Pendant quatre mois, nous avons suivi la section toulousaine du Front National de la Jeunesse lors de l'élection présidentielle de 2012.

Large_capture_d_cran_2012-04-21_23.25.42

The project

 

LE PROJET

 

Au cours des quatre derniers mois de la campagne électorale, nous avons décidé de suivre, en observateurs avertis, le Front National de la Jeunesse à travers l’action de ses militants, lors de leurs différents meetings et déplacements. Dans un contexte particulier où le Front National entend faire valoir ses chances de remporter le scrutin du 22 avril 2012, ce documentaire témoigne du rôle des jeunes dans l’organisation de cette campagne, dans la région Midi-Pyrénées, historiquement opposée à la droite.

 

hebergeur d'image

 

Chronologique et pensé au plus près des sujets, ce documentaire suivra pas à pas l'itinéraire et l’implication de Matthieu, un jeune militant de 22 ans, dans cet évènement majeur d’une vie militante. Adhérent au Front national de la jeunesse depuis novembre 2010, il concilie son engagement politique avec des études de droit à Toulouse.

 

Aujourd'hui, on lui a confié la responsabilité de représenter le parti dans la 1ère circonsprition de Toulouse et le canton de Saint-Martory. C'est aussi dans ces zones géographiques qu'il a été affecté pour la pêche aux signatures. Nous le suivrons pendant quatre mois dans son implication et dans son parcours personnel, scolaire... 

 

 

hebergeur d'image

 

SYNOPSIS

 

En 1973, le Front National de la Jeunesse (FNJ) apparaît dans le paysage politique français. Il représente aujourd'hui l’une des plus récentes formations politiques de jeunes en France. Créée une année après la fondation du Front National par Jean-Marie Le Pen, cette fédération de jeunes militants a pour fonction de dispenser une formation sur les thématiques chères à la doctrine et l’idéologie frontiste. Cet apprentissage s’effectue par l’intermédiaire d’universités d’été annuelles, d’un réseau de cellules locales et du militantisme de ses adhérents. Une école qui a vu passer bon nombre de dirigeants frontistes : Louis Aliot, Carl Lang, Samuel Maréchal...

 

Le Front National de la Jeunesse s’investit dans l’action militante et dans la formation politique de ses adhérents, âgés de 16 à 25 ans. Les prérogatives du FNJ sont multiples et pluridisciplinaires : un apprentissage des rudiments du militantisme, une formation doctrinale et politique aux idées du parti, les rudiments de l’activisme politique "sur le terrain". Le tout, en assurant un soutien sérieux et régulier aux candidats que le Front National présente aux différentes échéances électorales. En particulier pour le point culminant d’une vie militante que constitue une élection présidentielle. Le FNJ entend, par ailleurs, s’imposer comme une force de proposition légitime auprès du parti dirigeant.

 

C'est la dernière ligne droite avant l’échéance de 2012 et Marine Le Pen, candidate frontiste à la présidentielle, semble en mesure d'inquiéter les leaders des grands partis français.

Why fund it?

MATERIEL : 200€

DEPLACEMENTS : 300€

POST-PRODUCTION : 100€

Thumb_tumblr_inline_n9kl0smxxg1qarc5g-1421848608
Robin Panfili

French journo on the internet.

Newest comments

Thumb_default
Vou êtes partis pour le prix "Albert Londres". Votre rôle n'est pas d'être pour ou contre mais de "porter la plume dans la plaie!"