« Les amoureux de la pellicule » est un documentaire sur les collectionneurs de films argentiques et d'appareils de cinéma.

Large_miniopf1000012sortiepellmini

Présentation détaillée du projet

Ci dessus le teaser du film qui est conçu pour une durée de 52 minutes avec environ 20 intervenants qui représentent chacun une facette de ce milieu assez fermé.

Il s'agit d'effectuer une série de petits portraits, au travers d’une forme dynamique privilégiant l’écoute des personnes et l’observation de gestes ou d’ambiances.

 

Lesamoureuxdelapellicule1

Les collectionneurs seront à découvrir dans des environnements qui sont souvent d’une grande efficacité visuelle et seront ainsi capables d’impulser une dimension poétique au documentaire. Ces lieux sont autant de musées du cinéma méconnus qui méritent à la fois notre curiosité et une véritable reconnaissance.

Ce choix de les interviewer in situ, dans le décor personnel de leurs rêves de cinéma, permettra également de comprendre leurs motivations profondes qui, au-delà du film, célèbre le cinéma comme objet et puise souvent sa source dans l’enfance de ces passionnés.

 

Salle-jeannotcr

 

Aidez moi à faire de ce projet actuellement réalisé à 25% une réalité d'une qualité professionnelle et ainsi garder une trace tout en communiquant sur ce sujet dont les acteurs méconnus ont à nouveau un rôle patrimonial significatif à jouer alors que l'industrie du cinéma est passée au numérique.

Votre soutient, même modeste, est important pour achever concrètement ce film et montrer aux diffuseurs (donc aux producteurs) sa validité thématique.

 

 Minireda27avril2013-206

 

La genèse du projet

Ce film s'inscrit dans la continuité de ma thèse de doctorat en cinéma et audiovisuel soutenue, en 2009, sous le titre : Les collections privées de films de cinéma en supporteurs argentique en France. Étant moi même collectionneur de films et investit sur ce thème au niveau associatif et professionnel, il m'a semblé important de montrer l’existence même de ces inconditionnels de la pellicule et des projecteurs d’antan.

Depuis les années 1970, au fur et à mesure de l’évolution des technologies de diffusion, du développement des cinémathèques institutionnelles ou encore d'un cadre juridique de plus en plus hostile, ces confectionneurs ont été relégués à l’arrière-plan ce qui a aboutit à une méconnaissance de ces fonds patrimoniaux et a bridé l’accessibilité et le partage des collections.

Durant l'été 2011, j'ai rassemblé quelques images tournées au départ à d'autres fins et ai commencé à en tourner de nouvelles pour initier la production de ce documentaire. Pour diverses raisons le projet a été suspendu et redémarre pour sa phase finale avec cet appel pour une finalisation du tournage pour la fin de l'année 2013 et l'édition d'un Blu-Ray au plus tard au 1er trimestre 2014.

Minidsc03267

 

Pourquoi un appel de fonds sur ce site

 

La production de documentaire est depuis longtemps difficile et l'énergie et surtout les moyens que l'on peut mettre soi même pour réaliser un film dans les meilleures conditions possibles ont leurs limites.

Le film et sa bande annonce ont été commencées avec mes images puis la participation technique d'un opérateur et enfin celles, de plusieurs bénévoles dont au montage Martial Dassonville et à la musique Guy Guermeur. Cependant, cela ne peut durer de bout en bout car un tel projet demande un minimum de moyens.

Le tournage du film a été commencé dans le format HDV (qui est aujourd’hui obsolète et pose divers problèmes techniques) et la suite doit s'effectuer au format MXF/XDCAM avec des moyens son, lumière et informatique adaptés tout en permettant un maximum d'autonomie (donc d'économies) vis à vis de prestataires.

Minidsc02966

À quoi servira la collecte ?

Si la somme de 5000 euros demandée est atteinte, 8% iront donc aux frais dus au site, 22% environ à rembourser des prestations techniques déjà engagés, 20% à payer les frais liées aux retours des contributions de l'appel (Blu ray, restaurant, voyage, etc.) et 50% à effectuer des achats techniques cités plus haut (son et kit lumière) et une prestation de post production image et son (dont la musique).

Si la somme appelée venait à être dépassée, le reliquat servirait à rembourser les frais de déplacements et à rémunérer le monteur.

 

Minitournagedsc03167

 

Si le film devait connaître dans des délais rapides un pré achat TV et une production plus « classique » l'argent irait au remboursement d'une caméra MXF et d'un nouvel ordinateur achetés pour le film. En outre, cela permettrait d'ouvrir l'équipe du film à des collaborations rémunérées.

Le sens de ma démarche à réaliser ce documentaire n'est donc pas de gagner de l'argent mais que le film se fasse dans de bonnes conditions au service de son sujet qui, je pense, le mérite.

 

Frédéric ROLLAND

Thumb_fredcimg0949idbis
Batfred

Né en 1973, je suis enseignant en audiovisuel depuis 2000 et docteur en cinéma et consultant en patrimoine cinématographique depuis 2009. Souvent fauché mais toujours idéaliste je suis engagé dans de nombreux combats associatifs dans le domaine du patrimoine cinématographique mais aussi aéronautique.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage pour ce beau projet.
Thumb_default
C'est avec un grand plaisir que Je soutien un ami.
Thumb_default
Une participation même minimum à ce projet est importante pour se rappeler l'impact qu'à eu la pellicule pour nous enfant de "la dernière séance"...