Nos vélos sont un support de communication : les cyclistes sont payés pour rouler et stationner ! Soyez mâlins et rejoignez-nous.

Large_bani_re-site-kkbb_gifvf2-1427537983

Présentation détaillée du projet

1-resum_-1427465764

Le vélo, c’est bon pour vous et pour les autres. Pour inciter les gens à prendre le vélo plus souvent, nous avons eu l’idée de les payer pour leurs déplacements. En installant des enjoliveurs imprimés sur les roues, le vélo devient un espace de communication. L’entreprise qui fait passer son message rémunère les cyclistes pour cela. Nous nous chargeons de géolocaliser et suivre les vélos pour mesurer les diffusions.

 

12-carte_gmap-1427472604

Pour cette campagne de crowdfunding, LE publicitaire, c’est vous ! En contrepartie de votre soutien, nous vous offrons un espace de libre expression sur le vélo de quelqu’un d’autre qui va diffuser votre message partout en ville. Des petites-annonces sur vélo en quelque sorte...

3-soizic_dollars-1427466496

2-tirage_au_sort-1427466614

Un tirage au sort est organisé en fin de collecte pour faire gagner un vélo en « personnalisation extrême ». Tous les contributeurs sont concernés !

 

 

4-idee_folle-1427466717

Payer les gens pour faire du vélo !

Le vélo, c’est LE moyen de transport de demain. C’est bon pour la santé, bon pour l’environnement, ça fait faire des économies de transport, ça ne fait pas de bruit, c’est bon pour le moral, et ç’est même conseillé pour la ponctualité au travail... C’est tellement bon pour notre société qu’on s’est dit naïvement : on devrait nous payer pour faire du vélo. 

5-probleme_1-1427467520

Qui paye les cyclistes ?!

L’État ? Échec. L’assurance maladie? Échec. Les entreprises ... ? On a poussé cette piste, et c’est là qu’on a eu la seconde idée farfelue : En imprimant des enjoliveurs à l’effigie des entreprises, elles communiquent sur un support écologique, et les cyclistes vont être « sponsorisés » pour leurs déplacements...

6-solution_trouv_e-1427467599

C’est ce qu’on a fait. Première source de rémunération trouvée !

5-probleme_2-1427467613

Comment toucher le maximum de cyclistes ?

Tous les vélos sont différents, les roues n’ont pas les mêmes dimensions, les formes de cadre varient, nos enjoliveurs ne peuvent s’adapter à tous ces modèles... L’idée que nous avons eue est pragmatique : pour transformer un vélo et le rendre « compatible » avec nos enjoliveurs, nous devons maîtriser le modèle de roues (et si possible le modèle du cadre). Pour cela, nous pouvons soit louer des vélos compatibles (l’investissement est important), soit les vendre.

6-solution_trouv_e-1427467599

C’est cette deuxième option que nous avons priorisée, la plus réaliste pour démarrer.

5-probleme_3-1427467706

Heureusement qu’on a la gnaque et des idées... : les vélos « bas de gamme » rouillent en 2 mois s’ils sont laissés dehors toute la journée. En plus, beaucoup de cyclistes ont déjà un vélo et ne veulent pas en changer. Normal !

Du coup il a fallu choisir des vélos avec beaucoup d’aluminium et de l’inox... ce qui fait grimper le prix des vélos. Les rémunérations vont permettre à des cyclistes de rentabiliser leur investissement tout en roulant sur une belle monture. Cerise sur le gâteau, comme notre modèle économique est orienté sur la vente d’espace de communication pour les entreprises, nous allons vendre les vélos à prix coûtant. 

6-solution_trouv_e-1427467599

Nous allons même vendre des roues "compatibles" pour permettre aux cyclistes de transformer leurs vélos...

13-transformation_v_lo-1427472714

Ouf !! Nous y voilà.

 

Après des heures de prototypage, des jours à construire nos offres commerciales, des semaines à développer une technologie de suivi des déplacements des vélos, des mois à faire patienter les premiers cyclistes intéressés, nous nous sommes lancés !

5-probleme_4-1427467782

C’est là que vous intervenez... Nous avons besoin de soutien pour commencer !

Nous faisons un appel aux dons pour financer les premières campagnes de communication, pour acheter des vélos que nous mettrons à la location (sur Nantes pour commencer) pour ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter un vélo (ou des roues) et pour améliorer le suivi géolocalisé des flottes de vélos qui permet aux cyclistes d’obtenir une rémunération au prorata de leur usage.  

Et finalement, la dernière idée que nous avons eue, a été de décider que LE publicitaire pouvait être une communauté de personnes qui utiliseraient les vélos de nos cyclistes pour faire passer un message. Une petite annonce sur un vélo en fait. Le crowdfunding est parfaitement adapté à cela.

6-solution_trouv_e-1427467599

À vous de nous soutenir !

Votre message va être diffusé pendant un mois partout en ville. 

 

13-a_vous_de_jouer-1427472881

8-cat_gories_de_messages-1427469823

Vous pouvez mettre votre CV sur l’enjoliveur pour être repéré par un recruteur, proclamer votre amour à votre chéri(e) pour lui faire une surprise, faire une blague pour amuser les passants, pousser un coup de gueule... à vous de choisir !

 

11-campagne-1427471082

 

La catégorie SMILE my Bike : diffusez une blague ou une devinette !

La catégorie LIGHT my Bike : diffusez une citation philosophique !

La catégorie JOB my Bike : diffusez votre CV pour trouver un job !

La catégorie LOVE my Bike : diffusez un mot doux pour votre chéri(e) ou pour trouver l'âme soeur !

La catégorie FREE my Bike : diffusez un message librement !

 

 

9-vision_fondateur-1427469835

14-seb_vision-1427473227

10-site_internet-1427469807

Vous voulez en savoir plus sur le projet global, découvrez le site www.ecovelo.com

14-galeriephoto-1427473318

Photo2-1427474130

Photo1-1427474143

Photo3-1427474156

 

Et dire que les premiers enjoliveurs étaient découpés à la scie sauteuse... C'étaient les débuts. Ils sont découpés à la fraiseuse désormais, directement par nos fournisseurs. Nous pouvons en produire des centaines en quelques jours...

Decoupe_scie_sauteuse-1427474402

 

Et les premières photos du site internet étaient... des montages Photoshop ! Nous n'avions pas encore sorti les premiers vélos dignes de ce nom, mais il fallait bien commencer ! Ci-dessous, on s'en rend presque pas compte ?

Photo-montage-1427474540

 

Vous nous voyez sur la photo suivante en train de transformer un vélo aux couleurs des Restos du Coeur par exemple. On a pris le coup de main...

Restos_coeur-1427474684

 

Et après tout ce travail, on a donc réussi à mettre un zèbre sur un vélo !

Pour l'histoire, on devait faire cela pour un zoo au départ, qui n'a jamais voulu de notre vélo... Il est sympa pourtant ! On s'y est attaché.

Velo_zebre-1427885244

Zebre-gif-1427537617

À quoi servira la collecte ?

La collecte sert à trois choses :

1.   Financer le coût de mise en circulation/diffusion de vos petites annonces

2.   Financer l’achat d’une flotte de 10 vélos pour mise à la location auprès de cyclistes qui n’ont pas les moyens de s’acheter un vélo

3.   Financer le développement en présérie d’un boitier connecté et embarqué sur les vélos pour mieux suivre les flottes de vélos et ainsi valoriser les diffusions des messages (cartographie des circulations/stationnements)

 

Avec 10 000€, voici comment sont répartis les dons :

 

Repartitions_des_fonds-1428071860

Si nous obtenons plus d’argent que l’objectif fixé, nous utiliserons l’argent de la manière suivante :

1.Financer le coût de mise en circulation/diffusion de vos petites annonces

2.Financer l’achat d’une flotte supplémentaire de 10 vélos pour mise à la location auprès de cyclistes qui n’ont pas les moyens de s’acheter un vélo

3.Financer la mise en production du boîtier connecté/embarqué 

 

Pour acheter 10 vélos supplémentaires pour les mettre à la location, il nous faut 3500€

Pour développer la mise en production du boitier connecté, il nous faut 45 000€ (moulage du boitier, carte électroniques, développement industriel)

Nous ne demandons pas autant, mais tout dépassement nous permettrait d'avancer vers cela...

Thumb_avatar_kkbb-1427374149
écovélo

Écovélo est la start-up qui chamboule les codes de la mobilité à deux roues. En rémunérant les cyclistes aux kilomètres roulés et aux heures de stationnement réalisées, notre jeune équipe d'entrepreneurs propose à la fois d'inciter les gens à faire du vélo tout en donnant aux annonceurs des espaces de communication, de "petite taille" très efficace en... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Qui sont les porteurs de projet ?

Notre équipe est composée de 7 personnes : Sébastien, 33 ans, fondateur et ingénieur; Sarah, 36 ans, associée et responsable du site web; et Thomas, 25 ans, responsable de la commercialisation. Personne n'est rémunéré pour l'instant, chacun donne de son temps pour faire de ce projet une réalité. Notre équipe est située à Nantes, et nous déployons nos flottes de vélos un peu partout en France.

+ Qui va rouler avec mon message sur son vélo ?

En fonction de votre lieu de résidence et du type de message que vous choisissez de faire passer, nous sélectionnerons un cycliste qui correspond à votre démarche. Ce peut être une femme, un homme, un étudiant, une retraitée, un demandeur d'emploi, un cadre... Nos cyclistes sont des particuliers qui utilisent le vélo régulièrement pour se rendre au travail, faire leurs courses, pour les loisirs...

+ Comment devenir cycliste pour écovélo ?

Pour faire partie des cyclistes qui roulent aux couleurs d'un annonceur (ou avec des petites-annonces sur le vélo), vous devez posséder un écovélo. Pour cela, vous pouvez donc soit acheter un vélo complet, soit acheter des roues compatibles pour transformer votre vélo actuel. Vous vous inscrivez en ligne sur notre site, et puis c'est parti ! Il ne vous reste ensuite qu'à choisir votre annonceur, et télécharger l'application smartphone.

+ Qu'appelez-vous le "boitier connecté et embarqué" ?

L'application smartphone ne suffit pas à suivre et analyser complètement le modes de déplacements des cyclistes. Nous avons besoin de faire communiquer l'application smartphone avec un petit boitier qui va être placé sur le vélo de chaque personne qui roule pour nous. Ce boitier servira aussi d'antivol/alarme, et pourra à terme nous permettre de développer d'autres applications autour du vélo connecté.

+ Je n'ai pas compris la différence entre les contributions ?

Plus votre contribution est élevée, plus nous vous offrons d'espace sur le vélo pour votre message. La plus petite contribution vous permet de choisir un message humoristique ou philosophique parmi une sélection que nosu avons pré-établie. Ensuite, les contributions vous laissent définir librement votre message, et c'est la surface d'affichage qui augmente avec le montant de votre don : 1/3 de roue, une roue complète, une face entière... Pour les contribution plus élevées encore, vous personnalisez intégralement des roues ou un vélo, et nous vous le livrons chez vous, il vous appartient !

+ A quel moment je choisis mon message et/ou les visuels à mettre sur le vélo ?

Après avoir effectué votre contribution, nous vous envoyons un email de remerciement et un lien vers un formulaire à remplir pour préciser tout cela. A la fin de la collecte, nous faisons le point sur les messages et vous tenons informés de la date de démarrage de la diffusion (ou de l'envoi par transporteur de vos roues ou vélos personnalisés).

+ Quel délai pour recevoir ma contrepartie ?

Pour une contrepartie de type "message sur un vélo", la mise en circulation des flottes de vélos avec les petites-annonces des contributeurs est prévu sur le mois de juin, juillet au plus tard. Pour la contrepartie "roue habillée" ou "vélo personnalisé", comptez 2 à 3 semaines après la fin de la collecte (sous réserve d'avoir bien reçu vos visuels et images).

Derniers commentaires

Thumb_default
Chouette idée, continuez !!
Thumb_default
Pour le créateur un peu...et surtout pour Marie B....volonté, courage et réussite...
Thumb_default
Après avoir compris qu'il était parfois nécessaire de rémunérer les enfants des pays en voie de développement pour qu'ils aillent à l'école... Je trouve ultra pertinent de miser sur la rémunération des cyclistes pour que cette pratique de santé publique change véritablement d'échelle ! C'est ce genre de solution qui changera nos pratiques de déplacement urbain... Le tout dans une démarche responsable de À à Z, je signe !