« Les Élégants de Balzac » est un livre d’Histoire du Costume mettant en scène des extraits de la Comédie Humaine.

Large_comedie-humaine_002-620x376-kisskissbankbank

Présentation détaillée du projet

Comedie-humaine_001-signee-kisskissbankbank

 

Le projet est déjà bien lancé mais a besoin d’un dernier coup de pouce pour être finalisé.

 

L’idée :

Vous lisez le passage le plus fort de votre roman préféré. Souffle coupé, pris dans l’action, vous visualisez la scène avec toute la clarté que votre imagination impose. Nous souhaitons aborder le détail du costume masculin du XIXème siècle en vous offrant la traduction de ce songe.

 

Songeons justement à Rastignac lançant son légendaire regard sur cette ruche bourdonnante qui semblait par avance en pomper le miel, et dire ces mots grandioses: "A nous deux maintenant !"  (Le père Goriot); à Félix de Vandenesse  rencontrant, dans son habit bleu barbeau, Madame de Mortsauf  (le Lys dans la vallée); à Lucien Chardon, se faisant insolemment toiser par les Dandies-Lions aux Italiens (Illusions perdues et Splendeurs et misères des courtisanes) ; à Raphaël de Valentin entrant chez cet antiquaire (La peau de chagrin) et à tant d’autres exemples plus grisants les uns que les autres !

 

 

Genèse du projet :

 

Second d’atelier de la Compagnie du Costume, je réalise des costumes d’époque pour le cinéma (Yves Saint Laurent, The Monuments Men etc.), le théâtre, l’opéra (les palmes de M.Shutz, la Norma, sous la direction artistique de Karl Lagerdfied et, entre autre, le spectacle annuel des Enfoirés ainsi que pour Secret d’Histoire, l’émission animée par Stéphane Bern) et enfin la télévision (dernier projet en date, Stavinsky, avec Tomer Sisley et Charlotte de Turckheim –en cours de tournage).

 

Tout aussi passionné par le costume, l’Histoire et la littérature, l’idée de créer un ouvrage alliant ces trois domaines me taraudait depuis quelques années.

 

Projet couvé et muri, nous voici donc fin lancés dans la réalisation d’un livre d’art traitant de manière romancée mais détaillée, de l’histoire du costume masculin. C’est en mettant en scène les moments les plus marquants de l’œuvre de Balzac que nous souhaitons vous parler des modes d’antan.

 

 

Cmch_004_kisskissbankbank

 

 

Toutes ces scènes qui ont fait vibrer des milliers d’âmes romantiques seraient comme capturées, immortalisées par l’art de Matthieu Brajon, notre photographe et, à ce titre, co-auteur.

 

Ce dernier s’est vite montré très intéressé par ce qui est à présent notre projet et m’a fait le plaisir d’accepter mon offre d’association. En effet, nous voici deux auteurs en parfaite connivence mettant tout en œuvre pour réaliser un ouvrage de qualité, que l’on veut élégant, raffiné, instructif et divertissant.

 

Notre but n’est pas de réaliser un pavé indigeste illustré de photos portrait vues et revues mais d’apporter un regard bien vivant et moderne sur la vie de l’époque (de l’Empire jusqu’à la Monarchie de Juillet.)

 

Montage-kisskiss_001

 

 

Cmch_003_kisskiss

 

 

Nos costumes sont réalisés de façon traditionnelle, sur-mesure et d’après les descriptions données dans les romans.

 

Forts d’une riche documentation, notre priorité est de respecter dans les moindres détails la qualité et  la mode d’autrefois.

 

Les accessoires, tels que les chapeaux, les cannes, les gants etc. nous seront généreusement prêtés par la Compagnie du Costume.

 

Le mot d’ordre : respect du détail et qualité.

 

 

Où réaliser les prises de vue? 

 

Museevieromantique

 

Un beau et cohérent décor pour de belles et cohérentes photos.

Plusieurs musées (notamment le musée de la Vie Romantique, dont l’architecture est typique de la Restauration et le musée Carnavalet), nous ouvrent, moyennant finance, leurs portes pour les séances photo. Ces lieux sublimes et intimistes siéent parfaitement à ce que nous recherchons ; ils ont ce je ne sais quoi de très particulier.

 

Aussi, nous avons approché le Domaine de Vaugien qui offre un cadre unique et permettrait, compte tenu de sa vaste superficie et du nombre de pièces tout-à-fait au goût du livre, une grande possibilité d’exploitation. ( http://www.chateaudevaugien.fr/)

Quelques autres salons, dont ceux de l’Hôtel de Ville de Paris, conviennent parfaitement au cadre désiré.

 

 

L’équipe :

 

Cmch_001_kisskiss

 

Dans la joie et la bonne humeur, malgré les nuits blanches de certains, nous sommes tous, personnellement et professionnellement très investis dans ce beau projet. Du photographe à la maquilleuse, du couturier aux modèles, tous, tête dans le guidon et manches retroussées, œuvrons avec rigueur, assiduité et enthousiasme.

 

Il est bien connu que les plus belles œuvres ont toujours été accomplies avec passion et conjugaison des talents.

 

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de prendre le premier modèle photo venu, l’habiller à la mode du XIXe siècle et de lui demander « tenir la  pose » en souriant. Il s’agit bel et bien d’incarner un personnage, de devenir, l’espace de quelque merveilleux moment, l’un de nos Messieurs, de nos héros de l’exaltante Comédie Humaine.

 

Ces derniers ont donc été choisis de manière à respecter scrupuleusement les descriptions données par l’auteur.

 

L’un d’eux nous avouait récemment qu’il s’est toujours senti porche de Lucien Chardon de Rubempré (Illusions Perdues); l’incarner serait, je cite, « un grand moment » pour lui. Il faut dire, pour ne rien gâcher, qu’il y ressemble étrangement !

 

 

Le Livre :

 

Toujours par soucis de qualité et d’élégance, nous tenons à ce que l’impression soit de grande qualité.

  -80 pages environs couleurs, sur papier couché mat 130g

  -couverture cartonnée avec rabats, couleurs, sur papier couché brillant 140gr

  -brochage : dos carré cousu collé

   -format 20X27

 

 

Encouragements :

 

Plusieurs historiens et experts du costume –notamment la direction du groupe de presse « Vivrel’Histoire » - nous ont déjà encouragés, nous soutiennent et nous conseilleront jusqu’à la publication du livre. Savoir que des professionnels de leur acabit ont foi en notre premier projet éditorial  est un moteur d’une inégalable puissance.

 

 

Entre dans la danse :

 

Toi qui me lis, merci ! Si notre projet t’intéresse autant qu’il nous tient à cœur, nous t’invitons à nous rejoindre sur facebook : Les Elégants de Balzac et à nous aider ! Entre dans la danse et participe toi aussi à cette riche aventure de la façon dont tu peux.

 

Sur cette page, tu seras régulièrement  tenu au courant de l’état d’avancement du projet grâce à la publication de news, de photos d’essayages, de la réalisation des costumes, de nos séances de travail…

Si tu désires  nous rendre visite lors d’une séance-photo, tu es le BIENVENU !

Rejoins notre équipe ! 

 

Jdcm-mb_003-kisskiss

À quoi servira la collecte ?

Tirelire cassée, ceinture serrée et motivation démesurée, il nous manque encore 2500€ pour finaliser le projet. Nous avons besoin de ton aide !

 

Ton soutien nous servira à :

 

- louer une journée supplémentaire le château de Vaugien : 1200€

- acheter le matériel qui nous manque pour la photographie : 450€

- nous fournir en tissus de qualité pour 5 tenues (pas de secrets entre nous : pour faire de beaux costumes, il faut de beaux matériaux !) : 500€ (estimation)

- imprimer les cinquante premiers exemplaires du livre (nous procéderons à une vente par souscription pour les suivants.) : 350€

 

- bon nombre de costumes sont déjà faits mais pas la totalité, faute de moyens.

- du côté technique (matériel de couture, de photo, utilitaire pour le transport des costumes jusqu’aux lieux des shootings etc), nous sommes tous des professionnels pouvant nous « débrouiller » avec notre matériel perso mais cela ne suffira pas longtemps.

 

 

Si la collecte dépasse les objectifs :

 

- nous pourrons fabriquer davantage de costumes et mettre en scène plus de personnages

- envisager de louer un autre musée pour réaliser plus de prises de vues

 

En un mot, plus nous aurons de soutien, plus nous pourrons étoffer le livre !

Thumb_just2ofus_kisskiss
Jérémy della Corte & Matthieu Brajon

Jérémy della Corte – Milesi (à gauche) a fait ses débuts dans la couture à l’âge de quinze ans. Poussé par la passion et la volonté ardente de créer depuis sa tendre enfance, il travaille avec assiduité et persévérance avec la ferme intention d’aller toujours plus loin. C’est grâce au soutien d’une personne aujourd’hui chère à son cœur – qui pourrait... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Good luck !
Thumb_default
Super projet!!!
Thumb_default
Vive la mode et vive Balzac...Vive votre projet...