Soutenez Mélanie ! Participez à la création d'une Ferme Biologique en Maraîchage et Elevage de Poulets de plein air Les Marceaux en Provence

Large_profil-kiss-kiss-bank

Présentation détaillée du projet

Logo

Projet ferme biologique maraîchage et élevage de poulets

Vous pouvez télécharger la version iBooks pour ipad en suivant le lien ci-dessous

Projet participatif Les Marceaux en Provence

Vous pouvez télécharger la version PDF en suivant le lien ci-dessous

Projet ferme biologique Les Marceaux en Provence

 

Le projet en bref

 

Pourquoi le choix du Nom « Les Marceaux en Provence » et le Pic vert en logo ?

Fille d'agriculteur, j'ai grandi dans le domaine familial " Les Marceaux " dans la Loire.

C'est en souvenir de mon enfance que l'idée m'est venue d'appeler ma future exploitation ainsi. 

 

Egalement, sur le plan philosophique, Les Marceaux vient du Dieu Mars.

Mars était plus reconnu chez les romains qu'Arès l'était chez les Grecs c'est pourquoi il apparait un certain nombre de différences entre les deux divinités d'autant plus que ce n'est que tardivement que Mars a été identifié à Arès. 

Les fêtes, groupées pendant le mois de Mars, premier mois de l'année, qui lui est consacré, présentent des traits agraires. Cette vue est loin d'être unanimement acceptée par tous les Mythographes. Mais il faut voir Mars comme un défenseur des cultures et des troupeaux. C'est sans doute pourquoi, le pic vert, annonciateur de pluie, était son oiseau favori. – En voir plus à: http://mythologica.fr/rome/mars.htm

 

Situation géographique :

 

Cabasse dans le Var, entre Brignoles et Flassans sur Issole, commune de plus de 2000 habitants au cœur de la Provence Verte.

 

Sans_titre

 

Bassin économique:

 

Population de Cabasse en 2007 : 1968 habitants contre 1182 en 1990 soit une progression de plus de 60% en moins de 20 ans.

 

Autour de Cabasse dans un rayon de 12 Km :

 

Population de Flassans sur Issole : situé à 6,3 km de Cabasse, 2860 habitants en 2007 contre 1501 en 1990 soit une population presque doublée en moins de 20 ans.

 

Population de Carcès : situé à 6,3 km de Cabasse, 2988 habitants en 2007 contre 2270 en 1990 soit une progression de plus de 30% en moins de 20 ans.

 

Population de Le Thôronet : situé à 7,3 km de Cabasse, 2061 habitants en 2007 contre 1163 en 1990 soit une progression de près de 80% en moins de 20 ans.

 

Population de Le Luc en Provence : situé à 8,1 km de Cabasse, 8804 habitants en 2007 contre 6929 en 1990 soit une progression de plus de 27% en moins de 20 ans.

 

Population de Le Cannet des maures : situé à 10 km de Cabasse, 3908 habitants en 2007 contre 3126 en 1990 soit une progression de plus de 25% en moins de 20 ans.

 

Population de Brignoles : situé à 12 km de Cabasse, 16171 habitants en 2007 contre 11239 en1990 soit une progression de 44% en moins de 20 ans.

 

Soit un bassin économique de près de 39 000 habitants (en 2007) contre 27400 en 1990 soit une progression de plus de 42% de la population en moins de 20 ans.

De façon exponentielle on peut ainsi estimer le bassin économique actuel proche de 50000 habitants.

A savoir les Cabassois et autres villageois voisins font jusqu’à 30 Km pour trouver des légumes et de la chair Bio.

 

Un projet à taille Humaine !

 

Je n’ai absolument pas la prétention de devenir le fournisseur de tous les supermarchés de la région !

En effet, le but est de vendre mes produits directement aux particuliers à la ferme et sur les marchés alentours, Cabasse, Brignoles, Le Luc en Provence dans un premier temps.

 

"Le fait d’être son propre patron, de travailler à l’air libre et en communion avec la nature, suffira à combler mon bonheur."

 

La chambre d’agriculture estime qu’une personne seule peut s’occuper en maraîchage biologique d’1 hectare, et j’ai trouvé un terrain d’1 hectare à Cabasse !

C’est là que je commence à avoir besoin d’aide…

 

Le terrain

 

Terrain-1

 

Terrain-2

 

Terrain-3

 

Quelques travaux sur le terrain sont à prévoir

 

Rubon4

 

En effet, dans un premier temps, il faut arracher les quelques vieilles vignes restantes, puis nettoyer le terrain, débroussaillage et retourner la terre.

 

Ensuite, le bas du terrain a un souci d’évacuation des eaux pluviales, mais cependant il suffit de creuser 2 tranchées de drainage avec en bout un regard et drainer le tout vers la rivière.

Dans un souci d’éventuelles inondations hivernales, cette partie basse du terrain servira uniquement à la culture de plein champ et que pour la saison des légumes d’été. L’hiver, ici la terre se reposera.

 

Il faudra également clôturer le terrain, de la façon la plus naturelle possible pour rester cohérent avec notre environnement, afin de se prémunir des attaques de sangliers, et autres éventuels indésirables ( rôdeurs… ).

 

Pour capter l’eau il va falloir faire un forage, l’eau est bien présente sans soucis, et au cas où pour l’été si les nappes sont basses, il y a la possibilité de demander un piquage sur le canal de Provence.

 

Voilà pour les travaux sur le terrain à proprement parlé.

 

Les travaux liés à l’installation

 

Installation de 4 tunnels 8m X 35 m, les tunnels peuvent se trouver sur le marché de l’occasion.

En terme de main d’œuvre je peux me faire aider pour l’installation de celles-ci.

L’emprise au sol est aux alentours de 1400 m2

Délimitation et clôture pour l’élevage de poulet en plein air, une surface de 1500 m2 est prévue de leur être consacrée, pour qu’ils puissent courir ! Et avoir de bons gros poulets fermiers :-)

Construction du poulailler et d’un abri / hangar de rangement du matériel, l’emprise au sol prévue est de 750 m2.

Installation d’un Mobil Home pour assurer une présence régulière et obligatoire pour la surveillance de l’élevage de poulets et également pour la grosse saison d’été, pouvoir être sur place afin de travailler de bonne heure et de bonne humeur :) le matin, et le soir tard à la

fraîche. L’emprise au sol + terrain pour quelques fruitiers par exemple est de 1350 m2.

Installation d’une fosse sceptique pour le Mobil Home. Fosse_septique

 

 

 

Les cultures maraîchères biologiques en elles même

 

Afin de mettre toutes les chances de mon côté de réussir mes premières cultures biologiques, j’ai fait le choix de commencer sur des plants certifiés Bio de nos amis et futurs voisins, qui sait ? Des Pépinières Les Bancaous à Cabasse, www.pepiniereslesbancaous.com

Les Pépinières Les Bancaous font partis des rares certifiés en Agriculture Biologique dans la région et nous avons la chance de nous connaître, je remercie par ailleurs Candice et Jérôme pour leur aide, leurs conseils et soutien dans la réalisation de ce projet !

Par la suite, dans un souci d’économies, j’essaierais de produire mes propres plants bios à mesure que l’exploitation gagnera en maturité et stabilité.

Des rotations de cultures seront pratiquées régulièrement pour le bien-être de la terre.

 

P1040408

Une des serres des Pépinières Les Bancaous à Cabasse

 

Commercialisation

 

Pour la commercialisation de la production maraîchère, la vente directe à la ferme sera le principal circuit de distribution.

Pour l’heure je pense que la vente directe sur place se fera les Mardi matin, mercredi toute la journée et le Samedi après midi.

Ensuite il est prévu, dans la mesure du possible, d’effectuer les marchés des communes de Brignoles et le Luc en Provence dans un 1er temps et suivant les récoltes et les ventes à la ferme. Ces marchés ont lieu le Samedi matin à Brignoles et le Vendredi matin au Luc en Provence.

La communication se fera via le bouche à oreille déjà bien présent à l’heure où je rédige ces lignes via les cercles d’amis et autres contacts.

La réalisation d’un site internet est également en cours sur lequel les clients pourront passer leurs commandes et venir chercher leur panier tout prêt à la ferme.

Je remercie par ailleurs www.seowebstreet.fr pour leur aide bénévole sur mon projet.

Puis plus classiquement viendra aussi la distribution de flyers, inscription annuaires locaux, épiceries locales, et petites collectivités locales, etc.

 

La vente de poulets se fera uniquement à la ferme et sur commande (1 semaine à l’avance pour les commandes), éventuellement plus tard si mon mari se sent d’en faire rôtir sur les marchés, à voir… :)

 

Hebus_1920x1080_1370543328_9939

 

Quels sont mes besoins pour le projet dans sa globalité ?

 

L’achat du terrain + frais de notaire => 10 000 €

 

Gros investissements de départ :

-       Fourgon + remorque occasion =>  5000 €

-       Motoculteur + benette occasion => 2000 €

-       Mobil home occasion => 8000 €

-       Fosse sceptique achat + installation => 4500 €

-       Chambre froide (neuf à voir d’occasion ?) => 5000 €

-       Clôture terrain + zone poulets => environ 2000 € (50% de prise en charge possible par la fédération des chasseurs du Var) soit 1000 €

-       Forage => Prévoir entre 1500 et 3000 € (se contenter d’un piquage possible sur canal de Provence ? Dépenses en eau par rapport à forage à l’usage ?)

-       Abris poulailler + stockage => 5000 €

-       Irrigation : installation, tensiomètre, goutte à goutte, tuyaux percés, aspersion => 1600 €

-       Serres tunnels 8 X 35 m (X4) => 4000 € (on va essayer de trouver moins cher !)

-       Plants Bio et semences de départ, et achat premiers poulets => 1500 €

-       Matériels divers pour marchés, entretien et réparations, bureau, matériels à main pour maraîchage, étiquetage, récolte… => 1000 €

-       Certification AB => 400 € 

-       Création et dépôt des statuts de création de l’exploitation agricole + dépôt annonces légales => 2000 €

 

L’enveloppe totale pour financer la globalité du projet est de =>  54000 €

 

À quoi servira la collecte ?

Quels sont mes besoins pour démarrer l’activité ?

 

Création et dépôt des statuts de création de l’exploitation agricole + dépôt annonces légales => 2000 € L’achat du terrain + frais de notaire => 10 000 € Certification AB => 400 € Arracher les vignes => 400 € Clôture terrain + zone poulets => environ 2000 € (50% de prise en charge possible par la fédération des chasseurs du Var) soit 1000 € Serres tunnels 8 X 35 m (X4) => 4000 € (on va essayer de trouver moins cher !), 2 seulement pour démarrer soit 2000 € Matériels divers pour marchés, entretien et réparations, bureau, matériels à main pour maraîchage, étiquetage, récolte… => 1000 € Plants Bio et semences de départ et achat => 600 € Irrigation : installation, tensiomètre, goutte à goutte, tuyaux percés, aspersion (réduit pour le début) => 1000 €

 

L’enveloppe minimum pour financer le lancement l’activité est de =>  18400 € + Commission Kiss Kiss Bank Bank et frais bancaires de 8% => 1472 €

Soit un total de => 19872 €

 

/!\ ATTENTION /!\ Si la jauge de la collecte est dépassée, vous pouvez continuer à effectuer vos dons afin de me permettre de continuer à avancer dans la globalité du projet. :)

Thumb_profil-m_lanie
melanie.mouton.7

Bonjour, Je suis Mélanie Mouton, fille d’agriculteur ayant grandi à la ferme, issue de la filière vente en grande distribution, j’ai ressenti à 35 ans et après 15 années d’expérience dans la GD un profond besoin d’un retour aux sources et à la terre, de basculer de l’autre côté de la chaine, la production ! En effet les gens en on marre de manger des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_profil-m_lanie
Ca y est le décompte est terminé , nous n'avons pas atteint l'objectif , mais on ne lâche rien , le projet ce fera coûte que coûte Je remercie tous les kissbankers qui ont partagés et soutenu ce projet, vos dons seront remboursés via la plateforme kisskissbankbank !!! @ très bientôt pour la suite et l'évolution du projet !!! Amitiées Mélanie
Thumb_profil-m_lanie
Merci à alice c pour sa participation et son soutien a mon projet encore 1h pour les dons , on lache rien !!!
Thumb_default
Contribution apportée, le bio c'est l'avenir, j'espère que votre projet aboutira.