Aidez Les éléphants à sortir en salles et protégez le cinéma indépendant français !

Large_couv-kkbb2

Présentation détaillée du projet

Les éléphants est un long-métrage écrit, produit et réalisé par Emmanuel Saada, artiste autodidacte et indépendant. 

Sélectionné au festival de Palm Springs en Californie, le film, distribué par La Vingt-Cinquième Heure, sortira le 19 février 2014 en salles.

Nous avons besoin de vous pour nous aider à compléter notre budget de distribution et pour lui donner toutes les chances de toucher un large public. En échange, vous bénéficierez de contreparties pour tous les budgets comme  par exemple votre place de cinéma pour aller voir Les éléphants en salle à partir de 10€.

 

• Découvrez la bande-annonce (lecture en HD recommandée).

 

 

 

Synopsis 

Les destins enlacés d'une poignée de quadra-trentenaires dévorés par la vie. Un regard poétique et attentif sur leurs relations affectives qui s'écrivent au rythme de leur cheminement, en filigrane.

Un film choral qui s'attache aux êtres, aux moments de silence et aux turbulences du destin.

 

Film indépendant et authentique, Les éléphants vous séduira par l'originalité de son traitement de la Vie. Vous y verrez des instants trop rarement racontés au cinéma avec un parti pris artistique singulier où l'essentiel du récit se lit à travers les silences riches de sens de ses protagonistes.

 

 

Damcendok

 

 

 

Quelques mots du réalisateur...

 

À l'origine, il y a de longues heures à regarder les gens un peu partout et à imaginer le son de leur voix, leur histoire, leur état émotionnel… Puis l'empathie prend le pas sur la curiosité et je me mets à trouver l'autre émouvant et fascinant, tellement "vrai" que j'ai envie de le filmer.

 

 

Religieuse...huuuum

 

Pouvoir regarder l'autre dans ses moments de solitude, ses silences, là où il n'est pas en représentation, m'apparaît comme un fantastique privilège. L'album Present de mon frère Alexandre Saada fait encore écho à cette intuition; sa musique me parle des moments de silence qui révèlent la vérité de nos relations à l'autre. 

 

• Extrait de la B.O d'Alexandre Saada

 

 

 

Tout commence avec l'idée de réunir des acteurs que je choisis parce que j'ai simplement envie de les filmer et à qui je propose une expérience sensorielle unique : un déjeuner avec d'autres acteurs qu'ils ne connaissent pas mais que je leur demande de partager sans se dire le moindre mot. Pas un "bonjour", ni même un "au revoir" puisqu'ils se quitteront ce jour-là sans se parler; ils étaient sept et se sont rencontrés de manière instinctive, spontanée, selon leur rythme individuel, animal, quasi organique. J'ai filmé ce repas extraordinaire qui a duré presque 3 heures puis j'ai vu et revu ces images pour analyser les comportements des uns et des autres, discerner les personnalités et les relations qui s'étaient naturellement mises en place. C'est à partir de cette observation que j'ai écrit pour ces acteurs/personnages, l'histoire de Les éléphants

 

 

Mikado

 

Les éléphants aborde des thèmes universels, des problématiques exclusivement affectives : être libre et rester soi dans son couple, gérer le deuil et la solitude, accueillir la paternité, accompagner une grossesse, pardonner, accepter le doute, être solidaire et croire en l'avenir...faire des choix.

 

Chaque personnage a une quête personnelle à mener mais son histoire se construit avec et grâce aux autres, inévitablement. C'est en cela que le film repose sur des sentiments humains essentiels, omniprésents : l'amitié, l'amour, l'empathie, la tendresse.

 

Pour aborder ces sujets, mon parti pris était avant tout de montrer et non de dire. Faire confiance à notre capacité à percevoir "entre les mots" pour essayer de ne pas écrire un film trop bavard. Suggérer les états-d'âme, raconter l'histoire par les moments qui suivent ou qui précèdent les grandes conversations pour recueillir l'essentiel : l'émotion pure. 

 

Mikcaro

 

Par cette façon "impressionniste" de chercher une musique de l'image, j'essaye de révéler la beauté qui subsiste dans chaque petite chose et la poésie que renferme chacune de nos vies, aussi banales et prévisibles puissent-elles paraître. 

 

D'une certaine manière, le film par sa proposition délicate et son histoire en filigrane est une invitation à éprouver une autre expérience de cinéma où l'introspection serait un lien entre le film et le spectateur."

 

Emmanuel Saada

Les éléphants sur facebook

 

 

Vio_lena

 

Aff_leselephants_25102013_final_vman1

 

 

 

 

 

LES ACTEURS PRINCIPAUX :

 

 

Mikaël Chirinian

 

Mikael_chirinian

 

Après une formation au cours Périmony, Mikael Chirinian travaille au Théâtre avec entre autres Hermine Karagueuz (L'enterrement a Sabres - Festival d'Automne), Victor Gauthier Martin (Les petites choses), ou Adrien De Van (Kvetch, L'oiseau Bleu).

Au cinéma et a la télévision on a pu le voir sous la direction notamment de François Dupeyron, Tonie Marshall, ou encore Yann Moix. On peut le voir actuellement  dans la série Mafiosa sur Canal plus et aussi dans la série Ainsi soit il sur Arte. 

Il a également adapté et jouer seul en scène (sous la direction D'Anne Bouvier) le roman de Grégoire Bouiller Rapport sur moiainsi que La liste de mes envies de Grégoire Delacourt  qu'il  joue  actuellement  au Ciné 13.

 

 

 

 

Caroline Filipek

 

Caroline_filipek_md_0009

 

Caroline a été formée au Théâtre National de Marseille (TNM) notamment auprès de Jean-Pierre RAFFAELLI, Abbès ZAHMANI, Pierre TABARD, Clémence MASSART. Elle a aussi une formation en danse ainsi qu’une formation en chant lyrique.

Comme comédienne Caroline a joué sous la direction de Jean-Pierre RAFFAELLI (Les Sincères, La Méprise, l’Epreuve) ou de Fabrice EBERHART (Sortie au Théâtre).

Elle participe a des créations collectives autour de thématiques sociales fortes, telles que la place de la femme dans la société ou les enfants-soldats. Ces spectacles ont été en tournée mondiale (Mexique, Colombie, Vénézuela, Kenya, Tanzanie, Réunion) ainsi qu’en France au festival d’Avignon puis à Paris.

Caroline a joué également dans diverses séries TV telles que Profilage, Le Passager, Main Courante, Fais Pas Ci Fais Pas Cà, RIS, La Cour des Grands, et au cinéma plus d’une dizaine de court-métrage, le dernier As the day went by de Filipa Ruiz (sur la vie de l’écrivain Andersen) a été primé meilleur film et meilleur photographie lors du Festival Eicar.

 

 

 

 

Violaine Fumeau

 

Violaine_fumeau_10_bis

 

Depuis la Classe libre du cours Florent, elle a joué au théâtre sous la direction de Daniel Mesguish, Christophe Honoré, Saturnin Barré, Brigitte Mounier, Elsa Royer, Thomas Adam Garnung, Ruben Morgado...

Au cinéma, elle a joué dans Cortèges de Thomas Perrier, Tous les enfants s'appellent Dominique de Nicolas Silhol, L'accueil de Violaine Bellart, Mabrouk de Driss Chouika...

Actuellement, elle travaille sur une pièce de Philippe Myniana Tu devrais venir plus souvent, sous la direction de Sonia Ledoux. Elle joue également et mets en scène avec Ingrid Marcille Les Clandestines, de Ruben Morgado. Parallèlement à son travail de scène, elle réalise des films avec des jeunes en milieux hospitalier et scolaire et travaille aussi avec sa voix.

 

 

 

 

Cendrine Genty

 

Cendrine1

 

Cendrine Genty a joué dans plusieurs séries télévisés (PalizziLes 7 pêches capitaux, ...), des courts-métrages, ainsi qu'au théâtre dans des pièces comme Turbulences et petits détails - Mise en scène O. Cavadini et C. Soldevida, Le Sas - Mise en scène O. Cavadini, Un baiser un vrai - Mise en scène O. Cavadini.

Elle est également danseuse (comédies musicales pour enfants) et chorégraphe (compagnie jazz à Lyon avec laquelle elle a gagné des concours nationaux et régionaux), ainsi que présentatrice TV ("Sport 8 - Canal 8 Le Mans)

Le rôle d'Emilie dans Les éléphants est son premier rôle dans un long-métrage de cinéma. 

 

 

 

 

Cathy Nouchi

 

Cathy_nouchi_bis

 

Comédienne depuis une vingtaine d'années, Cathy Nouchi a été formée au conservatoire du 15ème arrondissement de Paris, au Studio Pygmalion et aux ateliers d'Isabelle Sadoyan.

Elle a joué avec de nombreuses compagnies théâtrales (Antigone de Jean Anouilh, Le Dindon de Georges Feydeau, Le Triomphe de l’amour de Marivaux…).

Il y a une douzaine d'année, elle a le coup de foudre pour l'improvisation théâtrale et travaille depuis avec plusieurs Compagnies. Entre autres Les Traits d'Union, créateurs du spectacle Les déménageurs (joué pendant 3 ans à Paris). Ou encore Déclic Théâtre (Le Quintet au Théâtre des Blancs Manteaux et au Comedy Club).

Elle participe également à de nombreux spectacles pour enfants comme comédienne ou metteur en scène (Compagnies L’Ile du A, Minuit 01, Les Traits d’Union,…) et joue avec des compagnies de théâtre forum (prévention par le théâtre sur des thèmes de société). Elle a travaillé le clown, la danse, la commedia dell'arte et enseigne le théâtre et l'improvisation théâtrale. Elle prête également sa voix à quelques personnages de séries télévisées étrangères.

Depuis peu elle a rejoint l'équipe de Tag Production et joue dans Blit'z, un spectacle événementiel écrit et joué en une journée.

 

 

 

Damien Roussineau

 

Damienroussineau1

 

Damien Roussineau joue actuellement au théâtre dans "Regardez mais ne touchez pas !" une comédie de cape et d'épée de Théophile Gautier mise en scène par Jean-Claude Penchenat (100 représentations à Paris au théâtre de l'Épée de bois et au Lucernaire, actuellement en tournée).

Il est également le récitant de spectacles musicaux "Les voyages de Pierre Loti" et "Au bonheur des cancres" avec la pianiste Nathalie Dang et la soprano Céline Laly.

On l'a vu à la télévision dans "Sourds et malentendus" d'Igor Ochronowicz et "Au nom d'Athènes" de Fabrice Hourlier.

Il a écrit et réalisé 3 courts métrages "Hold on" (prix du public au festival Molodist de Kiev en Ukraine et Prix Cinémonde à New York),"Un poisson qui se prend pour un oiseau" et "Vouzette".

À quoi servira la collecte ?

Aujourd'hui, il est de plus en plus cher de communiquer autour de la sortie d'un film : la diffusion de bande-annonce est devenue systématiquement payante et les tarifs des espaces d'affichage sont exorbitants pour les films indépendants. De plus, les distributeurs établis monopolisent la plupart des écrans, parfois même plusieurs écrans pour un même cinéma.

 

Une partie de notre équipe a fait ses première armes au sein de Commune Image Media sur la distribution de Donoma de Djinn Carrenard (prix Louis Delluc du meilleur premier film en 2011); grâce à cette expérience, nous avons tissé un lien relationnel solide avec les réseaux Arts&Essai, les programmateurs et les exploitants un peu partout en France.

 

Forts de cette expérience, nous avons mis en place pour Les éléphants  une stratégie de "coureurs de fond": nous envisageons de sortir le film dans un minimum de 10 salles dès la première semaine avec l'objectif réel de "tenir le plus longtemps possible" en restant programmé dans des cinémas de quartier, des enseignes Art et Essai, à Paris et en Province. Nous pensons qu'il est plus cohérent de chercher à être endurant plutôt que de tout miser sur une sortie "éclair" face à des films dont le budget de communication ne nous laisserait aucune chance.

 

Reportage sur l'avant première du 17 octobre 2013 à Commune Image

 

 

Très concrètement...

 

Le film étant terminé, la collecte servira exclusivement à sa distribution en salles :

 

Première étape : la promotion du film, faire exister Les éléphants par l'intermédiaire de la presse écrite, radio, TV, sur les blogs et les réseaux sociaux. Étape indispensable qui permet de faire savoir au public que le film va sortir et qu'il a de bonnes raisons d'être vu !

Ceci comprend essentiellement les relations presse (environ 4.000 €), la conception et fabrication des outils de communication (affiche, dossier de presse, environ 3.500 €) et l'organisation des projections presse (environ 2.500 €). C'est le gros du budget, une enveloppe globale d'environ 10.000 €.

 

Deuxième étape : Faire en sorte que le film soit dans les salles de cinéma.

Convaincre les exploitants de salles de cinéma de projeter Les éléphants, sachant que le nombre de films sortant chaque semaine est très important, c'est un travail indispensable. C'est le boulot du programmateur qui connait parfaitement les différentes (et nombreuses) salles et leur public (4.500 €).

À ceci viennent s'ajouter la fabrication des 10 premières copies d'exploitation (DCP) : 1500 € et le paiement de la taxe de sortie VPF (taxe pour équipement numérique "incontournable") : 4.000 €.

 

 

Pour récapituler :

 

• Relations presse (attachée de presse, projections presse, etc.) : 6.500 €

• Conception et impression des outils de communication (affiches, dossiers de presse) : 3.500 €

• Salaire du programmateur : 4.500 €

• Copie du film (DCP) et taxe sur le numérique (VPF) : 5.500 €

 

• TOTAL : 20000 €

 

 

Nous espérons collecter grâce à votre soutien sur KissKissBankBank 8000 € car le plan de financement de la distribution du film comprend également l'Aide à la distribution du CNC.

Chaque euro au dessus de l'objectif nous permettra de communiquer d'autant plus et donc d'assurer au film une meilleure visibilité.

 

Evidemment tous ces tarifs sont optimisés, particulièrement négociés... donc chaque euro compte !

Nous avons besoin de vous pour soutenir Les éléphants et les équipes humaines et artistiques qui investissent depuis le début de l'aventure un temps et une énergie sans mesure.

 

Par avance et du fond du coeur, MERCI.

 

Emmanuel Saada, Pierre-Emmanuel Le Goff, Natacha Delmon Casanova et Adam Carton de Wiart.

 

 

Thumb_logo_25hprod_kkbb
La Vingt-Cinquième Heure

La Vingt-Cinquième Heure, basée au pôle audiovisuel Commune Image à Saint-Ouen, est une société de production et de distribution cinéma et nouveaux médias fondée en 2012. ​ Son ambition : explorer de nouveaux territoires de narration audiovisuelle et élaborer, pour chacun de ses projets, une stratégie de fabrication et de diffusion s’appuyant sur les...

Derniers commentaires

Thumb_default
Une petite contribution mais surtout tt plein de réussite et de Bonheur pour Tous les Elephants ... Vivement le 19 février... Hâte de voir le film où ma cousine Vio joue... Que ce projet soit une magnifique réussite.
Thumb_virgin_megastore_logo_31100-1422828866
je suis content et heureux que mon ami Emmanuel Saada ait pu enfin réalisé son rêve , un long métrage , je suis impatient de le voir , et d'aller le supporter en salles , bonne et longue route aux éléphants , et à mon ami , Emmanuel Saada , il le mérite amplement .
Thumb_default
On te souhaite que du bonheur