L'histoire d'une rencontre fortuite entre deux inconnus, de monde différents, de pays différents.

Large_plakatncz

Présentation détaillée du projet

 

"INNOCENTS CHARMEURS"

 

La rencontre d'un musicien français et d'une Polonaise dans un bar parisien. Nous savons peu de choses de nos héros, seulement qu'ils portent les prénoms Pelagia et Bazyli. Ils ont un code tacite : ne pas se dévoiler.

.

Ils mettent des masques pour cacher le sentiment naissant. Ils sont

dans un jeu d'apparences, leurs gestes trompeurs font de plus en plus  place à une forte fascination mutuelle à laquelle ils essayent de résister pour respecter les règles du jeu.

 

 

Dsc04618

 

 

Lui, il n'a pas d'ambitions excessives, il rêve d'une maison, d’une voiture, n'attache pas trop d'importance aux sentiments, sûr de lui, conduit une motocyclette, son idole et Albert Einstein. Il la rencontre par hasard dans un bar à musique. On ne sait rien de plus d'elle. Le couple passe  la nuit ensemble.

Au fil de la nuit, leur insouciant jeu érotique tourne au strip poker…

Le cynisme, la nonchalance, la désinvolture ne sont ils pas des masques pour cacher leur véritable sentiment ?  

Combien de barrières, de codes et "clichés", doit-on surmonter pour se débarrasser des conventions affectés par la nationalité, la société, le langage?

 

 

Dsc04602

 

 

Le spectacle est inspiré par le film LES INNOCENTS CHARMEURS d'Andrzej Wajda, un réalisateur qui a obtenu en 2000 un Oscar pour l'ensemble de son œuvre. Les dialogues de Jerzy Andrzejewski et Jerzy Skolimowski, en se plaçant dans un contexte différent, sonnent aujourd'hui avec la modern force et sens. L'ouverture des frontières et les voyages devenus plus faciles, dans un monde de communication au rythme effréné par le biais d’internet créant sans cesse de nouvelles rencontres, des relations occasionnelles, improbables, mais qui comme dans le film ne trouvent sens et profondeur, seulement si on accepte à un moment… de faire tomber nos masques.

 

 

 

Zd_martyna

 

MARTYNA - née à Cracovie en Pologne, participée au cours de piano, de ballet clasique, de flamenco, de modern dance, de theatre...  

 

En 2003 elle est fini le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique à Cracovie où elle a travaillé avec Krystian Lupa, Małgorzata Hajewska-Krzysztofik, Jan Peszek. Elle a ensuite commencé à travailler dans les théâtres nationaux à Cracovie et à Varsovie et elle a eu la chance de faire du cinéma avec les plus grands réalisteurs en Pologne, comme Jerzy Stuhr et Leszek Wosiewicz.

 

Mais elle a eu besoin de découvrir de nouveaux horizons. En 2004 elle est venue à la découverte de Paris où elle a suivi les cours au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique et de l’Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq. Elle a écrit son mémoire de Master sur la comparaison entre les méthodes de Stanislavski et de Lecoq. Le mélange des méthodes, des esthétiques, d’arts, de cultures, c’est ça qui l’intéresse le plus.

   

Après son retour en Pologne elle a continué à travailler au Théâtre National à Varsovie et au Théâtre „Laboratoire du Drame“ dirigé par Tadeusz Słobodzianek. Elle a joué dans le film de Raphael Wieczynski “Popieluszko. La liberté est en nous”.

   

Elle a étudié en même temps la philosophie à l’université de Varsovie.

   

En 2010, elle est partie à New York pour étudier à The Lee Strasberg Theatre and Film Institute et elle a recu le premier rôle dans le spectacle „SnowAngel” de J.L.Carlino mis en scène par Lola Cohen au Théâtre Marylin Monroe à New York.

 

Et maintenant elle est à Paris....

 

   

 

 

 

 

 

526427_10151459933750304_452491871_n

 

MATHIEU - né à Montréal de parents musiciens est le second d’une famille de trois enfants. Sa mère d’origine américaine est chanteuse de folk, son père est harpiste de folklore sud- américain et guitariste flamenco. Son grand-père et sa tante sont musiciens classiques.

Très tôt il est bercé par ces nombreux  univers.

  

Alors qu’il n’a que trois ans ses parents décident de retourner vivre dans leur cabane au Panama. Ils vivent dans la jungle au milieu des singes!

Mathieu y apprend l’espagnol et la vie sauvage.

 

Quelques temps après la famille s’installe définitivement à Paris, mais ils retourneront régulièrement au Panama où ils ont pris racine.

 

A l’âge de sept ans il commence l’étude de la harpe avec son père. Trois ans plus tard il entre au conservatoire ou il étudie les percussions classiques et le solfège durant six années.

 

C’est à cette période qu’il fait ses premières armes sur scène au coté de ses parents en tant que percussionniste.

  

Il trouve finalement sa voie lorsqu’à14 ans il s’intéresse pour la première fois aux guitares de ses parents. Il quitte le lycée deux ans plus tard pour se consacrer pleinement à cet instrument.

  

A dix-sept ans il entre à l’école de jazz “ American school of modern music “pour deux ans.

 

Il part étudier une troisième année en Argentine, à Buenos Aires.

 

Entre temps il a écrit sa première chanson “ Ophélie “ à l’âge de 18 ans, et découvre une nouvelle voie qui s’ouvre à lui : la chanson.

 

A Buenos Aires où il étudie le tango et le folklore argentin, il élargit ses influences musicales, son répertoire, mais aussi son expérience face à une autre culture et d’autres réalités..

 

A son retour il se produit et collabore avec d’autres artistes. (Claude Garden, Yaya Dikès, Dominique Dimey, Esther Galil, Alibeta au Sénégal, Alejandro Lagrotta au Panama  etc….)

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à la production du spectacle qui comprend, la scénographie, location de salle, la création musicale, les costumes, les frais des affiches et des tarcts et le salaire des comédiens. 

 

Le coût total de la création de la pièce sera supérieur à 2500 euros, le budget estimé est de 5000 euros.

 

Votre aide est précieuse!!

Thumb_p1050403
Martyna

MARTYNA PESZKO - née à Cracovie en Pologne. En 2003 elle est fini le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique à Cracovie. Elle a ensuite commencé à travailler dans les théâtres nationaux à Cracovie et à Varsovie et elle a eu la chance de faire du cinéma avec les plus grands réalisteurs en Pologne, comme Jerzy Stuhr et Leszek Wosiewicz. En... Voir la suite