La vie nous donne le choix d'en faire une aventure ou un accident. Maelys, 15 ans, choisit la fugue, la vie dans la rue. Soutenez le projet!

Large_les_choix_de_maelys_-_poster

Présentation détaillée du projet

Maelys est une ado qui ne se fait pas d'illusions sur la vie et n'a pas des rêves pleins la tête entre échec scolaire et conflits familiaux, elle traine son mal-être, bouillonnant intérieurement de rage chaque jour un peu plus. Alors un soir, après un clash de trop, elle fait le choix de la fugue. Cette nuit elle la passera dans un parking et elle ne rentrera plus. Elle a fait le choix de la rue, de la marginalité, de la mendicité, de l'autodestruction. Mais au final la seule chose qui compte c'est que ce sont ses choix a elle.

 

L'idée de départ est celle d'un long-métrage en cours d'écriture.Mais très tôt a germée l'idée de d'abord réaliser un court sur la même histoire dans l'optique de servir de carte de visite auprès des producteurs afin de financer le film, et d'être aussi présenté en festival.

 

Img_6548

 

Le projet se caractérise comme un court-métrage de cinéma, tournée au format numérique dans un style naturaliste et appartenant au genre du drame social ou le protagoniste se démène dans l'âpre réalité en devant faire face aux conflits familiaux et aux conventions sociales.

Le film s'inscrit dans la perspective réaliste de suivi du parcours d'un personnage et dans la double immersion dans le vécu d'une adolescente et des choix qu'elle fait en conséquence et dans le monde de la rue, la jungle urbaine.

 

Le film s'inscrit dans la tradition du drame naturaliste, axé sur la confrontation et le rapport au socio-familial a la manière du cinéma des frères Dardenne avec cette idée d'étude de cas humains entre ethnologie et anthropologie, confrontant l'individu au monde, aux autres et a lui-même et ses limites physiques et psychologiques.

 

Les_choix_de_maelys_-_poster_teaser_1

 

Il y a tout un éventail d'autres thématiques plus larges dans le projet induites dans cette double lutte adolescente contre le monde et soi-même. On retrouve les idées de conflits familiaux liées a l'appartenance a une cellule familiale recomposée, d'échec scolaire, de fuite en avant et de mal-être d'une ado livrée a elle-même et le problème de la fugue.

 

Point de rupture qui marque la découverte de la vie dans la rue, l'immersion au sein d'une frange sociale, celle de la marginalité régie par ses propres règles et modes de fonctionnement et dépendante de la mendicité pour subvenir a ses besoins.

 

Img_6550

 

En ce qui concerne plus spécifiquement l'aspect visuel, le choix a été fait d'un tournage en numérique dans le pragmatique objectif de se rapprocher a la fois du cote naturaliste voulue par la tonalité dramatique, de coller au plus près du personnage, et de l'optimisation des conditions de tournage dans la rue.

On tournera onc majoritairement en steadycam ou camera a l'épaule, en lumière naturelle et en prise de son directe.

 

Pour résumer l'ancrage social dans la réalité du contexte actuel se fait dans l'optique de toucher le plus grand nombre de spectateurs et d'explorer sous un angle diffèrent le thème de la fugue adolescente.

 

L'idée est de proposer une œuvre dramatique intelligente, alliant émotion et action, un enchainement de péripéties avec un fond social.

 

À quoi servira la collecte ?

En termes de production les fonds récoltés seront totalement injectés, en plus de la somme déjà disponible de par la structure de production associative fulFILMent Production, dans la bonne réalisation d'un court-métrage de qualité cinématographique visant a être présenté en festival. 

 

Premièrement l'argent va servir au niveau de l'aspect purement technique afin de permettre l’accès a un matériel de qualité professionnelle a même d'atteindre un rendu esthétique cinématographique.

 

Img_6552

 

Deuxièmement, il faut prendre en compte la nécessité de fonds accessibles pour le tournage même en termes humains. Il est majoritairement fait appel au bénévolat mais il y a quand même un minimum de défraiements. Il est question ici des défraiements divers (transports, nourriture, assurances) et des extras (location de lieux, costumes).

 

Enfin il conviendra de garder une partie pour la phase de finalisation du projet. Il s'agit ici de la postproduction et du montage.

 

LES PALIERS:

 

Avec 2000 euros : Nous finançons la location de cameras pro (AVCHD ou 4K), de matériel son, lumières, câbles et autre.

 

Avec 4000 euros : Nous finançons les transports entre les lieux de tournage, la nourriture les jours de tournage, les extras ainsi que la location des lieux de tournages, costumes et autres accessoires nécessaires au projet.

 

Avec 6000 euros : Nous finançons la post-production, le montage audiovisuel du projet, ainsi que la conception de l'ensemble des éléments permettant de promouvoir et présenter le projet en festival ou a des producteurs (affiches, kit de presse, dossier de production, dvd).

 

Les PLUS (si vous ne pouvez pas donner)

N'oubliez pas que le seul fait de faire connaitre le projet autour de vous est déjà un pas de plus dans l'avancee du film. Parlez-en a tout le monde, twittez, postez, instagrammez et vous aurez droit  notre reconnaissance sans limites. 

Thumb_fulfilment_logo_s
fulfilmentproduction

Né le 18 avril 1983 a Toulouse, dans le sud ouest de la France, Florent Magnoac révèle très tôt une incommensurable passion pour le cinéma et tous les métiers de l’audiovisuel en général, qui l’orientera très tôt vers un bac littéraire option cinéma-audiovisuel. Premiers tours de manivelles, premier court et une envie toujours plus forte... Voir la suite