Pour continuer à produire un journalisme différent et indépendant et vous offrir un nouveau site à emporter partout, nous avons besoin de vous.

Large_header_12-1464305422-1464305430

Présentation détaillée du projet

Titre_1-1464208231

 

Le Quatre Heures est un site d'information multimédia qui raconte notre époque en grand format. Ce projet porté par six journalistes est né d'un sentiment : la course à l'immédiateté qui dicte la fabrique de l'actualité ne suffit pas à informer. Comprendre, réfléchir, questionner, découvrir supposent de ralentir. C'est ce que proposent nos confrères XXI ou La Revue Dessinée mais cette quête d'un tempo apaisé n'est pas l'apanage du papier. 

 

Formée au journalisme web, l'équipe du Quatre Heures explore la richesse de ce média pour raconter des histoires de la manière la plus captivante possible. Notre média se veut être un laboratoire du journalisme sur le web, pour expérimenter de nouvelles formes de narration en conciliant reportage et technologies du multimédia.

 

L’information est partout, gratuitement. C’est celle que l’on ne trouvera pas ailleurs qui se paie et c’est pourquoi Le Quatre Heures fonctionne par abonnement. Grâce à la fidélité de son millier d'abonnés, la rédaction concocte en ce moment une nouvelle fournée d'histoires fortes et inédites. Mais l'information de qualité a un coût. Pour perdurer et se développer, Le Quatre Heures a aujourd'hui besoin de votre soutien.

 

POUR NOUS DÉCOUVRIR : www.lequatreheures.com

 

 

 

 

 

Titre_1-1464303642

 

Sous_1-1464278141

Nous prenons le parti de publier moins mais mieux : une grande histoire multimédia par mois. À rebours de l'info en continu qui nous submerge, notre média propose une pause. Avec la publication d'un copieux reportage long-format chaque premier mercredi du mois à 16h, Le Quatre Heures donne le temps de la rencontre et de l'approfondissement.

 

Sous_2-1464278183

Vidéo, photo, son, texte ou dessin, chaque article du Quatre Heures mêle tous les supports pour créer un objet narratif multimédia inédit. Esthétiques, nos reportages sont également immersifs : le lecteur est invité à se laisser absorber par l'histoire en faisant défiler, sans cliquer, des contenus riches et variés. Ceux-ci s'affichent en plein écran pour que rien ne vienne s'interposer entre le récit et vous.

 

Sous_3-1464278233

Armés de micros, stylos, caméras ou carnets à dessins, les auteurs du Quatre Heures partagent une seule et même mission : appréhender les grands enjeux de société en se plaçant à hauteur d'homme, en racontant des tranches de vie. Du banlieusard à l'ouvrière normande, chacune de nos histoires fait l'effet d'une rencontre, l'une de celles qui ouvrent l'esprit.

 

Sous_4-1464278274

Le Quatre Heures tente de marier l'exigence du grand reportage, la tradition du journalisme littéraire et la force de frappe du multimédia. Le résultat ? Un récit incarné, fort et visuel qui demande une vingtaine de minutes pour être parcouru.

 

Sous_5-1464278312

Sans aucune publicité, avec pour seuls actionnaires ses fondateurs, Le Quatre Heures vit grâce à ses abonnés. Il les rencontre chaque mois, le jour de la publication, autour d'un apéro. À ce stade, Le Quatre Heures fonctionne avec une équipe interne 100% bénévole et rémunère ses collaborateurs.

 

 

Titre_2-1464274226   

Sujets-1464303906

 

 

 

Titre_4-1464208442

Prix-1464279483

 

« Notre coup de cœur du jour sur Internet.

Un site à l’élégante curiosité alliant toutes les richesses du multimédia.

Un régal. »

France_info-1464275366

 

« Et ça raconte quoi ? 

Tout… mais différemment. »

Telerama-1464275037

 

« À déguster sans modération.

C’est beau et c’est surtout très intéressant. »

Causette-1464274986

 

« L'un des projets médias les plus beaux et innovants 

de l’année en France. »

Rfi-1464275321

 

« Une narration véritable, de la mise en perspective,

de l'approfondissement. »

France_inter-1464277344

 

« L'histoire d'un projet étudiant qui s'est transformé

en média innovant et indépendant. »

Arret-1464276476

 

« Une porte qui s'ouvre sur le monde

pour le raconter en prenant le temps. »

France_culture-1464277766

 

« Une vraie bouffée d'air frais

à l'ère du multitasking et de l'infobésité. »

Glamour-1464275180

 

« On aime se replonger dans les histoires qu'on avait oubliées

et les nombreuses photos qui illustrent les articles

réalisés par ces jeunes journalistes. »

Elle-1464276867

 

« Avec ses enquêtes mêlant textes, photos, vidéos et sons, 

Le Quatre Heures invente le reportage à 360° sur Internet. »

Street-1464276272

 

« La rédaction des textes est soignée, l'écriture est fouillée

et les photos et vidéos complimentent l'ensemble. »

Tank-1464275680

 

 

Titre_5-1464208454

 

La rédaction du Quatre Heures s'est créée au Centre de formation des journalistes de Paris en 2013. Elle compte aujourd'hui six journalistes : une Girondine, un Normand, une Toulousaine, un Francilien, une Haut-Alpine, un Basque, une Franc-Comtoise. Autant de filles que de garçons, autant de regards que d'énergumènes.

 

Redaction-1464113657

 

Charles-Henry Groult

Quand il ne se bat pas contre des caïmans dans les faubourgs de Shanghai, Charles-Henry aime manger des carottes vénéneuses, prier les dieux vikings et blaguer avec Jim Morrison.

Le reste du temps, il est journaliste vidéo au Monde, réalise des webdocs (un prix au Figra, double lauréat de la Scam) et prend l'air chez ses parents en Normandie.

 

Amélie Mougey

Dans sa vie de salariée, Amélie a passé un an à traquer les mensonges des politiques pour la rubrique Désintox de Libération avant de rejoindre la rédaction de Terra eco où, jusqu'il y a peu, elle assouvissait son obsession pour l'environnement. Dans sa vie d'électron libre, Amélie nourrit sa passion pour un journalisme qui prend le temps avec Le Quatre Heures et La Revue Dessinée, un trimestriel d'info en BD pour lequel elle noircit des calepins en binôme avec des dessinateurs. Elle est lauréate 2013 du prix Ajis (Association des journalistes de l'information sociale).

 

Laurène Daycard

L'âme indépendante, Laurène aime réaliser des grands-reportages sur la condition féminine. À Malte, elle a rencontré des femmes forcées de s'exiler pour bénéficier d'une IVG. En Albanie, elle a enquêté sur les avortements sélectifs. Sur Le Quatre Heures, elle a notamment suivi une réfugiée lesbienne forcée de fuir l'Ouganda pour Paris. Vous pouvez apercevoir sa signature dans les pages de Libération, Causette ou La Revue Desports. En 2016, Laurène a reçu le prix Louise Weiss de la jeune journaliste européenne. Pour elle, Le Quatre Heures, c'est la possibilité de construire, histoire après histoire, un nouveau format éditorial exigeant et profondément humain.

 

Romain Jeanticou

Spécialisé dans les nouveaux formats, Romain a baladé son accent basque dans de multiples rédactions nationales et internationales. Attaché au papier comme au vinyle, il aime ses médias lents et ses musiques rapides. Tout particulièrement intéressé par les sujets de société et les milieux alternatifs, il a deux tropismes : les États-Unis et l'Euskal Herri, son pays. Au sein du Quatre Heures il pinaille sur la ponctuation et le choix des typos, Il a coécrit et réalisé avec Charles-Henry le documentaire Le Mystère de Grimouville pour Radio France (récompensé au Figra, à la Scam et sur FWA) et a remporté le prix de l'Innovation en journalisme du Parisien.

 

Estelle Faure

Journaliste spécialisée en presse jeunesse, Estelle aime raconter des histoires vraies pour les grands avec Le Quatre Heures, et en version courte pour les enfants sur France Info junior, 1jour1actu ou Mon Quotidien. Après un mois de reportage aux quatre coins de l’Europe, elle a coréalisé La Dream Teen, un webdocumentaire sur les rêves d’ados européens, en partenariat avec Phosphore et RFI (Prix Reporters d’Espoirs 2015). Elle a un léger tropisme pour la neige, venu tout droit de ses Hautes-Alpes natales.

 

Benoît Berthelot

Reporter pour le magazine Capital, au quotidien Benoît enquête sur la vie des grandes entreprises, en particulier celles de la nouvelle économie numérique. Pour Le Quatre Heures, il a visité incognito les monastères du Mont Athos et interrogé des militants rêvant d’installer sur une île une micro-France conservatrice.

 

Laura Motet

Responsable du développement commercial du Quatre Heures, Laura a commencé sa carrière au Tag Parfait, média en ligne sur la culture pornographique. Elle a fait ses classes au marketing de Twitter et chez Journalism++. Passionnée de data-journalisme, elle fait rimer l'heure du goûter avec analyse de données.

 

Valentin Fluteau

Diplômé de l’Edhec, ce jeune entrepreneur scénarise et construit des formations en ligne au sein de sa start-up Make U Learn. Passionné de médias, il a fait un passage au développement commercial d’Arrêt sur Images avant d’œuvrer à celui du Quatre Heures.

À quoi servira la collecte ?

 

Header_11-1464255521

 

 

 

Palier_1-1464382010

 

Depuis la mise en ligne de notre toute première mouture, nos développeurs se sont pliés en quatre pour offrir aux lecteurs une navigation fluide et agréable, une plateforme simple et intuitive. Malgré tous leurs efforts, il reste encore du chemin : pour plus de clarté, nous travaillons actuellement sur une nouvelle version modernisée et mieux organisée. Les plans sont déjà prêts, le devis aussi, il ne reste qu'à passer commande à nos bidouilleurs préférés. L'argent récolté leur donnera la liberté de nous mitonner la deuxième version du site tout en faisant bouillir leur propre marmite.

 

 

Palier_2-1464382024

 

« J'ai essayé de consulter votre site sur mon smartphone, ça ne fonctionne pas. » Combien de fois les membres de l'équipe ont-ils entendu cette remarque ? Combien de fois se sont-ils contentés, après s'être enlisés dans de tristes arguments pécuniaires, de répondre par un sourire penaud ? Si cette collecte réussit, ils pourront fanfaronner en proposant un Quatre Heures à emporter partout.

 

 

Palier_3-1464208632

 

Depuis deux ans, Le Quatre Heures vit sans publicité, sans le moindre apport financier extérieur. Cette longévité à budget serré et notre modèle économique basé sur le seul soutien des abonnés sont sources de fierté. Mais nous aimerions passer à la vitesse supérieure : financer des reportages encore plus ambitieux, s'entourer de nouveaux talents et faire de notre site un véritable laboratoire numérique. En bref, donner vie, sur écran, aux rêves qui dorment depuis longtemps sur le papier. Ces trésors d'innovation – éditoriales ou techniques – n'auront qu'une ambition : étonner et passionner les lecteurs pour leur redonner goût à l'information.

 

Nous envisageons ainsi cette collecte comme une étape, intermédiaire mais fondamentale, sur une trajectoire à long terme. Si nous parvenons à atteindre avec vous ce premier objectif, le programme est le suivant : avant le printemps 2017 nous comptons engager une levée de fonds. Nous ferons appel aux investisseurs avec en tête une ligne claire : conserver notre indépendance tout en nous donnant les moyens de nos ambitions. Pour entamer ce chapitre de notre histoire en position de force, nous avons besoin de votre impulsion.

 

À NOTER : Si vous êtes déjà abonné au Quatre Heures, vous pouvez offrir la contrepartie à l'un de vos proches en cliquant sur le bouton ci-dessous qui apparaît au survol.

Offrir-1464444644

Thumb_lettres-1464775265
Le Quatre Heures

Le Quatre Heures est un média d'information en ligne consacré aux histoires long-format et multimédia. Chaque mercredi à 16h, nous publions un récit inédit pour raconter notre époque en prenant le temps.

Derniers commentaires

Thumb_default
BRAVO A VOUS TOUS; VIVE LE QUATRE HEURES;Bises du Pays basque, Famille PAPAYOU
Thumb_default
Ces supers reportages, pour 20€/an ? C'est donné ! Bravo à vous !
Thumb_default
Bonne chance pour ce projet original, et qui m'a séduite pour cette raison. J ai hâte de découvrir vos articles .