Une comédie indépendante dans le dernier village de chasseurs inuits aux confins du Groenland! Participez à cette folle aventure!

Large_image_principale-1428683244

Présentation détaillée du projet

LE PROJET 

Tout commence par une rencontre, celle de Nicolas Dubreuil, guide et spécialiste des régions polaires depuis plus de 25 ans, auteur de plusieurs ouvrages relatant ses aventures, avec Sébastien Betbeder, cinéaste dont les films ont été sélectionnés dans de nombreux festivals internationaux (Cannes, Toronto, Locarno…), et notamment «2 automnes 3 hivers» qui a connu en France et à l’étranger un succès critique et public.

 

Ensemble, ils imaginent une expérience hors-norme : tourner un long-métrage de fiction dans le dernier village de chasseurs d’ours sur la banquise, au fin fond du Groenland. La connaissance du village de Kullorsuaq et de ses 450 habitants, où Nicolas vit la moitié de l’année, associée à l’humour décalé propre à l’imaginaire de Sébastien, nous ont donné l’envie de produire une comédie d’influence «mumblecore» dans un décor aussi fascinant que celui du Groenland.

 

Mais pour mieux vous faire comprendre le projet revenons à ses débuts... 

 

 

L'HISTORIQUE

Au printemps 2013, Nicolas Dubreuil annonce à Sébastien Betbeder que deux de ses amis inuits, Ole et Adam, vont venir en France une dizaine de jours et qu'ils souhaitent garder une trace de ce voyage. C'est la première fois qu'ils voyagent hors du Groenland. Sébastien ne veut pas faire un documentaire classique. Il propose de réaliser  une fiction à partir de cette venue, mais une fiction ou le réel aurait la première place.  Il invite alors deux comédiens sur le projet Thomas Blanchard et Thomas Scimeca, et en deux semaines il écrit la trame d'un scénario les mettant en scène face à ces deux chasseurs d'ours. 

 

Inupiluk_thomasscimeca_thomasbanchard2-1428510184

 

A l'arrivée  de Ole et Adam à l'aéroport de Roissy, Sébastien ne sait pas vraiment si son équipe et lui-même sont prêts mais ils n'ont pas le temps d'y réfléchir. Naît alors de cette belle rencontre, "Inupiluk",

moyen-métrage de 34 minutes qui est par la suite sélectionné au Festival de Clermont-Ferrand (la Mecque du court métrage) où il obtient le prix du public. Mais ce n'est pas tout, il obtient également le prix Jean Vigo et est même nommé pour le César du court-métrage.   

 

En mai dernier, France Culture contacte Sébastien pour une création radiophonique. Lui, toujours avide de travailler sur des nouveaux formats, accepte et met en scène une discussion à bâtons rompus avec les deux Thomas sur ce que pourrait être le tournage d'un film là-bas, à Kullorsuaq, le village de Ole et Adam. Ce projet donne lieu à un deuxième moyen-métrage "Le film que nous tournerons au Groenland". 

 

Ces deux films produits par Envie de tempête sont sortis en salles de cinéma le 25 février dernier par UFO distribution. 

On vous présentera ces deux structures un peu plus loin. 

 

Le chemin ne s'arrête pas là. Sébastien a très envie de donner une suite à cette double expérience et d'aller tourner un long métrage de fiction là bas, à Kullorsuaq.

Mais tourner au Groenland n'est pas chose facile : outre les difficultés pour se rendre là-bas (il faut 3 avions et un hélicoptère pour se rendre sur place), les conditions météorologiques ne permettent de tourner sur la banquise que pendant une période de l'année, le tout début du printemps !  

Cela n'arrête pas notre réalisateur Sébastien et son producteur Frédéric Dubreuil - vous avez reconnu le nom?  Oui, il s'agit bien du frère de l'explorateur Nicolas Dubreuil.

En quelques mois, ils organisent ce tournage exceptionnel à l'autre bout du monde.  

En mars 2015 c'est décidé : argent ou non, une équipe réduite de 13 personnes, comédiens compris, décollera pour le Groenland. Pourquoi si vite? Simplement pour des raisons climatiques et visuelles : il s'agit de la seule période de l'année où il ne fait que -20°, donc supportable pour les caméras (et l'équipe!)... tout en ayant une banquise encore praticable et les fameux icebergs dans le champ!

 

Dsc02837-1428509726

 

UFO Distribution et Envie de Tempête ne résistent pas à l'envie de faire partager toute cette aventure ! Outre la sortie des deux moyens métrages en salles, ils conçoivent un projet transmedia autour de cette histoire incroyable.

L'objectif ? partager cette aventure avec le plus grand nombre, en proposant tant des photos, des articles et des documentaires que des films de fiction autour de ce tournage épique. 

 

C'est  ainsi que naît le site http://www.voyageakullorsuaq.com/

Une plateforme internet où est notamment diffusée la mini-série Thomas et Thomas s'en vont au Groenland avec un épisode chaque semaine relatant l'aventure des deux Thomas, Des contenus documentaires sur le Groenland et plus précisément sur Kullorsuaq, mais aussi un journal de bord proposé par le réalisateur exposant sous forme de rendez-vous régulier les différentes étapes et difficultés du tournage. 

Et bien sûr, le tout en temps réel ! 

 

 

AUJOURD'HUI

A l'heure où nous écrivons ces mots, l'équipe de tournage est bel et bien partie en direction de Kullorsuaq !

Par contre nous n'avons pas vraiment les sous pour les faire revenir...

 

Non, ce n'est pas vrai, les billets de retour ont bien été pris. Par contre il est certain que notre budget pour en faire un vrai film de cinéma est loin d'être bouclé.

 

Et pourtant c'est bien évidemment l'ambition et l'objectif du projet! Nous espérons même secrètement faire monter les fameuses marches de Cannes à nos amis inuits....

Voila pourquoi nous avons vraiment besoin de vous. 

Les contraintes de tournage ont fait que nous devions partir absolument à cette période  au Groenland, mais pour finir notre film nous ne pourrons pas y arriver sans vous ! 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Au retour du Groenland, nous aurons les images et le son du film à venir, mais Sébastien devra effectuer tout le montage image et son pour arriver à la trame du film définitif.

Puis plusieurs étapes de post production seront nécessaires (étalonnage, mixage...) pour obtenir le film définitif.

Enfin, le film devra être encapsulé dans un format spécifique, qu'on appelle le DCP, pour pouvoir être projeté en haute définition (et le son 5.1) dans les salles de cinéma.

 

Ces moments de fabrication peuvent paraître un peu abstraits pour le néophyte, néanmoins, elles sont totalement indispensables afin de profiter dans les salles obscures du film que nous fabriquerons ensemble!

Toutes ces étapes ont un coût total de 20 000 Euros. 

 

Pour vous les détailler :

 

- La location d'un banc de montage coûte environ 500 euros/ semaine. Nous devrons monter sur 10 semaines, qui est la durée moyenne d'un long métrage, soit un total de 5000 euros.

 

- Le montage son. Parce que l'image c'est bien, mais avec le son, c'est souvent beaucoup mieux. Nous devrons aussi faire le "montage son" du film. Cette étape consiste à monter des sons ensemble (dialogues, bruitage, son d'ambiance, etc.). Les salles de montage son sont un peu moins onéreuses, mais cela coûte environ 400 euros/semaine, sur une durée de 5 semaines (et oui, c'est moins long que l'image!!), ce qui porte un coût de location global à 2000 euros.

 

- L'étalonnage est l'étape qui permet d'harmoniser "colorimétriquement" les plans ensemble.. et de la sorte, que le spectateur ne soit pas choqué par des changements brutaux de lumière ou de contraste, et que tout le film lui paraisse totalement fluide! Pour un film d'1h30, il faut au bas mot 8 jours d'étalonnage. Et chaque jour, sur un matériel professionnel qui est assez coûteux. Cette opération coûte au bas mot 7000 euros!

 

- Le mixage quant à lui, un peu comme l'étalonnage pour la lumière, permet d'harmoniser chaque son du film, faire passer la musique devant les dialogues, et inversement... Bref, construire un beau son en 5.1... permettant au spectateur d'apprécier les nuances sonores de la banquise ou des chiens qui aboient au loin. Pour 8 jours, temps nécessaire à cette étape de travail, cela représente 6000 euros.

 

Vous l'aurez saisi... Ces différentes étapes, malgré la bienveillance des prestataires qui nous font des tarifs préférentiels, représente un budget important pour arriver au film diffusé au cinéma !

 

Une fois le film terminé et prêt, nous voulons inviter les principaux inuits qui ont participé au film à venir présenter le film en France. Il nous semble primordial que ce projet se fasse en vue d'un échange mutuel.

Leur venue en France serait l'occasion d'organiser des rencontres avec le public et avec vous, contributeurs, afin d'évoquer leur expérience, leur vie au Groenland, leur culture et leur perception de notre vie occidentale. 

Le voyage aller et retour de 3 personnes de Kullorsuaq à Paris est de 10 000 Euros

Leur trajet en France pour venir en région avec leur traducteur coûtera 5 000 Euros

Le coût global de cette invitation serait au minimum de 15 000 Euros

Thumb_2thomas_-fb-1428070700
Envie de Tempête / UFO Distribution

ENVIE DE TEMPETE La société Envie de tempête productions a été créée en 1999, par Frédéric Dubreuil. Son catalogue contient une trentaine de fictions courtes et de documentaires expérimentaux, sélectionnés et récompensés dans des festivals internationaux. En 2013, Frédéric Dubreuil produit deux longs métrages de Sébastien Betbeder, «Les nuits avec... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Votre audace n'a d'égal qu'à l'intelligence et la beauté de ce projet. De tout cœur avec vous. Ps: failli prendre l'expédition, mais c dommage je suis pas dispo en septembre... :-)
Thumb_default
Bravo, C'est un super projet! Les Thomas sont formidables! J'espère vraiment que le film pourra être produit et projeté en salle. A très bientôt. Virginie
Thumb_default
Un film sur deux gentils branquignols partant à la rencontre du monde inuit et qui illuminent le jour sans fin du Groënland : drôle et tendre. Bientôt ces étoiles polaires sur écran !