux et permettra  de couvrir les besoins essentiels en alimentation  des populations de la région avec des produits locaux afin de lutter contre la faim et la pauvreté.

 

En n’utilisant que des produits naturels elle permettra également d’accéder à une alimentation  saine et diversifiée  Seront plantés des manguiers, citronniers, pamplemoussiers  papayers, bananiers... Les arbres aident à lutter contre la désertification. Ils maintiennent la terre fraîche et humide et favorisent les cultures basses : mil, blé, sorgho, haricots blancs, noirs ou rouges, maïs, pommes de terre, tomates, oignons, ail... et bien d'autres

 

 

2.3  L’exploitation

 

 

Tous les thèmes d’intensification seront mis au point et dispensés pour parvenir à l’autosuffisance alimentaire et ensuite à la création de revenus.

 

On insistera sur  le calendrier annuel, la gestion correcte de l’eau pour les besoins de production et l’utilisation optimale du matériel.

 

Imgp0305

 

 

 

 

3 / La formation

 

 La formation commencera l’apprentissage de la lecture et de l’écriture  par un cours d’alphabétisation  en Français.

 

La formation pratique sera dispensée sur le terrain d’exploitation où sera construite une réserve  pour stocker les outils et les  semences. La formation technique sera assurée par un formateur professionnel

 

La formation sera dispensée sur une période de  9 mois (36 semaines de 5 jours). Comprenant  1h00 de cours d’alphabétisation  journalière  et 5 jours de mise en application sur le terrain.

 

En fin de formation chaque femme  recevra  les outils et les semences  pour effectuer une première récolte  au village et bénéficiera d’un  suivi pour la mise en route de son activité  

 

4  / Calendrier AN 1

 

Image_2

 

 

4.1 Produit Année + 2

 

La mise en activité du projet commencera par une première culture de maraîchage d’octobre à février, puis on peut envisager deux  et trois récolte. En privilégiant  la pomme de terre, l’oignon ; la tomate, le piment, la salade la courgette l’aubergine, très demandées sur les marchés.

 

4.2 Activité autonome 

 

L’autofinancement est une priorité pour la ferme maraichère et sa pérennité.

 

La marge annuelle brute, servira à l’autofinancement de fonctionnement de la ferme de formation maraîchère et ainsi qu’à prendre en charge les frais de scolarités de femmes en difficultés.

 

 

 

Img_0165

 

 

 

 

5 / Le chantier de solidarité

 

S’inscrit dans une démarche d’aide aux plus pauvres, l’équipe sera accueillie par la communauté rurale de Dioulacolon où les jeunes du village participeront au chantier qui se déroulera du 18 au 30 octobre 2014

 

5.1  Notre enrichissement culturel

 

 Ce chantier sera l’occasion de découvrir,  une autre culture : d’autres formes d’habitation, une autre nourriture, une approche différente de la vie quotidienne, une autre relation à la terre et à l’environnement, d’autres rapports entre les êtres. L’importance de la parole des anciens porteurs de l’histoire et des savoirs.  Une autre langue et de multiples dialectes.  D’avoir des relations très particulières chargées de respect de la famille et des traditions. De connaitre une société rurale ou la danse et le chant marquent les évènements importants. 

 

5.2 Notre action :

 

Nos journées, se répartirons comme suit :

 

Le matin à la mise en activité de la ferme  de formation en maraichage BIO  ,  en participant à la construction de la clôture, au débroussaillage de 500m2 de terrain  à la  préparation des planches où seront semer les légumes , à la plantation des arbres fruitiers .

 

L’après- midi au suivi des enfants du centre de récupération nutritionnelle qui accueille des enfants malnutris, de la naissance à 3 ans, pesant de de  800g à 3,8KG,   par l’écoute et le jeu. Et aussi à la rencontre et l’accompagnement des familles.      

 

Nos petits trésors    

 

  Cren_1                                          

Cren_3

 

Mamans

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à boucler notre budget et donc de partir vers nos frères africains grâce à vous… en particulier de réaliser la clôture du terrain, indispensable pour la mise en activité du jardin. Un grand merci

 Nous emportons dans nos bagages à partager aux associations locales : vêtements, médicaments, fournitures scolaires, ordinateur,  moustiquaires, jouets,  petit matériel  de jardinage. Semences.

 

 

 

 

 

Le plus servira à financer

 

Avec 580 € de plus

 

Le petit matériel : brouettes, arrosoirs, binettes, houes, sécateurs, pelles carrées, râteaux, sceaux,   bottes,

 

Avec700 € de plus

 

La construction de 4 bassins

 

Avec 1 330  € de plus

 

Les réserves pour stocker le matériel l et les produits  et la chambre du gardien.

 

Avec 1 330  € de plus

 

La pompe immergée et les  canalisations jusqu’au bassin

 

Avec 4300 € de plus

 

Le forage à – 15/-20m et le cuvelage du  puits  

 

Par son statut, d’association d’intérêt général, l’association Kassoumaye - Provence  permet  de défiscalisés vos dons  à 66%(par un reçu fiscal).

 

 

 

6.1 BUDGET  Global voyage et  chantier de solidarité

 

Image_3       

 

 

 

Enfants

 

 

Camion1

 

 

 

6.2 Des nouvelles du GIE  /

 

 

 

Nous avons fait venir un tracteur, et fait labourer le terrain  dans l’attente de votre arrivée :

 

Voici le résultat :

 

    

   

 

ET

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       

 

 

Thumb_kassoumaye
kassoumaye

1 / l’Association Kassoumaye - Provence Int. Depuis 20 ans notre association a pour but de créer et mettre en œuvre des projets sociaux –éducatifs, visant à former et améliorer la qualité de vie des populations de Casamance dans le respect des traditions et cultures locales. Ongkassoumayeprovence.org

Derniers commentaires

Thumb_default
que les dons fassent grandir le jardin et bravo les jeunes....
Thumb_default
C'est une expérience formidable que vous aller vivre et dont vous témoignerez au retour.... Il me tarde que vous me racontiez
Thumb_default
Bravo les jeunes pour avoir accuelli la proposition... de l'Italie je soutien ce projet!!!!