Du 12 mars au 2 mai 2015, l'Abat-Jour propose une exposition photo de Antoine Bruy avec sa série "Les Maquis".

Large_flyer_les_maquis-1423333025

Présentation détaillée du projet

L'exposition :

 

La série "Les Maquis" a déjà fait le tour de nombreux festivals et autres événements photographiques (festival Manifesto, Bourse du Talent, ...).

 

La série de Antoine Bruy sera présentée pour la première fois dans le cadre d'une exposition personnelle à l'Abat-Jour (ainsi que pour la première fois à Lyon !!)

 

 

Voici quelques lignes écrites par Antoine Bruy où il décrit son travail :

 

   "De 2010 à 2013, j’ai voyagé à tra­vers l’Europe en auto-stop dans le but de ren­contrer ces hommes et femmes qui ont fait le choix radi­cal de vivre loin des villes, en rup­ture avec un mode de vie qu’ils consi­dè­rent bien sou­vent comme étant obsédé par le ren­de­ment et l’effi­ca­cité et qui aurait la consom­ma­tion pour seul hori­zon.

 

Dépourvu d’iti­né­raire précis, forcé par les ren­contres et le hasard, ce voyage aura pris à mes yeux le sens d’une quête ini­tia­ti­que fina­le­ment simi­laire à celles de ces famil­les. Huit de ces expé­rien­ces sont ici rela­tées, et sui­vent des des­tins bien par­ti­cu­liers. Dans ce tra­vail, c’est moins une pro­fon­deur poli­ti­que et théo­ri­que que j’ai cher­ché à sonder qu’une pra­ti­que quo­ti­dienne et immé­diate, d’où une cer­taine néces­sité d’opérer un tra­vail de déta­che­ment face à des images qui nous for­cent pour­tant à nous posi­tion­ner.

 

L’hété­ro­gé­néité des lieux et des situa­tions ren­contrées nous montre en effet le magni­fi­que para­doxe de la pour­suite d’une utopie par des tâton­ne­ments empi­ri­ques per­ma­nents. Constructions ins­ta­bles, récu­pé­ra­tion et détour­ne­ments astu­cieux, ou encore appli­ca­tions de théo­ries agri­co­les hété­ro­cli­tes don­nent ainsi à voir la richesse des tra­jec­toi­res humai­nes. Les stra­té­gies déployées visent à une plus grande indé­pen­dance énergétique, ali­men­taire, économique ou sociale. Il y a là comme une réponse spon­ta­née aux socié­tés que ces « néo-ruraux » ont quit­tées mais dans cer­tains cas, le doute et les incer­ti­tu­des pla­nent. L’espace a ainsi beau être exploité, il n’est jamais soumis ; le temps, lui, a perdu sa linéa­rité tendue pour deve­nir un rythme lent et réflé­chi. Plus de tic-tac mais le ballet des jours et des nuits, des sai­sons ou des cycles lunai­res.

 

   L’ensem­ble de mon tra­vail pho­to­gra­phi­que se nour­rit de cette inter­ro­ga­tion sur la place de l’Homme dans son envi­ron­ne­ment ou comme l’écrivit Johann Van der Keuken, « Il ne s’agit pas de mon­trer qu’il y a ceci ou cela. Il s’agit de mon­trer com­ment c’est, com­ment c’est d’être dans un espace donné ». Le rap­port des êtres à l’inti­mité, à leur envi­ron­ne­ment maté­riel, enfin aux condi­tions économiques et intel­lec­tuel­les qui les déter­mi­nent ont, à des degrés divers, ali­menté l’ensem­ble de ma pro­duc­tion. On peut retrou­ver ces préoc­cu­pa­tions dans ma série inti­tu­lée « Staged Desires » sur le thème des mai­sons closes en Suisse, la série « Toys’s Land » avec ses habi­ta­tions asep­ti­sées et fac­ti­ces, ou encore à tra­vers « One-to-one Scale » et son regard sur les ten­ta­ti­ves déme­su­rées d’érection exni­hilo de nou­vel­les villes écologiques. Comme un contre­point à ces erran­ces, « Les Maquis » cons­ti­tuent une ana­lyse de l’évasion dans toute sa ras­su­rante vul­né­ra­bi­lité."

 

Antoine Bruy

Site du photographe : www.antoinebruy.com

 

 

A propos de l'Abat-Jour :

 

 

Lieu dédié à la photographie situé sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, l'Abat-Jour accueille un espace galerie et un laboratoire argentique. Des expositions ont lieu plusieurs fois dans l'année ainsi que d'autres événements (ateliers argentiques, projections photo, lectures de portfolio...).

 

 

Le site de l'Abat-Jour : www.labatjourphoto.com

 

Vous pouvez aussi retrouver toutes les actualités de la galerie sur facebook.

À quoi servira la collecte ?

L'Abat-Jour crée de nombreux événements liés à la photographie tout au long de l'année dans le but de partager le regard de divers photographes, que ce soit lors d'expositions collectives, de projections photographiques, ou comme ici lors d'expositions personnelles...

 

Antoine Bruy vivant actuellement à Lille, il sera nécessaire de faire plusieurs allers-retours afin de transporter les œuvres (accrochage et décrochage) ainsi que de permettre au photographe de venir lors du vernissage de l'exposition qui aura lieu le jeudi 12 mars à 18h.

 

Dans ce but, nous vous invitons à contribuer au transport des œuvres qui permettra à l'exposition de voir le jour !

 

© Antoine Bruy

Thumb_labatjour_logo_int-1423070226
L'ABAT-JOUR

Lieu dédié à la photographie situé sur les pentes de la Croix-Rousse à Lyon, l'Abat-Jour accueille un espace galerie et un laboratoire argentique. Des expositions ont lieu plusieurs fois dans l'année ainsi que d'autres événements (ateliers argentiques, projections photo, lectures de portfolio...).