Aidez-nous à produire un film traitant de thèmes écologiques pour le grand écran. Un documentaire attachant... et des personnages remarquables.

Large_image_en-te_te_type22-1467791348-1467791378

Présentation détaillée du projet

        Un documentaire de 1h45 sur l'écologie avec une esthétique cinématographique. De la poésie, des émotions, des histoires de vies... une belle image.

 

A_propos_du_film_2-1464110663

        "Les chemins de travers" sont les itinéraires croisés de 6 personnes des monts du Lyonnais. Lors de l'écriture du projet notre souhait était de mettre en avant les particularités formidables de ces personnages tant dans leurs modes de vie, de penser ou d'agir. Ces personnes ne sont pas des marginaux mais des individus ancrés dans notre société. Par leur intermédiaire nous aborderons des thèmes actuels et importants à nos yeux tel que les semences, la consommation, la permaculture, les OGM, les brevets sur le vivant, l'agriculture biologique et paysanne, la vente en circuit court, … . Notre souhait est de traiter ces sujets dans une approche généraliste car les aborder dans le détail nécessiterait un film bien trop long et notre volonté est de sensibiliser plutôt qu'approfondir. Le parti pris : interviewer des personnes qui ne sont pas "expertes" mais des individus choisis pour leur authenticité et leur implication dans les sujets traités par le film. L'objectif est de rester positif autant que possible. Il existe beaucoup de films alarmistes et nous souhaitons, dans celui-ci, nous attarder sur les solutions plutôt que les problèmes.

      

         Ce qui fait la différence de ce documentaire est notre volonté de le réaliser sous une apparence cinématographique. Le format du film documentaire met souvent en avant "l'informatif" au détriment de "l'esthétique". Dans ce film nous souhaitons donner de l'importance au deux et apporter de la poésie et des émotions. C'est pourquoi un scénario a été écrit, une équipe professionnelle a été constituée, et du matériel cinéma (caméra, lumière et machinerie) est loué afin que le film soit tourné pour le grand écran.

        Nous avons opté pour une esthétique cinématographique car nous pensons que les "codes" visuels et scénaristiques du cinéma fictionnel, établis depuis des décennies, permettront une accessibilité plus grande aux personnes n'étant pas habituées aux documentaires "classiques". De ce fait, nous espérons atteindre un public plus large et peut-être pas encore convaincu qu’il est nécessaire que chacun "fasse sa part" pour la planète et pour nos enfants, car nous sommes persuadés que :

Bcp_de_petites_chsoses...-1464787347

         L'une des particularités de ce long-métrage est sa méthode de production (production = moyens pour financer le film). Nous sommes en moyenne une équipe de 16 personnes et avons choisi de ne pas être rémunérés sur ce projet. Nous travaillons donc bénévolement et ceci pour deux raisons : la première afin de rester cohérents avec notre sujet et d'être nous aussi "un chemin de travers". Et la seconde par souhait de faire un film pour le cinéma avec un budget réduit au maximum afin de se passer de subventions et ainsi être dans une production 100% libre . Ceci inclut le fait de ne dégager aucun bénéfice pour nous. Nous pensons que ces sujets doivent être appréhendés par le plus grand nombre et le fait de n'avoir aucune obligation de dégager des bénéfices nous permettra de le proposer gratuitement sur internet car nous souhaitons qu'un maximum de gens puisse le voir sans contrainte financière. C'est pourquoi, nous mettons au service de ce long-métrage nos compétences techniques et lançons ce financement participatif qui nous permettra de récolter les fonds nécessaire afin de payer le matériel professionnel et les frais divers.

 

         A travers ce film nous souhaitons montrer que le chemin entre la naissance et la mort ne se résume pas qu'à une autoroute impliquant rapidité et facilité. Une autoroute qu'on parcourt à toute vitesse sans regarder le paysage. Il existe une multitudes de sorties qui mènent à différents chemins, moins rapides mais souvent plus humains. Nous nous retrouverons tous à destination : l'essentiel ne réside-il pas dans l'idée que le sentier qui nous y mène soit propre à chacun ?

 

Peinture-1463396086

 

 

Titre_la_ge_ne_se_bleu-1463388887

 

      Depuis la naissance de sa fille, en 2007, Sébastien se pose des questions quant à l'avenir des générations futures, et au sens de l'existence de chacun sur cette planète. Il ressent cette vague impression que quelque chose manque et que cette société consumériste et vide de sens ne lui convient pas.

      L'installation en 2010 de Sébastien et sa famille dans la campagne des Monts du Lyonnais est pour lui une (r)évolution intérieure. Les personnes qu'il rencontre font murir ses pensées et il découvre des actes concrets faits avec justesse en faveur de la nature. La richesse de ces rencontres mêlée à la passion de Sébastien pour le cinéma l'ont naturellement conduit à imaginer un documentaire. Après près de 2 ans de "gestation cérébrale" un scénario voit le jour... nous souhaitons aujourd'hui le partager.

 

Les_personnages-1464110467

 

Photos_personnages_2-1463343998

 

      Yohan, marié et père de deux enfants, est conducteur de train à la SNCF. Bien que n'ayant pas été sensibilisé aux problèmes environnementaux étant enfant, il s'interroge en permanence et développe un fort intérêt pour les sujets écologiques. Depuis 3 ans il porte une attention particulière à sa manière de consommer, car il considère que c'est une priorité pour un avenir économique plus cohérent. Il s'engage vers un retour à la terre qu'il considère comme une étape essentielle. Par ailleurs, il s'investit dans l'association "Et si..." dont le but est de recréer du lien social entre les individus, notamment entre la ruralité et la ville.

 

      Christian incarne le militant engagé n'ayant pas peur de prendre des risques pour défendre, à son niveau, l'avenir du territoire et de la planète. Avec lui nous aborderons, les OGM, les semences, la désobéissance civile, ainsi que l'essence même du militantisme et son importance aujourd'hui. Il s'est lancé depuis 2 ans dans un projet agricole mais continue de défendre avec ferveur ses convictions.

 

      Selon Marc, paysan bio depuis 40 ans, "on ne peut attendre un don de la Terre en lui volant la vie". A travers sa philosophie de vie et son regard bienveillant auprès de tout être vivant, il incarne le côté tolérant, indulgent et compréhensif d'un combat qu'il sait nécessaire.

Chaque jour, avec sa femme Marie-Claire, ils prennent à contre pied les pratiques conventionnelles en faveur d'une agriculture biologique et paysanne. Marie-Claire, quant à elle, reflète la patience, la discrétion, et la tolérance à l’égard d'autrui. Également militante, elle travaille avec différentes associations de défense de l'environnement. Elle est engagée depuis plus de 20 ans pour la reconnaissance et le développement de l'agriculture bio en Rhône-Alpes.

 

       Les « Cedric's » sont deux cousins passionnés de permaculture. Ils considèrent la vie comme un échange entre l'homme et la nature. Ils ne sont pas agriculteurs mais vouent une réelle passion au jardin et aux cultures qui y poussent. Humbles sur leurs capacités mais déterminés quant à leur ambitions, ils souhaitent faire découvrir aux autres ce que la terre nous propose et ce que nous pouvons faire avec elle. Depuis deux ans ils ont aménagé un terrain qu'ils ont appelé "le labo", petit paradis des semences et de la biodiversité sur lequel ils s'appliquent à expérimenter afin de mieux comprendre et mieux s'accorder avec la terre nourricière. Pour eux la permaculture représente une réponse aux divers besoins humains : alimentation, habitat, environnement, culture et tradition.

 

 

L_envers_du_de_cor_3-1464786806

 

 

Bandeau_e_quipe_1-1463400438

 

          Ce film n'est pas produit comme la plupart des documentaires cinéma mais avec l'envie d'être en cohérence avec les valeurs portées par le film, et la ferme conviction que c'est la participation de chacun qui donnera naissance à ce long métrage.

 

          Toute l'équipe technique ainsi que les protagonistes donnent de leur temps et s'investissent bénévolement ! Et pour aller au bout du geste nous avons décidé de renoncer à toute demande de subvention traditionnelle (CNC, subventions nationales, régionales et locales), ce qui permettra à ce film d'être réellement indépendant et de ce fait libre dans sa création.

          Des professionnels du cinéma nous ont rejoints, certains par amour pour leur métier, et d'autres pour apporter leur contribution à un projet qu'ils jugent porteur de sens et d'espoir. Alors qu'au début l'équipe technique ne comptait que quelques personnes, elle en représente aujourd'hui plus d'une quinzaine.

        

          Pourquoi le bénévolat ? Nous sommes convaincus qu'un système économique est important afin de faciliter les échanges. Nous estimons seulement que sa place dans notre société est devenue trop présente et indispensable. L'argent impose sa loi au détriment parfois du bon sens et de la bonté humaine. Nous pensons que c'est malheureusement pour le profit et l'avidité que des sujets inquiétants voient le jour tel que la sur-consommation, les brevets sur le vivant, les OGM, etc... . Par l'intermédiaire de notre bénévolat, nous avons seulement envie de montrer qu'il est possible de faire des choses autrement, sans contreparties financières, et même dans un domaine tel que le cinéma.

 

           Au-delà de l'équipe technique, nous bénéficions d'autres aides pour mener à bien ce projet :

- Des producteurs bio locaux nous offrent, à hauteur de leur moyen, une partie des repas tel que : les légumes de Monique et Michel Champailler, les fruits des "p'tits pépins bio", le pain de Stéphane Rouves et celui de Gilles Sauzion, la charcuterie du "Cochon des Prés" de Philippe Chorier, le vin du "domaine de Prapin", les bières des brasseries "la Soyeuse" et la "Busard", les œufs et le fromage de la "ferme des Clarines", les tisanes du "Champ Libre", les condiments de la ferme "le Temps des Moissons" (on en profite pour les remercier chaleureusement)

Pour les produits d'épicerie, Satoriz St Etienne nous a offert une partie de ses produits et nous en a proposés à tarif réduit.

- Un fournisseur de matériel cinéma et une société de production nous prêtent ou nous louent du matériel à des tarifs très intéressants. La société Vidéoscope (Co-productrice) a participé à la production en nous prêtant une grande partie de son matériel image et son. La société Transpalux (n°1 de la location lumière cinéma) nous a fait bénéficier de -70% sur les locations...

 

          En parallèle, l'association ARPE (Association de Réflexion et de Propositions pour l'Environnement), dont plusieurs personnages du film font partie, soutient le projet d'un point de vue administratif et l'a suivi depuis ses prémices. C'est elle qui récoltera les fonds pour mener ce projet jusqu'à son terme.

 

          Que ce soit un don de temps ou financier, chacun donne ce qu'il a à offrir pour que ce film voit le jour et atteigne son objectif : faire prendre conscience que l'on est tous acteur du changement et du comportement collectif.

 

Bandeau_e_quipe_2-1463400478

 

Et_maintenant-1463391253

 

          Le tournage a commencé depuis Novembre 2015. Certaines séquences se tournent à équipe réduite, et d'autres nécessitent une équipe conséquente, jusqu'à 16 personnes ! Le projet prend de l'ampleur dans son ambition cinématographique et cela induit un matériel performant en adéquation avec le rendu souhaité du film.

Comme vous l'avez vu nous œuvrons chaque jour pour que les échanges soient favorisés mais tout n'est pas "trocable". Voilà pourquoi nous en sommes là et que votre aide est devenue indispensable à la poursuite de cette belle aventure à laquelle nous vous invitons chaleureusement à participer !

 

          Nous avons vraiment tout mis en œuvre pour optimiser le tournage : en regroupant les jours pour réduire les frais de route, en demandant aux producteurs voisins de la nourriture, en covoiturant... . Sans tous ces dispositifs et le bénévolat, nous avons estimé que ce film aurait coûté plus de 100 000 € (seulement pour le tournage). Bref, nous avons donné beaucoup de temps pour chercher des solutions afin de limiter les coûts. Il reste tout de même une partie incompressible et c’est là que nous sollicitons votre aide.

 

Le_calendrier-1464876636

 

Le tournage : Nous avons commencé à tourner en Novembre 2015 et la dernière date de tournage est prévue pour le 06 Juillet 2016.

 

La Post-production : le montage débutera début Juillet et s'étendra sur une période de 2 mois. L'étalonnage et le mixage prendront un mois. Parallèlement, nous travaillerons sur les musiques du film.  La fin de la post production est donc prévue pour fin Septembre. (Nous rappelons que le travail fourni est bénévole et qu'il se peut que les échéances soient repoussées de quelques semaines)

 

La diffusion : Nous prévoyons l'avant première du film pour Décembre 2016.

 

 

Bandeau_e_quipe_3ter-1463412978

 

Nous_vous_remercions_2-1464888333

À quoi servira la collecte ?

          La somme demandée constitue pour nous un minimum car au total il nous faut 12 000 €. Les 8000 €  finance essentiellement le tournage du film et nous permettra de payer les entreprises de locations et de rentrer dans nos frais. Il est évident que plus elle sera élevée, au mieux nous parviendrons à l'objectif voulu : un beau film de cinéma.

 

          Aujourd'hui, il ne nous manque plus que votre aide pour finaliser ce projet. Boucler le financement nous permettra de le faire exister concrètement, à la hauteur des ambitions artistiques et matériels. Les fonds seront récoltés par l'association ARPE (loi 1901 à but non lucratif) qui gère la partie financière du film.

Le crowdfounding est notre meilleure option afin de rester dans un processus 100% libre et indépendant, c'est pourquoi nous sommes là.

 

          L'argent récolté servira à payer la location du matériel de cinéma professionnel indispensable pour de belles images ainsi que la prise de son... (Nous avons déjà commencé à tourner et, comme pour beaucoup de productions, les sociétés de location louent le matériel en reportant le coût à la fin du film). Les fonds nous serviront également à payer et/ou rembourser les différents frais de déplacements (en covoiturage ou en train dans la mesure du possible) ainsi qu'une partie des repas. Et pour finir, à payer les frais tels que les disques durs de stockage des rushes, la création de DVD, les frais de communication (affiches, flyers, ...) sans oublier la commission de Kisskissbankbank (8%).

 

Graphique_budget_film-1464787428

 

          Pour se repérer la production d'un long-métrage dépasse généralement les 1 000 000 €.

 

          Important : Ce long-métrage sera tout d'abord inscrit à différents festivals puis, au bout de 2 ans (condition de temps imposés par certains festivals), il sera mis en ligne gratuitement. Ce film n'a pas pour but d'être un objet commercial dégageant du bénéfice. Cependant, nous étudions l'idée que les associations soutenant les causes du film puissent vendre des DVD pour leurs propres bénéfices.

 

 

En_cas_de_de_passement-1463396042

 

          La création d'un film ne se contente pas uniquement du financement du tournage. Interviennent ensuite le montage, le mixage, l'étalonnage, et le mastering. Nous avons le matériel nécessaire afin d'assurer le montage. Néanmoins les trois autres étapes restent importantes pour atteindre notre objectif. Au mieux nous dépasserons, au mieux nous serons en mesure de payer les structures et le matériel nécessaires à ces étapes importantes. De plus, cela nous permettrait de réaliser une musique originale des plus ambitieuses avec des dispositifs d'enregistrement optimum, de récolter des fonds en vue de la diffusion qui engendrera des frais de déplacements, etc... .

Thumb_arbre-arpe-e1412972571146-1463428656
Arpe

Sébastien MAJONCHI : réalisateur de films institutionnels et publicitaires. Il a entre autres travaillé pour des entreprises comme La Poste, Décathlon, la Caisse d'épargne, la cité internationale du design, ... . Il a participé à de nombreux projets en tant que chef-opérateur et à déjà réalisé 3 courts-métrages. Ce film est son premier long métrage à... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitation! pour votre collecte réussie et votre projet Bonne continuation pour le finaliser
Thumb_default
Belle initiative, donnez vie à cette noble cause et j'espère que vous pourrez le diffuser très largement dans toute la France et au-delà....
Thumb_default
Je risque d'être un poils redondant ... tant pis c'est un super projet ! Merci pour cette démarche citoyenne fort sympathique.