La compagnie Gorgomar présente : "Le journal de Grosse Patate" au festival off d'Avignon 2014 ! Festival théatr'enfants Soutenez-nous !

Large_visuelkiss2

Présentation détaillée du projet

Cet été, la compagnie Gorgomar sera présente du 8 au 26 juillet au festival off d'Avignon 2014 à la maison Monclar, pour y présenter son spectacle jeune public à dévorer en famille : Le journal de Grosse Patate de Dominique Richard. Nous sommes très heureux et fiers d'avoir été sélectionnés pour cette aventure Avignonnaise, en effet la Maison Monclar est un lieu "repéré" jeune public, et l'équipe du festival théâtr'enfants est très attachée à la dimension "humaine et solidaire" du lieu. Cependant, le budget global d'une opération Avignon est conséquent, nous sollicitons votre soutient et votre générosité pour finaliser et boucler notre budget...!! D'avance MERCI !

 

Le journal de Grosse Patate du 8 au 26 juillet Festival Théâtr'enfants (Monclar) AVIGNON OFF 2014

 

Le site de la compagnie http://www.gorgomar.org

 

Fmdf-2275

 

Le spectacle :

Grosse Patate c’est le surnom qu’on lui donne à l’école parce qu’elle mange tout le temps. Elle, elle sait qu’elle est ronde et douce. Dans sa classe il y a Rosemarie la timide, Rémi son souffre-douleur, trouillard comme une fille, et Hubert dont tout le monde est amoureux. Grosse Patate raconte dans son journal la tristesse, le bonheur, les interrogations d’une petite fille qui essaie de comprendre le monde. Un texte qui parle de l’amitié, l’amour, le deuil, la différence dans une langue drôle et inventive.

Entrecoupé de « rêves », Le Journal de Grosse Patate de Dominique Richard avance par fragments, scènes de vie (de classe, de jeu, de groupe) où prennent place les premières amitiés, les premières amours, les rejets et trahisons qui les accompagnent.

 

La mise en scène

La mise en scène est centrée sur la chambre de Grosse Patate. La chambre est composée d’un lit en hauteur dans lequel s’incrustent trois tables gigognes aux couleurs vives ; elles font office de boîte à joujoux avec leurs tiroirs et coffres d’où sortiront les accessoires. Se séparant du lit, les tables vont servir tour à tour, de table de cuisine, de pupitre, de refuge, d’escaliers. Le metteur en scène choisit trois niveaux de jeu pour adapter le journal à la scène : le récit de Grosse Patate, le dialogue paradoxal avec Rémi, rôle muet et des marionnettes-poupées qui représentent la copine Rosemarie et le bellâtre Hubert. Ces scènes sont métronomiquement coupées, comme dans le texte, par des interludes qui représentent les rêves de Grosse Patate hantés par l’homme en noir.

 

« Rémi m’a confié aujourd’hui qu’il était amoureux de Hubert. Je lui ai rétorqué que ce n’était pas possible, parce que c’était un garçon et que de toute façon c’était moi qui risquais d’être amoureuse de Hubert. En fait je ne sais plus, Hubert c’est un crâneur. »

 

 

 

Avec : Emma Laurent et Aurélie Peglion

Mise en scène/ musique/vidéos : Thomas Garcia

Scénographie et lumières : Philippe Maurin

Régie : Antoine Hansberger

Construction marionnettes : Charlotte Libeau et Leila Paris

Costumes : Emilie Bouneau

Photos : Fred De faverney

Captation Vidéo/Teaser : Thierry Paladino

 

Production Compagnie Gorgomar / Coproduction théâtre national de Nice. Résidences accompagnées à l’Entre-pont (lieu de création et de résidence-spectacle vivant. )  Carros à la salle Juliette Gréco. Avec le soutien de la Spedidam, la ville de Nice, Le conseil général des Alpes-Maritimes, le Conseil régional Provence Alpes côte d’azur (dispositif CAC théâtre), Le forum Jacques Prévert, l’association la semeuse.

 

Fmdf-2483Gp_re_my_pbGp_journal_finBlack_man_tableau

 

La compagnie :

Gorgomar est créeé a Nice en 2007, sous la double direction d'Aurélie Peglion et Thomas Garcia. Sa proposition ne s'articule pas uniquement autour d'un seul genre, mais explore aussi bien le théâtre, la marionnette, le clown, la recherche sonore, la musique à l'image, la production de CD et la création d'évènements culturels.

 

GORGOMAR : Nom propre. Poulpe onirique gigantesque inventé par André Martel.

 

Utilisons le rêve comme arme de construction massive d'un monde meilleur...

 

À quoi servira la collecte ?

Ce temps à Avignon est pour nous fondamental, la diffusion du spectacle Le journal de Grosse Patate en dépend. Le budget global de cette participation au festival off d'Avignon est conséquent et nous ne pouvons l'assumer seuls. Ce budget comprend entre autre :

 

- La location d'une maison pour toute l'équipe ( 5 personnes )

- Les repas

- La fabrication de 15000 tracts, affiches et plaquettes

- Le salaire du graphiste

- l'envoi postal de la com aux professionnels  ( lettres d'invitations, plaquettes, tracs ...)

- Les salaires de l'équipe artistique et technique

- Les droits d'auteur

- Les frais de location du matériel de complément ( lumière, sonorisation, machinerie...)

- Les frais de route et de location d'un véhicule 20m3 ( transport du décor et de l'équipe)

 

La Somme récoltée servira essentiellement au logement des 6 personnes de l'équipe ainsi que les repas

sur tout le mois.

Thumb_logo_cie_gorgomar
gorgomar

La compagnie : La Compagnie Gorgomar est créée à Nice en 2007, sous la double direction d’Aurélie Péglion et de Thomas Garcia. La compagnie explore aussi bien le théâtre, la marionnette, le clown, que la recherche sonore, la musique de spectacles, la production de Cd et la création d’évènements culturels. La compagnie Gorgomar a pour totem un... Voir la suite