Des femmes s'évadent dans des lieux insolites pour y danser leur liberté. Aidez-nous à réaliser le film tourné dans une usine désaffectée !

Large_echappe_eskiss

Présentation détaillée du projet

"Il n'y a de chemin vers la liberté qu'en soi" Arthur Schnitzler

 

 

 

Titre1

 

Le Cycle des Echappées est un projet initié depuis 2010 par le Collectif La Fille de l'Air. Il regroupe 6 artistes d'horizons différents et questionne les liens existants entre liberté individuelle, féminité et rapports sociaux.

 

Notre travail de création est une invitation à réfléchir aux formes et aux dimensions que chacun accorde à l'expression de sa complexité au sein de la société.

Car, si ces femmes en errance incarnent les enjeux d'une féminité libre, elles représentent aussi la tension vécue par quiconque cherchant à déconstruire les normes pour vivre sa pleine identité.

 

L'objectif de cet appel de fonds est de pouvoir finaliser le film tourné dans l'ancienne usine de l'Escalette afin de le projeter en triptyque (installation sur 3 écrans) en 2014 dans une galerie de Marseille : l'Asile 404. Il sera ensuite diffusé dans divers lieux et durant des manifestations culturelles en région PACA.

 

Venez découvrir les pérégrinations des Echappées sous forme de textes, photos ou vidéos sur notre blog et suivez-nous sur notre page facebook.

 

Une échappée en solo dans le château d'eau abandonné des Chutes Lavie :

 

 

 

Titre2

 

Notre collectif pluridisciplinaire rassemble 3 danseuses, 1 chanteuse lyrique et 2 photographes-vidéastes à l'initiative de Liena Mikhaïlovna, 35 ans, danseuse, voyageuse, performeuse, chanteuse.

Elle l'a fondé en 2003 et a depuis participé à de nombreuses actions éphémères en prenant soin de ne laisser aucune trace, fille de l'air oblige !

Aujourd'hui, nous devenons visibles par le biais de ce projet qui s'inscrit dans la durée.

 

Echappe_es_-_chutes_lavie-8

 

 

Pavla Ticha, 33 ans, danseuse, adjointe de direction dans un musée de Marseille, a croisé Liena il y a bientôt 10 ans. Entre deux périples, elles se retrouvent toujours pour se raconter leurs péripéties autour d'une bonne bouteille. Spécialiste de la communication avec les lutins, elle est aussi experte en désamorçage de cocotte-minutes et de recharges de camping gaz.

 

Image_88

 

 

Nina Doumaïeva, 30 ans, danseuse, pédagogue du mouvement, voyageuse, a rejoint Liena lors de sa proposition de recherche sur l'argile en 2010. Elles partagent autant de vues sur la danse que sur la vie. Nina pratique le rodéo sur caribou avec une classe époustouflante.

 

Les_echappe_es_-_salagou-6

 

 

Mélanie Chérifi, 35 ans, chanteuse lyrique, improvisatrice vocale, plasticienne, voyageuse, a mêlé sa voix à celle de Liena une bonne paire de mardis soirs depuis 2011. Une rencontre de sensibilités comme celle d'étoiles filantes. Mélanie entretient savamment l'art des disparitions et apparitions surprises, en véritable femme des airs.

 

Les_echappe_es-2

 

 

Nora Neko, 39 ans, photographe, vidéaste, webdesigner, a rencontré Liena lors d'un match de hockey d'appartement au balai brosse en 2010. Coordonne les activités de l'Asile 404 à Marseille. Excelle dans l'art de s'adapter à la folie de ses congénères et dans celui d'entreprendre des voyages immobiles.

 

196941_114137632094420_2120918105_n

 

 

Sanae El Bajnouni, 30 ans, voyageuse, photographe, vidéaste, rencontre Liena en 2010 au gré d'élucubrations festives. Photographie l'expérimentation sur l'argile et suit la naissance des Echappées. Se transforme à l'occasion en geisha nucléaire et partage sans compter son regard sur le monde !

 

424148_135642019896175_322742762_n

 

 

 

Titre3

 

Les finalités de ce travail de création sont d’explorer :

- les états d'une féminité subtile s'exprimant sans contrainte

- l'errance comme principe de retour à soi par la perte des repères

- la transformation de soi comme possibilité entière d'être au monde

- le partage de notre lien poétique au quotidien, aux autres, au cosmos

- la transcription de cet ensemble dans un lieu par la danse, le chant, l'image fixe et en mouvement

 

Les_echappe_eskissdescr0

Liena, Nina et Pavla à l'Escalette...

 

Les Echappées désignent autant les personnages que l'action principale de leurs déambulations : des femmes fuguent, ouvrent une parenthèse, jouent les filles de l’air et par ce choix, créent une brèche dans leurs normalités.

Elles s’y engouffrent sans hésiter.

C’est en s’extirpant de leur quotidien qu’elles vont pouvoir vibrer à l'unisson et trouver ce qu’elles cherchent obscurément : se libérer des emprises pour entrer en résonance avec le monde.

 

Ce qui frappe en premier lieu dans le cycle, ce sont les jeux d'opposition.

 

En tenues de soirée, apprêtées à souhait, ces femmes du monde ont revêtu les oripeaux de la culture et du paraître, les codes de la bienséance obligatoire.

Cependant, elles entament une démarche de retour à la nature, à leur nature profonde, tissée d'états, d'émotions sauvages et indomptables qu'elles s'autorisent à vivre avec de plus en plus d'ardeur.

 

De même, les lieux qu'elles élisent manifestent cette même confrontation: bâtiments industriels dévolus à l'exploitation et la rentabilité, la plupart d'entre eux sont néanmoins abandonnés ou en ruines, revenus à une sorte de chaos primordial, comme libérés des contraintes de la production.

 

Dans les deux cas, il s'agit de surmonter la contradiction pour atteindre un état nouveau (mais finalement premier) d'unité.

 

Les environnements naturels reflètent, eux, l'aboutissement de leur cheminement.

 

Cette harmonie fait parfois naître la danse, une célébration aussi intime qu'intense.

 

La création photographique et vidéographique, quant à elle, restitue l’espace intérieur et extérieur qu’arpentent ces femmes vivant leur métamorphose dans l'instant présent, cette sensation infime, fugace, jubilatoire et évidente d’être.

 

Les_echappe_eskissdescr1

Rencontre démesurée avec les silos d'Arenc...

 

 

 

Titre4

 

Depuis 2011, les Echappées ont effectué plusieurs excursions.

 

Dans un château d'eau à l'abandon, Liena a entrepris une flânerie psychique mêlant enfance, contes et souvenirs enfouis. Sur les rives du lac de Salagou, Nina a traversé les différents états du deuil et du lâcher prise.

 

En compagnie de Mélanie, elles ont musardé aux pieds des silos à grains d'Arenc (un des quartiers nord de la cité phocéenne) durant un printemps glacial. Elles se sont reposées à l'ombre des pins de la calanque de Sormiou au cours d'un été torride.

 

Avec Pavla, elles ont baguenaudé dans l'enceinte de l'ancienne usine de l'Escalette (au sud de la ville) lors de journées venteuses.

 

La multiplicité des lieux traversés a permis d'approfondir nos recherches dans des directions différentes et complémentaires. Toutes ces errances, solitaires ou partagées, ont été photographiées et/ou filmées.

 

Les_echappe_eskissdescr2

La verrière du château d'eau des Chutes Lavie

 

 

 

Titre5

 

La session pour laquelle nous faisons appel à vous a été tournée en 2012 dans l'ancienne usine de plomb, cuivre et argent de l'Escalette.

Active de 1851 à 1925, elle témoigne du passé industriel des calanques. Aujourd'hui, il n'en reste que des ruines en pierre de taille.

 

Nina, Pavla et Liena se sont égarées parmi ses murs pour y développer des moments de danse qui invitent à suspendre le temps, goûter l'effritement de la pierre et les surprises du vent, savourer la communion vertigineuse avec cet étonnant labyrinthe à ciel ouvert.

 

Pavla en pleine méditation sous le soleil...

Escalette6fb

 

languidement suivie par Nina...

Escalette23fb

 

et Liena dans les bourrasques !

Escalette51fb

 

on rêve...

Escalette60fb

 

on se repose dans des positions confortables...

Escalette70fb

 

on fait un peu d'escalade en talons aussi...

Escalette66fb

 

et on célèbre notre appétit secret d'être au monde sur un muret en ruine à 20 mètres du sol... en tentant d'oublier notre vertige...!

Escalette3fb

 

N.B.: Tout le monde est revenu vivant du tournage.

 

Nous avons à présent besoin de vos dons pour réaliser le montage des 3 parties du film, diffusé en simultané sur 3 écrans selon un dispositif de lecture aléatoire favorisant les téléscopages d'images et multipliant les évasions oniriques dans un décor atypique.

 

La mise en espace sur 3 écrans facilitera l'immersion dans l'atmosphère du film.

Le dispositif sonore et vidéo permettra des jeux d'apparitions/disparitions, de décalage et de contamination d'images et de sons sur plusieurs écrans, dans un enchaînement toujours différent.

Il s'agira donc d'une narration semi-hasardeuse dont le but est de faire lâcher prise au spectateur afin qu'il entre dans une dimension où la construction de l'espace-temps est sans cesse mouvante, à l'image des cheminements intérieurs et extérieurs des 3 femmes.

 

Embarquez-vous pour un voyage dans notre univers empreint de vitalité, de rêve et de liberté !...

 

À quoi servira la collecte ?

Tous les membres de l'équipe travaillent sur le cycle des Echappées de façon bénévole.

Chacune a pris du temps en dehors de ses activités salariées pour porter et réaliser ce projet.

Nora a monté et post-produit gracieusement le court-métrage tourné dans le château d'eau des Chutes Lavie.

 

Aujourd'hui, il devient nécessaire de rétribuer au moins la production des oeuvres audiovisuelles. Celles-ci permettront de nous faire connaître à l'échelle régionale ainsi qu'auprès des structures et institutions qui nous financeront par la suite.

 

En rendant possible la réalisation de ce film, vous participerez également à développer l'impact de notre compagnie sur la scène culturelle et artistique de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur !

 

Vos contributions permettront de rémunérer le temps de travail d'un professionnel du montage et de la production vidéo employé à temps complet pendant 2 mois.

Son rôle consistera à monter le film de 3x20 minutes retransmis sur 3 écrans et à mettre en oeuvre sa lecture aléatoire, l'ensemble revenant à 4500€.

Ce travail se divise en 5 étapes :

- 2100€ : dérushage, montage, étalonnage des images

- 900€: création d'un programme de lecture aléatoire des séquences avec contraintes spécifiques

- 800€: montage sonore, mixage

- 500€: post-production

- 200€: tests et mise en oeuvre du dispositif technique de triple diffusion en conditions réelles

 

Les 500€ restants serviront à l'élaboration de l'installation vidéo:

- 400€ : achat de matériel son et de projection pour la diffusion

- 100€: construction d'une cabine de visionnage pouvant contenir 4 à 5 personnes avec espaces de projection sur ses parois

 

Si nous ne récoltons pas l'intégralité des 5000€, rien ne nous sera reversé (en accord avec la politique de Kisskissbankbank), à l'inverse si votre aide dépasse nos espérances, nous pourrons améliorer les conditions de diffusion, estimées pour l'instant au minimum indispensable...

Vous pouvez aussi nous soutenir en diffusant généreusement cet appel de fonds !

 

....avant de plonger à nos côtés pour une aventure tumultueuse et revigorante !

 

 

 

Thumb_les_echappe_es-6
Le Collectif La Fille de l'Air

Le Collectif La Fille de l'Air s'est posé à Marseille en 2010 et regroupe des artistes du spectacle vivant et de l'audiovisuel : Liena Mikhaïlovna, Nora Neko, Nina Doumaïeva, Pavla Ticha, Mélanie Chérifi et Sanae El Bajnouni. Retrouvez-nous sur notre blog : http://lesechappees.wordpress.com/ et sur facebook :...

Derniers commentaires

Thumb_default
Comme toujours j'arrive au dernier moment...ms vous souhaite vraiment que votre projet aboutisse!Faites nous rêver! Merci
Thumb_default
Je croise les doigts!!! Désolée de n'avoir pas pu venir à la soirée. A bientôt! Bises, Emanuela
Thumb_default
Bon vent aux échapPées