Aidez à créer un court-métrage sur la danse, le doute, la passion, et les choix de vie !

Large_photo_cover_2-1430398095-1430398136

Présentation détaillée du projet

Le projet

 

                                                  "Le mouvement: nous le croisons constamment, au point de ne plus le voir. Et si, pour une fois, on prenait le temps de l'apprécier ?"

 

« Les danseurs ne dorment plus après minuit » est le film de fin d’étude que j’ai l’occasion de réaliser pour ma dernière année à l’Inraci, école de cinéma à Bruxelles. Pour celui-ci, l’école nous donne l’opportunité d’être plongés dans une situation de tournage professionnel : l’équipe du film est composée d’une quinzaine de personnes, tous étudiants en dernière année. Nous travaillons avec des acteurs professionnels, avec du matériel de qualité, et nous sommes accompagnés, pendant la préparation du film, par un cinéaste qualifié.

 

Mais justement, nous sommes étudiants... ce qui implique que nous avons un budget restreint. Le financement actuel se base en partie sur les économies des étudiants et sur un apport du Centre du Cinéma Belge. Mais cela ne suffit pas. C'est pour cela que nous voulons faire appel à vous: amis, famille, amoureux du Cinéma, inconnus aux grands coeurs, supporters de petits projets au service de l'Art…

 

Voici une vidéo qui explique la démarche du projet:

 

 

L’histoire

 

Viktor, jeune homme fraîchement diplômé décroche une place chez Parsons&Co, un cabinet d'avocat. Grace à cette nouvelle étape, Viktor et Estelle vont enfin pouvoir acquérir l'appartement confortable dont ils rêvent. Mais cette bulle de tranquillité va être chamboulée par le vieil amour de Viktor qui refait surface : la danse. Le doute s’installe dans son esprit  quand il tombe sur Alice, une ancienne amie danseuse désormais en chaise roulante. Il se met en tête de créer une chorégraphie avec elle, sans oser révéler la vérité à celle qu'il aime.  

 

Le personnage

 

« I have spent all my life with dance and being a dancer. It's permitting life to use you in a very intense way. Sometimes it is not pleasant. Sometimes it is fearful. But nevertheless it is inevitable. »

                                                                  - Marta Graham

 

Viktor est un artiste, un créatif, un créateur. La danse fait partie de lui. Mais il est fragile. Et quand, plus jeune, un échec lui fait voir en face la difficulté du métier d’artiste et tout ce qu'il implique, il prend peur. Il change de parcours et se tourne vers une vie plus stable. C'est là qu'il rencontre Estelle, une pétillante institutrice. Lorsque sa vie active commence, il réalise ce qui l'attend pour le reste de sa vie. Cette évidence lui fait réaliser ce qu’il veut pour son avenir : danser, à n’importe quel prix.

 

Intentions

 

« La danse peut se retrouver dans n’importe quelle situation, tout dépend de sa façon de regarder. »

 

La particularité dans la remise en question de son choix de vie, c’est que Viktor se met à voir la danse. N’importe où, n’importe quand. Ses hallucinations se traduisent par le fait qu’il capte le fondement même de la danse : le mouvement. Celui-ci se trouve partout et constamment, la danse peut se retrouver dans n’importe quelle situation. Tout dépend de sa façon de regarder.

 

Les visions de Viktor apparaissent dans de simple scènes du quotidien. Lors de ces scènes, nous serons strictement dans son point de vue. Elles seront montrées comme la continuité de la réalité, car ces scènes ne sont en aucun cas des rêves, simplement une vision différente de la vie.

 

C’est donc mon intention principale à travers ce court-métrage : montrer un point de vue chorégraphique du quotidien. Pour le mettre en place j’utilise ce jeune homme apeuré face à ses choix d’orientation. C’est là qu’est ma seconde intention : illustrer cette appréhension de l’avenir que chaque individu ressent à un moment dans sa vie. Le doute, la peur, l’inquiétude de savoir si nos choix nous permettront, tout au long de notre vie, d’être heureux.

 

Extrait du scénario

 

       11-1423854321

 

Les Inspirations

 

Image

 

Allant de pair avec le sujet du film, l’image sera constamment en mouvement, que ce soit léger ou plus marqué. La caméra épaule sera ici privilégiée, autant lorsque nous suivons Viktor dans des scènes quotidiennes avec Estelle, que lors des scènes de danse. Nous serons principalement en plan rapproché. La photographie se rapprochera elle aussi d’un rendu réel avec une lumière naturelle, bien évidemment soigneusement construite. 

 

Ci-dessous quelques images de références qui inspirent la chef opératrice, le cadreur et moi-même sur l'esthétique que nous voulons apporter au film.

 

     11002384_10152896192102839_263582676_o-1423856175

     "Lamento, solo pour Gabriella" - Michèle Anne De Mey

     Frances_ha_16-1423856297

     "Frances Ha" - Noah Baumbach

 

     10900228_10152896353907839_2358134477812198547_o-1423856338

     "De rouilles et d'os" - Jacques Audiard

 

     11000423_10152896354527839_5521204273369463709_o-1423856388

     "Fruitvale station" - Ryan Coogler

 

     10982944_10206043823473276_406615060_o-1424031076

     "Rundskop" - Michael R. Roskam

 

          0-1424031117

         "Drive" - Nicolas Winding Refn

 

Danse

 

                                                               «Movement never lies.

                  It is a barometer telling the state of the soul’s weather

                                                                To all who can read it »

                                                                             - Martha Graham

 

Le style de danse que je veux mettre en image est la danse contemporaine. Je m'inspire principalement de chorégraphes tels que Anne Teresa De Keersmaeker, Pina Bausch ou Wim Vandekeybus, pour leur traitement minimaliste du mouvement.

 

      0rosasdanstrosasdeannet-1423857139

      "Rosas Danst Rosas" - A.T De Keersmaeker, filmé par Thierry de Mey

 

      Pina2-1423857245

      "Le sacre du printemps" - Pina Bausch

 

              

      What-the-body-does-not-remember_phot-by-octavio-iturbe_3-1423857591

       "What the body does not remember" - Wim Vandekeybus

 

 

Musique

 

La musique a son importance dans le film, du fait de la présence de répétitions et de la création d'un spectacle de danse. Ce qui est intéressant avec la danse contemporaine, c'est qu'elle va avec un grand éventail de genres musicaux. Mon choix se tourne vers un genre que j'affectionne beaucoup: la musique de type minimaliste et électronique ambient. 

 

     

"We disappear" - Jon Hopkins

                    

La Chorégraphe

 

Puisque la danse est au coeur du film, travailler avec une chorégraphe s'est imposé comme une évidence. J'ai alors pensé à Diana.

 

       Diana Seichter

 

    Diana_2-1423773350

 

Diana est danseuse interprète, professeur de danse contemporaine et chorégraphe.

Formée au Conservatoire de Danse de Toulouse, elle se spécialise en danse contemporaine et collabore avec de nombreux chorégraphes, notamment Raimund Hoghe (dramaturge de Pina Bausch), Philippe Combes (danseur de chez Angelin Prejlocaj), Michèle Broda (formée chez Merce Cunningham).    

Toutes ces rencontres renforcent son envie de transmettre sa sensibilité, et elle poursuit ses études à l'Institut Supérieur des Arts de Toulouse pour obtenir son diplôme d'Etat de professeur de danse contemporaine. Attirée par la mouvance belge, notamment celle d'Anne Teresa De Keersmaeker, elle s'installe à Bruxelles où elle mêle cours de danse, projets artistiques et cinématographiques. Curieuse de nouveautés, elle part en Argentine apprendre le tango et revient à Bruxelles avec un nouveau projet en cours de création.   

 

Les Acteurs

 

      Damien Locqueneux est Viktor

 

Book01-1426627767

 

Damien Locqueneux est un jeune comédien de 25 ans. Après s’être formé au Conservatoire Royal de Bruxelles en théâtre pendant deux ans, il se spécialise dans la comédie musicale par l’intermédiaire de formations et de stages auxquels il participera à New York (New York University, Broadway Dance Center). Il commence à travailler en doublage dès son entrée au Conservatoire. En 2012, il met sur pied « Kiffeurs de rien », un spectacle jeune public écrit par Geneviève Damas et mis en scène par Pietro Pizzuti, et monte en même temps la compagnie « Pote’Art » avec Thibault Wathelet. Ensuite, il interprète le rôle de Rolf dans « La Mélodie du Bonheur » produit par Ars Lyrica. En septembre 2013, il commence à travailler sur des produits Disney en doublage chant sous la direction de Nathalie Stas. Quelques mois plus tard, il est pris dans « Cabaret » produit par le Théâtre Le Public et le Théâtre National. Une mise en scène de Michel Kacenelenbogen, une direction musicale de Pascal Charpentier et des chorégraphies de Thierry Smits.

 

En septembre 2014, il met en scène, traduit et adapte sa première comédie musicale au Collège Saint-Pierre d’Uccle : « Matilda » de Roald Dahl. 24 jeunes acteurs de 13 à 16 ans sur scène, avec une direction musicale de Arnaud Giroud et les chorégraphies de Nora Alberdi Perez. L’été 2015, il interprétera de nouveau le personnage de Rolf dans une nouvelle production de « La Mélodie du Bonheur » au Château du Karreveld, mis en scène par Daniel Hanssens et Alain Verburgh. Actuellement, il est rôle-titre de la pièce éducative « Corentin », produite par Exception-Théâtre (Uitgezonderd-Theater). Il met également en scène la comédie musicale « Frankenstein Junior », au Centre Culturel d’Uccle du 23 au 25 octobre 2015.

 

      Helena Coppejans est Estelle

 

      1799088_10152748426613717_6155844461985631968_o-1423773480

 

Depuis sa sortie de l'Insas en 2008, Helena Coppejans a joué dans de nombreux courts-métrages aussi bien du côté francophone que néerlandophone de la Belgique. Elle est choisie pour interpréter le rôle principal féminin du long métrage Cannibal de Benjamin Viré, sélectionné au Festival de Raindance à Londres en 2010 et au FIFF de Namur. Elle a récemment tourné dans le dernier film des frères Malandrin, dans le premier film de Khourban Cassam-Chenaï ainsi que dans le court métrage Eliot de Philippe Reypens qui a été récemment diffusé sur BeTV, Arte et la RTBF. Helena tient parfois le rôle de modèle pour des projets photographiques.

 

     Floriane Jamar est Alice

 

     Floriane_2-1423773577

 

Passionnée par la danse, Floriane la commencera dès ses 4 ans. A 8 ans, elle entre dans la Maîtrise de L'Opéra Royale de Liège et fera ainsi partie d'opéras tels que Carmina Burana, Casse-noisette, La vie parisienne… Diplômée d'un Bachelor en Expression corporelle à l'Institut de Rythmique Jacques Dalcroze (Bruxelles) et d'une spécialisation en cirque à L'Escuela de Circo de Carampa (Madrid), elle à participé à de nombreuses performances en danse contemporaine, théâtre et cirque en Belgique et à travers le monde (France, Suisse, Mexique, Brésil, Espagne…).

Elle fait actuellement partie de la troupe du spectacle "Cabaret" mis en scène par Michèle Kacenolebogen et chorégraphié par Thierry Smits dans lequel elle danse et chante.

 

      Carine Seront est la Boss de Viktor

 

                            Sans_titre-2-1423775024

 

Après des études d’Art dramatique et de Déclamation au Conservatoire Royal de Bruxelles, Carine connait une carrière diversifiée: au théâtre, avec de grands auteurs et metteurs en scène (Molière, Bertold Brecht, Garcia Lorca, Jean-Claude Idée,…) dans de prestigieuses salles telles que le Palais des Beaux-Arts, Rideau de Bruxelles, le théâtre des Galeries,… Au cinéma et à la télévision, citons l’Enfant de la nuit de Marian Handwerker ou la série Affaires de famille diffusée sur RTL. Spécialisée dans le doublage, elle a également prêté sa voix à de nombreux longs métrages, séries télévisées et dessins animés. Parmi les plus connus : La Merditude des choses de Félix Van Groeningen, Irina Palm de Sam Garbaski, Les Emotifs anonymes de Jean-Pierre Ameris, Dr Who, Cold Case, Orange is the new Black etc… Elle est actuellement professeur d’Arts de la parole à l’académie de musique d’Uccle.

 

L’Equipe (de choc)

 

Assistante réalisatrice : Marion Depautex

Directeur de production : Nathan van den Berg

2nd assistant réalisation : Florent Mola

Réalisatrice / scénariste : Clara Datso

 

Chef opératrice : Léonor Malamaténios

Cadreur : Julien Courivaud

1er assistante caméra : Meg Jakiel 

Chef électro : Romain Bouton

 

Ingénieur du son : Robin Cappeliez

Monteur : Paul Bourrières

Perchman : François Chapelle

Etalonneuse: Manon Henry

À quoi servira la collecte ?

Nous pourrions réaliser ce film sans votre aide, mais il s’éloignerait beaucoup, beaucoup BEAUCOUP du rêve que nous en avons…

L’argent récolté nous permettrait donc d’approfondir trois domaines :

 

Rôles: 1000€

 

Cela nous permettrait de rémunérer et défrayer au moins correctement nos acteurs, nos danseurs, ainsi que notre chorégraphe. Ceux-ci vont donner énormément d'eux-même pour ce projet, qui demande une grande préparation, et nous voulons donc les remercier comme il se doit. Nous pourrions aussi avoir accès aux meilleurs artistes, professionnels et qualifiés.

 

 

Matériel: 1000€

 

Consacré à du matériel de qualité. Notamment le matériel de machinerie afin de permette le meilleurs rendu de la caméra épaule. Mais aussi des sources de lumière adaptées à l'intention esthétique de l'image. Enfin, cela nous donnerait accès à une salle de bruitage.  

 

Décors: 500€

 

Attribués aux propriétaires des lieux authentique et cynégétiques (studio de danse, salle de spectacle, appartements, métro, bureaux…)

Thumb_1555461_10152206927469643_1860661948_n-1423667762
claradatso

21 ans, Bruxelles, étudiante en dernière année de cinéma à l'Inraci.

Derniers commentaires

Thumb_default
Tous mes voeux de succès!
Thumb_default
Bravo pour ce premier objectif réussi. Voici une belle motivation pour toute l'équipe avec 42 KissBankers qui vous soutiennent pour concrétiser ce beau projet. Il faut néanmoins rester concentrer pour atteindre l'objectif final avec brio et il n'est pas des moindres. Que la réalisation se passe au mieux avec la motivation, la créativité, l'enthousiasme et la patience de chacun. Courage à tous.
Thumb_10300087_10152310102383240_304119832310822568_n-1424286002
Félicitations à toute l'équipe de ce projet, et à Clara en particulier!

Vous aimerez aussi