« Fatras de l’Espoir » est un projet solidaire qui transforme les déchets (Fatras en créole) en ressources pour les habitants de Cité Soleil

Large_visuel_def_copie_copie

Présentation détaillée du projet

 

Le projet « Fatras de l’Espoir »   vise à accompagner la survie et le développement d’un centre expérimental de recyclage des déchets  (« fatras »), installé à Cité Soleil, une périphérie en grande souffrance de Port-au-Prince, capitale d’Haïti. Cette plateforme de valorisation des rebuts est pratiquement la seule de ce type en Haïti, et s’est ajoutée à cet effort social soutenu pendant vingt ans en vue de fournir des emplois aux adultes du quartier, englués dans le fléau du chômage. Maquette_fatras_de_l_espoir_copie

 

Cette initiative haïtienne s’inscrit dans l’histoire de l’Athlétique Haïti, centre d’éducation par le sport fondé par un mécène, Boby Duval, afin d’offrir aux enfants de Cité Soleil, terrains de foot, entraineurs qualifiés, repas chauds, douches, et une école élémentaire. 

 

 Ce centre d valorisation des déchets jean-Christophe  Fernandes a déjà prouvé qu’on pouvait transformer les rebus végétaux en compost et fabriquer des briquettes carton à partir de papiers jetés et d’emballages. Ces briquettes carton constituent un formidable espoir, car elles pourraient bientôt remplacer le charbon de bois pour la cuisson des aliments.

 

Reste donc à établir durablement que les ordures feront demain partie des « énergies de seconde génération » et constituent un potentiel de richesse et d’emplois.Rimg0588

 

Cependant, le centre doit accroître sa visibilité promouvoir ses productions, compost et briquettes carton, qui ne sont pas encore entrées dans les mœurs.  Aujourd’hui trois actions (la réalisation d’un court métrage, la réalisation d’un clip musical et l’acquisition de la presse à  briquettes) permettraient de répondre aux besoins cruciaux du centre de recyclage des déchets : développement, information, visibilité.

 

Ces actions sont en attente de votre soutien financier.  L’objectif final du projet reste l’indépendance financière du centre de tri.

À quoi servira la collecte ?

Pour atteindre ces objectifs, il est urgent de permettre :

 

-  La réalisation d’un court métrage de 26 min, tourné en février 2014

Le film relatera l’action édifiante de l’Athlétique Haïti à travers deux personnages principaux : son fondateur Boby Duval et le responsable du centre de tri des déchets, Didi. Ce dernier, âgé de 34 ans, est devenu une figure, presque une « autorité » de la Cité Soleil. Grâce à lui, la caméra peut pénétrer dans le dédale des ruelles,  en quête des créateurs valorisant les déchets, d’un comédien qui oppose le théâtre à la violence, des peintres de fresques qui appellent au civisme.

Image_duval2

Le film a aussi pour but de témoigner de la créativité des habitants de Cité Soleil appliqués à produire des objets d’artisanat à partir de déchets plastique ou métallique. La diffusion permettra la mise en lumière d’une initiative soucieuse de l’environnement, de l’emploi, de la paix sociale et de la valorisation d’un quartier jusqu’à ce jour mal jugé par ceux qui ne le connaissent pas.

 

 

  

-  La réalisation d’un clip musical centré sur le groupe Rap ZPZ

 

Le film documentaire incluera la participation de ZPZ, un groupe de Rap qui, dépourvu d’appuis et de moyens, unit les forces de ses huit membres pour créer des titres qui réclament le respect pour les femmes et pour cette population de la Cité. Le montage et la production du clip permettraient au groupe ZPZ de sortir son expression du ghetto, de prendre sa place dans le paysage musical du pays, de devenir porte parole d’une jeunesse délaissée.

 

 

 

  -  L’acquisition d’une presse à briquettes Machine_buchette

Le centre de tri, pour assurer sa survie et son développement, a besoin d’une presse à briquettes carton sans laquelle il ne peut s’engager dans la production massive de cette alternative au charbon de bois. Cette presse devient un enjeu majeur pour l’avenir du projet.Rimg0437

Thumb_avatar
Fatras

Cette initiative haïtienne s’inscrit dans l’histoire de l’Athlétique Haïti, elle est accompagnée depuis 2008 par : - l’École d’Ingénieurs de l’INSA de Lyon - le CEFREPADE, Centre Francophone de Recherche Partenariale sur l’Assainissement, les Déchets et l’Environnement. - la société audiovisuelle EQUIPAGE - la société d'expertise déchets... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un grand merci à l'Ecole St Joseph de Guereins qui a envoyé un chèque de 255 euros au CEFREPADE qui l'a joint aux autres versements reçus des adhérents du CEFREPADE (KissBanker Cefrep'adh) !