Catcheur, il faisait régner la justice sur les ring… Désormais, il fait régner la terreur à Orry-la-ville !

Large_620x376flash-1441696679-1441696684

Présentation détaillée du projet

LE NOUVEAU PROJET DU DR CORVO

 

Spécialiste du film de genre, le dr Corvo se lance dans un nouveau moyen-métrage qui répondra au doux nom de "Viandeur masqué". Cette fois-ci, point de vampires… mais des catcheurs !

 

 

L'HISTOIRE

 

Victime d'un traquenard, Dave le Mirobolant a été contraint de quitter les rings de catch. Il vit près de la forêt d'Orry-la ville. Régulièrement, il agresse des promeneurs. C'est dans cette même forêt qu'a décidé d'aller randonner un petit couple qui souhaite renouer le dialogue… Mauvaise pioche !

 

 

LES PERSONNAGES

 

Abondance de biens ne nuit pas ! Dans le Viandeur, on croise des catcheurs, un "survivaliste", une jeune femme aimante, une joggeuse réduite en pâtée pour chat, une mamie lectrice de Détective, un maire ringard qui n'a pas renoncé à l'idée de se faire réélire, un facteur aux pieds sensibles, un boute-en-train, une copine fière de ses strings, mais aussi… un zombie !

 

 

LES CATCHEURS

 

Réaliser un tel film ne serait pas possible sans l'accès à des salles de catch et surtout sans la présence de catcheurs professionnels au générique. Trois d'entre eux viendront  jouer la comédie.   

 

Bspano-1441032266

 

Vkpano-1441033574

 

Mmpano-1441033156

 

 

LES COMEDIENS

 

Mgpano2-1441031608

 

Rcpano-1441033791

 

Pgpano2-1441031177

 

Plpano-1441034126

 

Afpano-1441113338

 

 

LES COMBATS

 

Les catcheurs joueront la comédie mais auront, bien sûr, l'occasion de catcher. On ne va pas pas se priver d'un tel plaisir. On assistera à l'entrainement de Dave-le mirobolant (et à son accident), on terminera surtout sur un combat opposant Dave… à un zombie !

 

Le dr Corvo s'est fait la main en filmant récemment quelques galas de catch.

 

 

 

 

LES LIEUX

 

Tourner en forêt n'est pas synonyme de banalité. Notre équipe de repéreurs a arpenté copieusement celle d'Orry-la-ville afin de dénicher les coins les plus spectaculaires. Elle n'en manque pas ! Parmi ceux-ci ce magnifique chêne centenaire déraciné à faire pâlir les équipes déco d'Hollywood !

 

Ch_ne-1441136791

 

C'est dans ce cadre que se déroulera le clou du film : le combat de catch qui opposera Dave au zombie.

 

Au passage, avez-vous noté à quel point ces racines invitent à y pendre des jeunes femmes ligotées par les poignets ? Rassurez-vous, cela aussi est au programme.

 

Envie de découvrir un peu plus cette clairière où vont se passer les choses les plus affreuses ? Reportez -vous au final de "Zaroff", le court métrage tourné en 2014 avec Romain Canet. Cela se passait déjà là.

 

 

 

LE FANTASTIQUE  

 

Plutôt que peindre d'emblée un monde fantastique d'elfes et de créatures bossues, le dr Corvo aime faire surgir le fantastique là où on ne l'attend pas, c'est à dire dans un cadre réaliste. Cette irruption est plus déstabilisante. On en trouve un exemple dans le moyen métrage qu'il a réalisé dans cette même forêt il y a un an :

 

 

 

LES INFLUENCES

 

A quoi cela va-t-il ressembler ? A un film du dr Corvo, bien entendu. Rollinade dont la vidéo se trouve juste au dessus vous en dit plus à ce sujet, vous éclaire sur le mélange des genres dont est coutumier le dr.

 

Quant à l'image, il ne s'en cache pas, le dr Corvo a un petit penchant pour le cinéma des années 70. C'est ce grain et cette palette de couleurs qu'avec son chef opérateur il va s'attacher à retrouver. Quizz : saurez-vous reconnaitre ces films typiquement seventies dont sont tirées ces images ?

 Ann_es70-1441194830

 

À quoi servira la collecte ?

Le dr Corvo possède une véritable caméra de cinéma et a la chance d'avoir des amis techniciens dévoués mais un film de cet ampleur nécessite un petit coup de pouce pour être réalisé dans de bonnes conditions.

 

AVEC 1500 EUROS

 

Nous pourrions régler les dépenses suivantes :

 

Maquillage du zombie : 200€  

Costumes et accessoires : 200€  

Transport et régie : 300€  

Projecteurs pour des scènes de nuit : 300 euros  

Opérateur steady cam et son matériel (scènes de poursuites) : 300€  

Contreparties est commission Kisskissbankbank : 200€  

 

 

AU DELA DE 1500 EUROS

 

Nous donnerions au film une véritable visibilité en le faisant tourner dans les nombreux festivals de courts et de moyens-métrages. La condition pour intégrer ces festivals étant de réaliser un DCP, support qui permet la projection dans de véritables salles de cinéma.

 

Mixage son en auditorium par un professionnel : 400€  

Création d'un DCP : 500€  

Thumb_covomasque-1441034816
Dr Corvo

Depuis des années le dr Corvo réalise des courts et des moyens-métrages qui n'ont pas peur de se revendiquer du cinéma de genre : films avec des vampires, hommage à Jean-Rollin, super-héros à la ramasse, polar, mutants, etc… Il dispense également des conseils aux jeunes réalisateurs sur le site ratersonfilm.com

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pourquoi une fiction avec des catcheurs et pas un docu sur le catch ?

Parce que c'est mon style ! Parce que je crois au pouvoir de la fiction. Parce qu'une bonne fiction agit comme un microscope et permet d'en savoir plus sur un sujet qu'un docu bâclé.

En plongeant ces catcheurs dans une véritable histoire ils vont pouvoir faire montre de leur talent de comédien et probablement qu'il y aura plus de "catch spirit" que dans un reportage au pathos préfabriqué.

+ Les catcheurs vont jouer la comédie... et s'ils sont mauvais ?

J'avoue que j'avais la trouille. Il me fallait des catcheurs, je ne pouvais pas demander à des comédiens professionnels de mimer le catch, ça n'aurait pas été crédible. J'en ai donc rencontré et, avant de me précipiter et de les faire signer pour le film, j'ai procédé à des essais. Coup de bol, ceux que j'ai trouvé sont vraiment bons comédiens.

Il y a peut-être une raison à cela ; le cinoche et le catch sont probablement deux arts voisins qui partagent le même sens du spectacle et de la narration.

Derniers commentaires

Thumb_default
Pourquoi ? Parce que j'aime le cinema français. Et puis si j'avais ouï dire de ce projet avant mon bac, j'aurai donné cinquante balles. Alors puisque je parle en balles, la conversion a fait le reste (je précise que je ne suis pas nulle en calcul mental, mais que le dispositif n'aime ni les points, ni les virgules). Et ça mange quoi un catcheur, au fait ?