Soutenez le premier volume des contes fantastiques dont le théâtre est la région valenciennoise dans le nord.

Large_les_contes_image_kiss-1457350898-1457350916

Présentation détaillée du projet

               Bonjour à tous et bienvenus sur ma page de présentation!

 

   Je vous laisse découvrir en quelques mots le travail que j'accomplis sur ces contes, le pourquoi, le comment le "avec qui", mes motivations, etc.

 

Afin de financer l'édition de ce livre, je dois faire appel aux contributeurs. S'autio-éditer a un prix, et non des moindres. Il s'agit d'un sacrifice, cela est couteux en temps et en argent.

 

C'est pourquoi j'ai besoin de votre soutien. Ouvrier, c'est un risque que d'engager 2000 euros, sans savoir si tout cela ne sera pas en pure perte.

 

 Ce système me semble juste et profitable aux deux parties: l'auteur conserve sa liberté de création, le contributeur a accès a une prévente avantageuse et un choix plus large que le simple livre tiré d'un rayon en librairie ( voir les contreparties à droite).

 

Si je n'arrive pas à réunir la somme, le livre paraîtra à mes frais, en Juin.

Ceux qui me connaissent le savent: je ne suis pas homme à baisser les bras et je suis secondé par une femme d'action: mon épouse, Michèle.

 

 

 

 

12415889_486543531547554_1875432925_o-1457627304

 

Cette photo a été prise par Mathieu, un photographe amateur mais au talent professionnel.

 

 Elle a été prise dans le parc de condé sur l'Escaut, juste au pied du terril. J'aime faire appel à ceux que je nomme les "semi-professionnels" des gens talentueux qui n'ont pas les prétentions des professionnels. Chacun partage sa passion, aide, échange.

  Le visuel de couverture a été mis en page avec l'aide de Quentin, un autre semi-pro, à nouveau une contribution talentueuse qui met en valeur mon travail d'auteur.

 

 

Je me suis fait un jour cette réflexion : Il manque au nord une littérature Fantastique.

 

Pourtant, il s'y prête à merveille: son ciel gris et bas, ses terrils comme des dos de gros monstres endormis, ses beffrois cyclopéens s'opposent à la bonhommie ambiante: les friteries aux odeurs alléchantes, les bières d'abbaye, les cités minières et les maisons de briques rouges.

 

 

 

12422446_511105639091343_731918357_o-1457625006

 

 C'est un cadre idéal pour que se déploient les ailes spectrales du Fantastique.

 

 

 

      Les contes Fantastiques du Valenciennois balaient quelques villes sans histoires apparentes.

Condé sur l'Escaut, Vieux Condé, Fresnes sur Escaut, Odomez, Saint-Amand, Saint-Saulve et bien entendu, Valenciennes sont mises à l'honneur pour ce premier volume.

 

 

 

Ci-dessous: Condé sur l'Escaut.

 

Conde-1457625097

 

 

 

 

Pourquoi les contes fantastiques du Valenciennois?

 

Tout simplement parce que je voulais rendre hommage, à ma façon, à cet endroit qui m'a vu naître et grandir. C'est ici que je me suis construit, ici que sont mes racines et que me vint cette passion pour l'imaginaire qui ne s'est jamais démentie, loin s'en faut!

 Le Condé de mon enfance est très présent en moi, et il semble se faire plus présent à mesure que le temps passe: jamais je ne me suis senti autant nordiste qu'à ce jour.

 Il est temps pour moi de rendre ce que cette terre m'a donné...

 

 

 

 

Mes influences:

 

J'ai toujours été fasciné par le fantastique et ce, depuis ma plus tendre enfance. C'est encore jeune ( je devais avoir 8 ans) que je fis connaissance avec deux grands maîtres Belges du Fantastique: Jean ray et Thomas Owen.

 

 

 

           Malpertuis-pochette01-1457357247   T_owen-1457664444

 

 

.

JRR Tolkien contribua aussi à me révéler la magie du monde Fantastique.

Je lui rends d'ailleurs hommage à travers le conte "Les elfes de la forêt de Bonsecours".

 

 

 

Le_seigneur_des_anneaux-1457664473

 

 

Je ne peux, bien que je fis sa connaissance sur le tard, omettre d'évoquer ici le grand H.P Lovecraft, dont la vision de monstres venus des noires profondeurs du cosmos n'est pas sans me rappeler Alien.

 

 

Hp-lovegraft-copy-1457664511

 

 

 

 

 L'inspiration:

 

 

Une question qui intrigue et revient souvent: comment me viennent ces histoires?

 Très souvent d'une image du quotidien et, presque toujours, dans des moments où je ne la cherche pas.

 Cela peut-être d'une personne que je croise en faisant les courses. D'une phrase lâchée durant un repas de famille, d'une image lors d'une sortie, d'une musique qui passe à la radio.

   L'inspiration est, en général, tout au moins en ce qui me concerne, là où on l'y attend le moins.

 

 

 

 

Le début de l'écriture:

 

    A 11, je reçus un choc terrible:  j'ai lu Le seigneur des anneaux.

Cela devait marquer profondément, à tout jamais, ma vision du monde. Inspiré par l’œuvre de Tolkien, j'écrivais, à 13 ans, ce que je peux tenir pour ma première véritable production littéraire, au sens stricte du terme: un cahier de 92 pages.

Même si la naïveté de l'écriture me fait aujourd'hui sourire, avoir écrit autant de pages à cet âge me semble être une gageure.

 

Vers 20 ans, j'achetai une machine à écrire électronique et noircissais quelques dizaines de pages dans des projets inaboutis.

 

 

 

Machine_a_ecrire-1457860441

 

 

 

  C'est vers 30 ans que le spectre de la littérature devait me visiter à nouveau, cette fois, dans des projets plus construits et avec une ambition d'une autre ampleur. J'imaginais alors les aventures burlesques d'un personnage au nom improbable: Buzy Piedeporc.

Quelques livres sont déjà écrits et destinés à paraître.

Il n'est d'ailleurs pas improbable que "les aventures croustifondantes de Buzy Piedeporc" se retrouvent sur Kisskissbankbank dans quelques temps!

 

 

 

 

Ban-1457661689

 

 

 

A 38 ans, je décidai enfin que je voulais non pas vivre de cette passion, mais simplement la vivre.

depuis ce temps, je ne cesse d'écrire inlassablement.

 

De fil en aiguille, ces récits m'amenèrent à mettre en place une épopée, tirée des personnages des aventures de Buzy Piedeporc: Le dernier Atlante.

 

 

Le_dernier-1457874720

 

C'est avec le premier livre, La ville mystérieuse, que je me lançai, pour la première fois, dans l'auto-édition. Par manque d'expérience, de moyens, de connaissance, ce projet ne connus pas le succès.

Il n'est toutefois pas abandonné, il reprendra vie dans quelques années, lorsqu'il sera fin prêt ( environ 15 livres de 250 pages).

 

Aujourd'hui, les contes Fantastiques du valenciennois s'imposent à moi comme une évidence.

 

 

 

Mon travail sur les livres.

 

 

L'auto-édition permet ce luxe: garder la liberté totale de créativité.

 

J'ai à cœur de tout faire moi-même, du texte, bien entendu, aux visuels de couverture, flyers, vidéo et bande son pour les publicités.

 

La couverture a donc été faite par mes soins et, comme j'aime à faire participer mes proches, dans un souci de cohérence par rapport à mon univers, c'est mon épouse qui s'est prêtée au jeu de la pose.

La photo a été prise dans ma montée d'escaliers...Le résultat est assez bluffant, n'est-ce pas?

 

 

Photo_conte_kiss_mich-1457665661Mich_ii-1457665859

 

 

 

 

 

 

Mon équipière.

 

Je travaille pour ce projet avec ma meilleure alliée, une femme qui croit en moi, mon épouse Michèle. C'est capital lorsqu'on a des projets qui sortent un peu de l'ordinaire, les obstacles étant légions lorsqu'on est inconnu.

 

 

Dscn5592-1458032327

 

 

Je prends en charge tout le travail d'écriture, les visuels, les vidéos, les bandes son pour les pubs radio.

       Mon épouse Michèle, mère au foyer, se charge d'une tâche ingrate et ardue: la communication.

   C'est elle qui est en première ligne pour frapper aux portes des librairies, des services communications, distribuer les marques-pages  etc.

   Ce projet est notre projet, et nous y mettons toute notre ardeur.

 

Ici les 1000 marques page et les 250 affiches pour les contreparties.

 

 

 

12696922_536738226499834_4718552334526493793_o-1457451901

 

 

 

Alors, en attendant la concrétisation et la mise en librairie des contes fantastiques du Valenciennois, je vous invite à participer à cette belle aventure.

 

 

Vous pourrez bientôt lire quelques extraits des contes sur ce site.

 

A bientôt!

 

Bertrand Bosio

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à imprimer les livres, payer les frais de port ( 3,20 euros). Elle inclura la part de Kisskissbank ( 5% de la somme totale).

Elle servira également a payer les affiches, flyers, marque-pages, cartes postales et autres contreparties ( pour un total d'environ 400 euros)

Elle financera aussi une semaine de pub sur RTL2 Valenciennes ( 700 euros TTC) ainsi que les frais annexes tels que les déplacements pour les séances de dédicaces.

Si il la somme souhaitée est dépassée, l'excédent servira à l'impression de livres supplémentaires destinés aux librairies.

 

Thumb_photo_face_contes-1455919957
bertrandbbs

Depuis ma tendre enfance dans le nord, j'ai toujours été fasciné par le fantastique et le paranormal. Aujourd'hui, âgé de 45 ans, j'ai décidé de rendre hommage aux villes qui ont bercé mon enfance, celles du valenciennois. Je suis actuellement ouvrier dans une usine en Belgique. Les influences littéraires de mon univers sont Jean Ray, Lovecraft,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage pour ce beau projet. Mélissa & Julien
Thumb_default
Très impatiente de vous lire !
Thumb_default
déjà lu plusieurs livres de cet auteur, mais "les contes fantastiques du Valenciennois" sont superbement bien écrit et lire des histoires se passant dans nos villes c'est tout simplement FANTASTIQUE.