Jean Yves et ses soi-disant potes décident de partir camper en forêt. Ils vont lui faire vivre un véritable enfer…

Large_affiche_court_m_trage_emilie_jean_yves_ok

Présentation détaillée du projet

Une comédie dramatique à la limite entre le théâtre et le cinéma de part ses dialogues et sa mise en scène.

 

Genèse 

 

Je souhaite réaliser ce court métrage pour nous permettre, devant et derrière la caméra de pratiquer et donc d’apprendre. 

 

C’est aussi un moyen implicite pour moi vous le verrez de critiquer la société, l’indifférence des gens en général. Comme vous l’avez remarqué, lorsqu’une personne fait un malaise dans la rue ou se fait agresser elle n’est pas systématiquement aidée et c’est ce qui me choque … et que je voudrais retranscrire. 

 

         Mofif

 

Jean Yves : maladroit, soumis, pathétique, timide; ridicule, comique                                                                                     malgré lui, rêveur, nerveux.

Emilie : partagée, discrète, attentionnée

Franck : hargneux, arrogant, dynamique, leader

Sarah : est le double de Franck, je m’en foutiste

Le monsieur : fou,  malsain

 

L’Anti-héros

 

Les démons inconscients de Jean-Yves sont représentés par Le Monsieur. En effet, ce personnage secondaire est là pour renforcer les traits de caractère de l’anti-héros. La présence du fou  dans cette forêt permet d’accentuer  le manque de courage de Jean Yves et ainsi faire croire au spectateur que Franck est «invincible».Cette forêt semble appartenir au fou et ainsi sert à  créer un précipice entre le caractère des protagonistes. Si bien que l’univers boisé apparaît donc  comme un moyen de fédérer, Sarah, Franck et le Monsieur. Pouvons-nous presque parler de conspiration…

 

Les inspirations

 

Je me suis inspiré librement du film Les Diaboliques à la première réécriture du scénario.

 

Les Diaboliques drame psychologique réalisé par Henry Georges Clouzot en 1954 avec Simone Signoret, Vera Clouzot, Paul Meurisse…

 

Dans une institution destinée à  l'éducation des jeunes garçons, un couple d'amants monte une diabolique machination afin de se débarrasser de l'épouse devenue gagnante.

 

 

Photo-les-diaboliques-_2

 

 

 

                  Lesdiaboliquesimage

 

 

La musique du court métrage

 

L’une des chansons du  groupe Social Crash représenté par Armand Triquet sera présente dans le cm. (social-crash.com)

Le groupe de Lucas nous aidera aussi à agrémenter le projet.

 

 

L__quipe_copie

 

 

Emmanuel Seeberger, réalisateur

 

Passionné depuis mon enfance par le théâtre et le cinéma et  ayant eu la chance d’être figurant à la Comédie Française pendant 6 mois dans une pièce de Tourgueniev, j’ai ensuite joué Le Petit Prince au théâtre Le Lucernaire durant 2 années. Je m’attaque désormais à mon second court-métrage !

 

 

Photo_manu_site

 

 

 

 

Les techniciens

 

Audrey Haestier, assistante réalisatrice

Je m’appelle Audrey Haestier, j’ai 19 ans. Je suis en école de cinéma, à l’ESRA (école de supérieure de réalisation audiovisuelle) en première année. Je fais cette école dans le but de devenir assistante réalisatrice. J’ai réalisé pour l’école quelques courts métrages ou clips et prend Les Impitoyables comme une opportunité.

 

Audrey_debout

 

Henriette Grenier, scripte, assistante chef opératrice et monteuse

Moi c'est Henriette, étudiante en 1ère année à l'ESRA et passionnée de cinéma depuis toujours. Sur les Impitoyables je serai l'assistante chef-opératrice, scripte et monteuse. Des rôles différents qui me permettront de vivre le tournage selon ses divers angles.

Toujours à l’affût de nouveaux projets Les Impitoyables sera le 6ème court-métrage auquel je participerai. Le scénario d'Emmanuel, que j'ai rencontré par (un heureux) hasard, m'a plu et je me suis donc lancée avec joie, dans cette nouvelle aventure.

 

 

Henriette

 

Franck Halimi, cadreur

 

Bonjour, 

 

je m'appelle Franck, j'ai 29 ans, et suis l'opérateur caméra sur le film d'Emmanuel.  Également réalisateur, issu des formations ESRA et EICAR (école internationale  de création audiovisuelle et de réalisation) et de , j'ai souhaité   travailler sur le projet Les Impitoyables, pour aider Emmanuel à concrétiser sa vision, et participer à un projet qui me semble aller dans la même direction artistique et esthétique que des productions esthètes de ce genre : Petits meurtres entre amis, Sexe mensonges et vidéos, etc... 

N'hésitez pas à nous suivre dans cette aventure :)

Merci d'avance

Franck HALIMI

REALIGHT PROD.

www.realightprod.com

 

Franck

 

Cyril Brigouleix, Chef opérateur, second cadreur

 

Cyril Brigouleix est né le 26 juin 1983 à Suresnes. Après un baccalauréat Economique et Social, il se dirige en 2003 vers une formation universitaire aux Arts de la Scène et de l’Ecran en province sur Amiens. Cette année là, il poursuit sa pratique du théâtre et côtoie la salle obscure du labo photo. Naturellement d'une grande adaptabilité, ce sera aussi l'année de ses premiers projets.

 Se rapprochant ensuite de Paris, il intègre la Sorbonne à Paris1 pour approfondir la pratique

technique du cinéma en tournant en pellicule Super8 et 16mm sous la direction de cinéastes et

d'artistes plasticiens.

Aujourd'hui son expérience enrichissante et variée de plus de dix années faites de rencontres artistiques, de différentes collaborations, d'échanges d'idées, sans oublier d'aventures humaines, est le résultat de la concrétisation de nombreux projets.

 Chef opérateur de prise de vues depuis quatre ans, notamment sur « Retour de Bâton »,

dernier clip officiel des SEXY SUSHI ; sa collaboration lui a même valu avec son équipe, de remporter la 2ème édition du concours PANIC REVERSE en tant que Directeur de la Photographie avec le film « VOMI ».

Créatif, consciencieux, passionné de cinéma, mais aussi d'image photographique depuis

toujours, il apporte professionnalisme, talent, mais aussi une expérience riche de nombreuses années sur chaque projet.

 « Déterminer un cadre, une lumière, un instant, une émotion pour traduire au mieux et le plus justement qu'il soit une image, reste pour moi fondamental ».

 Cyril Brigouleix 

 

 Cyril

 

Lucas Chasseré, perchman et chef opérateur son

Je suis Lucas, étudiant en 2ème année à l’ISTS (Institut Supérieur des Techniques du Son, section son du groupe ESRA)

Passionné de musique, de cinéma et d’art en général, je suis chef opérateur son et perchman sur le court métrage “Les Impitoyables”.

J’ai participé à 4 courts métrages, mais j’ai également enregistré et produit plusieurs musiciens via ma société de production sonore “Kas Tone Productions”

(http://www.studioktp.com)

 

Lucas

 

 

Les acteurs

 

Rose Husson, Emilie

 

Je m’appelle Rose Husson, j’ai bientôt 20 ans et j’habite à Fontainebleau en Seine-et-Marne.

Après plusieurs années à faire du théâtre avec la troupe de mon collège, je me suis intéressée au cinéma, et j’ai finalement atterri à l’EICAR ou j’étudie l’actorat depuis un an.

Je m’intéresse également à la réalisation et je projette de tourner mon court-métrage courant 2014.

Le cinéma sous toutes ses coutures me passionne et je suis heureuse de prendre part à ce projet.

 

Rose

 

 

Sarah Dugas Duvillard

Elle a 21 ans. Apres avoir passé son bac littéraire, Sarah enchaîne les formations théâtrales Et étudie sur des pièces de Molière et Corneille entre autres. Mais aussi au à la New York Film Academy

 Elle suit aussi plusieurs formations de danse et de chant. Elle a un fort caractère qui conviendra parfaitement au rôle qu’elle incarnera. 

 

Sarah

 

 

 

Yohan LEVY, Jean-Yves

Passionné de théâtre dès mon plus jeune âge, je m’inscris à un stage d’initiation à la commedia dell’arte avant d’enchainer avec six années de cours d’art dramatique. C’est l’occasion pour moi de toucher à une grande varié de répertoires, du comique au tragique, de Pouchkine à Feydeau, et d’explorer de nombreuses facettes du jeu théâtral. Avide de plus de réalisme et recherchant du nouveau, je me tourne alors vers la caméra. J’ai jusqu’à aujourd’hui joué dans six courts-métrages et également participé au doublage de plusieurs films et séries.

 

 

Yohan

 

Edouard  Lapras, Franck

Diplômé informatique je poursuis mes études dans une école de théâtre dans laquelle je prépare

les concours aux grandes écoles d’art dramatique.

Je suis passionné par le fait de jouer devant un public ou une caméra.

Ce court métrage m’a intéressé parce que le personnage que j’interprétais possédait un

caractère assez opposé au mien dans tous les sens du terme et me chanlangeait ainsi sur des

émotions et réactions que je ne maîtrisais absolument pas voire qui m’effrayaient.

Dans ce CM je pense repousser en quelque sorte des frontières que je ne me suis jamais

autorisé à franchir et cela est assez attirant.

 

Edouard

 

 

François Salles, 35 ans.

C'est en 2003, alors qu'il finit son MBA en management et communication en Angleterre, que

François fait ses premiers pas sur scène dans des pièces de théâtre et des comédies musicales.

Quelques années plus tard il découvre la vidéo lors d'un tournage avec l'actrice/compositrice Amy

Raasch qui le pousse à tenter sa chance dans l'art dramatique ; il intègre le Cours Florent. Depuis, insatiable bosseur enthousiaste et perfectionniste, François enchaîne les expériences de

courts-métrages et de romans-photographiques.

 

 

Fran_ois

 

 

 

Ma_photo_de_groupe_1

Les_rep_rages_copie

 

J’ai choisi la forêt de Fontainebleau car elle est constituée de rochers et d’un relief intéressant qui enrichira le cadrage et les jeux de lumière.

 

Foret_2

 

 

Foret_1

À quoi servira la collecte ?

 

 

Nous sommes tous bénévoles pour ce projet cependant nous sollicitons votre aide pour :

 

La nourriture sur place : (tournage pour 11 personnes, total sur 4 jours, 6 euros/personnes) 264 euros

Location du matériel: 400 euros

Frais divers : carburant, maquillage, faux sang, générateur de fumée etc… : 150 euros

Frais Kiss Kiss Bank Bank (8%): 65   euros

Total : 879  euros

 

Nous devions tourner avec du matériel important la scène de nuit ce qui nécessitait un groupe électrogène. Afin de réduire le budget au maximum nous tournerons en nuit américaine.

 

 

Nuit américaine : Technique de prise de vues cinématographique permettant de simuler la nuit en bleuissant l'image avec des filtres. Beaucoup de feuilletons anglais et américains des années 60 utilisent cette technique, généralement, c'est très visible! Il est également parfois possible d'effectuer ce travail au montage. Effet spécial consistant à tourner de jour une scène d'extérieur censée se dérouler la nuit. 

 

 

Manu_guitare

 

                                                                         On compte sur vous   

                                                                                                                                                A Bientôt

                                                                                                                                                         Emmanuel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thumb_photo_manu
Emmanuel Seeberger

Passionné depuis mon enfance par le théâtre et le cinéma et ayant eu la chance d’être figurant à la Comédie Française pendant 6 mois dans une pièce de Tourgueniev, j’ai ensuite joué Le Petit Prince au théâtre Le Lucernaire durant 2 années. Je m’attaque désormais à mon second court-métrage !