Encouragez le dernier né de nos collectifs à Strasbourg, qui propose une soirée festive pour une Saint-Valentin militante !

Large_visuelabp_kisskiss_01-1484761717-1484761730

Présentation détaillée du projet

Les Amoureux au ban public

 

Dernier né des collectifs des Amoureux au ban public, le collectif de Strasbourg a décidé de s’emparer de l'opération Strasbourg mon amour pour proposer une soirée militante et festive pour faire connaître la situation administrative souvent compliquée des couples franco-étrangers. Pour lutter contre les lois restrictives, l'administration suspicieuse et les températures hivernales, les Amoureux au ban public fêtent l'amour avec une Saint-Valentin alternative : vous êtes invité.e.s (à nous soutenir) ! 

 

 

DE QUOI S’AGIT-IL ?

 

La soirée, intitulée Amoureux.ses du monde, se déroulera au Golden Gate, 63 rue du Fossé-des-Tanneurs à Strasbourg, de 18h à 1h. Ambiance festive au programme, avec pour fil conducteur le couple franco-étranger qui est un couple comme un autre : musique du monde avec Ndoortel et Noufissa Kabbou, lecture de lettres d'amour, quizz et blind test, expo photo du site participatif "Nous sommes ici", cocktails des amoureux transnationaux, d'autres jeux et animations et déco à la fois glamour et engagée. A vos amours !

 

Quelle meilleure occasion que la fête des amoureux.ses pour faire entendre la voix des couples franco-étrangers qui se battent pour vivre ensemble?

Alice a lancé l’idée et David, Hélène, Lamine, Lisa, Mathilde, Sylvie et Zahia participent au montage du projet. Strasbourg mon amour, manifestation organisée par l'Office de tourisme de Strasbourg, a labellisé le projet. La soirée sera l'occasion de mettre en lumière la situation des couples, mais aussi de faire connaître notre collectif pour ceux qui voudraient nous rejoindre et, plus largement, évoquer un sujet grave dans une ambiance légère… La diversité, c’est notre force ! La formule festive vient de l’idée de s’adresser à un public jeune, que l’on ne touche pas forcément à travers notre cercle militant.

 

Visuelabp_kisskiss_1-1484499856

 

Visuelabp_kisskiss_2-1484499887

 

Le collectif se réunit tous les vendredis soirs pour la préparation de cette soirée

 

 

DES ANIMATIONS, DES TÉMOIGNAGES ET DES COCKTAILS INÉDITS

 

- Lecture à plusieurs voix de la déclaration des Amoureux au ban public.

- Un quizz et un blind test seront proposés, avec à la clé des questions telles que "VRAI ou FAUX ? Toute personne est libre d’aimer la personne de son choix." (réponse lors de la soirée)

- Un appel à lettres d’amour sera lancé avant la soirée à partir de situations réelles "Vous êtes marié.e.s et séparé.e.s depuis 16 mois…”, et les plus belles seront lues en public.

- Fred nous prépare des cocktails transfrontaliers (avec ou sans alcool) avec un mélange original d'ingrédients d’ici et de là-bas.

- Enfin, séance photo à deux pour ceux et celles qui veulent immortaliser ce moment !

Et bien d'autres surprises...

 

 

MUSIQUES DU MONDE AU RENDEZ-VOUS

 

 

Nddortel-1485133887

 

Répétition du groupe Ndoortel au Golden Gate (Lamine, Sene, Ousmane)

 

NDOORTEL(folk wolof)   

 

Lamine Gueye (chant, guitare)

Sénégalais de père lébou, de mère serrère et de grand-mère malienne, il est auteur-compositeur et pratique son propre style musical: jazz, musiques traditionnelles, reggae, folk en langue française et en woloof. Il a fait partie de différents groupes musicaux au Sénégal en jouant sur la petite côte à Mbour, Thiès ou Dakar. Il vit aujourd’hui à Strasbourg, il est musicien dans le spectacle vivant Les Migrantes de Claire Audhuy. Il fait partie du collectif des Amoureux au ban public de Strasbourg.

Antoine Eder (guitare)

Il a commencé par jouer du violon et à participer à quelques concerts avec son père Claude Eder. Il a joué dans un groupe de hip hop pendant trois ans avant de rejoindre Ndoortel.

M’baye Sene  (basse)

Auteur-compositeur, il commence à écrire des chansons au Sénégal en 1996 puis met sa carrière musicale entre parenthèse pour ses études. Venu vivre en France, il fréquente des musiciens et des chorales. Il chante et joue de la basse au sein du groupe Arc-en-ciel (gospel) et en est le trésorier depuis deux ans. Discographie : "Gospel, gospel, gospel" d’Arc-en-ciel, sous la direction de Fanuel Komla Apetcho (2015).

Ousmane Badji (percussions)

Sénégalais d’origine casaçaie, il joue des percussions et de la batterie. Il a organisé des spectacles musicaux au Sénégal et côtoyé de grands musiciens. Il fait également du rap.

 

 

Kabbou-1485133913

 

Noufissa Kabbou au Shadok. Photo Alexandre Schlubb

 

NOUFISSA KABBOU (chansons poétiques sahraoui)

 

Abdelhadi Belkheir (percussions : bongos, darbouka, bendir)

Né en Algérie, Abdelhadi a étudié au conservatoire et joué comme percussionniste dans différentes formations de raï et de musique classique, notamment avec Cheb Saharaoui et Fadela. À Strasbourg, il a fait partie du groupe Nedjma (chaabi) et Mogo (fusion gnawa), avec lequel il a joué au festival Jazz d’or en 2003, en compagnie du maalem gnawi Abdallah El Gourd de Tanger, et avec Roland Engel au festival Sommerlied. Il participe aussi à d’autres formations de musique populaire arabe.  

Noufissa Kabbou (chant)

Originaire du Sud-Est marocain, elle grandit entre l’Atlas et la Ville de Fez. Elle chante en famille depuis son enfance. Arrivée à Strasbourg en 2001, elle rencontre des musiciens avec qui elle monte un ensemble influencé par la musique gnawa et la musique du Moyen-Orient. Après quelques concerts dans la région, le groupe se sépare en 2003. Dix ans passent, au cours desquelles elle écrit des chansons et des poèmes en arabe.

Emmanuel Simula (guitares classique et électrique)

Il étudie la guitare rock et jazz à Perugia et poursuit l’étude de l'improvisation à Strasbourg, où il rencontre le chanteur Abdeljalil Kodssi (Nass Marrakech) et le percussionniste Abdel Hadi Belkheir (Nadjma). En 2003, il part à Tanger pour une résidence et un échange musical avec Daar gnawa. En 2004, il intègre Erden Chouia avec Emmanuel Vaille et crée avec lui Madras Café et Respiro. Il joue comme guitariste dans Crossroads (auteur Julien Lang) pour la musique du film Angel-A (Luc Besson, 2005, 90’). En 2007, il participe à une résidence avec Rodolphe Burger et James Blood Ulmer. Il signe la musique du documentaire Naro, la sentinelle des mémoires (Serge Fretto, 2008, 54’). Discographie : "Qu'importe la danse que la vie tinte", Erden Chouia (2004)

 

 

LE COLLECTIF DES AMOUREUX AU BAN PUBLIC STRASBOURG

 

Les membres du collectif tiennent bénévolement une permanence d’information tous les premiers lundis du mois de 13 h à 14 h à La Cimade, 2 rue Brûlée à Strasbourg (entrée libre et gratuite). Le 12 juin, ils fêtent aussi chaque année le Loving Day et participent à des actions diverses, telles que la Grande Parade métèque. Par ailleurs, ils diffusent le guide "Les mariages franco-étrangers, des mariages comme les autres" auprès des élu.e.s de l'Eurométropole et des agents d'état-civil. Contact : amoureuxauban.Stras@gmail.com

À quoi servira la collecte ?

Le collectif des Amoureux au ban public est composé de couples franco-étrangers et de personnes sympathisantes, tous et toutes sont bénévoles.

 

La collecte servira à financer la promotion de la manifestation (150 euros), à prendre en charge de façon conjointe avec le bar la moitié du coût du vigile (70 euros) et des frais complémentaires (petit matériel, impression, lots pour les gagnants).

Si la collecte est dépassée, le surplus permettra de disposer d'un peu plus de moyens pour financer une belle décoration (carte du monde grand format par exemple…) ou une communication plus large (édition d'un flyer), et nous pourrons aussi reverser le solde à l'Association de soutien au mouvement des Amoureux au ban public qui nous apporte son précieux soutien, avec le sourire ! Merci les Amoureux.ses

 

Thumb_logo_abp_kiss_kiss
Amoureux Au Ban Public

Les Amoureux au ban public se mobilisent pour défendre le droit au respect de la vie privée et familiale des couples franco-étrangers face à des politiques d’immigration de plus en plus répressives, qui mettent en péril la liberté d’aimer la personne de son choix. Né sous l'impulsion de la Cimade en 2007, le mouvement s'est autonomisé en 2010 avec la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Belle initiative, militante et festive… Bravo !
Thumb_default
Très belle initiative qui permet de concrétiser toutes ces belles rencontres venues du monde entier
Thumb_default
Patrick bravo à l'équipe pour votre initiative passez une très bonne soirée de la St Valentin