Contribuer à révolutionner l'éducation à travers un projet de mini-lycée clair, motivant efficace et accessible.

Large_logo-1423214636

Présentation détaillée du projet

En_tete-1423212447

 

Le_constat-1423212863

 

 

 

 

 

 

 

Photo_fran_ois-1423214443

 

Jusqu'à l'année scolaire dernière, j'exerçais comme professeur agrégé de mathématiques (une expérience de vingt ans). Auparavant, j'ai exercé pendant trois ans comme ingénieur R&D en informatique.  

 

Actuellement, on constate que le système est en crise, inadapté pour communiquer de la motivation à une majorité de lycéens.  Nombre d'entre eux ne sont pas armés pour réussir dans les études supérieures dont le niveau a pourtant souvent nettement baissé. Sans redonner un véritable enthousiasme aux jeunes, la situation n'évoluera pas.

 

L’Education nationale tente aujourd’hui d’ajouter au cadre traditionnel de l’enseignement académique une approche plutôt anglo-saxonne mobilisant autonomie et créativité. Il se trouve que la structure ne s’y prête pas et que les deux approches se mélangent confusément.

 

Pour faire du vin nouveau, il faut des outres neuves

 

La révolution réussie de l'éducation ne pourra se faire par l'Education Nationale elle-même. Tout remettre à plat lui est impossible sauf à donner une totale liberté aux projets d'établissements et à libérer le statut des personnels. L'Education Nationale ne sait faire qu'une chose, empiler de nouveaux dispositifs, de nouvelles filières, de nouvelles évaluations etc., ajoutant encore de la lourdeur à un système qui étouffe. 

 

Il faut des projets phares !

 

La piste que nous poursuivons :

 

Créer une formation cohérente, sans dogmatisme, ne se réclamant pas d'une école particulière (Montessori, De la Garanderie, Freinet ou encore retour vers l'école du passé) mais pouvant s'inspirer de l'une ou l'autre.

 

J'ai démissionné de l'Education Nationale et entrepris ce projet avec le désir de mieux utiliser les talents de chacun, en fournissant un cadre présentant des objectifs clairs et en impliquant les élèves dans des projets sollicitant leur créativité.

 

La_reponse-1423212941

 

 

Concrètement, nous désirons ouvrir à la rentrée prochaine à Saint-Brieuc une classe de seconde puis des classes de premières et terminales L et S pour les rentrées suivantes.

 

Les frais de scolarité seront fonction du quotient familial, étudiés pour être accessibles à tous (en moyenne 1000 € / an).

Dans son fonctionnement, l'établissement cherchera à rompre avec la monotonie du système traditionnel.

 

Certaines matières seront enseignées par modules. On fera régulièrement intervenir des conférenciers (érudits, acteurs du monde professionnel etc.). Les enseignants, quant à eux, seront polyvalents.

 

Photo_val_rie-1423214823

 

Ce projet personnel devient déjà un travail d’équipe. Valérie Coulmance qui enseignera également, s’est déjà jointe au projet dans sa préparation.

 

Photo_soutiens-1423214920

 

Un comité de soutien s’est mis en place dès octobre 2014, constitué de personnes ayant à coeur ce projet et à même de nous conseiller.

 

L’entité juridique «Le Nouveau Lycée d’Armor» est née en Décembre 2014  

Nous avons trouvé un local en plein centre-ville, actuellement en cours de restauration. D’ici là, nous tenons une permanence dans un local du centre, Les Jeudis l’après-midi et les Samedis, le matin.  

 

En janvier, huit familles ont déjà demandé à retirer un dossier de préinscription.  

 

Notre établissement à coup sûr motivera les élèves et contribuera à leur donner des bases solides mais pourra aussi inspirer une Education Nationale qui peine énormément.

 

La_presse_en_parle-1423213134

 

Presse-1423213674

 

Article du Télégramme

 

Article du Ouest-france

À quoi servira la collecte ?

 

Le_financement-1423231299

 

La collecte servira à boucler le budget pour la première année de fonctionnement, c'est-à-dire à compléter les recettes provenant des frais de scolarité (environ 20000 €).  

 

Le budget total comprend quelques investissements en matériel, la location du local, la rémunération d'un temps complet et de deux temps partiels.  

 

La réussite de cette collecte permettra de démarrer l'établissement en septembre 2015.

 

Charges_et_recettes-1423231390   

 

 

Thumb_mon_portrait_redim-1421759565
francois.chabanel

François Chabanel, 48 ans, marié à Samia, trois enfants, Yasmine, Louise et Rémi. Après une expérience de trois ans comme ingénieur R&D, je me suis tourné vers l’enseignement en passant l’agrégation de mathématiques. J’ai exercé pendant dix-neuf ans comme enseignant à différents niveaux, du collège à l’université. A travers les nombreux collègues... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo ! Il faut beaucoup de courage et de passion pour oser un tel projet ! On ne peut qu'être "à fond" avec vous !
Thumb_default
Bravo pour cette initiative innovante et audacieuse, au service de la croissance des jeunes!
Thumb_default
C'est encourageant de distribuer un flyer à un inconnu qui vous dit " j'en ai entendu parlé." Va, François avec cette force que tu as. Je soutiens ton projet à 100%.