Aidez-nous à créer pour la 1ère fois en France la captivante histoire des conquêtes de Norman, un homme qui aime les femmes. Toutes...

Large_lesbonnesmaniereskkbb

Présentation détaillée du projet

                                                                                         

 

Lesbonnesmaniereskkbb

POURQUOI CE PROJET?

On a dit de lui qu'il était l'auteur le plus joué au monde après Shakespeare. D’elles, qu'elles étaient 'Un événement théâtral, un bonheur absolu qui vous submerge d’hilarité'. Mais elles n'ont jamais été jouées en France, ni traduites en français!...

C'est pour partager avec vous cette formidable pièce que nous avons fait appel à Dominique Hollier pour la traduction du texte et entrepris la Création Théâtrale en France des ‘Bonnes Manières’ d’Alan Ayckbourn. 'Les Bonnes Manières', c'est le premier volet d'une trilogie, 'Les Conquêtes De Norman’, l'un des plus grands succès internationaux d'Ayckbourn.

 

L'HISTOIRE...

Tout commence lorsque Norman débarque avec son nouveau pyjama, prêt à emmener sa belle-soeur Annie en week-end romantique à East Grinstead. Aimer les femmes, les rendre heureuses, toutes, c'est sa mission dans la vie. Entre le chevet de sa mère et Tom, qui lui fait la court depuis des années sans jamais faire le premier pas, Annie s'est laissée tenter. Mais l'arrivée de son frère Reg et de sa femme Sarah met fin aux plans secrets d’Annie et Norman. Et puis Ruth, la femme de Norman, débarque. Toute la famille se trouve alors réunie pour un week-end familial aussi normal que désastreux.

 

ET ALORS?

'Les Bonnes Manières' parlent d'amour, de désir, de frustration, de mariage, de sexualité, de solitude et des moyens que les couplent inventent et réinventent pour tenir et continuer...

 

                                                                   * * *

 

AYCKBOURN, AYCKBOURN?

Screen_shot_2014-06-05_at_1.34.06_pm

 

L'EQUIPE :

 

Screen_shot_2014-06-05_at_5.05.51_pm

ET LES SIX COMEDIENS -

 

Screen_shot_2014-06-10_at_11.45.24_pm

Screen_shot_2014-06-10_at_11.42.54_pm

 

Screen_shot_2014-06-10_at_11.45.33_pm

Screen_shot_2014-06-10_at_11.47.26_pm

 

Screen_shot_2014-06-10_at_11.46.03_pm

Screen_shot_2014-06-10_at_11.46.20_pm

 

NOTE D’INTENTION (de Fabrice Scott)

Si j’aime le théâtre d’Alan Ayckbourn c’est parce qu’il trouve son efficacité féroce dans les entrailles du modèle familial le plus répandu du XXème siècle: le mythe du couple domestiqué et ses valeurs de construction dans la durée, mises à l’épreuve par les pulsions les plus primaires et donc les plus rejetées par les classes moyennes. Si Ayckbourn parle aux anglais de la rigidité pathologique de leur société, notamment avant l’avènement du mouvement Punk, c’est bien la précision chirurgicale de son trait qui lui permet de toucher transversalement les peuples, d’être traduit dans 35 langues et de tenir, selon certains, la deuxième place au palmarès des auteurs les plus joués au monde, après Shakespeare. Alors pourquoi la trilogie “Les Conquêtes de Norman”, une de ses pièces les plus populaires, n’a-t-elle jamais été jouée en France, en français? Peut être y a-t-il un malentendu (qu’Alain Resnais a cherché à dissiper à plusieurs reprises)? Si elle semble tendre le piège d’un vaudeville bourgeois, l’essence comique du théâtre d’Alan Ayckbourn résonne pourtant d’un écho plus profond, de façon symétriquement opposée à Tchekov, dont les comédies ont souvent souffert d’un traitement dramatique. Dans “Les Conquêtes de Norman”, les personnages d’Ayckbourn s’emboitent, se complètent les uns les autres et forment une espèce de palette humaine. Norman fonctionne comme un rayon X qui expose là où il passe la vie intérieure de ceux qu’il croise. C’est afin que la famille vue par Ayckbourn rencontre son public français, que celui-ci puisse se reconnaitre dans chacun de ses membres, au delà de l’époque et de ses spécificités culturelles, qu’il importe d’en retrouver les racines et de puiser dans la moelle universelle que Norman révèle. C’est pour que cette famille puisse dis-fonctionner joyeusement comme toute famille normale, être aimée quand même, que je souhaite en exposer la mécanique en la laissant vivre dans son cocon. On tâchera d’en observer la matière organique, sans mise en abîme, à la manière plus naturaliste et réaliste d’une coloscopie. Les costumes et le décors se voudront plus indicatifs que représentatifs pour permettre plus de transparence. On l'exposera dans son intimité, comme on le fait un peu plus bas dans le quartier de la Manufacture des Abbesses, avec un spectateur témoin d’un véritable striptease de l’âme.  

                                                        

 

SUCCES INTERNATIONAL DES ‘CONQUETES’ -

‘Les Conquêtes’ ont été traduites dans plus de 20 langues et jouées des milliers de fois depuis 1973. Ecrites au cours d’une semaine au début 1973, ‘Les Conquêtes De Norman’ connaissent un succès immédiat à Scarborough, dans le théâtre que dirige Ayckbourn. La trilogie est transférée à Londres dès 1974 dans une distribution qui inclut Michael Gambon, Felicity Kendal, Penelope Wilton, Penelope Keith et Tom Courtenay.  Elle y remporte l’Evening Standard de la Meilleur Nouvelle Pièce. Filmée pour la télévision en 1977, Norman séduit 130 millions de spectateurs dès son premier passage à la télé en Grande Bretagne et en Amérique Du Nord.

 

En 2006, Kevin Spacey, directeur artistique du Old Vic à Londres, décide de recréer le triptyque: “Ces pièces, brillamment construites, restent profondément pertinentes aujourd’hui’. Sous la direction de Matthew Warchus (Speed-the-Plow, God of Carnage, The Lord of The Rings, Boeing Boeing), Stephen Mangan (en Norman), Amanda Root, Jessica Hynes, Paul Rittner, Ben Miles et Amelia Bullmore remportent un énorme succès auprès du public et de la critique. La production du Old Vic, transférée sur Broadway en 2009, remporte 12 nominations aux Tonys et Drama Desk et 4 victoires (dont ‘Meilleur Spectacle’ et ‘Meilleure Reprise’).

 

....IL ETAIT TEMPS QU'ELLES ARRIVENT A PARIS, NON?

 

À quoi servira la collecte ?

Out of Line Productions est une association à but non lucratif, qui ne bénéficie pas encore d'aides à la création. Nous avons absolument besoin d'une aide financière d'ici la 1ère de la pièce à La Manufacture Des Abbesses, le 2 Juillet, 2014.

 

1. Les fonds contribués sur Kiss Kiss Bank Bank serviront à couvrir une partie des dépenses de lancement que les recettes (partagées avec le théâtre) ne permettront pas de rembourser:

 

a) Les droits d'auteur et frais de traduction (7,000 euros)

 

2. Nous espérons aussi dépasser l'objectif des 3,000 euros  afin de tenir nos engagements et dépenses suivantes:

 

b) Rémunération des comédiens et metteur en scene (4,500 euros)

c) Impression de posters et fliers de promotion (200 euros)

d) Création d'un budget costumes et décor (800 euros)

 

 

 

 

 

Thumb_out_of_line_logo_black
Out of Line Productions

Fondée à New York en 2006, Out of Line a produit 6 spectacles Off-Broadway, privilégiant des auteurs contemporains tels que José Rivera, Theresa Rebeck, Cindy Lou Johnson et Tom Stoppard. En 2013, Out of Line co-produit ‘Universal Language’ moyen métrage (35 min) tourné à Paris. ‘Les Bonnes Manieres’ sont la premiere production théâtrale d’Out of... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Break a leg !!!