Nos fromages et yaourt de Brebis tireront leur saveur des pâturages en préservant la biodiversité, aidez nous à financer notre troupeau.

Large_final_tof

Présentation détaillée du projet

Toute l'histoire depuis le début

 

Depuis toute petite on me répétait que je serais paysanne...

 

Naturellement je me suis orientée vers des études en biologie, puis vers une licence pro agro-ressources environnement. En 2008 avec mon conjoint nous quittons Grenoble pour la campagne dans la Drôme à 900m d'altitude.

 

Nous travaillions comme remplaçant agricole, et de fil en aiguille la volonté d'avoir notre propre exploitation mûrissait. En 2012- 2013 je décide de passer le BPREA diplôme qui donne la capacité d'être exploitant agricole.

 

Une fois le diplôme en poche, nous voilà commençant la prospection de terres à louer pour développer notre projet d' élevage extensif de brebis laitières et brebis à viande en gestion pastorale, transformation fromagère et vente directe.

 

Nous souhaitons que notre projet soit un projet de vie, respectueux de l'environnement et économiquement viable pour notre famille qui se compose de notre fille Luuna de 10 ans, notre garçon Camille de 1 ans et de nous même.

 

                                             Camille_218

 

 

 

Ces terres, pour réaliser notre projet, nous les avons trouvées !

 

 Deux petites communes des Deux Sèvres, Availles -Thouarsais et Saint Généroux, recherchaient justement un éleveur pour exploiter des terres en déprise et donc non utilisées par l'agriculture. Ces terres majoritairement des pelouses calcaires dans des vallées sèches représentent une cinquantaine d'hectares, elles appartiennent soit à ces communes soit au Conservatoire Régional d'Espaces Naturels de Poitou Charentes.

 

Foubeau_04-07-08__12_

 

Imgp3308

 

Ces pelouses extrêmement riches de part la flore et les insectes qu'elles abritent, nécessitent d'être maintenues rases pour éviter l'embroussaillement et leur disparition, le pâturage étant bien sur le meilleur moyen d'assurer cet entretien !

 

 

Quelle chance inouïe pour nous, nous trouvons des terres, et en plus, nous allons pouvoir participer à protéger, gérer ces espaces sensibles grâce à notre troupeau et à la gestion pastorale.

 

La ferme, les productions :

 

-80 brebis laitières transformation du lait en fromages et yaourts

-100 brebis à viande pour pâturer les parcelles les plus éloignées, production d'environ 130 agneaux de lait par an.

 

Le tout bien sûr sans engrais ni produits chimiques !

 

La viabilité d'un tel projet a été mise en évidence par les études portées par le Conservatoire Régional et les collectivités territoriales.

À quoi servira la collecte ?

La raison de notre appel

 

 

Nous voilà donc enchantés, ravis et nous commençons les démarches administratives nécessaires à l'installation : étude économique , étude de marché, et là .....hic un nouvel obstacle à franchir....... l'argent.

 

Nous n'avons aucun doute concernant la réussite de notre projet ; malgré tout s'installer en élevage ovin avec transformation fromagère coûte cher et nos économies ne nous permettrons pas de réaliser ce projet sans soutien financier .

Nous ne serons pas salariés du Conservatoire mais bien exploitants agricoles. Cette exploitation, il faut la créer et la financer !

 

Nous avons besoin de vous pour le financement du troupeau.

 

Nous allons louer une bergerie existante à un ancien éleveur et construire une fromagerie !

 

Les investissements indispensables :

80 brebis laitières de race Lacaune x 120 € = 9600 €  

2 béliers Lacaune x 300 € = 600

100 brebis race rustique viande x120 € 12000

2 béliers viande *300 600

la fromagerie 40000

un tracteur d'occasion 10000

des clôtures et petits équipements 10000

      total                                    82800

 

Le financement

Nous pensons financer de la façon suivante :

 

nos économies 8000 

emprunt bancaire 62800

votre participation  à l'achat des brebis 12000

Thumb_camille_218
Fred79

Depuis toute petite on me répétait que je serais paysanne... Naturellement je me suis orientée vers des études en biologie, puis vers une licence pro agro-ressources environnement. En 2008 avec mon conjoint nous quittons Grenoble pour la campagne dans la Drôme à 900m d'altitude. Nous travaillions comme remplaçant agricole, et de fil en... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage de la part d'un des nombreux cousins de Marité. Nathalie et Jean-Paul
Thumb_default
c'est Bio ! C'est Tim Tam Toum !
Thumb_default
Alleeeeeeeeeeez vous allez y arriveeeeeeer!!!