AIDEZ A AMELIORER LES INFRASTRUCTURES DE SECHAGE ET DE STOCKAGE DU PETIT EXPLOITANT (Riziculture au Bénin)

Large_1-1436392818-1436392830

Présentation détaillée du projet

Notre projet pilote est né en avril 2014 suite à un vote remporté par le groupe Agriculture de T.I.N.A.  

 

 

 

T.I.N.A. (Tous Impliqués pour une Nouvelle Afrique) est née le 21 décembre 2013 de la volonté d'un groupe de jeunes africains et européens ayant l'Afrique à coeur. Certains y sont nés, d'autres l'ont adoptée. Au-delà des nombreuses discussions que nous avons quotidiennement, nous voulons aujourd'hui nous engager et passer de la parole aux actes. 

Munis de compétences et de parcours différents, animés par un esprit d'ouverture et voulant agir pour les sujets qui nous tiennent à coeur, nous sommes tous Impliqués pour une Nouvelle Afrique

 

A ce-jour, cinq groupes forment l'ossature de T.I.N.A : agriculture - transformation - éducation - santé - tourisme. 

 

Les chantiers sont légion, tout comme les initiatives, et nous sommes sensibles aux sujets liés :

- à la défense des intérêts du petit exploitant

- à la promotion de la culture et des richesses du continent,

- aux problématiques d'industrialisation

- aux domaines de l'éducation et de la santé. 

 

 

LE PROJET

 

Pour l'association et vis à vis de son objet, consacrer ce premier projet à l’agriculture est plus que symbolique.

 

En effet, le secteur agricole représente environ 35% du PIB des pays d'Afrique de l’Ouest. Ainsi, la croissance dans ce secteur est deux fois plus efficace pour réduire la pauvreté dans la région car les personnes les plus pauvres sont en grande majorité tributaires d’une activité propre à l'agriculture. Développer l’activité de ces personnes, c’est leur procurer des sources de revenus supplémentaires.

 

Localisation : Notre premier projet se situe au Bénin, dans la commune de Glazoue (département des Collines), deuxième commune productrice de riz du pays après Malanville.  

 

Carte_afrique_ouest-1436475915

 

Pour qui : Venir en aide à un groupe de 2 agriculteurs, cultivateurs de riz, c'est à dire une agricultrice (et son assistante) et un agriculteur.

 

Pourquoi : Au Bénin, à Glazoué comme ailleurs, le riz est une denrée alimentaire de base.  Cependant, un certain nombre de difficultés font chaque année baisser la qualité et le rendement de la production.

 

L'étude d'opportunité : Parmi ces difficultés rencontrées par les petits exploitants, nous avons identifié, avec des organismes locaux et suite à une étude d'opportunité, deux étapes cruciales d'après-récolte que sont le séchage et le stockage des grains de riz. Ainsi, sans outils adéquats, il est souvent difficile pour ces agriculteurs de mesurer correctement la bonne exposition au soleil dans un premier temps ou la bonne humidité de l'air dans un second temps.

 

La majorité des pertes enregistrées se situe ainsi à ces deux étapes clés : Le séchage et le stockage.

 

On retient que :

- un bon séchage des grains de riz est capital pour éviter la germination et une rapide perte de qualité.

- après séchage, le riz se conserve non décortiqué (moins sensible à une détérioration) et principalement en sacs.

- la température et l’humidité pendant le stockage affectent la qualité du riz. 

- une augmentation de l’acidité des lipides lors d’un mauvais stockage diminuera la qualité alimentaire du produit. 

 

Témoignages recueillis par Tania (notre membre présente sur place) auprès des agriculteurs concernés par le projet 

 

Mme KPITI Catherine et son assistante 

 

   

 

Témoignage de M. TOKOU Emmanuel 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le projet consiste en l'amélioration des infrastructures de séchage et de stockage pour de petits exploitants dans la riziculture.

 

Dans un premier temps et comme solution technique, les agriculteurs ont déjà pu recevoir (en mars 2015) de nouveaux matériels pour une pratique plus productive de leur activité

 

- bâches de séchage

- sacs de stockage

- kit d'étuvage : l'étuvage permet d'améliorer la qualité nutritive du riz et limite les brisures de celui-ci au moment de la phase d'usinage

- et du matériel divers (balance, foyers améliorés, marmites, etc) 

 

Cf. Les photos de la remise des équipements effectués à Glazoué lors la visite sur les lieux de notre chef de projet. 

 

GRÂCE A VOS DONS, 

 

Et dans un second temps, pour répondre au problème de contrôle de température rencontré pendant la phase de stockage, nous pourrons :

 

A  - fournir un humidimètre et un thermomètre car ces deux outils permettront de surveiller l'humidité des grains de riz.

 

Principe de l'humidimètre :

 

Capture_d__cran__27_-1436538870

 

B - financer une formation assurée par un professionnel de l'INRAB (Institut National des Recherches Agricoles du Bénin) qui formera les agriculteurs à l'étape de l'étuvage. 

 

L’objectif de cette formation est de renforcer les capacités des agriculteurs sur les bonnes pratiques d’étuvage du riz en vue de leur permettre de produire et de mettre sur le marché du riz étuvé de bonne qualité. Les bonnes pratiques d'hygiène, tout au long du processus, seront également mises en relief. 

 

 

COÛTS : 

 

Etude terrain : 228  €

(réalisée par AgroBénin sur 15 producteurs de la commune de Glazoué)

 

Humidimètre + Thermomètre : 768 €

 

Frais de formation : 457 €

 

Transports : 316 € 

(déplacements divers à venir du formateur, des organismes relais, de notre membre sur place ainsi que de notre chef de projet sur l'année)

 

Total : 1769 €

 

 

Interview de notre chef de projet, Stevie, concernant l'état d'avancement des actions : 

 

 

 

 

SI LE MONTANT DE VOS PARTICIPATIONS DEPASSE LES BESOINS ESTIMES : Nous continuerons à développer ce projet qui, grâce à vous, ne sera plus au stade de pilote. 

 

- D'un côté, il y aura un travail de suivi, afin de mesurer la plus value, dans le long terme, de notre action commune sur les agriculteurs, mais aussi de constater l'appropriation et la mise en pratique de la formation. 

 

Vous serez directement informés, à fréquence régulière, de ce suivi. 

 

- D'un autre côté, nous comptons apporter d'autres solutions qui contribueront à améliorer la pratique de l'activité agricole chez nos bénéficiaires. Les solutions envisagées sont :

 

- réduire la pénibilité liée au transport des sacs jusqu'au marché via le financement de deux "pousse-pousse",

- inciter, par un travail de sensibilisation, les communautés alentour à consommer local. Ces-derniers peuvent, plus facilement qu'un riz importé, vérifier la traçabilité du produit (durée et conditions du stockage, éléments utilisés autre que naturel, etc.)

- agrandir le groupe des agriculteurs intégrés au programme. Ainsi, nous pourrions être amenés a travailler avec eux sur les phases en amont du séchage et du stockage ; c'est à dire les étapes d'avant récolte (analyse des sols, amélioration des techniques, semences, etc.). 

 

 

A SAVOIR :

 

CONTREPARTIES SPECIALES : Pour les 10 premiers contributeurs, et peut importe le montant de la contribution, T.I.N.A. vous propose de bénéficier de la contrepartie du pallier suivant. 

 

 

IMPLIQUEZ-VOUS AVEC NOUS, 

 

TINAMENT, 

Thumb_proposition3_tina_jpeg-1430864296
T.I.N.A. asso

Tous Impliqués pour une Nouvelle Afrique. T.I.N.A. est une association non lucrative composée de 20 jeunes amis africains et européens qui ont décidé de passer ensemble de la parole aux actes et de s’engager sur des sujets cruciaux pour le continent africain.

Derniers commentaires

Thumb_default
Tu es en train de changer le monde un agriculteur a la fois. Bonne continuation.
Thumb_adek_alchimiste_mod
Belle initiative. Bon courage à vous
Thumb_ayeko2
Bon courage ! :)