« Le portrait d'Eugène » est un livre de photographies pour enfant. Il est question d'Eugène Atget, de Berenice Abbott et d'un célèbre portrait…

Large_tpp_loiseur_couv620x376_une_kkbb-1488900861-1488900890

Présentation détaillée du projet

Aidez et contribuez à l'édition du livre d'Yveline Loiseur Le portrait d'Eugène.

 

 

Le Portrait d’Eugène d'Yveline Loiseur est un livre de photographies pour enfants, ayant pour héroïne une femme artiste. Il fait référence au portrait d’Eugène Atget réalisé par Berenice Abbott en 1927.

 

Il propose une façon poétique de parler de photographie et de portrait, et de regarder des images en train de se faire en invitant l’ombre, la lumière et les couleurs à tracer des formes pour écrire un récit photographique.

 

« Dans mon atelier, j’ai construit des décors en carton et mis en scène dans ce studio de fortune une jeune fille photographe (Berenice), une figurine en papier (Eugène), et un appareil photo.

Pour faire les images et écrire le texte, j’ai utilisé des photographies de Berenice Abbott comme répertoire de forme et une façon d’encadrer l’histoire, par exemple un de ses autoportraits au miroir, le portrait de Lucia Joyce, les abstractions faites pour le Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans les années 50, ainsi que des anecdotes historiques (étonnement de Berenice devant le beau costume d’Eugène, portrait de face ou de profil…) »

 

Le Portrait d’Eugène, qui est avant tout un livre d’images, suit le fil d’une narration simple :

- évocation de l’activité de la jeune photographe et de deux de ses images.

- présentation des éléments importants d’une séance de portrait, attention à la lumière, choix des accessoires, choix du cadrage, observation du vêtement.

- déroulement technique de la prise de vue (mise au point, retrait du volet, parcours de la lumière dans l’appareil photo).

 

Une postface historique qui dévoile la véritable rencontre d’Eugène Atget et Berenice Abbott a été écrite par Gaëlle Morel, historienne de la photographie, qui a assuré en 2012 le commissariat de l’exposition Berenice Abbott à la galerie du Jeu de Paume à Paris.

 

L'impression sera suivie par l'éditeur Trans Photographic Press, sous le soleil de Vérone.

 

 

Tpp_loiseur_le_portrait_d_euge_ne_maq_27_janvier-1488896938

 

Le format de 185 x 220 mm à la française a été choisi pour une prise en main aisée par un enfant.

Il comprend 32 pages imprimées en quadrichromie sur un beau papier italien aux tons chauds et suffisement épais pour une manipulation facile par les plus jeunes lectrices et lecteurs (Gardapat 13 Kiara 200 g.).

Les 15 photographies couleur et les textes qui les accompagnent sont d’Yveline Loiseur.

La postface de Gaëlle Morel est un rappel à l'histoire de la photographie

et replace l'épisode du portrait d'Eugène dans son contexte.

 

 

Le travail d'Yveline Loiseur est consultable sur le site :

http://www.dda-ra.org/fr/oeuvres/LOISEUR_Yveline

 

 

Yveline Loiseur a déjà fait paraître deux livres chez Trans Photographic Press :

 

• La vie courante http://www.transphotographic.com/#/book/show/74

• La petite fille aux allumettes http://www.transphotographic.com/#/book/show/106

 

À quoi servira la collecte ?

Le budget minimum du livre (fabrication, droits d'auteur, graphisme, suivi de l'impression…) est de 9500 euros pour 500 exemplaires du livre.

 

Nous disposons, la maison d'édition et moi-même de 6500 euros en fonds propres.

 

Pour pouvoir lancer la fabrication du livre et juste payer les premiers fournisseurs (l'imprimeur en Italie, l'acheminement des livres, l'auteure du texte, la relecture des textes, le travail des fichiers…) il nous manque 3000 euros nets à rassembler avant le 15 avril 2017.

 

Alors pourquoi 3300 euros comme objectif de collecte ?

Nous devons reverser sur cette somme 300 euros (environ) à KissKissBankBank représentant les commissions sur les projets réussis et les frais bancaires.

 

Les fonds récoltés seront reversés à l'association Trans Photographic Press.

 

Toutefois, si la collecte dépassait cette somme, ce qui serait formidable, nous la restituerons en droits d'auteure à Yveline Loiseur.

 

C'est donc la dernière ligne droite pour ce beau livre et c'est pourquoi votre soutien est essentiel !

 

Alors, merci, merci, merci de votre contribution à cette belle aventure !

 

Tout au long de la collecte, je vous tiendrai au courant de l'avancée du projet.

 

A très bientôt donc…

 

 

Thumb_logo_rond_300x300_enfin-1489399446
éditions Trans Photographic Press

Les photographies d’Yveline Loiseur questionnent la vie collective (école, famille, hôpital) et la mémoire des lieux en dessinant une géographie sinueuse entre histoire collective et expérience individuelle. Son travail interroge particulièrement les représentations de l’enfance et de l’adolescence, il accorde une place importante aux mises en scène de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations pour ce bel ouvrage. Au plaisir de te retrouver fin juin.
Thumb_default
ça va le faire, je viens de de le mettre aussi sur FB bises
Thumb_default
Ce livre a de grandes chances de voir le jour. J'ai hâte de le voir achevé. Bonne dernière ligne droite Yveline !