Voyage théâtral et musical fantasque dans le siècle de La Fontaine. Instruments et voix s'amusent à faire vivre des fables encore d'actualité. Ce spectacle commence une deuxième vie avec de nouveaux atours. C'est pourquoi nous faisons appel à vous pour financer des costumes qui suivront Les Fabuleuses Musiques partout où elles se produiront !

Large_fabuleuses_1

Présentation détaillée du projet

Chantées ou déclamées comme à l'époque, jouées et déjouées comme aujourd'hui, ces fables nous font rire et frémir, tous, petits et grands !

 

"Le monde est vieux, dit-on, je le crois, cependant

Il le faut amuser encor comme un enfant."

Le Pouvoir des fables (VIII, 4)

 

Vieux, La Fontaine l'est aussi... Mais si séduisant encore! La Fontaine et son siècle, si loins, si proches !

Bosse_ouie_bleu

C'est la remarquable actualité des fables et l'amour de la musique de cette époque qui a réuni notre petite équipe de doux dingues baroqueux autour d'un spectacle musical fidèle à l'interprétation de la musique et des textes du XVIIème siècle mais avec une fantaisie toute baroque et contemporaine.

Img_9748_poulerameau

La Poule, pièce pour clavecin de J.-Ph. Rameau

 

Fables et musiques s'entremêlent et font apparaître des personnages aussi divers que la Cigale et la Fourmi, le Corbeau et le Renard ou le Loup et l'Agneau bien connus de tous encore aujourd'hui.

On y retrouve aussi la Folie condamnée à servir de guide à l'Amour ainsi que l'avare propriétaire de la Poule aux oeufs d'or ou encore l'infortuné Rossignol attrapé par le redoutable rapace qu'est le Milan...

Quant aux Grenouilles qui demandent un roi, elles reçoivent d'abord un manche de charrue puis une grue qui les dévore et regrettent bien, en fin de compte, leur "amour du changement"... Enfin, la fable du Lion et du Rat mest à l'honneur les petits. La morale "On a souvent besoin d'un pluspetit que soi" devient en chanson : "Très souvent petites gens / Sont utiles aux plus grands" !

 

 

 

La fine équipe :

Amal Allaoui, à l'initiative du projet...

Img_9844_amal Littéraire de formation, chanteuse passionnée par la musique baroque et son théâtre, elle se forme auprès de Julie Hassler, Isabelle Poulenard, Blandine de Saint Sauveur et obtient son diplôme de chant au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt. Elle remporte également au sein de ce même conservatoire, un 1er Prix de Musique de Chambre au sein du Département de Musique Ancienne sous la direction de Laure Morabito.

C'est avec Nicole Rouillé, grande spécialiste de diction et gestuelle baroque, qu'elle s'initie à cette discipline qu'elle affectionne.

Elle suit des master-class et académies autour du répertoire de la musique ancienne notamment auprès du violoniste Patrick Bismuth et des chanteuses Greta de Reyhere, Monique Zanetti, Julie Hassler, Isabelle Poulenard, Isabelle Desrochers, ainis qu'avec les ensembles Accordone avec Marco Beasley et Guido Morini et Doulce Memoire avec Denis Raisin-Dadre et Philippe Vallepin.

Elle se produit dans diverses formations en tant que soliste ou pour des concerts ou des opéras.

Elle fait plusieurs tournées autour d'un programme de Renaissance française a cappella dans les "Echappées belles" en Champagne-Ardenne en 2011 et 2012 avec l'ensemble Akadémia sous la direction de Françoise Lasserre. Au sein de ce même ensemble, elle chante dans la Passion selon Saint Matthieu de J. S. Bach aux festivals de la Chaise-Dieu et Sinfonia en Périgord en août 2011.

 

 

Léonore Darnaud, la violoniste... mais pas que !

Img_9750_leo Violoniste et flûtiste à bec partie de Montauban vers Toulouse, elle se perfectionne à l'Ecole Nationale de Musique d'Orsay auprès de Patrick Cohen-Akénine.

Elle suit également les prestigieux enseignements de C. Banchini, E. Gatti, A. Beyer et O. Edouard.

Son intérêt pour la musique ancienne lui fait découvrir la viole de gambe auprès d'E. Balssa puis d'E. Guigues au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles.

En 2004, elle participe à l'Académie européenne baroque d'Ambronay sous la direction de Ch. Rousset, ce qui l'amène à jouer notamment à l'Opéra Royal de Versailles.

Sa carrière la conduit à se produire aussi bien en France qu'à l'étranger au sein d'ensembles renommés tels que "Il Seminario Musicale" de G. Lesne, "Le Parlement de Musique" de M. Gester, "Les Passions" de J.-M. Andrieu.

Elle fonde avec O. Michelet "Le Concert des Volutes". Son vif intérêt pour la pédagogie la conduit à oraniser des stages mensuels de musique ancienne à Brive la Gaillarde parallèlement à ses concerts.

 

 

Marie-Suzanne de Loye, à la viole de gambe

Img_ms_2 C'est à travers l'orgue qu'elle débute la musique. Par la suite, émerveillée par le répertoire de la viole de gambe, elle se tourne vers cet instrument dont elle perfectionne l'interprétation auprès de Nima Ben David au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt.

Passionnée par la période du XVIème au XVIIIème siècles, elle est toutefois soucieuse d'intéger son instrument à d'autres musiques. Elle s'initie donc à la musique classique ottomane auprès d'Evgenios Voulgaris et Sokratis Sinopoulos ainsi qu'à la musique improvisée contemporaine avec Alex Grillo et Benjamin Duboc. Elle explore ainsi d'autres possibilités sonores et expressives.

Elle multiplie les projets au sien de différents ensemble de musique baroque comme "Les Mouvements de l'âme", "Le Concert Etranger", l'ensemble "Marguerite Louise", le consort de violes "Les Planètes". Mais plusieurs rencontres lui ouvrent de nouvelles perspectives, nourrissant ainsi son goût pour l'éclectisme : elle collabore avec le théâtre au sein des compagnies Oghma et du Lézard Fleurissant, avec la danse contemporaine auprès de Various Meterial Management (dirigé par Marguerite Papazoglou), ou s'associe à l'image pour la réalisation de la musique de courts-métrages (Lord Arthur Savile's Crime de Charles di Meglio et Images du possible de Lia Giraud).

 

 

Nicolas Desprez, au clavecin

Img_9785_nico Organiste de formation, il quitte Grenoble pour Paris où il s'oriente vers le clavecin auprès d'Arnaud Pumir et Elisabeth Joyé. Il complète sa formation en basse continue dans la classe de Frédéric Michel au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt où il obtient également un Prix d'improvisation.

Il rencontre à l'occasion de stages Pierre HantaÏ, Skip Sempé, Bob Van Asperen.

Il se produit très régulièrement au sein d'ensembles de musique ancienne en France comme à l'étranger et collabore avec des chefs de choeur comme Pierre Calmelet et Fabrice Parmentier.

Il intervient dans divers conservatoires et écoles de musiques de la région parisienne pour enseigner la basse continue et accompagner les élèves pour les concours.

Il participe également à des stages de musique ancienne en tant qu'enseignant de musique de chambre et de clavecin.

Ses diverses activités l'amènent à participer à des spectacles mêlant musique, théâtre et danse, à travailler en collaboration avec des universitaires sur les traités d'époques ainsi qu'à participer pour Universal à l'enregistrement de musiques contemporaines au clavecin.

 

 

Renaud Boutin, mise en scène... et plus encore !

Renaud_kkbb Après des études de Lettres, l'agrégation en 2001 et quelques années d'enseignement, Renaud Boutin débute sa formation théâtrale au Conservatoire du XIXème arrondissement de Paris auprès de Michel Armin puis continue en 2005 à l'Ecole Supérieure d'Art Dramatique de Paris où il travaille sous la direction de Jean-Claude Cotillard, Sophie Loucachevsky (sur des textes d'Eugène Durif), Marc Ernotte (sur Lagarce), Nicolas Bouchaud (sur Marivaux), Christophe Paty (jeu masqué), Michel Didym, etc.

Chanteur lyrique par ailleurs, formé au Conservatoire du Centre de Paris dans la classe de Sonia Nigoghossian puis au Conservatoire d'Issy-les-Moulineaux auprès de Daniel Petrovitch, il a participé à plusieurs productions scéniques (Les Contes d'Hoffmann, La Flûte Enchantée, Les Aventures du Roi Pausole, La Chauve-Souris, La Vie Parisienne) ainsi qu'à des récitals.

En 2003, il crée la Compagnie La Belle Ecorchée Vive et co-écrit, compose, met en scène, puis interprète Tragedy!, tragédie muiscale pour une Tragédienne et un pianiste. Il participe ensuite à une création collective d'inspiration foraine, autour de l'Histoire du Soldat, conte musical de Stravinsky et Ramuz. En 2007-2008, il met en scène, dans le cadre des Scènes d'été du Théâtre 13, Electre d'Euripide, dans une traduction originale de Florence Dupont. En 2011, il met en scène La Fiancée du Scaphandrier, opérette de Claude Terrasse, et Rita, opéra comique de Donizetti.

Il travaille désormais au sein du collectif Le Foyer.

 

 

Retrouvez-nous au Théo Théâtre dès le 24 janvier 2013 !

Poster13

À quoi servira la collecte ?

Nous avons besoin de cet argent

pour financer la création de nos costumes : 1000€

pour aider à la diffusion de notre spectacle grâce à la confection d'un teaser video et d'un support audio : 800€

pour la conception et l'impression d'affiches et flyers : 200€

 

Img_9856

Thumb_fabuleuses_image_500px
Les Fabuleuses Musiques

Des musiciens passionnés de musique baroque, un metteur en scène inventif, un costumier talentueux, une superbe équipe pour un fabuleux voyage chez Monsieur de La Fontaine !

Derniers commentaires

Thumb_fabuleuses_image_500px
Merci à tous pour votre précieuse participation... Maintenant, venez voir notre fabuleux spectacle ! Jeudi 24 et Vendredi 25 janvier à 20h Samedi 26 et Dimanche 27 à 17h30 au Théo Théâtre : 20, rue Théodore Deck, Paris 15ème Réservations au 01 45 54 00 16 et sur Billetreduc, fnac, go theatre, theatre online, ticketnet.
Thumb_default
...Ce projet doit voir le jour! Bravo déjà pour l'idée... On espère tous venir applaudir l'ensemble très bientôt! Courage... Jean-José.
Thumb_default
J'éspère que vous atteindrez votre objectif. De belles fêtes à vous.