Soutien à la réalisation d'un film documentaire qui démonte les mécanismes de la mortalité maternelle en Afrique subsaharienne.

Large_aicha_bon

The project

 

 

Les sept documentaires que Yèlèma Production a réalisé jusqu’ici saisissent à chaque fois une problématique de développement. Notre objectif est de montrer quels sont les mécanismes qui maintiennent des populations dans la pauvreté et de quelle manière les projets de développement menés par des ONG locales permettent d’y faire face : http://yelema.org

 

Dsc_0410

 

Le dernier, « Donner la vie, risquer la sienne », montrait comment des ONG Burkinabés et Maliennes combattent la mortalité maternelle auprès d’un public particulièrement vulnérable, à savoir les filles des rues qui n’ont d’autres choix que la prostitution pour assurer leur subsistance.

Bande annonce : Donner la vie, risquer la sienne

 

Lorsque nous avons tourné le film au Burkina Faso en 2011, nous avions décidé de ratisser large et donc suivi plusieurs ong dans leurs actions concernant la lutte contre la mortalité maternelle : Keoogo, Amnesty Burkina, Terre des Hommes, Médecins du monde. C'est en final les activités de Keoogo et de Médecins du monde dirigées vers les filles des rues qui ont été exploitées dans le film. Mais nous avions néanmoins monté des séquences concernant les actions de Terre des Hommes et d'Amnesty Burkina. 

 

Photo_tournage1

 

 

Photo_tournage2

 

Nous souhaitons aujourd'hui relancer un projet qui nous permettrait d'exploiter ces séquences et d’en tourner de nouvelles pour réaliser un film dont l'angle serait cette fois davantage axé sur les actions menées pour obtenir la gratuité des soins pour les femmes au cours de leur grossesse. L'idée serait d'engranger de nouvelles images des actions entreprises par Amnesty Burkina et Terre des Hommes afin de pouvoir étoffer celles dont nous disposons déjà mais aussi de pouvoir montrer les difficultés d'accès aux soins en suivant le voyage qu'une femme parmi d'autres doit entreprendre pour aller accoucher à l'hôpital.

 

Cette femme que nous avons appelée Aicha élève un troupeau de chèvres au nord-est du Burkina Faso. A 20 ans, elle attend son quatrième enfant. La grossesse est proche de son terme mais l’accoucheuse traditionnelle a détecté que l’enfant se présente par le siège. Le mieux serait qu’Aïcha se rende à l’hôpital pour l’accouchement. Mais ce dernier est à 60 km et la piste est détériorée. Aïcha ne dispose en outre ni d’un moyen de transport, ni des moyens financiers pour payer les soins. Confrontée à un accouchement à risque dans une région du monde où elle pourrait en mourir, Aïcha s’interoge sur le sens de sa vie. Est-elle condamnée à être avant tout une mère ?

 

Ch_vres

 

En suivant l’itinéraire d’Aïcha, le film posera la question du droit des femmes à leur santé reproductive dans une Afrique subsaharienne où 250 000 femmes meurent chaque année des suites de leur grossesse. 

 

Nous focaliserons l'essentiel du tournage dans le nord du Burkina (Sahel) afin d'assurer une cohérence avec les images déjà tournées avec Terre des Hommes et Amnesty Burkina en 2011.

Why fund it?

Les films réalisés par Yèlèma Production reposent sur de petits budgets. Néanmoins, un certain nombre de coûts sont incompressibles. Le budget de ce documentaire s'élève ainsi à 50 000 euros. Nous disposons déjà de soutiens financiers pour un montant de 35 000 euros. La collecte devrait nous aider à boucler le budget et à réaliser le film. Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

 

Equipe de tournage

 

Un réalisateur

Deux cadreurs

Une preneuse de son burkinabé

 

Calendrier

 

Tournage au Burkina Faso : juillet 2013

Tournage au Sénégal : août 2013

Post-production : automne 2013

Edition du dvd : décembre 2013

Diffusion en télévision : printemps 2014

 

Thumb_dsc_0410
Yèlèma Production

Yèlèma Production est une agence de communication sans but lucratif au service des ong et du monde associatif. A notre actif, des formations en journalisme au Mali, une collaboration à une action d’éducation aux médias dans trois pays africains, l’organisation d’événement et la réalisation de documentaires qui posent un regard positif sur les pays du sud...

Newest comments

Thumb_default
J'apprécie beaucoup votre projet et je suis contente de pouvoir participer. Je l'ai partagé sur mon compte fb et j'ai l'intention de le propager aussi sur mon blog mali-infos.blog.de Bon courage!