Mot à mot, voulez-vous attraper en plein vol le miel et le sel des Evangiles? Aidez le Moineau des mots à vous les murmurer au coeur.

Large_moineau2

Présentation détaillée du projet

 5 juin 2013 : MERCI, MERCI, MERCI LES AMI-E-S !

 

Grâce à vous et votre générosité,  le Moineau a atteint son objectif de 4000 € et peut s'offrir 4 mois de pause-carrière pour étudier et écrire. Le projet de livre pourra donc aboutir, et votre enthousiasme à le voir naître me fait chanter le coeur de gratitude! (Et d'émotion j'ai un peu les larmes aux yeux, et c'est très agréable...)

Puisque vous êtes si formidables et qu'il reste 10 jours de collecte, pourquoi ne pas aller plus loin ?

 

En effet,

 

* Si vous avez bien lu le projet, vous savez que je prends une pause-carrière de 9 mois, mais que par réalisme je n'ai pas demandé tout ce dont j'avais besoin pour cela et me suis limitée à 7 mois, laissant le reste à la providence. J'ai peut-être eu tort d'être trop réaliste, car votre générosité est au delà de toutes les attentes... Et au fond, la providence, c'est vous! Alors, pourquoi pas viser un mois en plus? (Je sais, c'est audacieux, mais irions-nous jusque 5000?)

 

* Même sans aller jusque là, ... J'ai calculé mes frais au plus juste pour la pause-carrière, ne voulant pas abuser de votre générosité. Mais si je peux monter au delà des 4000 euros, je pourrai aussi peut-être avoir de quoi m'acheter un ou deux livres de théologie pour les cours, plutôt que de garder ceux de la bibliothèque chez moi pendant des mois au mépris de tous les règlements d'ordre intérieur?

 

* Je suis certaine que quelques petits facétieux attendaient mon anniversaire pour me faire une surprise. Ce serait vraiment dommage qu'ils et elles se privent de ce plaisir! ;-) Continuons ensemble !

 

 

 

Le projet:

 

Bonjour! Je m'appelle Françoise. Depuis plusieurs années, sous le pseudonyme du Moineau des mots, j'ai entrepris d'écrire une série de textes poétiques et méditatifs. C'était après un passage heureux par la fiction narrative, un retour à ma vocation première, la poésie. Peu à peu, de ces textes a émergé le projet d'écrire un "Evangile en poésie", qui revisite, de près ou de parfois bien loin, l'aprêté et la profondeur des Evangiles canoniques.

 

Avec quelle audience?

 

      "Superbe ! .... Et comme c'est bon de voir "parler" de la joie ....."   Marie-Jeanne, Ciney

 

      " Moi aussi, je crois aux baisers mauves!"  Bernard, Bruxelles.     

 

      "Dans ces béatitudes, j'aime beaucoup l'idée de ceux et celles qui n'ont pas toutes leurs frites dans le même paquet!"  Jane, Paris

 

Les premiers extraits partagés à diverses occasions (contribution à des blogs et revues papier, utilisations lors de moments liturgiques,...) ont touché ceux et celles qui les ont lus ou entendus, que ces personnes aient une foi vibrante ou qu'elles soient non croyantes. Parfois même, quelques athées qui disaient ne pas trop aimer la poésie se sont laissés surprendre à les trouver beaux! (Quoique, soyons honnête, ce dernier cas de figure est assez rare.)

 

Il ne fallait donc pas en rester là, mais écouter de multiples encouragements à finaliser le projet en un véritable récit poétique, sur les traces de l'homme de Nazareth, et sur les traces de notre propre humanité et de notre soif de sens. Au départ de ces textes épars, construire un livre.

 

Le-moineau1

 

Et c'est là que VOUS intervenez!

 

Quelques quarante pages de brouillon trépignent dans mes tiroirs. Car je ne suis pas qu'écrivain. je suis aussi étudiante (en théologie protestante), employée dans une ONG, et investie bénévolement dans divers lieux qui me tiennent à coeur. Bref, l'agenda explose, mais côté poésie c'est un peu la noyade, et le Moineau s'étiole.

 

J'ai besoin de libérer du temps pour me recentrer et mener ce projet à bien. Pour écrire les textes manquants, peaufiner, relire, élaguer, toiletter, relire encore, re-toiletter, harmoniser, et rendre le tout propre à l'édition. La poésie, ça n'a l'air de rien, mais c'est un vrai travail!

 

Et ce travail, je veux le faire l'an prochain tout en terminant mes études, c'est-à-dire en écrivant, outre le projet du Moineau, un mémoire de master qui portera sur les psaumes de supplication, une herméneutique du "droit à la plainte", et la façon dont ces trésors bibliques peuvent porter, dans la liturgie ou l'accompagnement pastoral, la plainte des victimes (de violence ou d'injustice) devant Dieu et l'humanité, dans une perspective d'empowerment des plus faibles et des marginalisé-e-s.

 

Le projet poétique est aussi théologique, et le projet théologique de travail de fin de master sera aussi poétique. Ils se nourriront l'un l'autre. Et pour nourrir ces deux projets, il faudra garder du temps pour méditer (forcément, beaucoup) et du temps "gratuit", pour regarder le ciel. Les nuages sont si beaux quand ils traversent.  

 

Pour cela, j'ai besoin de prendre une pause carrière, et donc j'ai besoin d'un mécène, ou plutôt de mécènes, beaucoup de mécènes, grands ou petits,  j'ai besoin de VOUS!  J'ai besoin que vous me donniez de l'argent pour garder du temps, simplement. De quoi me permettre de quitter mon emploi salarié quelques mois, tout en ayant de quoi payer mon loyer, me nourir, et ... nourir mon chat.

 

(Bon, nous sommes bien d'accord, vivre avec un chat quand on s'apelle le Moineau, c'est peut-être déjà pas très malin. Mais j'assume de vivre dangereusement...)

 

Alors, pour moi, mais aussi pour lui, grand merci d'avance!

 

395166_10151143523657965_1586304584_n

 

 

Pour découvrir quelques-uns de mes textes, visitez la page facebook du Moineau des mots.

 

Quand tu attends,

attend avec les yeux de l'espérance

mains terriblement ouvertes

pour recevoir et donner

sachant que l'abondance qui t'est promise

jaillit depuis l'aube des temps

contre l'étroitesse des cœurs contristés.

                                                                           Le Moineau des mots

À quoi servira la collecte ?

A financer une pause-carrirèe.

 

Idéalement, je souhaiterais consacrer neuf mois à ce projet (finaliser le recueil de l'Evangile en poésie initié par le Moineau des mots et finir mon master en théologie), de décembre 2013 à août 2014. Pendant ce temps j'ai besoin d'argent pour vivre (et, vous l'avez compris, payer les croquettes du chat...)

 

Il me manque 1000 euros par mois pour compléter la petite allocation à laquelle j'ai droit légalement en étant en congé sabbatique.  En comptant serré, je peux ramener cela à sept mois.

 

Je peux mettre dans le projet 3000 € d'économies. Les 3 premiers mois (décembre à février) sont donc assurés. Mais pour le reste (4000 €), j'ai besoin d'aide. Je fais donc appel à vous tous et toutes, ami-e-s, famille, amateurs de poésie, fans de la page Facebook du Moineau, ... ou inconnu-e-s en quête de textes liturgiques (Au fait, n'hésitez pas à en parler dans votre église, j'accueillerai avec gratitude toutes les sources de soutien!)

 

Si 100 amis s'engagent à me donner 10 € par mois pendant 4 mois, soit 40 € chacun, c'est gagné! Si quelques riches mécènes se manifestent et que quelques moins riches donnent un tout petit peu, ça peut marcher aussi! Même un don de quelques euros peut faire la différence!

 

Ensemble, mobilisons un maximum de donateurs.

 

Vous pouvez soutenir le projet et m'encourager, me montrer que vous croyez que mes choix ont de la valeur, et m'aider à les concrétiser, en donnant ce que vous pouvez, en invitant vos connaissances à découvrir le projet et à donner à leur tour. Vous pouvez changer ma vie.

 

Vous serez un signe de générosité, d'abondance, de vie.

 

Merci.

Thumb_920107_10151412084122965_1659698014_o
francoise.nimal

Françoise Nimal, née à Charleroi en 1967, vit aujourd'hui à Bruxelles. Depuis toujours, elle pratique l'éclectisme des genres littéraires, entre récit de vie, poésie et fiction. Elle a publié, en 2001 chez Desclée de Brouwer, C'est en noir que je t'écris , témoignage qui aborde, outre le thème du handicap visuel et de l'annonce d'un handicap dans la... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ - Je voudrais participer mais je préfère le faire par virement/en cash/etc... Est-ce possible?

- Oui, c'est possible. Tous les soutiens sont précieux, et vous pouvez remplir ma tire-lire de piècettes, me demander mon numéro IBAN par mail, me téléphoner, etc etc... MAIS voici quatre (et même cinq) bonnes raisons de passer par KissKissBankBank.
1° En passant par ce site, vous montrez concrètement votre soutien. ça fait monter le pourcentage de réussite, et ça stimule d'autres donateurs à sauter le pas! (Le succès attire le succès). Vous pouvez aussi particper plus activement à cette belle aventure en faisant vivre le projet par vos commentaires, etc etc... Tout compte, tout m'apporte un soutien incroyable!
2° Le principe de KissKissBankBank ce sont des promesses de dons qui ne "tomberont" dans ma poche que si je réunis la somme totale. C'est le principe du crowdfunding. Il faut donc m'aider à atteindre l'objectif de 4000€ ! ;-)
3° Ce site est bien sécurisé, vous ne courrez aucun risque (pas même celui d'être spammés par des pubs importunes après)
4° C'est vraiment très difficile pour moi de gérer les contreparties autrement qu'avec les outils mis à disposition par le site. Je ne peux pas vous promettre de vous envoyer un petit cadeau si vous faites un paiement par virement.
5° Oui, certains l'ont remarqué, il y a une petite commission prélevée par KissKissBankBank sur les dons. Mais franchement, c'est une superbe plate-forme, qui permet de faire connaitre ses projets à plein de monde. Un bel outil, une belle initiative, qui mérite qu'on l'utilise et qu'on le finance. J'ai bien calculé que je voulais le faire... et soyez tranquille, il me restera bien assez pour mon projet.
Mais quoiqu'il en soit, merci de vos dons!

Derniers commentaires

Thumb_default
Petit ajout pour la semaine des quatre jeudis. Joyeux jeudi à toi ! Toujours pas de mention nominative ;) Signé : face et cieux
Thumb_default
Bon anniversaireuh
Thumb_aguia
Un cadeau d'anniversaire (année vers sert) : pour une année qui sert aux vers (de poésie) ...