Soutenez la création chorégraphique Le secret de la petite chambre au Festival d'Avignon Off 2015.

Large_3photos_visuel-1429613461-1429613468

Présentation détaillée du projet

 

Le spectacle de danse, Le secret de la petite chambre, du Collectif Zone Libre interroge trois femmes en quête de sens. Voyage sensoriel et intimiste pour trois danseuses.

 

Trois corps distincts émergent de la glaise, pour trois soli inspirés du roman La petite pièce hexagonale de l’écrivaine japonaise Yoko Ogawa et de tableaux de Francis Bacon qui apportent le cadre scénographique d’ensemble.

 

Chaque solo est une métamorphose qui emporte le spectateur dans les méandres d'un voyage sensoriel caressant des rivages encore vierges de féminités en quête d'humanité.

 

Qu’elles soient végétales, minérales, animales, ces femmes hybrides, invitent le spectateur à habiter leur peau pour faire corps avec le secret de leurs chairs, organiques et mouvantes au travers de lumières claires-obscures et d'une composition musicale poignante.

 

Pourquoi nous soutenir ?

 

Le succès public des premières représentations du spectacle Le secret de la petite chambre, nous encourage à toucher un plus large public en l’engageant dans une diffusion nationale.

 

Il est pour cela nécessaire d’offrir à ce spectacle intimiste une meilleure visibilité en participant au Festival Off d’Avignon 2015.

 

Czl_lesecret-1428919502

 

 

Le paradoxe de la nudité

 

La mise à nu de l’interprète dans cette lecture de l’intime fait disparaître le corps en tant qu’identité sexuée. Il laisse paraître un nouvel espace corps ; métamorphose du temps, de la solitude, du secret. Chaque solo met en scène une « clinique » de la confidence qui focalise sur les figures de trois femmes traversées par des élans et leurs contradictions dans une dissection du moi, qui ressemble à une mise à vif des terrains intimes de l’être.

 

 

Mise en lumières

 

« Éclairer une danseuse nue lorsque cette nudité participe du travail sur la sensation de l’interprète et du chorégraphe et n’a pas de valeur dramaturgique. Donner à voir mais sans dévoiler ce qui n’a pas à l’être puisque cette nudité n’est pas signifiante. Ecrire dans la lumière le morcellement de soi, la perpétuelle reconstruction de l’être et cette immanence. Trois soli, trois propositions d’univers lumineux, trois moments d’une tentative. Trois questionnements du porteur de lumière ».

Sanglar (Créateur de lumière)

 

Img_6886kk-1428917404

 

 

Démarche artistique de la Compagnie

 

Le Collectif Zone Libre développe une recherche chorégraphique pluridisciplinaire et tout public qui inclut des créations sonores, musicales et vidéographiques.

Chaque création est associée à deux œuvres, littéraire et picturale, qui font l’objet d'analyses du laboratoire de la Compagnie. Ces analyses concernent avec un même intérêt les créations, gestuelle, plastique, lumière, sonore et musicale, sans ignorer les nouvelles technologies.

 

Sl_fanny_kk-1428919269

 

Les recherches préliminaires de création auxquelles le Collectif Zone Libre est attaché depuis sa fondation se déroulent invariablement sur le terrain de la sensibilisation d’adultes amateurs. La démarche consiste à intégrer régulièrement ce public au laboratoire de la Compagnie afin que ses chorégraphes et interprètes épurent, lors d’échanges chorégraphiques, leurs points de vue de réflexes artistiques acquis. Et en retour, ils transmettent à ces publics amateurs, les outils critiques ou analytiques nécessaires à la formation de leurs grilles de lecture de la création chorégraphique contemporaine.

 

Sl_kk-1428919323

 

Éloignées de la danse abstraite, les créations ont ainsi été, l’une après l’autre, des champs d’expérimentation qui, dans la succession, ont déterminé des orientations et sensibilités d’auteurs collectifs, ancrés dans le questionnement de l’identité quotidienne, la place, le rôle, l’interaction de l’individu et de son environnement.

 

Sl_luciekk-1428919341

 

 

LE PUBLIC EN PARLE

 

« La petite chambre est un voyage au-delà de la plastique et de la nudité. Ici minérale, là organique, ici encore, vers des dunes aux couleurs ondulantes, la mémoire aurait aimé saisir pour les fixer au fusain ces moments éphémères de force et de beauté. Qu’importe alors si l’esprit s’abandonne à l’hypnose des corps ? » Antoine

 

« C'est bouleversant, délicieusement et atrocement érotique, on pense à Rodin et à Bataille ». Jean-Marc

 

« Extraordinaire aventure de l’humanité qui émerge de l’animal dans une lutte inexorable dont on ne sait rien de ce qui la crée. L’humanité résulte ici d’un art essentiel, où l’âme capte chaque parcelle de lumière, suspend le souffle, émerveille à en rester littéralement bouche bée. Et la lumière se fait blanche dans la chambre noire. Que de la beauté… naturelle. Eve en trois versions. » Chantal

 

 

« J’ai été transportée dans un monde ultraperformant du tout dé-cor-tiqué. Ce soir, en ce lieu de corps observés à la loupe, baignés dans le miracle d’une poésie immense, ce soir, je me suis sentie un peu plus sensible, plus ouverte, et fière de mon corps. » Nathalie

 

« Epoustouflant ! Et magnifique ! Bravo et merci pour le travail et la beauté. J’étais plongée en état hypnotique, cerveau débranché et juste impressionnée et parfois émue par l’expression. Bravo aussi pour la lumière et la musique qui mettaient particulièrement en valeur les corps. » Aneline

 

 

QUAND LA PRESSE EN PARLE

 

Articles de presse :

 

Extrait de l’article « De grâce. De chair et d’os » de Louise Dutertre.

« (…) Avec pour point de départ le roman de l’auteur japonais Yoko Ogawa, la petite pièce hexagonale et l’œuvre de Francis Bacon, le Collectif Zone libre, fondé par Cathy Testa et Marc Thiriet, nous invite à la sensation. À la fois proches de ces corps nus disant notre commune humanité et éloignés par leur vécu propre, nous participons à cette tentative physique de dire au plus près ce qui traverse notre intérieur. (…) Le secret, au début silencieux, devient sonore. Il percute l’espace de cette petite chambre, l’envahit, pour se retrouver dans ce qui le fonde, sa part d’intime (…) Belle réussite que ce triptyque donnant à la chair la part belle (…) ».

http://umoove.fr/2014/11/le-secret-de-la-petite-chambre-collectif-zone-libre/

 

Article « Avignon Off 2013- La belle danse du secret » de Pascal Bély (Le Tadorne – Le blog des spectateurs engagés) : « (…) ce collectif m’a donné l’énergie que procure un voyage de long cours, où des territoires se révèlent, se nourrissent les uns des autres (…) Un chemin que seule la danse peut offrir quand elle relit la pensée et le corps. Sidérant ».

http://www.festivalier.net/2013/07/collectif-zone-libre/

 

Article « Trois solos de femmes nues » l’Humanité.fr

http://www.humanite.fr/culture/du-cote-du-546064

 

Extrait de l’article la Terrasse N°211 de Nathalie Yokel : « Ce titre cache un triptyque chorégraphique et musical servi par le Collectif Zone libre, autour du parcours intime de trois femmes. (…) C’est en puisant dans le travail de Yoko Ogawa et dans les tableaux de Francis Bacon que s’est construite l’atmosphère de la pièce. »

 

 

 

Qui sommes-nous ?

 

Fondée en 2003 par Cathy Testa et Marc Thiriet, le Collectif Zone Libre est rejoint par le régisseur général, Sanglar, et les compositeurs instrumentistes, Guillaume Feyler, Phillip Peris, Yann Couëdelo et Ney Veras, qui participent aux créations chorégraphiques qui s’ensuivent : Tu n’es pas venu - Canis lupus, L’anatomie du loup - Denrées périssables - Le secret de la petite chambre - L’objet du délice.

 

Le Collectif Zone Libre est en résidence d’expérimentation chorégraphique au Théâtre du Garde-Chasse des Lilas. Et en résidence implantation à l’Espace Sorano de Vincennes. Sa création 2015, Slowlaws les lois lentes, est chorégraphiée et interprétée par Marc Thiriet. Les créations musicales et lumières sont comme pour chaque création, des réalisations de Guillaume Feyler et Sanglar.

 

 

Img_3989kk-1428919710

 

 

Démarche et gestuelle

 

C’est dans le travail des arts martiaux que les chorégraphes puisent un langage qui interroge le mouvement juste. Ils élaborent une gestuelle ancrée au sol dont la mobilité dialogue avec l’axe du corps dans une succession d’instants vécus entre légèreté et pesanteur où l’émotion accompagne le geste dans une écriture qui utilise les états de conscience du corps pour livrer une danse expressive en quête de sens.

Les matériaux d’inspiration des créations chorégraphiques sont littéraires et picturales. Il ne s’agit pas de narrer ces sources, mais de délimiter un espace de recherche à l’intérieur duquel les acteurs définissent repères et libertés d’expressions qui dialoguent (à la recherche d’un) (avec un) vécu possible du spectateur.

 

La démarche renvoie gestuelle et stylistique au rang d’outil d’expression inspiré de sources factuelles dont les interprètes se détachent à mesure qu’ils les intègrent. L’apport de ces sources d’inspirations ne se limite pas à la seule gestuelle. Elle concerne avec un même intérêt, les créations lumières, numériques, sonores et musicales de chaque création.

 

Vaguekk-1428919845

 

 

Interprétation

 

« L’interprète ne doit pas considérer la gestuelle comme la réplique d’une partition, mais comme le résultat d’une logique de sensations qu’il puise dans ses états de corps comme dans ses états émotionnels pour rendre l’invisible perceptible ».

Marc Thiriet

 

L’écriture chorégraphique n’est pas une partition que le danseur exécute. Elle est un matériel dont le rôle essentiel est de créer des accidents que l’interprète répare sur scène selon des codes établis dans une logique de sensation qui dialogue avec l’imaginaire du spectateur, entendu comme lieu où s’exprime l’invisible.

 

Les chorégraphes tiennent à ce que l’état du corps et le mouvement soient issus d’une logique de sensation qui confère un élan intérieur perceptible jusque dans l’immobilité. Ils invitent l’interprète à épurer ses réflexes pour se concentrer sur les consonances du corps et les états émotionnels.

 

 

L’équipe

 

 

Marc Thiriet, Directeur artistique, chorégraphe et cofondateur du Collectif Zone Libre

Formé à la choréologie au CNSMD de Paris, il étudie la danse auprès de Peter Goss et Matt Mattox et diversifie sa formation à l’Ecole Nationale du Cirque pour initier un parcours d’interprète puis d’assistant. Il participe aux créations de Vivienne Newport, Gilles Chambers, Santiago Sempere, Philippe Decouflé, Lucia Coppola, Noël Cadagiani. Il mène parallèlement une recherche d’écriture chorégraphique au Théâtre Contemporain de la Danse qu’il formalise en créant le Collectif Zone Libre dont il est l’instigateur. S’ensuivent cinq créations chorégraphiques de la compagnie dont il coréalise la filmographie. 

 

_mg_1926corrig_e_-1428920176

 

Cathy Testa, chorégraphe et cofondatrice du Collectif Zone Libre

Issue d’une formation à l’École de Mime Dramatique de Paris et d’une formation chorégraphique suivie avec Isabelle Dubouloz et Gigi Caciuleanu, elle signe deux créations qui lui valent d’être finaliste des Concours Internationaux de Turin et Volinine et de remporter en 1993 le 1er prix et le prix du public au Tremplin International Chorégraphique de Thionville. Poursuivant son travail de chorégraphe, elle est interprète des chorégraphes Luc Petton, Pascal Giordano, Marilen Iglesias Breuker, Serge Keuten, Noël Cadagiani. Cofondatrice du Collectif Zone Libre et formatrice au sein du laboratoire de recherche de la compagnie, elle crée Tu n’es pas venu, Denrées périssables, Le secret de la petite chambre et assiste Marc Thiriet lors des créations Canis Lupus, l’anatomie du loup et L’objet du délice.

 

Cathy-1428921593

 

 

Sanglar, créateur lumière du Collectif Zone Libre

Du « chemical engineering » à l’éclairage scénique (théâtre, danse, parcours déambulatoires) à travers l’animation culturelle, la formation et l’enseignement, une série de chemins de traverse et de réflexions qui l’amène aujourd’hui à des propositions d’éclairage plutôt minimalistes qui interrogent les capacités de perception de l’œil humain. 

 

Sanglar-1428920274

 

 

Guillaume Feyler, compositeur

Après des études de musicologie et un premier prix de guitare, il étudie les musiques médiévales et orientales puis complète sa formation à l’IRCAM. Son intérêt pour le son et les nouvelles technologies l’ont amené à étendre sa pratique instrumentale aux processus numériques, travaillant sur l’hybridation du matériau sonore. Il a joué dans différentes formations, compose pour la télévision, le cinéma et est compositeur des spectacles du Collectif Zone Libre depuis 2005.

http://www.collectifzonelibre.com/site/son/solo_3.mp3Collectifzonelibre - (extrait sonore solo Révolution)

 

Feyler-1428922233

 

 

Lucie Blain, danseuse

 

Formée en danse classique et danse contemporaine au Conservatoire National de Région de Nantes puis de Paris. Aujourd’hui interprète pour divers chorégraphes, tels que Laura Simi, Damiano Foà, Pascal Giordano, Morgane Dragon, Marinette Dozeville, Agnès Rossinfeld, Marie-Layure Aggrapart et le Collectif Zone Libre (Cathy Testa et Marc Thiriet). Interprète dans les courts-métrages Maejong, Aïno et Révolution réalisés par le Collectif Zone Libre.

 

Portrait_luciekk-1428918595

 

 

Flavie Hennion, danseuse

Formée à l’École Supérieure de Danse Rosella Hightower, puis au Jeune Ballet International de Cannes, Flavie Hennion a dansé au sein du Staatstheater Darmstadt, du Landestheater Linz, et plus récemment dans des spectacles et performances aux côtés de Pédro Pauwels, Martine Harmel, Kaori Ito et Philippe Lafeuille qu’elle assiste dans des missions pédagogiques ou des créations. Elle rejoint le Collectif Zone Libre pour le Secret de la petite chambre. Interprète dans les courts-métrages Maejong, Aïno et Révolution réalisés par le Collectif Zone Libre.

 

P8107765flaviekk-1428918643

 

 

Fanny Coulm, danseuse

Formée d’abord à la danse jazz, contemporaine et classique au centre CHOREA à Paris. Son parcours, influencé par des goûts éclectiques, l’amène à travailler avec différentes compagnies de danse : Lamia Safieddine, compagnie Aziu, Facécie ou des musiciens : Ibrahim Maalouf, Académie de Musique de Paris, Laurent David. En 2007, elle rejoint le Collectif Zone Libre pour la création Canis lupus, l’anatomie du loup, puis Denrées périssables, Myriades et Le secret de la petite chambre.

 

Portrait_vsl-1428921344

 

 

Fred Duquenoy, graphiste Web du Collectif Zone Libre

 

 

Img_0311-1428921211

 

 

Partenaires :

Conseil Général du Val-de-Marne, Spedidam, Ville des Lilas, Centre National de la Danse (accueil studios), Crédit Mutuel.

À quoi servira la collecte ?

Vos dons financeront les 3 000€ manquant au budget de participation au Festival Off d’Avignon 2015. Ce financement total s’élève à 34 861€ et comprend :

 

-  Frais de communication : Édition papier d’affiches, tracts, dossier de presse, achat d’encarts publicitaires. L’édition de bande annonce spectacle (2 141€),

-  Coût de service Festival Off (313€),

-  La location du Théâtre de L’Oulle à Avignon (12 000€),

-  La location d’un hébergement pour la durée du Festival (3 200€),

-  Frais de transport des participants et location de matériel (540€ et 288€),

-  Frais de repas - communauté 7 personnes (1 000 €),

-  Charges de personnels : 4 danseuses (en alternance), 1 régisseur (14 479€),

-  Honoraires : Attaché de diffusion (900€).

 

Si la collecte dépasse la somme souhaitée, nous pourrons éventuellement prendre en charge :

 

-  La rémunération sur le travail de diffusion,

-  La location d’une camionnette pour amener les projecteurs,

-  La reprise du site web,

-  Le tirage papier de nouvelles photos,

-  La réalisation du film de la pièce.

 

Merci du temps que vous consacrerez à découvrir ce projet. Grâce à vous, le spectacle Le secret de la petite chambre aura toutes les chances d’être programmé au niveau national, voire international…

 

 

_mg_0669-1428922478

Thumb_avatar-1428929482
Collectif Zone Libre

Fondée en 2003 par Cathy Testa et Marc Thiriet, le Collectif Zone Libre est rejoint par le régisseur général, Sanglar, et les compositeurs instrumentistes, Guillaume Feyler, Phillip Peris, Yann Couëdelo et Ney Veras, qui participent aux créations chorégraphiques qui s’ensuivent : Tu n’es pas venu - Canis lupus, L’anatomie du loup - Denrées périssables -... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_image-1434884269
Herzlichen Glückwünsche!
Thumb_default
Suis de tout cœur Amicalement Roger Faciolle
Thumb_default
Suis de tout cœur Amicalement Roger Faciolle