Aidez les deux timides à jouer au théâtre du Proscenium du 9 mars au 19 mai ! (Mercredi du 9 mars au 6 avril et Jeudi 5, 12 et 19 mai à 19h30)

Large_img_2032_-_copie-1453891584-1453891609

Présentation détaillée du projet

-PRÉSENTATION-

 

Tout débute dans un petit théâtre du 15e arrondissement, en décembre 2014. Le jeune homme que je suis, guette depuis plusieurs années l’opportunité de pouvoir monter “Les Deux Timides”, pièce chère à mon cœur depuis bien longtemps. Associé depuis peu dans la création de ce jeune théâtre de quartier, je saisis ma chance et décide de me lancer dans cette création “Labichienne” ! Je trace ma route et rencontre de nombreuses personnes qui me soutiennent et deviennent le moteur de cette pièce durant plusieurs mois. Prête en Janvier 2015, nous créerons une seconde version plus tard en Mai. Notre grande force a été de former très vite un groupe très dynamique, 5 comédiens sortis de l’école (ou sur le point d’en sortir) le cœur palpitant et la tête débordante d’envies. Cette énergie, nous l’avons concentrée pour travailler tous ensemble: échanges, partages d’idées, d’envies, personne n’est délaissé. Aussi, ce projet qui au départ venait d’un désir personnel devient le Projet d’une jeune troupe de comédiens...Cette communion nous décide et nous créons alors notre propre Compagnie en septembre : la “Compagnie Hisse et Eau” est née. Forts du succès remporté en 2015, aujourd’hui, nous sentons et voulons que l’aventure ne s’arrête pas là ; ces deux timides inconditionnels doivent absolument reprendre la route des planches et voguer vers d’autres lieux, plus grands et aussi plus “intimidants”.

 

Img_2744-1453887341

 

 

-NOTE D'INTENTION-

 

La timidité… quel curieux trait de caractère que celui-ci. Certains vous diront qu’une pommette devenue écarlate, un regard au sol ou un balbutiement non contrôlé fait d’une personne timide une personne au charme irrésistible. Charmante certes, mais que cela peut-être embarrassant. Jules Frémissin et M.Thibaudier, nos deux protagonistes masculins, en sont le parfait exemple. Leur manque d’assurance commun ne leur permet pas, l’un comme l’autre, d’arriver à leur fin.

Timide, je le suis depuis tout petit. J’ai donc débuté le théâtre pour remédier à ce défaut, car pour moi c’est un défaut. Les plus timorés d’entre nous n’ont, en effet, pas toujours la vie facile. De nos jours, il faut avoir du cran, avoir de l’audace, ne pas avoir froid aux yeux. Jeune homme effarouché je me suis lancé pourtant sur les planches et ce qui devait être un remède est devenu une passion, puis un métier : comédien, le mien. Dès ma première lecture, il y a des années de cela, “Les deux timides” sonnèrent comme une évidence: ma première mise en scène serait celle de cette pièce, de ce sacré saint Jules Frémissin, aussi incertain que le jeune que j’étais. Comment ces deux personnes à la timidité maladive arrivent-elles à s’en sortir, à atteindre leur but, à s’affirmer? Comment vont-elles aller à la rencontre des autres, les appréhender ? Vont –elles savoir dire non à ce qu’elles ne veulent pas et savoir répondre oui quand la vie leur sourit ? Deux hommes, un peu gauches, mais au grand cœur; deux hommes attachants; deux hommes lancés dans la croisade de la vie, entourés de leurs opposés; deux hommes empourprés, passant leur temps à balbutier; deux hommes, à tout jamais, intimidés.

 

Img_2730-1453887845

 

 

 ❝ […] Je frissonne à l’idée de me trouver en présence de ce père…qui sait que j’aime sa fille… Ah ! Oui, je l’aime !… Depuis ce dîner où j’ai cassé un verre… je viens tous les jours à Chatou pour faire ma demande… J’arrive par le convoi de midi, je n’ose pas entrer, et je repars par celui d’une heure. Si cela devait continuer, je prendrais un abonnement au chemin de fer… mais aujourd’hui… j’ai eu du courage, j’ai franchi la grille ! […] et je vais être obligé… moi-même… tout seul, de… Mais est-ce que ça se peut ? Est-ce qu’il est possible de dire à un père… qu’on ne connaît pas : "Monsieur, voulez vous avoir l’obligeance de me donner votre fille pour l’emmener chez moi et…"Non ! On ne peut pas dire ces choses-là ! Et jamais je n’oserai… Si je m’en allais !… Personne ne m’a vu… je m’en vais ! Je reviendrai demain… à midi. ❞

 

 

-PRÉSENTATION DES COMÉDIENS-

 

Gaël Guillon Verne

                                                                Ga-1453888455

Après une année en Australie, Gaël décide de rentrer en France et de s’installer à Paris pour suivre des cours de théâtre. Il suivra les cours Florent pendant deux ans avant de les quitter pour travailler au Théâtre ANTOINE. Il débute en tant que postier pour devenir ensuite chargé de billetterie. En parallèle, il ouvre un petit théâtre d’arrondissement dans le 15e à Paris (le théâtre du Riscochet). Associé depuis mai 2014 à un ami, ils gèrent ensemble l’activité de ce théâtre. Ils créent eux mêmes leurs pièces et montent leurs propres mises en scène. C’est ainsi que Gaël jouera dans plusieurs créations montées par son associé telles que “On ne magouille pas avec les impôts” et une adaptation jeune public  de “Merlin l’Enchanteur”. En dehors de sa carrière théâtrale, il enchainera également au cinéma  quelques petits rôles: c’est ainsi qu’on le verra jouer dans deux courts métrages “Marco” et “Valentine’s shit” ou dans quelques longs métrages comme “Populaire” et “SMS” en tant que figurant. Depuis septembre 2015, Gaël est coaché par Olivier Leymarie, professeur au cours Cochet.

                          

Mathilde Marillat

                                                                   Math-1453888640

Après un baccalauréat Théâtre- Expression dramatique, elle fait ses premiers pas sur les planches de la scène Nationale d’Aubusson en travaillant divers auteurs : Valérie Poirier pour “Loin du bal”, Ibsen pour “Une maison de poupée”, Valère Novarina pour “L’acte inconnu”. En 2009-2010, elle participera à l’attribution du Prix Sony Labou Tansi. De cette expérience, en découlera un stage de quelques jours autour de la pièce primée “les Ombres”de Vincent Zabus. Ses cours de théâtre l’amèneront à travailler une pluralité d’oeuvres théâtrales: “L’humanité sans la tête” de François Chaffin, “La paix chez soi” de Courteline, “Les mots inutiles” de Tardieu… Elle a suivi également des stages de théâtre : avec le Collectif “Les Possédés” et avec Christophe Givois (auprès de la Métive) ainsi qu’un stage cinéma avec Jean-Claude Montheil. Depuis trois ans, elle a choisi le centre des arts de la scène où elle travaille avec Akim Ben Hafsia diverses œuvres, notamment “Scènes de chasse en bavière” de Martin Speer.Elle est associée depuis un an à la Compagnie Fée d’Hiver, en tant que comédienne dans le spectacle “Bidules Trucs” de Pierre Notte joué à Avignon en 2014. En 2015, elle poursuit son travail avec cette même compagnie dans une nouvelle création “L’extraterreste et le petit caca” de Pierre Notte. Elle est actuellement en troisième année aux Cours Périmony.

 

Sylvain Marceaux

                                                                Sylv-1453888663

Sylvain Marceaux débute sa formation d’acteur au Théâtre Municipal d’Auxerre où il suit des cours d'art dramatique plusieurs années auprès du metteur en scène Jean-Claude Delagneau, avant d’intégrer l’Ecole Charles Dullin à Paris durant 3 ans. Il y aborde différents auteurs, tels que Racine, Tchekhov, Copi, Aristophane... Il participe ensuite à différents stages, notamment au Cours Florent ainsi qu'au Théâtre de Malakoff (dirigé par le Collectif DRAO, ainsi qu'auprès de l'intervenant David Clavel autour de textes de Jean-Luc Lagarce), et suit plus tard des séances de coaching d'interprétation auprès de Cyril Jarousseau (enseignant au Cours Simon). Il complète dernièrement sa formation au sein du Cours Jean-Laurent Cochet. Au théâtre, depuis de nombreuses années, Sylvain a pu aborder des univers totalement différents. On a ainsi pu le voir entre autres dans "La Promenade du Dimanche" de Georges Michel, "Peep-Show dans les Alpes" de Markus Köbeli, "Qui a peur de Virginia Woolf ?" d’Edward Albee (Théâtre Municipal d'Auxerre et plusieurs dates en Bourgogne), "La folle de Chaillot" de Giraudoux (mise en scène de François Rancillac du Théâtre du Campagnol : représentations au Théâtre Municipal d'Auxerre), "Le songe d’une nuit d’été" de W.Shakespeare (une quinzaine de dates en Bourgogne), "Le Retour au Désert" de B.M. Koltès, et plus récemment dans "Après la Pluie" de Sergi Belbel (au Théâtre Daniel Sorano de Vincennes et à l'Espace Comédia à Paris), "Les Petites Filles de l'Aube" de Sylvie Chastain (mise en lecture présentée au Théâtre Falguière ainsi qu'au Théâtre de l'Epée de Bois à la Cartoucherie de Vincennes), "Pièce Démontée" (Comédie St Michel, Comédie de la Passerelle ; Théâtre de la Petite Caserne : Festival d'Avignon OFF 2012), "Le Malentendu" d’Albert Camus (Théâtre du Proscénium et l'Auguste Théâtre), "Groom Service" d'après Quentin Tarantino (Théâtre Jean Dame et théâtre de Ménilmontant) etc…Il tourne régulièrement pour le cinéma et la télévision et a récemment suivi une formation de doublage.

 

Roxane Merlin

                                                                 Rox-1453888679

En juin 2014, Roxane termine deux étapes de sa vie. C’est la fin de trois années intenses où elle mêlait vie universitaire à la Sorbonne Nouvelle où elle y fait une licence de théâtre ; et vie aux Ateliers du Sudden, l’école de théâtre qui lui a beaucoup appris. Valsant entre théorie et pratique pendant trois ans, elle acquiert une formation théâtrale complète. Consciente de ce qu’elle a appris mais aussi de ce qu’il lui reste à apprendre, elle se lance déjà dans des projets qui lui tiennent à cœur comme la mise-en-scène féministe du livre de sa mère « Ma famille est un poème ». Elle joue également durant l’année 2015 dans trois pièces différentes au théâtre du Riscochet comme « Feu la Mère de Madame », « Les Deux Timides » et « On ne magouille pas avec les impôts » avec toujours comme objectif de faire ce qui lui plait le plus : faire rire. Elle y fait là bas la connaissance de sa compagnie actuelle. Inspirée par l’univers glamour des années 50, Roxane pratique aussi la danse et plus récemment l’effeuillage burlesque.

 

Eliott Janon

                                                              Ell-1453888696

Eliott Janon a commencé le théâtre à l’âge de 8 ans à La Cour Des Miracles avec Ludovic Pirazzoli. Il fait plusieurs cours privés dont deux ans au conservatoire de Saint-Pierre à l’île de la Réunion avant de rencontrer Jean-Luc Malet et le Fanal Théâtre, avec qui il restera cinq ans avant de partir pour Paris et après avoir eu son bac en poche. Il suit depuis les cours de l’école Périmony.

 

 

-MERCI POUR LEUR AIDE-

 

Thomas Dupont pour la création musicale

 

Jean-Cyprien Chenberg pour le coup de pouce mise-en-scène

 

Thomas Ducloyer pour les captations filmiques

 

Philippe Merlin pour les créations internet

 

Eliott Janon pour le montage vidéo

 

 

-QUAND CE SPECTACLE S'EST JOUÉ- 

 

Sur billetreduc : "L'humour intemporel de Labiche réhaussé d'un brin de modernité parfaitement dosée."

 

"Divine surprise que cette pièce méconnue de Labiche interprétée avec brio par 5 merveilleux acteurs, justes, drôles, pétillants dans une mise en scène enlevée."

 

"Bravo à cette jeune équipe talentueuse !"

À quoi servira la collecte ?

Les 1000 euros que nous souhaitons collecter serviront en premier lieu à la vente de la pièce et à sa communication. Nous pourrons également meubler notre décor et payer une partie du minimum garantie exigé par le Théâtre.

 

Voici le détail :

 

Impression de 2500 flyers = 40 euros

 

Création du flyer et de l’affiche = 330 euros

 

Achat de meubles pour le décor = 250 euros

 

Une partie du minimum garanti = 300 euros

 

Dont 80 euros pour Kiss Kiss Bank Bank

 

Et si la collecte dépasse le montant fixé :

 

Remboursement des achats costumes : 150 euros 

 

Et le reste du minimum garanti !

Thumb_10370981_1547379822163961_4308592609147199690_n-1453985181
Roxane Merlin

En juin 2014, Roxane termine deux étapes de sa vie. C’est la fin de trois années intenses où elle mêlait vie universitaire à la Sorbonne Nouvelle et vie aux Ateliers du Sudden, l’école de théâtre qui lui a beaucoup appris. Valsant entre théorie et pratique pendant trois ans, elle acquiert une formation théâtrale complète. Consciente de ce qu’elle a... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img_1089_3-1454777750
Un gros M.... pour le 9 mars, nous serons là pour vous voir jouer le 12 mai ;-) pas avant, snifff Bonnes répèt' à toute la troupe !
Thumb_default
Vivement que votre talent éclate au grand jour... et aux yeux de tous...
Thumb_default
Ohé portez le bonheur aux planches du rire et de la demesure