Participez à la création du site LesJours.fr, le nouveau média d'actualité caractériel et obsessionnel, en devenant abonné fondateur.

Large_bandeau_photos_good1-1433266537-1433266556-1433266564

Présentation détaillée du projet

«LES JOURS» HEUREUX

80175 euros collectés en 40 jours, on n'en revient pas. Alors forcément, on va un peu se transformer en Jours neuneus pour vous envoyer des milliards de mercis et une première tournée de e-bisous. Grâce à vous, nous allons pouvoir construire notre site et financer notre première obsession, votre première obsession, on vous raconte tout ça très vite dans notre newsletter hebdomadaire (pour la recevoir et être tenu au courant de la naissance des Jours, il faut, si ce n'est déjà fait, s'inscrire sur www.lesjours.fr – et c'est gratuit).

 

Surtout, cette collecte est un pas de plus vers l'indépendance, puisque grâce aux pré-abonnements (et dire que nous avons déjà 1456 abonnés…), vous validez notre modèle économique et notre proposition éditoriale d'un journalisme profond et ancré dans l'actualité.

 

Au-delà de l'argent, les mots que vous nous avez laissés ici, sur KissKissBankBank ou que vous nous envoyez sur contact@lesjours.fr nous encouragent et nous obligent aussi. Vous pouvez être contents, on a bien la pression! A nous désormais de tenir la promesse des Jours.

 

 

♥ ♥ ♥ ♥ 

 

 

LesJours.fr est un nouveau média indépendant, en ligne et en construction. Les Jours sont nés d’un constat partagé par les lecteurs et les journalistes: il n’y a jamais eu autant d’informations disponibles, mais on n’a jamais eu autant de mal à être bien informés. En ligne, l'actualité est trop souvent privée de fond et de mémoire, soumise à une course au clic dictée par un modèle publicitaire qui a échoué. Les Jours sont aussi nés du sentiment que le débat public et médiatique s'est éloigné du réel, que les grilles de lectures ne collent plus à l'époque.

 

Face à ces constats, Les Jours proposent un journalisme aux choix assumés, avec l'ambition de raconter l'information autrement.

 

• Les Jours sont indépendants, sur abonnement et sans publicité. Nous existons pour et par nos lecteurs.

 

• A l'origine des Jours, il y a une équipe de huit journalistes qui ont quitté Libération pour créer ce nouveau média différent.

 

• Nouvelle expérience journalistique portée par une grande exigence graphique, Les Jours raconteront l'actualité sous la forme d'obsessions, mises en scène à la manière d'une série télé.

 

 

AUJOURD'HUI, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

EN PARTICIPANT À CETTE CAMPAGNE, VOUS DEVENEZ ABONNÉ FONDATEUR DES «JOURS», VOUS NOUS PERMETTEZ D'AMORCER LA CONSTRUCTION TECHNIQUE DE NOTRE SITE ET DE LANCER NOS PREMIÈRES ENQUÊTES.

 

 

 

 

Un journalisme obsessionnel

Les Jours aborderont l'actualité sous la forme d'obsessions. Ces obsessions, ce sont des sujets que l'on agrippe et que l'on ne lâche plus. Parce qu’un fait intéressant ne cesse pas de l'être quand les médias s’en désintéressent. Parce que seul le travail en profondeur et sur la longueur permet l’émergence d’informations exclusives.

 

L'invention du serial journalisme

L'une des idées-forces des Jours est de vous raconter certaines de ces obsessions à la manière d'une série. Avec des personnages, des unités de lieux, des intrigues, des épisodes et – pour les plus longues – différentes saisons. Raconter le réel en inventant notre outil de narration journalistique (pas question de fictionner). Pour nous, cette mise en scène est aussi une réponse au storytelling préfabriqué par les communicants, qui a fini par cannibaliser l'information.

 

Un site beau et innovant

Les Jours naissent alors que la presse en ligne est à un tournant: celui de la qualité et de l’ergonomie. Sans publicité pour encombrer leurs pages et brider l'inventivité graphique, avec une navigation naturelle pensée pour les besoins de lecteurs de plus en plus mobiles, Les Jours entendent incarner par leurs innovations et leur ton la deuxième génération des pure players – ces médias nés en ligne.

 

Un média indépendant

La recherche de l’audience publicitaire est à l'opposé de la promesse des Jours. Notre site sera donc payant: environ 9 euros par mois, avec d'autres tarifs adaptés pour répondre à la diversité des moyens. C’est le prix d’une information de qualité délivrée au quotidien par une équipe d'environ 25 personnes. Un média n'est réellement indépendant que lorsqu'il atteint son équilibre économique et qu'il vit de ses lecteurs.

 

Une construction à ciel ouvert

Depuis le dévoilement de notre projet, au mois de mars, près de 11000 personnes se sont inscrites pour suivre, via la newsletter hebdomadaire des Jours, les étapes et les coulisses de la naissance de notre média. Cette construction à ciel ouvert répond à la fois à une nécessité de transparence et à une envie de construire ce projet avec nos futurs abonnés.

 

Intertitres_1-1432998954

 

Tetiere_2-1433267114

 

Lesjoursgroupe-1432288866

De gauche à droite: Sébastien Calvet, Antoine Guiral, Charlotte Rotman, Nicolas Cori, Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts (les Garriberts), Alice Géraud, Olivier Bertrand, Sophian Fanen et Augustin Naepels. Photo Frédéric Stucin pour «Les Jours».

 

 

A l’aube des Jours, il y a un collectif de huit journalistes venus de Libération, couvrant de nombreux champs de l'actualité (société, politique, économie, culture…). Nous avons depuis été rejoints par d’autres: entrepreneur, graphiste, photographe. Nous sommes obsédés par l’info, nous sommes légèrement tête de pioche, mais surtout, nous sommes taraudés par la même envie d’un journalisme de révélations exigeant, innovant, grinçant.

À quoi servira la collecte ?

 

Tetiere_4-1433507899

 

Ses fondateurs, parce qu'un journal doit être contrôlé par ses journalistes.

 

Ses lecteurs, parce qu'un journal qui vit de ses lecteurs est indépendant.

 

Des investisseurs, parce que «Les Jours» est un projet ambitieux.

 

 

AUJOURD'HUI, NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.

EN PARTICIPANT À CETTE CAMPAGNE, VOUS DEVENEZ ABONNÉ FONDATEUR DES «JOURS», VOUS NOUS PERMETTEZ D'AMORCER LA CONSTRUCTION TECHNIQUE DE NOTRE SITE ET DE LANCER NOS PREMIÈRES ENQUÊTES.

 

 

Les Jours veulent incarner la seconde génération des pure players, après la première emmenée par Mediapart et Rue89. Ce qui caractérise pour nous cette nouvelle génération de médias exclusivement en ligne, c'est une place très importante donnée à l'image, une mise en scène graphique travaillée au quotidien et l'utilisation des nombreux outils du web (navigations originales, ergonomie, travail sur la vidéo et le son…). Bref, que Les Jours soient beaux et intelligents, mais aussi pensés pour vous.

 

Nous voulons un site facile et agréable à utiliser sur ordinateur, tablette et mobile, qui s'adapte en souplesse aux usages multiples de nos lecteurs. Que vous soyez geek ou que vous n'ayez jamais fait un tweet de votre vie; que vous soyez au bureau, dans le bus ou au lit, que ça capte ou pas. Bref, que Les Jours vous accompagnent partout, tout le temps.

 

Cette campagne de crowdfunding servira à développer techniquement ce site ambitieux et novateur, mais aussi à permettre aux donateurs (à partir de 20€) d'accéder à une version privée des Jours plusieurs semaines avant leur lancement officiel. Ces premiers bêta-testeurs seront essentiels pour nous, afin d'affiner le site dans la dernière ligne droite.

 

 

Campagne_3-b-1434464248

 

 

Intertitres_1-1432998954

 

Tetiere_3-1433267143

 

Olivier Bertrand

Reporter politique et société, fin connaisseur des banlieues, Olivier est aussi l’œnologue des Jours. Correspondant de Libération à Marseille (2011-2015) et à Lyon (2000-2010), il a également réalisé plusieurs documentaires (Un soir d’été, un étranger; Vaulx-en-Velin, la cité retrouvée).

Obsessions: Quartiers libres et vins digestes.

 

Sébastien Calvet

Photographe – du bestiaire politique notamment –, Sébastien change (un peu) de métier pour prendre en charge la politique photo des Jours, un poste crucial. Il a aussi une plume acérée pour raconter ses propres photos et la façon dont il échappe aux serres des communicants. En 2014, Sébastien a reçu le prix du Livre numérique pour Retour à Béziers, un reportage photographique accompagné d’un récit de Didier Daeninckx

Obsession: Répondre aux deux questions fondamentales: Comment se fait-il que la réalité dépasse systématiquement la fiction? Qu’est-ce que je fais là?

 

Nicolas Cori

Spécialisé dans les enquêtes économiques et les affaires financières (affaire Kerviel, crise des subprimes, évasion fiscale…) à Libération (2000-2015). Il a créé le blog Les cordons de la Bourse et est co-auteur de Dexia, une banque toxique (La Découverte, 2013), une enquête sur les emprunts toxiques vendus par la banque aux villes et aux hôpitaux.

Obsession: Faire des organigrammes de sociétés et de leur filiales à partir des documents comptables.

 

Sophian Fanen

Musiques électroniques ou pas, cultures numériques et économie de la culture, Sophian a codirigé le service Culture de Libération. Animateur et programmateur d’émissions radio (France Culture, FIP, Le Musikistan sur Liberation.fr), il est aussi l'auteur de Barbara Dane, le chant partisan, un documentaire écrit et dessiné (RF8, 2013) et de Træna, le son du Nørsk (Arte, 2013), il porte des baskets rouges et cuisine des playlists pour les lecteurs des Jours.

Obsession: Ecouter tous les disques du monde, un jour.

 

Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts

Incollables sur la télévision et les médias (ainsi que sur l’Ecosse, d’où leur goût, certainement, pour les apparitions fantomatiques – voir photo), les Garriberts ont dirigé le service Ecrans-Médias de Libération pendant sept ans et y ont tenu la chronique télé Bourre-Paf chaque samedi pendant treize ans. Ils ont écrit le livre La Bonne Soupe, consacré au JT de 13 heures de Jean-Pierre Pernaut (Les Arènes, 2007).

Obsession: Tentative d’épuisement (d’un lieu parisien, de leurs collègues à coups de blagues…).

 

Alice Géraud

Versée dans les questions de laïcité, d’identités, de racisme, de discriminations, de banlieue ainsi que dans les sacs à main de qualité, Alice a travaillé à Libération (2001-2015) à Lyon, puis au service Société. Elle a collaboré à l’agence Associated Press, au Journal du dimanche, à La Tribune de GenèveMarianneM le magazine… Elle a également écrit le livre Toni, 11.6, histoire du convoyeur (Stock, 2011), adapté au cinéma par Philippe Godeau (11.6, avec François Cluzet).

Obsession: Raconter des histoires (vraies).

 

Loïc Guay

S’il se prétend joueur de pétanque freelance, ce qu’on n’a pas pu vérifier, on peut vous assurer que Loïc est un graphiste et webdesigner accompli. Le LJ des Jours, c’est lui. Le rouge aussi. Il est également le plus grand des Jouristes, et le plus barbu. Fort de son expérience en direction artistique web Il a aidé de nombreuses starts-up à se lancer telles que Hopwork ou Doctolib et maintenant Les Jours

Obsession: Les cerisiers en fleur et danser à reculons mais on ne sait pas pourquoi.

 

Antoine Guiral

Expert de la Sarkozie et de la Chiraquie, Antoine a dirigé le service Politique de Libération, où il a aussi été l’auteur de la chronique Entre les lignes. Il a écrit des livres – Histoire secrète de la dissolution (Plon, 1997), L’Agenda secret du président, avec Cabu, Plantu, Wiaz (Michel Lafon, 2008) – et connaît les Ramones comme sa poche.

Obsessions: Politique et chaîne de vélo.

 

Augustin Naepels

Augustin n’est pas journaliste, mais entrepreneur. Il a été cinq ans COO (nous non plus on ne sait pas ce que ça veut dire, mais on n’ose pas lui demander) de la billeterie en ligne Moxity.com, après sept années passées à donner des conseils chez Accenture et à faire des audits pour PricewaterhouseCoopers. Il est diplômé de la London School of Economics et de Paris IX Dauphine.

Obsessions: Libertés publiques et numériques (et outre-mer aussi)

 

Charlotte Rotman

Reporter société puis politique à Libération (familles, genres , immigration, Parlement, FN, sexe joyeux…), Charlotte est l’auteure du livre 20 ans et au Front, les nouveaux visages du FN, (Robert Laffont, 2014) et, avec Patrick Rotman, Les Années 1968 (Seuil, 2008). Elle travaille actuellement à un documentaire sur le sexisme en politique (Canal+).

Obsessions: Extrémisme, féminisme et whisky japonais.

 

Intertitres_1-1432998954

 

Tetiere_5-1433507853

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Intertitres_1-1432998954   

 

 

Tetiere_1-1433507881

 

L'annonce du lancement des Jours a suscité une vraie curiosité médiatique. Pour en savoir un peu plus sur notre projet vu par la presse c'est par ici :

 

France Inter, L'humeur vagabonde

Télérama

Le tube de Canal Plus

France Inter, A'Live (Pascale Clark)

Arrêt sur images

France Culture, le journal

20 Minutes

Ijsberg

Le Monde

RTBF

 

 

 

Photos Sébastien Calvet

Thumb_avatar_lj-1432218046
Les Jours

«Les Jours», c'est un nouveau média en ligne et en construction qui creuse ses obsessions au cœur de l’actualité et ne les lâche pas. «Les Jours» défendent un journalisme singulier, curieux, tenace, emmené par des têtes de pioche.

Derniers commentaires

Thumb_chatonbanc-1436959517
Comme quoi ça marche le crowdfunding... en cadeau, je veux un bourre-paf !
Thumb_default
Très drôles les video apéritives ! J'attends avec impatience la sortie en ligne...y'a plus qu'à être à la hauteur des contributeurs...Bon courage à toute l'équipe !
Thumb_12400648_1012596762135670_1730806514841267864_n-1453623229
160 % que demander de plus , bravo a tous pour cette mobilisation et la dernière course de fond.!