"Je me dresserai, opprimé, brisé, terrassé avec mon épée en bois contre les armées d'acier."

Large_kkbb_2

Présentation détaillée du projet

 

LE THÉÂTRE AMBULANT CHOPALOVITCH

de Lioubomir Simovitch

 

 

 

 

P1230112

 

 

 

 

"Dans ce monde où nous transformons le mouton en blouson, l'ours en bonnet et le porc en bottes, qui fera, si ce n'est toi, que le blouson bêle, que le bonnet grogne et que les bottes mettent bas des porcs?"

 

 

NOUS SOMMES …...

 

Comédiens, étudiants, techniciens, ou encore architecte. Nous sommes surtout 14 jeunes gens portés par le théâtre et regroupés, depuis septembre 2013, autour de l'envie de monter la pièce "Le Théâtre ambulant Chopalovitch". 

 

 

 

Mise en scène :

Lise-Delhia Chemsseddoha et Charlotte Belledent

 

Scénographie :

Justine Impagliazzo et Antoine Chapuisat

 

Création lumière :

Sébastien Lefebvre

 

Jeu :

Jérémie Angouillant                                             Vassili Chopalovitch 

Marion Caux Fouchault                                       Sophie Soubotich

Lise-Delhia Chemsseddoha                               Dara

François Di Carlo                                                  Maïtsen et Le Broyeur

Antoine Dubois-Mercé                                         Philippe Ternavatz

Fanny Hollard                                                        Elizabeth Protich

Théo Le Perron                                                      Blagoyé

Vera Pambrun                                                       Gina

Jelena Rosic                                                          Simca

Julien Thiery                                                          Miloun 

 

 

 

NOUS JOUONS...

 

Au Théâtre La Vignette à Montpellier:

Mercredi 21 mai à 21h et Jeudi 22 mai à 19h15

 

 

À la Maison pour tous Georges Brassens à Montpellier:

Vendredi 23 mai à 20h30

 

 

 

 

 

LA PIÈCE ...

 

1941, seconde guerre mondiale, occupation allemande en Europe. Quatre comédiens de la troupe du théâtre ambulant Chopalovitch débarquent dans le petit village d'Oujitsé, en Serbie. Ils n'ont pas l'apparence d'une troupe de théâtre aisée, et tous leurs biens matériels se résument à quelques valises. Cependant, ces comédiens pris dans les fils de la guerre autant que dans la résignation des villageois, déambulent obstinément avec « [tout le théâtre] auquel ils appartiennent. » Ils démontreront ainsi d'une urgence à répéter, à jouer, à représenter la pièce allemande de Schiller pour laquelle ils ont pu avoir une autorisation. Une tentative de dialogue et de circulation s'installera donc entre des va-et-vient théâtraux: la pièce des Brigands et celle d' Électre et entre l'univers théâtral des comédiens et le quotidien des serbes.

 

 

 

NOUS VOULONS …

 

 

Quelle est notre urgence à monter cette pièce? Que veut - elle dire pour nous aujourd'hui? Quelles sont les tensions à creuser dans le mouvement qu'à créé la troupe de théâtre? La parole du théâtre est au coeur de notre envie de monter cette pièce. Notre projet fait écho à cette impulsion de représentation qui entraîne les comédiens, à un mouvement incessant de prise de parole et d'instauration d'un dialogue. L'exploration se réalisera autour et avec l'appui de la pièce grecque d'Électre et de la pièce phare du mouvement allemand Sturm und Drang, Les Brigands de Schiller. Ces pièces englobées au sein de celle de Lioubomir Simovitch ne sont pas choisies au hasard: comment le théâtre en temps de guerre, de conflit, de soumission peut-il avoir un écho, comment ouvre t-il une brèche dans la vie et la pensée restreinte et étouffée? 

 

 

 

P1220967

 

 

C'est notamment autour de deux articulations essentielles que nous voulons accentuer la réflexion sur le théâtre: voir dans cette pièce une vision commune de la force du théâtre grâce à l'alliance des mises à distance qu'a créé Lioubomir Simovitch. Commune car son oeuvre traverse le temps et le relie: elle entremêle la Grèce antique, l'Allemagne du XVIIIème siècle, l'Europe du XXème siècle et les adaptations contemporaines autrement dit notre propre actualité. Mais rien n'est totalement détaché: on peut y voir un cycle comme un appui. De plus l'auteur faire état du théâtre au sein d'intermèdes qui sont hors du temps. Une adresse à l'altérité, quel quelle soit, qui se trouve présente. Nous désirons voir dans ces propositions de mise à distance qu'imagine l'auteur, non pas une forme didactique ou critique mais une forme affirmative; prôner une déclaration du théâtre: la force de celui-ci comme élément puissant et nécessaire, comme arme ou impact à la manière des orbes à la surface de l'eau.

 

Nous voulons déposer sur scène notre tentative et à travers notre travail déceler le fond de notre questionnement: Quelle va être la rencontre entre ces deux mondes? Une réinterrogation va être amenée par le théâtre, celle de la réalité, de l'espace du théâtre, de la frontière... Les comédiens débarquent à Oujitsé sans se rendre compte qu'ils bousculent un monde, qu'ils le réveillent, en lui apportant l'espérance que le théâtre pourrait être une ressource pour une conscience populaire dressée contre l'occupant.

 

 

 

 

NOTRE TEXTE...

 

 

"Il faut te sauver le plus vite possible.

De quoi? 

De tout. D'abord de ce nerf-de-boeuf. Mon Dieu... mais tu es un homme, toi aussi!

C'est ça un homme? Moi qui envie le pou d'être un pou. C'est ça un homme? 

Si tu veux être un homme, jette ce nerf-de-boeuf. Jette-le dans la rivière. Qu'est ce que tu attends?

J'peux pas.

Tu ne peux pas, tu n'oses pas, ou tu ne veux pas?"

 

 

 

P1230235

À quoi servira la collecte ?

 

Le financement

 

Nous cherchons costumes et accessoires; du vieux, de l'abimé, du déjà portés, des vêtements trouvés dans les friperies et les braderies. Pour cela nous avons besoin de votre précieuse aide pour nous donner un coup de pouce  pour habiller les 10 comédiens! 

 

 

Le reste de vos dons permettra de nous aider pour la diffusion du spectacle à savoir : les affiches !!

 

 

Merci d'avance pour votre aide et votre soutien !

Thumb_85026302_o-1431101647
Les joueuses

Charlotte, Camille, Justine, Marion et Antoine.