Nouvelle technologie révolutionnaire: le vélo CussC. Participez au décollage de ce magnifique projet. Freiner c'est accélérer !

Large_vignette_de_pr_sentation_2-1412005642

Présentation détaillée du projet

                                                 Logo-spires_julie_1-1411750880

 

 

 

                                     FREINER C'EST ACCÉLÉRER

 

Velo_urbain___vam_en_3d_r_duit

 

L’entreprise Spires Carbone a pour vocation de développer ce vélo hors du commun,

pour vous le proposer.

 

C'est un vélo nommé CussC produisant une assistance au pédalage, après avoir emmagasiné l'énergie de votre freinage.

 

 

 

En pratique comment fonctionne t-il ?

 

Au moment du freinage, la rotation de la roue tord un ressort en spirale présent dans la roue arrière.

Grâce à une commande au guidon, le cycliste peut à tout moment débloquer cette énergie pour dynamiser son pédalage ou pour relancer son vélo.

Bmx-dwg_blue_2_r_duit

 

 

 

Un freinage de 9 m nécessaire à l’arrêt normal du vélo, permet de le relancer sur 6,75m.

La force de relance produite par le ressort correspond à celle d’un cycliste de 80 Kg en position debout sur les pédales (position dite “en danseuse”).

 

Ces rendements devront évoluer pour s’adapter aux attentes réelles des usagers.  

 

 

Cinématique

 

 

 

Diapositive3-1413273870

Diapositive4-1413275754

Diapositive5-1413275785

Diapositive6b-1413275819

Diapositive7-1413275839

Diapositive8-1413275853

Diapositive9-1413275868

Diapositive10-1413275884

Diapositive11-1413275899

Diapositive12-1413275976

Diapositive13-1413275993

Diapositive14-1413276014

Diapositive15-1413276037

 

Avec le CussC, vous pouvez stocker votre énergie de freinage, pour une aide au pédalage.

 

 

Pourquoi avoir développé ce vélo ?

 

Les vélos électriques fournissent déjà la même aide aux cyclistes et même plus longtemps.

Mais il fallait un procédé non polluant et moins cher.

De plus, il est moins lourd, et plus résistant.

Et vous êtes plus libre car vous n'avez plus la contrainte de recharger des batteries.

 

                 Velo_urbain__vert_pour_site

 

Après 1 ans de recherche du meilleur procédé.

 

Puis 9 mois de mise au point numérique et d'amélioration de ce petit bijou, avec l’aide d’ingénieurs en mécanique.

 

C'est maintenant le moment de réaliser le(s) prototype(s).

 

Diapositive2.-1411747133

Le ressort n'est pas représenté.

 

 

Pourquoi acheter un CussC ?

 

1. Il est économique

 

C’est le mode de transport économique par excellence. Il vous permet de faire plus de distance qu’avec un vélo traditionnel, sans aucun frais de dépollution caché, du début à la fin de sa vie.

Il vous permet de ne pas utiliser votre véhicule thermique ou électrique pour de courtes distances.

 

Il sera moins cher a l'achat que les VAE (vélo à assistance électrique).

 

Si on prend en compte l'absence d'assurance, des révisions comparables à celles d'un vélo classique, cet investissement transport devient le meilleur sur le marché. Il ne reste qu'à investir dans un bon antivol.

 

Enfin, il vous évite de payer pour un régime amaigrissant.

 

2. Il est réellement écologique

 

Certains vous diront que le seul déplacement écologique est à pied. Dans un certain sens, ils ont raison.

 

Néanmoins, il reste extrêmement plus écologique que tous les moyens de transport nécessitant un apport d’énergie extérieur. Les nouveaux pratiquants n’utilisent plus leur véhicule personnel et désengorgent les transports collectifs, ce qui produit un bilan écologique réellement positif.

 

La raréfaction des ressources comme le pétrole ou le lithium (plus de ressources dans 10 ans) entraîne un comportement encore plus agressif contre notre écosystème (gaz de schiste), bouleversant toujours plus les conditions de vie des générations futures.

 

Le CussC permet de lutter efficacement contre l’utilisation de batterie pour vélo ou voiture qui ne sont pas recyclables à 100%.

                                                                2_cussc_-_porte_sat_lite

3. Il est bon pour votre santé

 

Le vélo CussC optimise votre pratique du vélo pour que vous puissiez en faire encore plus. Ainsi vous fournissez un effort idéal pour votre bien-être corporel.

Vous perdez du poids, gagnez du muscle et du tonus. Sans à-coup et avec une aide lors de fort dénivelé, il vous permet de faire du vélo à votre rythme.

 

En agglomération dense, la récente étude d'Airparif a prouvé que les cyclistes inhalaient bien moins de pollution que les automobilistes, même si les taux relevés sont généralement plus élevés que chez les piétons.

 

Le CussC ne peut être que bénéfique, notamment pour des personnes fatiguées, limitées physiquement ou ayant des ennuis cardiaques. Ce type d'activité physique régulière fait baisser de 30 % les risques de rechute après un infarctus.

 

Et globalement, il vous maintient en forme pour lutter contre les agressions de la vie courante et entretient votre système cardio-vasculaire.

 

4. La gamme est vouée à s'élargir

 

Une étude est en cours pour que le vélo CussC puisse utiliser automatiquement plusieurs forces de freinage, pour stocker encore plus efficacement votre énergie de freinage (rajout d’un jeu d’engrenage).

Suivant le même principe, il pourra être proposé plusieurs forces de relance sur le même vélo CussC.

 

Le mécanisme CussC d’abord proposé sur un cycle urbain, sera décliné pour les VTT, les vélo Cross et les VTC dans un second temps. Puis dans un troisième temps, il pourra être adapté sur n’importe quel type de cycle.

 

Une adaptation encore plus importante peux être réalisée sur des camions. Une étude a montré une réduction conséquente des émissions de CO², pour les trajets urbain de camions (livraison).

 

Sch_ma_cot__des_pi_ces_majeurs_-_1 Il se place dans l'axe de la roue.

 

5. Il est rapide et efficace en ville

 

Suivant les tests effectués par des associations de diverses villes, le vélo dépasse en rapidité et en régularité tous les autres moyens de locomotion urbains (excepté la moto) sur un trajet moyen domicile-travail.

 

Le vélo CussC, avec sa capacité à relancer et à aider dans les côtes, est encore plus rapide que le vélo.

Aussi, grâce à sa capacité à réduire les efforts intenses dans vos trajets, il réduit les désagréments dus à la transpiration.

 

Il permets d'aller plus loin en fournissant moins d'effort.

 

6. Pistes et routes se multiplient

 

Dans toutes les grandes agglomérations européennes, une forte politique de développement des pistes cyclables s’est imposée pour le bonheur de tous. Pour exemple, en Ile de France, il y a 1 600 km de voies cyclables dont 371 km à Paris intra-muros.

 

La grande majorité des régions européennes développent aussi leurs réseau de voies vertes ,de véloroute (www.af3v.org) ou Eurovéloroutes (www.eurovelo6.org). Il existe 12 itinéraires principaux en Europe totalisant 63 000 km. Le plus fréquenté est celui reliant Nantes à Constanta en Roumanie.

 

Sch_ma_cot__des_pi_ces_majeurs_-_2Il est l'axe de rotation de la roue et supporte le mécanisme.

 

7. Adouci votre mobilité

 

Adieu les transports en commun ! Adieu le métro aux heures de pointe et les bouchons interminables sur la route ! Le vélo CussC peut être la solution à ce stress que vous impose chaque jour notre société de masse.

Il peut se faufiler dans la ville et vous faire profiter de vos trajets plutôt que de vous les faire subir.

 

Vous parcourez plus vite les petites distances en vélo qu'en voiture tout en évitant le trafic aux heures de pointe. Aussi vous ne perdez plus votre temps à rechercher une place de stationnement, et vous arrivez directement à destination.

 

8. Le vélo pour tous

 

Des personnes affectées par des maladies ORL, cardiaques, voire physiques affectant les hanches, genoux ou lombaires, ont abandonné la pratique du vélo car celle-ci est trop contraignante. Avec le vélo CussC, ils peuvent reprendre une activité physique, impossible à réaliser jusque-là avec un vélo traditionnel.

 

Vous pouvez faire du sport en douceur, sans trop d'effort et à votre rythme.

 

Sch_ma_cot__des_pi_ces_majeurs_-_5Avec l'autre coque elles protègent le mécanisme.

 

9. Désengorgement des villes

 

En préférant le vélo pour vos trajets quotidiens plutôt qu’un autre type de transport, vous participez au bien vivre de toute votre ville.

 

L’urbanisation anarchique et tentaculaire de nos grandes agglomérations et l’incapacité de nos dirigeants politiques à prendre des décisions qui seraient, qu’elles quelles soient, impopulaires auprès d’une partie de leur électorat, nous a poussé dans une impasse. A Pékin, des véhicules sont restés bloqués plus d’1 mois dans un embouteillage ! En France, les heures de pointe en sortie de bureau le soir, doublent les temps de transport (en augmentant drastiquement les taux de pollutions).

 

10. Pas d’apprentissage spécifique

 

Quasiment tout le monde sait faire du vélo et son apprentissage est accessible à tous.

 

L’utilisation du mécanisme CussC se fait automatiquement pour la recharge du ressort, sans intervention extérieure. La phase de relance du vélo est entièrement contrôlée par le cycliste. Il doit maintenir un bouton protégé, par un capuchon, enfoncé tout au long de la relance.

 

Ce seront les besoins des utilisateurs qui guideront l’évolution et la diversification de la gamme de produits CussC.

 

Sch_ma_cot__des_pi_ces_majeurs_-_11Il transmet la force de rotation de la roue vers le ressort.

 

11. Pas d’entretien ou de recharge

 

Votre vélo CussC nécessitera le même entretien qu’un vélo traditionnel. Et miracle, il vous apportera une aide précieuse dans vos relances ou vos trajets difficiles.

 

Sans recharges, sans batteries de secours, vous retrouverez les contraintes quasiment nulles de votre vélo traditionnel.

 

Le SAV sera optimisé afin de pouvoir répondre dans les plus brefs délais aux attentes des utilisateurs de CussC.

 

12. La qualité du produit

 

Le type de ressort utilisé dans le vélo CussC est habituellement utilisé dans l’horlogerie. Il sera donc naturellement de haute précision.

 

De plus, il sera en composite fibre de carbone, matériaux qui nécessite une mise en œuvre précise au 10 éme de millimètre. Ce sera donc nécessairement un produit de haute qualité.

 

Les engrenages seront protégés de l’extérieur par les coques.

Seules les coques pourront s’user et une attention toute particulière sera nécessaire pour déterminer son revêtement.

 

La qualité maximale sera présente dans le vélo de série CussC. Ainsi il aura une durée de vie "infinie" (fini les produits jetables). C'est un enjeu fondamental pour la société Spires Carbone.

 

                                                  Cussc_from_paris_2-1411750770

 

13. Le recyclage

 

Le vélo CussC sera recyclable à 100%.

 

Sa partie mécanique pourra être fondu pour une autre utilisation. Son ressort en fibre de carbone est constitué de matériaux inertes pouvant être valorisés comme matériaux de renforcement dans divers domaines.

 

Aucun élément du mécanisme CussC n’est polluant. Il ne nécessite pas de batterie, ni d’électricité.

 

14. Être prêt pour le choc énergétique

 

Le vélo CussC est un moyen de locomotion durable. Il incarne notre envie et notre besoin de mieux consommer.

 

Dés le début du choc, tous les produits alternatifs à la consommation d’énergie courante vont se renchérir sous l’effet d’une demande mondiale explosive.

Dans la prochaine décennie, le poids et la place de la voiture vont devenir de moins en moins forts.

 

Notre environnement urbain va fortement s’adapter pour accueillir de nouveaux types de locomotion comme le vélo CussC.

 

                                                               1_cussc-1411750926

 

15. Sécurisez votre mobilité

 

Mis à part les transports en commun, le vélo est le moyen de transport le plus sûr en Ville : 20 fois moins de mortalité en vélo qu'en scooter et quatre fois moins qu'en auto !

 

C'est le moyen de transport le moins polluant pour les autres, mais aussi pour vous. A vélo, vous inhalez moins de gaz d'échappement qu'un automobiliste !

 

En vous incitant à mieux gérer vos phases de freinage et de relance, vous sécurisez naturellement votre pratique du vélo CussC.

Plus besoin de griller les feux rouges, on peut s’arrêter et redémarrer sans effort et se préserver des accidents (et des amendes).

 

 

L’entreprise Spires Carbone a besoin de vous pour offrir au monde ce bel outil de déplacement propre.

Avec votre aide, ce fabuleux projet améliorant nos conditions de vie urbaine, pourra devenir une réalité.

 

Ce formidable vélo CussC participera à différents concours dont le concourt Lépine, ou votre nom sera associé au projet.

 

Vous pouvez nous retrouver sur le site www.spires-carbone.com

À quoi servira la collecte ?

Votre aide nous permettra de réaliser le premier prototype.

 

Charg_-d_charg_

 

1er prototype

fabrication du mécanisme en métal

4 200 €

fabrication du ressort en fibre de carbone

2 600 €

banc d’essai

200 €

 

Soit un total de 7 000 €,

avec 3 500 € d'apport personnel,

et votre aide précieuse,

ce 1er prototype sera réalisé

 

 

Suivant vos dons, un produit fini pourrait être disponible pour noël (regarder bien sous le sapin).

 

Merci beaucoup pour votre participation à ce fabuleux projet,

 

Bruno Civardi

spires-carbone.com

Biais__clat__3_hd2

Thumb_fiancailles_dd_bruno_055-1412020679
Spires Carbone

Bonjour, je me nomme Bruno Civardi. J'ai 38, je suis marié et j'ai 3 enfants (5 ans / 5 ans et 5 mois). Ma femme est Pharmacien et originaire d’Auvergne. Je travaillais jusqu’à maintenant dans les travaux public (V.R.D.) en maîtrise d’œuvre, et je réalisais des aménagements de voiries : réfléchir a de nouveaux aménagements plus adéquates pour les... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Lorsque je relance mon vélo avec cette aide mécanique, puis-je freiner ?

Oui – Dès que vous commencez à freiner, l’aide mécanique s’annule pour permettre aux freins à mâchoires et au freinage par ressort CussC d’être complétement opérationnel.

+ Mon vélo CussC relance-t-il dans la boue ou dans la neige ?

Oui – Il est entièrement protégé des intempéries extérieures entre ses 2 coques métalliques.

+ Ce mécanisme CussC ne va-t-il pas trop alourdir mon vélo ?

Non – Le ressort en fibre de carbone sera très léger, et seuls les coques et l’arbre support devront être en métal.
Le poids final du produit CussC est estimé à moins de 2kg (en plus d’une roue normale).

+ Ce mécanisme CussC peut-il être adapté sur tous les types de vélos ?

Oui – L’encombrement du mécanisme est similaire à celui d’une roue traditionnelle. Il y a simplement à rajouter un câble de transmission depuis le guidon, jusqu’à la roue, et un mécanisme de répartition des freinages.

+ Y a t-il un âge limite ?

Non – Il faut simplement que le cycliste puisse utiliser normalement un vélo.

+ Sera-t-il beaucoup plus chère qu’un vélo à assistance électrique ?

Non – Il sera beaucoup moins chère.

+ N’est il pas trop dangereux d’avoir des engrenages dans une roue de vélo ?

Non – Nous avons tous des dérailleurs faits d’engrenages dans nos roues de vélo, qui ont largement fait leurs preuves, et qui sont similaires aux engrenages CussC.

+ Les vélos électriques fonctionnent-ils plus longtemps ?

Oui et Non – Sur un parcours trop plat et sans arrêt, le CussC n’aura pas d’occasion de se charger et ne restera pas opérationnel très longtemps. Par contre, dans toute autre situation il fonctionnera plus longtemps (pas besoin de recharge électrique).

+ Puis-je modifier moi-même l’intérieur du mécanisme CussC ?

Non – Pour l’instant, il n’est pas prévu d’y accéder facilement. Mais une étude pour pouvoir modifier automatiquement les rapports d’engrenage (avec un vélo en cours de fonctionnement), et donc la force de relance, est en cours.

+ Ce mécanisme CussC est-il adaptable sur d’autres roues que les roues de vélo ?

Oui – Une étude sur une intégration de ce mécanisme CussC sur un camion a montré une forte réduction des émissions de CO2.

+ Et si je tombe sur mon guidon, y a t-il un risque que j’active malencontreusement la relance ?

Non – Un petit capuchon amovible protégera le bouton de relance présent sur le guidon.

+ Peut-on conserver un dérailleur sur un vélo équipé de ce mécanisme CussC ?

Oui – Le ressort est dans la roue et les engrenages sont de l’autre côté de la roue par rapport au dérailleur. Aucune adaptation n’est donc nécessaire pour conserver son dérailleur.

+ Lorsque je pédale, mon pied ne risque-t-il pas de heurter la coque gauche, la plus épaisse ?

Non – Le mécanisme ne dépasse pas en épaisseur la chaîne du vélo, et de toute façon le pied ne va pas jusqu’à la roue arrière.

+ Une roue pleine, remplie par le mécanisme, n’a-t-elle pas trop de prise au vent ?

Non – La roue ne sera pas complétement remplie par le mécanisme, et les coques n’étant pas « plates », le vent pourra circulé sans appuyer outre mesure sur la roue.

+ Devrais-je nettoyer et entretenir mon vélo CussC à chaque sortie ?

Non – Le mécanisme CussC ne nécessite aucun entretien particulier. Bien sûr, quel que soit l’objet que l’on utilise, c’est une bonne habitude de le maintenir propre.

+ Avoir un tel mécanisme dans une roue de vélo ne risque-t-il pas de fragiliser la roue ?

Non – Bien au contraire. Dans chaque roue normale, un compromis entre légèreté et sécurité est étudié. Là avec les coques en métal, la sécurité est présente quoi qu’il arrive (élément extérieur venant percuter la roue par exemple).

+ La fibre de carbone n’est elle pas aussi toxique que la fibre d’amiante?

Non – La toxicité de l’amiante vient du fait que ses fibres sont des microparticules (et peuvent donc pénétrer profondément dans les poumons). Dans le ressort CussC, les fibres sont aussi longues que le ressort lui-même (fil de plus de 10m).

+ Il faut une certaine force de freinage pour charger le CussC, mais j’ai l’habitude de freiner tout doucement, ce vélo n’est donc pas pour moi ?

Non – 2 solutions sont possibles :
Il pourra être proposé différents CussC en fonction du type de cycliste que vous êtes.
Un engrenage supplémentaire peut être ajouté pour permettre d’avoir 2 forces de chargements.

+ En cas d’accident, le ressort ne risque-t-il pas de créer un sur-accident lorsqu’il est chargé ?

Non – Si un des 2 bouts du ressort se détache, alors le ressort se remet mécaniquement en position « non-chargé », c’est-à-dire resserré autour du pignon de la roue sans la bloquer.

+ Les freins normaux peuvent patiner sous la pluie ou dans la boue, le freinage par CussC aussi ?

Non – Et c’est un avantage à considérer. Étant protégé dans sa coque métallique, le freinage grâce au mécanisme CussC est opérationnel par tout temps.

Derniers commentaires

Thumb_default
Excellente idée, je suis adepte du VAE et cette optimisation de la collecte de l'énergie cinetique pour la rendre aux moments clé des démarrages et raidillons est génial! Tous mes vœux de succès... Et bonne ténacité! Ça va aboutir!!