Soutenez deux jeunes néo-vignerons à replanter d'anciens cépages aveyronnais pour produire des vins originaux.

Large_composition3-1430743725-1430743744

Présentation détaillée du projet

Produire des vins originaux à partir d’anciens cépages, créer une activité en milieu rural, réutiliser des bâtiments à l’architecture traditionnelle, proposer des méthodes agricoles soucieuses de l’environnement, faire le choix d’un cadre de vie…Un projet à taille humaine …

 

Passionné par la vigne et le vin, c’est en 2009 que ma compagne, Aline, me fait découvrir sa région d’origine : le vallon et le vignoble de Marcillac. Ce fut un véritable coup de cœur ! Intrigué par l’originalité de ses vins rouges, je me suis très vite mis à arpenter les vignes en terrasses et à aller à la rencontre des vignerons locaux.

Au fil du temps, j’ai découvert en profondeur ce qu’était l’AOC Marcillac qui produit essentiellement de délicieux vins rouges et rosés. J’ai aussi pris conscience que tout était réuni ici pour produire des vins blancs authentiques et de qualité…

 

 

Du vin en Aveyron, oui oui… en Aveyron ! Et ça date pas d’hier

 

Depuis des siècles, la vigne est présente dans le vallon de Marcillac grâce notamment au travail acharné des moines de Conques, qui l’ont introduite et ont fait émerger de nobles cépages comme le mansois (ou fer servadou), emblématique de l’appellation Marcillac.

Autrefois, ce magnifique vallon comptait une grande diversité de vins. Chaque vallée était réputée soit pour le blanc, soit pour le rouge, de tel ou tel cépage aux noms chantants : rousselou, menut, maural…

Le phylloxéra, les aléas climatiques et la nécessité de rendements élevés ont entraîné un appauvrissement de cette diversité, et de fait, la quasi disparition de certains cépages.

Mais aujourd’hui la passion de quelques vignerons a permis de retrouver d’anciens plants de vignes dans des parcelles abandonnées, d’en sélectionner d’excellents greffons et de les replanter. C’est ainsi que la saveur des vins de l’époque a été redécouverte. Et voilà que les vignerons sont enfin autorisés à replanter certains cépages anciens comme le rousselou (ou Saint-Côme) qui produit de superbes raisins blancs dorés.

 

Img_20141011_111609-1430769214

 

Petit retour en images sur les travaux de notre

 

Avec ça, on fait quoi ?

 

Mon intérêt pour ce terroir est allé grandissant au point qu’une idée a germé dans ma tête : faire du vin à Marcillac, du vin rouge bien sûr mais surtout du blanc à base d’anciens cépages purement aveyronnais. En 2011, Aline et moi décidons de poser nos valises dans le vallon et de concrétiser ce projet. Son père, agriculteur partant tout juste à la retraite, nous propose de reprendre une partie de la ferme familiale et en particulier les parcelles anciennement plantées de vignes, les mieux exposées. Egalement à notre disposition, une magnifique cave du 18ème tout à fait fonctionnelle pour produire du vin naturel de qualité.

Depuis 2012, j’effectue les démarches administratives. De la famille et des amis, enthousiasmés par le projet nous ont déjà prêté main forte pour commencer les travaux dans notre future cave de vinification qui doit être opérationnelle dès l’automne prochain. En 2014, j’ai réussi à louer une parcelle de mansois (cépage local de raisin rouge) qui devrait nous permettre de produire dès cette année 1000 bouteilles. Parallèlement, nous avons obtenu le feu vert pour planter ce printemps 2500 ceps de rousselou (variété ancienne de raisin blanc).

Nous souhaitons proposer des vins blancs frais et accessibles, qui mêlent la typicité des cépages à une certaine finesse, à déguster lors d’un repas ou simplement à l’apéritif. Dans ce but, notre approche du travail de la vigne s’inspire largement de l’agriculture biologique ( fertilisation organique, pas de désherbant…) et à la cave, les vinifications seront naturelles.

 

 

 

Rénovation du pressoir     Le Verdus - Le Verdus

 

Le Verdus - Le Verdus

 

Le Verdus - Le Verdus

 

À quoi servira la collecte ?

Aujourd’hui, il devient donc urgent de bien nous équiper pour pérenniser notre projet. En cela, vous pouvez nous aider !

Votre soutien nous permettra d’acheter du matériel d'occasion pour :

 

LE TRAVAIL DE LA VIGNE

Outil pour le travail du sol : extirpateur : 300€

 

LE TRAVAIL DU VIN

Cuves de vinification  : 1000 €

 

LA CAVE

Travaux restant à réaliser (maçonnerie, raccordement électrique, porte en châtaignier) : 1200 €

 

SI NOUS DEPASSONS LA COLLECTE

Vous participerez ainsi à la plantation d'une seconde parcelle sur laquelle nous planterons essentiellement des cépages aveyronnais : mansois, saint-côme...

 

 

 

Mai_2015_171-1430858218

Thumb_avatar-1430847629
Le Verdus

Philippe ROUSSEAU Philippe débute par des études de commerce mais en grand gourmand qu’il est, il s’oriente ensuite vers les produits fermiers. Il commence alors une licence professionnelle en valorisation des produits de terroir au lycée Agricole de Hyères-les-Palmiers. Au travers de cette formation, il découvre et se passionne pour le vin et le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne route, en attendant la 1er dégustation. Bises des Demange.
Thumb_default
Bonne route, en attendant la 1er dégustation. Bises des Demange.
Thumb_default
Petite mais faite avec le cœur!!! Love