Après la belle réussite de 2014, aidez notre "Scapin" à poursuivre ses "fourberies" au prochain festival Off d'Avignon au théâtre "Arto".

Large_visuel3_kkbb-1420845320

Présentation détaillée du projet

Depuis 10 ans déjà, la Compagnie des 100 Têtes située à Vergèze, dans le Gard, s'emploie à surprendre son public, en variant les registres.

Seule constante : mettre l'humain au cœur de tous nos projets.

 

Voir le site internet de la Cie des 100 Têtes

 

Même si notre engagement artistique nous porte vers l'écriture contemporaine, notre plus grand succès critique et public, comme un symbole, reste l'indémodable Molière, avec "Scapin et ses fourberies".

 

Non subventionnée, la Cie ne peut compter que sur ses spectateurs et ses fidèles soutiens pour grandir.

 

Voilà 3 années que notre "Scapin" réjouit petits et grands par son inventivité et sa gageure : 3 comédiens pour interpréter les 10 personnages de la pièce originale. Dans le respect de la langue et de l'esprit de Molière, bien évidemment. Où l'on découvre que l'auteur est toujours d'une actualité brûlante.

 

Consulter le dossier de presse de notre "Scapin"

 

Résultats :

 

De nombreuses représentations en milieu scolaire avec de jeunes élèves enthousiastes et surpris, et des profs heureux de notre contribution à leurs efforts pédagogiques.

De multiples séances devant "le grand public" où toutes les générations se sont retrouvées dans un grand éclat de rire fédérateur.

Une presse emballée par notre adaptation scénique, qui mélange ouvertement modernité et classique.

 

"Désopilant. Spectacle sans fausses notes. Une véritable prouesse." (Midi-Libre).

"Un Scapin facétieux et inépuisable qui renoue avec la farce des débuts." (Midi-Libre).

"Panachage intelligent. Public conquis. 3 acteurs au jeu remarquable. Un vrai bijou." (La Marseillaise).

"Une galère trépidante où on ne rame pas. Une bouffonnerie de haute volée. Entre tradition et modernité, le théâtre bien pris en main ne perd finalement rien de sa profondeur de champ." (La Marseillaise).

 

Voir quelques articles de presse sur les Fourberies de Scapin

 

Le festival Off d'Avignon :

 

En juillet 2014, nous avons ainsi pu vérifier cet engouement en présentant "Scapin" dans une petite salle d'Avignon, L'art en scène théâtre, tous les jours à 11h30 . Le succès fut total avec un taux de remplissage dépassant la capacité d'accueil du théâtre (Chut, ne le répétez pas !). Néanmoins, avec une si petite jauge (49 places), les recettes générées nous ont permis de rembourser notre investissement mais pas de capitaliser pour la suite.

 

Voir article de presse "La Marseillaise" du 14.07.2014

 

Pour l'édition 2015 du mythique festival d'Avignon, nous souhaitons transformer l'essai.

Afin d'accueillir un plus grand nombre de spectateurs et d'attirer plus de professionnels (susceptibles de nous programmer dans leur salle), nous allons jouer dans un théâtre  mieux adapté.

Fort de la réputation de la compagnie et de "Scapin", le théâtre "Arto", qui est par ailleurs très sollicité, nous a sélectionné et nous a proposé le créneau de 17h30.

 

Seulement, jouer dans des lieux plus officiels (et confortables) a un coût.

 

Si nous voulons d'une part ne pas mettre financièrement la compagnie en danger et d'autre part garantir à notre équipe (comédiens, régisseur, administrateur ...) des conditions salariales correctes dans un contexte logistique raisonnable (logement, transport, etc.), nous avons l'absolue nécessité de trouver des soutiens ou des sources de financement plus larges.

 

Le budget prévisionnel s'élève à 25 000 € et se répartit ainsi :

 

* salaires + charges : 48 %

* loyer (théâtre + logement pour comédiens) : 41 %

* communications (affiches, flyers, inscription au festival...) : 7 %

* divers (dossier de presse pour les programmateurs, costumes, frais administratifs...) : 4 %

 

Nous sommes en état de financer 19 000 € grâce aux ventes du spectacle déjà effectuées, aux recettes annexes de la compagnie (ateliers théâtre essentiellement mais aussi bénéfices sur d'autres spectacles joués dans l'année) et bien sûr, grâce aux recettes prévisionnelles du prochain festival.

 

Ces prévisions s'appuient sur les chiffres de l'édition 2014 et représentent donc une hypothèse de travail très réaliste.

 

Nous sollicitons donc auprès des contributeurs un apport global de 6 000 € afin de boucler ce budget.

 

La pièce :

 

« Les Fourberies de Scapin » de Molière

 

Adaptation pour 3 comédiens : Grégoire Aubert

Mise en Scène : Kader Roubahie

Conception des structures : Gabriel Agular

Paravent : Olivier Cep

Création lumière : Nicolas Ferrari

Costumes : Laureline Mellet

Interprètes : Lorène Hartmann, Kader Roubahie, Grégoire Aubert

 

Affiche_scapin_a3_web-1420826205

 

Résumé des intentions de mise en scène :

 

  En préalable, chacun des trois comédiens interprétera plusieurs rôles. Ce parti pris permet au public de cerner parfaitement les caractères des personnages principaux. Tout changement scénique se fait à vue pour que le public puisse découvrir le travail des artistes « in situ ». L’inventivité de la mise en scène se traduit par l’utilisation de supports différents (mannequins, éléments de costumes, etc.) afin de dégager l’enjeu dramaturgique de chaque scène.

 

0002-image27w-1420845793          0026-image3w-1420846277

 

Sans doute « Les Fourberies de Scapin » ont l’apparence d’une farce traditionnelle : comique de gestes (coups de bâtons, gags visuels), de situation (la traditionnelle opposition des pères et des fils), de personnages (caricatures qui deviennent des “types“), de langage (répétitions, jargons et accumulations) mais c’est une farce écrite, dont la langue témoigne du génie littéraire de Molière.

 

0015-image108w-1420845888     0017-image62w-1420846598

 

L’improvisation existe seulement dans le jeu des interprètes. La pièce alterne des scènes trépidantes et des instants où apparaissent de véritables tableaux. L’ajout de quelques anachronismes, tels de légers clins d’œil à l’attention des spectateurs, renforcent l’aspect comique de la pièce. L’envie de jouer une pièce “classique“ comme ces «Fourberies de Scapin» marque aussi notre volonté de revenir à la tradition du théâtre de tréteaux. (Kader ROUBAHIE).

 

                0027-image46w-1420846764         0001-image25w-1420845677

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous permettra de mener à bien notre projet "Les fourberies de Scapin" - Avignon OFF 2015.

 

Comme expliqué dans la présentation détaillée du projet, notre budget prévisionnel s'élève à 25 000 €.

 

Ces 6000 € de collecte nous permettront de boucler notre budget et par conséquent d'avoir les moyens de nos ambitions , à savoir :

 

* proposer notre spectacle dans un lieu "reconnu" (théâtre Arto):

Inconvénient : un loyer supérieur à celui de 2014 (8 040 € TTC soit + 4 040 € TTC pour le mois).

Avantage : Surcroît de crédibilité pour notre spectacle et plus grand nombre de programmateurs, d'où la possibilité de faire davantage de ventes, ce qui est un des objectifs du festival (hypothèse indispensable pour asseoir la pérennité de la Cie des 100 Têtes et préparer les prochaines saisons).

 

* jouer dans un lieu avec une jauge supérieure à celle de 2014 et un plateau plus grand:

une jauge supérieure afin de répondre à la demande du public (nous avons refusé du monde à plusieurs reprises au cours du festival 2014).

une jauge supérieure signifie aussi davantage de recettes. Important si l'on se réfère à nos objectifs artistiques et comptables.

un plateau plus grand donnera aux comédiens l'espace nécessaire pour qu'ils s'expriment pleinement et offrent ainsi au public un spectacle de meilleure qualité.

 

* loger les comédiens sur Avignon : cette possibilité n'est pas un caprice de starlette. Cette année, nous jouerons à 17h30. Cela signifie que les comédiens auront pour tâche le matin et en début d'après-midi de tracter dans les rues d'Avignon (distribuer les flyers) afin de convaincre les personnes rencontrées qu'elles doivent voir notre pièce...

Cette activité (tracter + jouer) reproduite chaque jour sur la durée du festival (23 jours) est usante physiquement et psychologiquement. Les artistes habitent loin d'Avignon, il nous faut donc les loger sur place.

 

Pour toutes les raisons énumérées ci-dessus, votre contribution nous est indispensable.

 

Remarque importante :  si le fruit de votre générosité dépasse le montant que nous avons demandé, nos investirons au maximum dans la communication du spectacle. En effet, nous n'avons pas d'enregistrement vidéo du spectacle digne de ce nom et ne possédons pas de photos de qualité aptes à  promouvoir efficacement nos "Fourberies de Scapin".

Pour information, il faut compter environ 1 000 € pour cette prestation.

Thumb_logo_100_t_tes-1420838379
La Cie des 100 Têtes

Créée en février 2005 sous forme d'association loi 1901 à but non lucratif, et située à Vergèze (30), la compagnie des 100 têtes enchaîne les créations à un rythme étonnant. Elle s’appuie particulièrement sur le travail de Grégoire Aubert, auteur, metteur en scène et comédien résidant dans le Gard. Du théâtre qui interpelle et touche, par le rire comme... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage pour la suite ;-)
Thumb_default
UNE PIECE MAGISTRALEMENT ADAPTEE ET INTERPRETEE QUI DEVRAIT FAIRE LE TOUR DE FRANCE !!!
Thumb_img_1371-1422225279
Pour avoir vu ce spectacle sur Avignon en 2014, superbe adaptation et très belle mise en scène pour trois comédiens au top , plein d'énergie!!!!!