Aidez nous à sauver la biodiversité ! Elle commence par les abeilles !

Large_101-1429699498-1429699524

Présentation détaillée du projet

 

 

William, 46 ans est agriculteur et apiculteur depuis plus de 20 ans.

Installé au cœur des Cévennes lozériennes, aux bords du Parc National des Cévennes, il y pratique une apiculture passionnée (et raisonnée!) et toujours dans l’intérêt de ses abeilles. Il possède également de petits jardins cévenols, une serre à plantes construite de ses propres mains en pierre, bois et vitres de récupérations, et des animaux.

 

Je dis 'il" car je parle de mon père. Je suis Marlène, j'ai 24 ans et mon père a réussi à me transmettre sa passion, cette année j'effectue à ses côtés mes premiers pas d'apicultrice apprentie.

 

Img_20150413_112105_1_-1429541675

Voici une photo de nous deux lors de mes premiers pas à ses côtés !

 

Après 3 ans sans récolte; suite à une forte mortalité dû aux maladies et frelons; il souhaite relancer son activité. Nous venons de faire un état des lieux et il ne reste que 7 colonies contre 70 il y a 4 ans !!

C'est dur pour un amoureux des abeilles tel que mon père de constater une telle mortalité, mais la motivation est là afin de recommencer, et d'y croire !

 

Il ne souhaite pas reprendre 70 ruches, mais remonter à environ 25 colonies.

 

En effet, il a beaucoup d'activités et de projets. Dans cette vieille ferme en pierre, cohabitent moutons, cochon, poules, oies, chiens, chats, phasmes... C'est avec tout ce petit monde que mes parents souhaitent se lancer dans de l’accueil afin de faire des visites pédagogiques autour de la ferme et des ruches. Dans cette optique, une ruche d'observation est nécessaire, ainsi que le matériel de protection afin de vous sécuriser, VOUS nos visiteurs !

 

Produit-1331831973-1331831817-1429541724

 

Le but à l'avenir est de transformer également certains vieux bâtiments en gites écologiques, et d’installer quelques chalets dans différents endroits de la montagne,  afin d’immerger totalement nos visiteurs pendant plusieurs jours dans ce cadre idyllique! Ils veulent se lancer dans l’écotourisme !

 

251662_1980003773435_2473666_n-1429541800

La propriété de l'Adrech !

 

Mais avant tout, le projet principal est de relancer le rucher, de redonner vie à toute la biodiversité qui a tant besoin des abeilles ! C'est ainsi qu'on participe à la protection des abeilles, et donc à l'environnement !

 

Pour cela, il faut racheter du matériel, des essaims, et rénover une petite cave et la transformer en miellerie.

 

C'est donc beaucoup d'argents à trouver... c'est ainsi qu'est venue l'idée, d'inviter des passionnés à participer à ce projet ! Je fais donc appel à votre générosité.

 

Toutes les ruches seront installées à côté des 7 colonies survivantes, c'est à dire sur un bancel de cette propriété montagneuse, tout en haut d'un sentier, avec une vue imprenable pour ces petits habitants! C’est cette situation géographique qui donne  nom au lieu du rucher (et du lieu dit) : l’ « Adrech » qui signifie en occitan « Adret » soit « exposé vers le sud ».

On ne peut pas dire que le lieu soit pratique pour l'apiculteur car le bancel est uniquement accessible à pieds, mais il procure aux abeilles un environnement exceptionnel: vue dégagée sur la Vallée Française, exposé plein sud, petit ruisseau pour s'abreuver, tranquillité absolue et châtaigniers à perte de vue !!

 

Abeille-sur-chataignier--13--1429541864

 

Mon père vient de reprendre 5 essaims, il lui en manque donc 13 pour atteindre son objectif !

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

Pour relancer son activité il a donc besoin de:

 

1690 euros = pour l'achat de 13 essaims à 130€ (prix moyen actuel)

 

250 euros = pour l'achat de fond de ruches en plastiques à 10€ afin de renouveler ses fonds en bois qui ont soufferts des intempéries.

 

300 euros = 1 ruche dadant d'observation pour les ateliers pédagogiques avec ses cadres.

 

260 euros = 4 combinaisons complètes pour VOUS nos visiteurs, dont 2 combinaisons enfants à 65€.

 

60 euros = 4 paires de gants de protection pour VOUS nos visiteurs à 15€.

 

800 euros = pour la rénovation de la cave afin de la transformer en une miellerie de 15m. La pièce sera rénovée et entièrement carrelée. Cette somme comprend également l'achat d'un nouveau maturateur de 100 kg (105euros) avec son tamis (43euros) et son support (40euros) d'un bac à désoperculer (50euros).

 

+ les 8% pour kiss kiss bank bank (environ 300€) et vos contreparties (minimum 200€)

Soit un total de minimum 3800€ !

J’ai grandi dans cet environnement magique et enrichissant, mon fils profite maintenant à son tour de ces merveilles et j’espère que beaucoup d’enfants et de grands enfants pourront venir à l’écoute des abeilles et autres merveilles de la ferme à leur tour !

Animau-1-1429541912

 

Si l'objectif était dépassé, il en profiterait pour acheter pleins d'autres choses essentielles à son rucher: peinture écologique pour protéger les ruches, traitement contre le varois, autres combinaisons pour VOS visites, matériel d'emballage, panneaux pédagogiques, équipement de lavabo pour la miellerie...

Thumb_10-1429543066
abeillecevenole

William, est mon père, agriculteur passionné depuis plus de 20 ans

Derniers commentaires

Thumb_10-1429543066
Merci beaucoup flomimi123 ! Et Merci à tous les kissbankers pour votre soutien ! N'hésitez pas à partager la page !
Thumb_default
Bonne chance pour votre projet dans sa globalité.
Thumb_10-1429543066
C'est parti !!!! Merci pour vos contributions!!!