Aidez-nous à financer notre premier projet : Les Justes de Camus !

Large_visuellesjustes-1484172172-1484172214

Présentation détaillée du projet

« L’histoire offre peu d’exemples de fanatiques qui aient souffert de scrupules jusque dans la mêlée. Aux hommes de 1905, du moins, les doutes n’ont jamais manqué ». (Camus, L’Homme révolté)

 

La contemporanéité des mots de Camus, de sa pensée, de sa révolte, nous a interpellés.

 

Suite aux événements tragiques des deux années passées (en particuliers les actes terroristes de janvier et novembre 2015), nous avons ressenti le besoin, en tant que jeune troupe, jeunes artistes, de concilier notre désir de faire parler les grands auteurs, avec celui de nous inscrire dans des problématiques actuelles, qui nous touchaient intimement et quotidiennement.

Un projet porteur de sens, voilà ce que nous voulions. Le théâtre reste pour nous une évasion, un élan de joie, de vie, de rêve, mais également un lieu de questionnement, de rencontre et de jonction entre soi et le monde, un lieu qui nous ramène à la terre, à notre réalité, à nos doutes.

 

Il ne s’agit pas d’enseigner, il s’agit de transmettre, de partager, d’interroger.

De s’interroger.

 

Nous ne voulons pas établir de parallèle.

 

La résonance que nous avons sentie entre le propos de Camus et l’actualité de ces deux dernières années, ne nous conduit pas à faire des rapprochements, ou des identifications. C’est l’élan de la jeunesse, la folie du terrorisme et l’exaltation du sacrifice qui nous touchent, et leur étroite connexion, dans l’œuvre de Camus, avec les notions de doute, de repentir et de culpabilité.

 

En somme, nous cherchons un écho de valeurs, en nous interrogeant avec Camus sur les passions humaines. Et en nous attachant à ses personnages. Meurtriers ou héros, victimes ou bourreaux, en tout cas sacrifiés.

 

3 dates tremplins :

 

Les 3, 5 et 6 février au Théâtre de Verre (12 rue Henri Ribière, 75019, métro Place des Fêtes ligne 11) ; Vendredi 3 et lundi 6 à 20h, Dimanche 5 à 17h.

 

Tarifs : - tarif réduit (étudiants, chômeurs, -18ans) : 12€ (8€ pour les adhérents au Théâtre de Verre) ; - tarif plein : 14€ (10€ pour les adhérents au Théâtre de Verre).

 

*** Avec : Déborah Chantob, Elie Salleron, Vincent Kambouchner, Louis Bussière, Jérémy Galvez, Quentin Dolmaire, Raphaël Marriq, Marie Benati. Mise en scène : Marie Benati (avec l'aide précieuse de François Reutin et Quentin Dolmaire) ; Musique originale : Nicolas Laurençot et Yvan Lebosse. Maquillage : Camille Moreau

 

 

 

Photdeborah-1484169314

     

     Dora Doulebov : Deborah Chantob 

 

 

 

 

Photomarie-1484169527

 

     La Grande-Duchesse : Marie Benati 

 

 

 

 

Photoje_re_my-1484169628

     

      Ivan Kaliayev : Jérémy Galvez 

 

 

 

 

Vincent-1484169773

     

     Stepan Fedorov : Vincent Kambouchner 

 

 

 

 

 

Phtotelie-1484169876

 

      Boria Annenkov : Elie Salleron 

 

 

 

 

    

    Photolouis-1484169972

 

     

      Alexis Voinov : Louis Bussière 

 

 

 

 

 

      Photomarriq-1484170118

 

 

          Skouratov : Raphaël Marriq 

 

 

 

         Photodolmaire-1484170313

 

      Foka : Quentin Dolmaire 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer

 

Frais de décor et lumières : 500 euros 

 

Le salaire des techniciens : 120 euros 

 

Le maquillage : 30 euros 

 

Accessoires : 30 euros

 

Les frais de costume : 120 euros 

 

Frais de communication : 200 euros 

 

Frais de location de salle : 500 euros  

 

 

Si les dons dépassent la somme attendue, nous invitons tous les participants à un pot de dernière ! 

 

Pour des raisons administratives et logistiques, les fonds seront reçus sur un compte privé (Jérémy Galvez, administrateur et organisateur de l'évènement) puis transmis sur le compte de l'association : La Première Bande. 

 

 

 

Thumb_visuel_1-1483662049
JGalvez

C’est au sein de la compagnie des Tireurs de Langue que nous avons appris à travailler ensemble, sous la direction et l’enseignement d’Arnaud Décarsin. Nous désirons aujourd’hui poursuivre ce partenariat artistique, tout en créant notre propre compagnie. La confiance, la reconnaissance et l’échange sont les piliers sur lesquels se fonde cette... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_avatar-1442822491
Bravissimo pour ce projet artistique, philosophique et politique : votre idée est lumineuse et je suis sûre que la réalisation le sera tout autant. Tous mes voeux de grand succès à chacun de vous.
Thumb_default
Super projet Marinette ! Je te souhaite vraiment de réussir :)
Thumb_default
Ad impossibilia nemo tenetur