Aidez au lancement d'un spectacle musical original et humoristique !

Large_megaloshow_affiche_darius-1513244282

Présentation détaillée du projet

Famille, amis et amis d'amis ! 

Voilà 7 ans déjà que Rose Renau chanteuse loufoque sortie de mon coeur et de ma fantaisie est entrée dans ma vie de comédienne ! 7 ans aussi que ce personnage haut en couleur ravive les  zygomatiques de ses fans ! Rose Renau finaliste du talent de Ménilmontant en 2014 ! Rose Renau déferlante du festival d'Aurillac 2015 où sa démesure éclate au grand jour ! Rose revient en 2017 avec un nouveau spectacle mis en verbe et en musique par Vincent Gaillard, devenu, au fil des années le plus fantaisiste pianiste de la chanteuse.  Le MEGALO SHOW, plus loufoque que jamais est programmé au Théâtre Darius Milhaud, tous les Samedis soirs à 21h15, du 13 janvier au 17 mars 2018. Pour cette aventure, l'équipe s'est enrichie d'une metteuse en scène, Armelle, d'un créateur lumière et régisseur, Thibaut, et d'une décoratrice Magali. 

 

 

Synopsis :

 

Ca commence dans un rêve de Las Vegas et de gloire post mortem...  Rose Renau ex star du music hall tente de faire un come back avec son pianiste et vieux  compagnon de route mais le réveil est difficile pour la chanteuse... Assoupie dans sa loge, elle rêve sa vie passée et future entraînant les spectateurs dans son intimité et ses désirs les plus profonds comme celui de chanter une chanson écrite pour elle par Gainsbourg ou d’être une femme libérée et multipliant les amants. Elle se réveillera pour chanter « Grosse Renau »… comme quand elle montait sur les podiums des campings pour des concours de miss pour faire plaisir à sa mère.

Le « Mégalo Show » est un tour de chant loufoque flanqué d’un pianiste qui rêve de prendre le devant de la scène en chantant « Coyote » la chanson qu’il a écrit pour sa fille. Duo décapants d’artistes déchus qui s’accrochent à la scène comme à une bouée de sauvetage. Le « très cher public de Rose Renau » sera-t-il réellement au rendez-vous après tant d’années d’absence ?

 

L'équipe :

 

Emmanuelle Gantier

Comédienne, clown et Directrice artistique de la Cie Le Fil

 

 

Formée au théâtre classique au studio Alain De Bock, puis au jeu clownesque au théâtre du Faune (Fred Robbe), à Clownessence (Lydie Taïeb), à la Royal Clown Compagny (Hervé Langlois) et surtout au Samovar (Alan Fairbain et Lory Leschin), au théâtre burlesque (Norbert Aboudarham) ainsi qu’au chant variétés à la Manufacture chanson et au jazz vocal à Crest (Laurence Saltiel). Elle a d’abord jouée du répertoire classique notamment pour la compagnie des Clichy Paillettes et la compagnie Clarence. De 2007 à 2010, elle participe à de nombreux cabarets de clowns à l’ogresse théâtre. En 2011-2012, elle écrit, met en scène et interprète son premier spectacle musical « Rose Renau ». En 2013-2014, elle joue et chante dans le spectacle « Fantaisie-jardin » de la compagnie Alexander Thaliway. En 2014-2015, elle reprend le personnage de Rose Renau né de son travail de clown dans le spectacle « Mégalo Show » finaliste du Talent de Ménilmontant 2014 et joué au festival d’Aurillac en août 2015, à la Manufacture chanson, au théâtre des Anges et à la Scène (ex Luciole) à Herblay (95) en 2015. En 2016-2017, Emmanuelle rejoint le collectif de clowns Miraclown dans un projet de web télévision éducative et crée un spectacle-initiation à la pratique du clown destiné aux familles. Formée à la pédagogie Montessori, elle enseigne l’art dramatique et le clown pour la compagnie Le Fil et la Ligue de l’Enseignement.

En 2018, une nouvelle écriture et mise en scène du « Mégalo Show » sera présentée au théâtre Darius Milhaud Paris 19è du 13 janvier au 17 mars 2018.

 

Vincent Gaillard

Auteur compositeur pianiste et comédien

 

 

Pianiste-chanteur et comédien formé à l'Opéra et au conservatoire d'Avignon, il s'oriente rapidement vers la musique populaire. En 2003, il crée le spectacle musical "Lady Gang Bang" au Sentier des Halles, dont une chanson est diffusée sur France Inter.

En 2005, Musicast et Believe distribuent son premier EP "Gros Maux" dont un titre entre en play-list sur les radios du réseau Quota. Il s'installe durant un mois sur scène en partenariat avec Pink TV et Zurban. En 2007, il crée "Duaux" au festival d'Avignon, tour de chant théâtral en partenariat avec RFM.

De 2009 à 2014, il écrit et compose pour le théâtre musical :« La nuit des flamants roses », « Querelle de Brest » d'après Jean Genet, « Elle était une fois » pour Marie-France. Pianiste et comédien, on le voit en 2014 dans

« Palermo Palermo » de Pina Bausch au théâtre de la Ville, en 2015 dans « Argent, dette et Music-Hall » au Lucernaire, ou encore comme clavier pour David Bàn. En 2016-2017 il s'installe au théâtre du Marais puis au festival d'Avignon-off pour « Mademoiselle » le spectacle musical.

 

Armelle Bossière

Metteure en scène, comédienne, autrice et pédagogue

 

 

De 2006 à 2012, elle travaille comme assistante artistique, comédienne et coordinatrice de projets auprès d’A. Décarsin dans la compagnie Les tireurs de Langue.  

Elle interprète des formes poétiques et théâtrales itinérantes et participe chaque année à des actions artistiques et poétiques avec le Printemps des Poètes à Paris et en Île-de-France. Elle interprète sous la direction d’A. Décarsin Stabat Mater Furiosa  de J-P. Siméon et Escurial  de M. de Ghelderode. Elle met en scène On n’aime guère que la paix, spectacle poétique et musical tous publics. Parallèlement elle joue entre autre dans Les femmes savantes, George Dandin de Molière ou encore Les souliers rouges de T. Lucattini avec différentes compagnies (Cie Ici Londres- J. M. Haloche, Cie Pied’Oeuvre-Nina Nunes). En 2012, elle crée la compagnie Subrioso Saltat, dont elle est directrice artistique, pour poursuivre la recherche d’un dialogue entre poésie, théâtre, conte et arts, interrogeant les rapports de l’homme à la mort et à la nature à travers le prisme du merveilleux. Elle y met en scène Les aventures extraordinaires de JJ Penny, de Jade J., interprète Poupée de Neige, de N. Nunes et Comment devient-on un arbre ? mis en scène par C. Gondrexon. Depuis 2015, elle est assistante à la dramaturgie et à la mise en scène de Catherine Decastel (Compagnie des Myosotis/ Catherine Decastel) dans L’affamée, d’après Violette Leduc (Avignon Off 2015 et repris en 2017). Elle écrit également des pièces et joue pour la compagnie Entrées de jeu. Sa première pièce pour adolescent Moi et bien d’autres (mon âme comme un oiseau déplumé) a reçu une mention spéciale au festival jeune public Catimino. Son premier conte Les Bottes de Sept Lieues ou les nouveaux explois du Petit Poucet devenu courrier, projet mené par l’Ensemble Artifices, sortira en février 2018 chez Littel Village/ Harmonia Mundi sous forme d’un livre-CD. Armelle Bossière assurera sa mise en scène pour la saison 2018-2019.

Elle s’est formée au Magasin à Malakoff et a poursuivi sa formation lors de stages auprès de J. Douieb, V. Kraupner, M. Vitorelli-Miranda, F. Jasmin (danse butô) et des stages sur le conte au CLIO (Conservatoire de Littérature Orale).

 

Thibaut Murgue

Régisseur lumière et créateur lumière du Mégalo Show

 

 

Après avoir été régisseur son et lumière dans différentes salles de spectacle de la Ligue de l'enseignement sur Paris dont "Le Lustre" de la Tour des dames" travaillant ainsi en régie générale pour plus de 150 événements par an :Théâtre, Danse, Concert, Projection, Résidence, Création lumières, Captation vidéo, il travaille actuellement pour plusieurs compagnies.

 

Il a créé les lumières de nombreux spectacles: "Le goéland qui fait maiou", et a été régisseur son et lumière de nombreux autres : "Chiens de tous poils" et réalisé des prestations pour Cécile Hercule, pour le groupe Elypse et pour le Conservatoire de Clamart.

 

Il rejoint l'équipe du "Mégalo Show" en 2017 pour réaliser la création lumière   

 

Magali Malborough 

Créatrice décors 

 

 

Avant de savoir tenir un crayon, elle était danseuse -cascadeuse-brailleuse,  impossible de lui mettre un bâillon. Ses parents lui ont acheté des tonnes de ramettes et de feutres, l'amour du dessin l'a attrapé. Une autre façon de s'exprimer : Observer, cartographier, elle est devenue géographe-urbain, pour rassurer ses parents... , le crayon attendait, l'envie de désobéir, de libérer sa créativité, de se faire plaisir, l'enfant intérieur s'ennuyait. Elle a trouvé la voie du je grâce au jeu du clown qui lui a permis de reprendre ses crayons. A présent, elle met du cœur, du corps, de la voix dans tout ce qu'elle fait. Elle est géotrouvetout-clown-illustratrice et décoratrice pour le Mégalo Show.

 

Stéphane Puault

Chorégraphe et Costumier

 

 

Il reçoit une formation de danseur au conservatoire d’Angers. Il évolue vers la danse contemporaine, et danse auprès des compagnies Marie Pasquier et Gilbert Mayo, de 1982 à 1986. Puis il se forme à la création et réalisation du costume de scène. Il débute, fin des années 80, en créant pour la danse contemporaine avec Anne Dreyfus, avec Caroline Carlson et avec les chorégraphes montpelliérains Michelle Ettori, Sylvie Deluz et Thiérry Raymond. Pour le théâtre, de 1990 à 1996, il crée des costumes pour les metteurs en scènes, Yves Gourmelon, Flavio Polizzy à Montpellier et Alain Timar (théâtre des Halles en Avignon). Plus récemment, il collabore à la création des costumes des compagnies de théâtre des metteurs en scène et acteurs, Nigel Hollidge, Jacques Gouin et Kester Lovelace. Il travaille avec Pascal Crantelle, pour la compagnie Alexander Thaliway et crée la chorégraphie et les costumes de « Comment j’ai croisé Rudolf Noureev dans l’ascenseur ». Il continue à se former en danse, auprès de José Cazeneuve, Peter Goss, et participe aux ateliers d’improvisation et de composition de Christine Gérard. Il intervient dans la compagnie « Rouge Aniline » et danse en duo avec Annie Belet dans "Réminiscences". Pour le "Mégalo show", il crée et réalise le turban de Rose Renau.

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à booster le budget communication du spectacle !

Sans communication, moins de chance d'être vu dans la forêt de spectacles proposés chaque soir en Ile de France !

 

Avec les 1500€ espérés, la compagnie Le Fil pourra :

-faire appelle à une vidéaste pour la captation et la réalisation d'un teaser percutant destiné à la promotion du spectacle 600€

-faire venir un photographe pour faire des photos des représentations pour alimenter les sites et les réseaux sociaux  200€

-imprimer des flyers et des affiches 200€

 

Subvenir aux frais divers :

-Décors 300€

-Lumières  200€

 

Si votre générosité nous permettait de dépasser largement 1500€, alors là on tentera carrément de s'offrir le travail précieux d'une attachée de presse, personne indispensable pour avoir plus de chance de faire connaître le spectacle auprès des programmateurs !  

 

L'association Compagnie Le Fil percevra l'intégralité de la collecte.