Pour adapter notre décor au Théâtre des Béliers, nous avons besoin de racheter du matériel, du tissus et de la peinture, et donc de fonds !

Large_viseul_kiss

Présentation détaillée du projet

Les Coloriés  -    d'après le roman d'Alexandre JARDIN

                              adapté et mis en scène par Fannie LINEROS

                              assistée d'Hugo JASIENS et Geoffrey KUZMAN

 

_igp6936

 

 

 

NOTE D'INTENTION – L'enfance .

Je ne pleure pas la perte de mon enfance, je pleure parce que tout – y compris l'enfance – se perd.

 

 

La plus belle époque de notre vie.

L’enfance, la belle.

L’enfant le plus bel acteur.

L’acteur le plus bel enfant.

La perte de l’enfance : la fêlure commune à tout être.

Fraîcheur égarée à l’aube de la responsabilité, au détour de ce que l’on appelle « grandir »

 

Est-il possible de vivre en oubliant l’enfant que nous fûmes ?

Est-il possible de le retrouver ?

De nous réconcilier avec cet enfant, et ses rêves.

Nos rêves.

Les rêves que nous étions. Les que nous avions.

Les rêves que nous avons oubliés, au nom de la réalité.

 

 

1002611_10202361365537440_800157807_n

 

 

 

NAISSANCE D'UN PROJET . L'histoire . Je suis arrivée au Cours FLORENT en septembre 2012.

 

 

J'ai passé une audition et deux jours plus tard, j'intégrais une classe de troisième année.

Dès que j'appris la possibilité en 3ème année de faire un TFE – Travaux de Fin d'Etude – j'ai tout de suite pensé aux coloriés.

 

C'était un projet qui germait dans mon esprit depuis pas mal de temps mais auquel je n'avais jamais osé penser sérieusement.

Cela me paraissait absolument insensé.

 

Comment porter un tel projet ? Qui suis-je pour me prétendre « metteur en scène » ?

Moi qui n'ai jamais dirigé que ma bande de ninja lorsque j'avais 8 ans ?

Beaucoup de questions, mais beaucoup d'envie aussi !

 

Je me levais et pensait aux Coloriés, je rêvais Coloriés, et je décidais de me lancer !

J'ai commencé par un travail de texte.

Ce texte étant un roman, il fallait pouvoir l'adapter à un jeu théâtral.

Très difficile : il a fallu - à regret - que je coupe beaucoup de passages, et que j'en réécrive pour que le texte ait une certaine logique.

 

J'ai réuni mon équipe de comédiens – qui sont avant tout mes amis- et nous avons commencé à parler du projet. Ils m'ont tous suivis aveuglément sur ce spectacle, car bien que l'idée enchanta la plupart d'entre eux, jouer des enfants représente un gros défis.

 

Demander à des jeunes adultes de « régresser » en enfance est souvent très délicat.

 

1452489_620067411366020_1127949064_n

 

Ce fut alors un marathon qui commença pour nous.

Gérer dix comédiens, gérer le son, la lumière, la video, les décors, les costumes, la mise en scène, le chant, les chorégraphies, les transitions chorégraphiées...

Je me suis rendue compte de l'ampleur de ce projet et je me suis dit que j'étais une folle de commencer la mise en scène par un spectacle si ambitieux.

Mais j'adore les défis, et je les relève.

 

Assistée de Geoffrey KUZMAN et d'Hugo JASIENSKI, nous avons pu arriver au bout de notre rêve de voir les Coloriés joué.

Et quel plaisir de voir les gens sortir heureux !

Quel plaisir de voir l'auteur ému !

Quel plaisir de voir des gens qui pleurent !

Quel plaisir d'entendre des gens dire : ce soir, j'ai trouvé l'enfance que je n'ai jamais eu.

 

Pendant 2 heures, nous avons rêvé avec le public, à un monde meilleur.

Nous avons rêvé éveillé.

 

Nous avons eu la chance d'être parmi les projets primés de l'école !

Etre primé cela veut dire que l'on a pu rejouer ce spectacle trois jours dans le cadre des Automnales des Cours Florent.

Après ces trois jours de représentations, nous étions tous très tristes à l'idée que nous n'allions pas le jouer pendant un moment.

 

Puis, un matin, une semaine après, je reçois un appel d'Arthur JUGNOT :

 

"Bonjour Fannie, c'est Arthur JUGNOT

- Ah, bonjour !

- Bon voilà, Alexandre m'a appelé pour me dire qu'il fallait absolument que je vois ton spectacle, c'est possible que je le vois ?

- Euh, oui.

- Alors on peut faire une représentation dans mon théâtre et on va inviter des gens du métier pour venir le voir."  

 

Génial ! Surexcitation de la part de toute l'équipe, une chance incroyable pour nous !

 

Nous allons donc rejouer ce spectacle au Théâtre des Béliers le 12 décembre 2013    

 

 

 

Colories

 

Je ne veux pas changer le monde - Je ne suis pas assez forte pour changer le monde -  J'aimerais seulement qu'au sortir de mon spectacle, les gens comprennent qu'ils sont importants. Qu'ils existent.

 

 

580577_10202358777752747_1254670547_n

 

      CE QU'A PENSÉ ALEXANDRE JARDIN DU SPECTACLE . Nos vies sont faites de miracles .

 

 

 

Un jour que j’écrivais un livre sérieux, je reçus un SMS qui ne l’était pas. Une Fannie LINEROS m’invitait à une représentation des Coloriés adaptés pour le théâtre dans le cadre du cours Florent. Naturellement, je m’y rendis ; j’accepte presque toujours les invitations improbables. Ce soir-là, j’étais convaincu d’assister à quelques scénettes d’humeur coloriée, ébauchées plus que ciselées et soudain... je découvre une pièce, mieux, une forme achevée de mon livre qui, je le comprends à présent, a pour vocation d’être joué. Fannie a trouvé la clef qui ouvre ce texte ancien qui ne peut pas vieillir. Elle donne pendant deux heures débridées une leçon de vitalité, un exercice de joie pure, une invitation à la joie. Ce travail a l’élégance de n’en être pas un. Un moment de risque théâtral réel, de pari tenu. Mise en scène, recyclage de portions du texte original, numéros de sincérité, tout concours à vous faire sortir de la salle plus libre et plus vivant. Certains spectacles charment ; celui-là délivre. Les comédiens, en se libérant de tout jeu adulte, donnent envie d’être plus Picasso, moins lecteur du Monde. Sûr que Cocteau aurait aimé être dans la salle. En sortant, il aurait dessiné sa joie. Cette pièce enivrante n’a rien d’un travail étudiant et tout de la création pure, celle qui reste un alcool de liberté. En sortant, impossible de n’avoir pas envie de faire dérailler son sort. On a envie de dire merci à Fannie Lineros et à chacun des comédiens à peau coloriée. Nos vies sont faites de miracles.

 

Tweet    

 

1459082_10202358802313361_1143545431_n

À quoi servira la collecte ?

La collecte va servir à réadapter notre décor à la salle des Béliers qui est plus grande que celle dans laquelle nous avons joué.

 

Il nous font donc racheter du papier peint, du tissus car notre décor est essentiellement composé de voilages, tissus sur lequel sont dessinés les décors, des bâches, etc.

 

Il nous faut aussi racheter de la peinture pour pouvoir peindre des décors.

 

Il nous faut ré-investir un minimum pour les décors - nous avons un arbre par exemple qu'il va nous falloir agrandir.

 

Nous avons aussi une mer factice en tissus bleu qu'il nous faut doubler et qui a un certain coût.

 

D'ordre général, ce fond va servir pour le nouveau décor.

 

 

Thumb_fa
Fannie Eloïsa LINEROS

QUI SUIS-JE ? - Fannie LINEROS Fille de la rivière et des vignes, jeune élève en classe libre au cours florent Je suis Fannie, je suis tout et je ne suis rien. Je suis tout le monde et je ne suis personne. Je veux oser vivre et pas me contenter de survivre. Pour le partage et pour l'amour de l'autre. Je suis une comédienne, je suis une... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
plus haut que le ciel..... <3
Thumb_default
Coucou Fanny c'est Céline, gargouille à la retraite, qui jouait de la trompette dans le JazzBand... Voilà un ptit coup de pouce à ton projet, qui j'espère te permettra de mettre un pied là où c'est bon ! Je te souhaite beaucoup de bonnes choses choses, et surtout à très vite de te voir sur scène (après Blanc avec Lauren, ex trompettiste elle aussi hihihi). Bisous cathares,
Thumb_default
bon courage,je suis certain de votre réussite !! rico de port-cros