Aidez- nous à financer notre petite bio-utopie bergère sur la Montagne Saint-Pierre

Large_adoption-1415623145

Présentation détaillée du projet

En résumé ... :

 

 

Aidez- nous à financer notre petite bio-utopie bergère sur la Montagne Saint-Pierre !! Oui oui, agriculture et biodiversité peuvent parfois faire bon ménage et nous nous y attelons tous les jours.

 

Via cette plateforme Kisskissbankbank nous démarrons une campagne de financement alternatif (ce qu'on appelle du crowdfunding). Il s'agit de trouver les moyens nécessaires pour aménager une étable polyvalente à Glons. Celle-ci contiendra une partie de nos moutons (et oui le troupeau ne cesse de grandir), les cochons laineux, ainsi que nos poules pondeuses.

 

Mais prenez-donc le temps de lire attentivement toute la présentation et vous verrez (enfin c'est ce que nous espérons) que vous aussi êtes concernés !

 

Muriel-1414514170

Ca c'est moi (Muriel) ...

 

 

Francis_et_muriel-1414514290

Et ça c'est Francis, son petit Jim et moi ...

 

CONTEXTE :

 

Ça se passe dans la plus belle région du monde (pour nous) : la Montagne Saint-Pierre.

 

Ophrys_apifera_dscn4762-1414493956

Ophrys apifera

 

C’est ainsi que nous nommons ce vaste plateau situé entre les basses vallées du Geer et de la Meuse. Le sous-sol calcaire de cette contrée a été formé durant le Crétacé, une période remontant à plus de 65 millions d’années, dans un milieu marin où s’épanouissaient des animaux, comme en atteste la découverte de nombreux fossiles dont notre célèbre mosasaure.

 

Au cours des siècles, grâce à la gestion par pâturage de ces prairies maigres par nos ancêtres, une végétation typique s’y est progressivement installée : les pelouses calcaires.

Cette situation est due à une combinaison de facteurs (sol calcaire, exposition sud-ouest, présence d’un fleuve, sol dégagé, etc.) qui favorisent un microclimat relativement chaud.

 

D'un point de vue botanique, ces prairies calcaires sont tout à fait exceptionnelles. On y retrouve de nombreuses espèces rares, souvent à la limite nord de leur aire de répartition, dont les emblématiques orchidées.

 

Gymnadenia_conopsea_boirs_dscn4739-1414493869

Gymnadenia conopsea

 

La faune y est exceptionnelle également. On y recense plus de 500 espèces d’hyménoptères, principalement des abeilles et des guêpes solitaires. Mais aussi les lépidoptères, les coléoptères et les orthoptères qui comptent également de nombreuses espèces rares.

Une menace pèse cependant sur les pelouses calcaires : l’évolution naturelle du site vers un repeuplement forestier.

 

Insectes_sur_centaur_es_guidosch_tz-1414494020

 

Cette évolution a été empêchée durant des siècles par le pâturage de moutons.

Mais depuis l’après guerre, ces zones étaient complètement laissées à l’abandon, n’offrant plus la rentabilité suffisante pour les agriculteurs qui petit à petit s’engageaient tous sur la voie de la mécanisation et de l’hyper-production.

 

Aujourd’hui, la plupart de ces zones retrouve un regain d’intérêt de la part des autorités régionales qui en ont fait des territoires Natura 2000.

 

 

Notre projet

 

Notre objectif prioritaire via cette campagne est de transformer un hangar existant en une étable polyvalente pouvant héberger nos moutons, porcs et poules pondeuses.

 

 

 

Les moutons

 

Notre volonté est donc de poursuivre la gestion d'un troupeau de moutons transhumant tout au long de l’été dans différentes prairies et autres réserves naturelles situées sur le territoire de Bassenge et de Visé.

 

Ce troupeau est constitué en grande partie de moutons Mergelands, notre « race locale menacée ».

 

P1000555-1414493671

Mouton Mergelland

 

P1030069-1414495918

Agneaux repus.

 

C’est un animal relativement léger qui laisse peu de traces au terrain après son passage. Il se contente de la végétation relativement maigre des pelouses calcaires et « tond » la végétation au ras du sol.

 

La viande des agneaux est goûteuse. Vers l’âge d’un mois, lorsqu’en plus de téter, ils commencent à manger, ils sortent en prairie avec leur mère et l’alimentation qu’ils rencontrent sur les coteaux durant toute la belle saison est très diversifiée. (fleurie et parfumée !)

 

Nous complétons également le troupeau par des croisements issus d’autres races qui nous semblent intéressantes :

des Kerry Hill,

du Suffolk en croisement avec des Mergeland,

des Gotland pour leur laine exceptionnelle.

 

Pour gérer tout ce petit monde, nous sommes à présent bien aidés d'une petite meute de chiens de bergers. Ce sont des Border Collie. Mais avant d’être prêt pour le travail, nos jeunes chiens ont besoin d’un entraînement adapté qui dure au moins 2-3 ans. Pour cela, nous avons la chance de pouvoir compter sur la grande expérience du centre d’entraînement à la conduite de chiens de troupeaux de Sclessin.

 

1455879_236012616562905_1989410_n-1414489232

Jim en pleine formation ...

 

Les autres valorisations du mouton

 

Pour nous, l’élevage du mouton ne manque pas d’atouts et nous aimerions aller plus loin, le valoriser au maximum.

Notre souhait est de vendre la quasi-totalité de notre production en vente directe.

Nous proposons déjà des colis de viande d’agneau.

A l’avenir nous voudrions également proposer de la laine, des peaux ainsi que des yaourts et fromages frais de brebis.

Si notre campagne aboutit, nous lancerons dès cet hiver quelques premières productions basées sur les peaux de moutons :

semelles en peau d’agneau, guêtres (pour humains !) développées par une styliste liégeoise.

 

Nos porcs Mangalitsa

 

Bouclé comme un mouton, ce porc a une très bonne résistance au froid. Il se nourrit aisément d’herbe et il s’élève facilement en plein air. Pour nous, c’est un grand avantage.

Notre petite troupe de cochons  peut rentrer et sortir à sa guise, ils ont accès au plein air par tous les temps et  à leur disposition une grande surface d’herbe… et de boue ou ils peuvent fouiller le sol avec leur groin en permanence. Un plaisir affiché pour eux, et aussi pour  nous de les voir … faire les cochons !

 

P1000704-1414493809

Porcelets Mangalitsa

 

Img_1490-1414495515

Une portée de Mangalitsa vient de naître ...

 

Nos poules pondeuses

 

Dans cette nouvelle étable, un espace (25M2) sera réservé aux poules pondeuses. En effet depuis le début de nos activités nous sommes sans cesse sollicités afin de fournir des œufs bio à différents groupements d’achats. Ces poules pourront gratter quelques ares de prairies à l’arrière de l’étable.

 

 

Nos activités pédagogiques

 

Quand notre outil de travail sera terminé, nous aimerions partager notre relation avec les animaux en proposant des animations pédagogiques et créatives sur le thème de la ferme et de la biodiversité (Sensibilisation pour les écoles, partage de connaissances sur le terrain pour les personnes intéressées par les thématiques et/ou  stages durant les vacances)

 

Afin de mieux faire connaître cette belle nature que nous côtoyons quotidiennement, nous avons également le projet d’organiser des balades/transhumances avec les moutons, ouvertes au grand public.

 

 

Ce qui nous motive

 

C’est de voir nos animaux sur de grands espaces continuellement et dans des conditions de vie que l’on rencontre rarement actuellement.  

 

Retrouver les gestes de nos ancêtres, qui modestement, jours après jours faisaient paître leurs petits troupeaux de moutons dans des prairies maigres et ainsi façonnaient la nature. 

 

Le pâturage de notre troupeau de moutons permet de garder les sites ouverts et ainsi d’y maintenir la faune et la flore typique.  

 

C’est un métier varié à multiples facettes : élevage, transformation, vente ...

 

Allier biodiversité et production agricole bio est un défi mais le côté expérimental du projet nous motive beaucoup.  

 

Les réserves naturelles dans lesquelles nous travaillons nous amènent à considérer notre ferme dans un contexte complètement alternatif, privilégiant la qualité à la quantité.

 

Pourquoi demandons-nous cette aide ?

 

Aujourd’hui, réussir à créer un projet agricole alternatif, évitant le piège de l’hyper-productivité, demande pas mal de créativité et d’ouverture d’esprit, de notre part, mais également de la part des personnes désireuses de s’engager avec nous sur cette voie.

 

Recourir à des modes de financement alternatif comme ceux proposés par Kisskissbankbank nous semble déjà une première piste à privilégier.

 

En effet, réussir à développer un projet qui constitue réellement une alternative au « toujours plus, toujours plus grand, toujours plus vite … » demande de créer une autre relation avec notre clientèle. Une relation de confiance à construire petit à petit ou le client est bien plus qu’un simple « acheteur », ou le produit n’est pas jugé uniquement sur son « rapport qualité/prix ».

 

Et puis, et c’est là le point primordial pour notre part, la qualité de notre travail devra se mesurer également à l’impact positif que nous exerçons sur les milieux naturels.

 

Et le devenir de ces milieux naturels exceptionnels que nous ont légués nos ancêtres sont bien notre affaire à tous !

 

Il faut bien avouer que sans une  certaine forme de solidarité, un projet comme le nôtre ne serait tout simplement pas possible.

À quoi servira la collecte ?

Nous avons déjà fait beaucoup d’investissements en fonds propres et via un prêt bancaire.

 

Le matériel acquis a permis de débuter l’activité (achat du premier troupeau, du tracteur, du matériel d’élevage…) mais le tout représente un investissement assez important pour des rentrées qui ne sont pas immédiates. Une première bergerie a été construite par l’asbl Natagora et elle permet d’abriter la moitié de notre troupeau.

 

Actuellement, nous n’avons pas les sous pour terminer notre étable multifonctionnelle ainsi qu’une pièce de transformation et de vente de nos produits aux normes, c’est pourtant le point final indispensable au fonctionnement de notre projet.

 

Des installations bien conçues sont essentielles au succès d’une exploitation. Elles facilitent les opérations, réduisent les facteurs de stress (pour les animaux et pour les travailleurs), et augmentent ainsi sensiblement la qualité et le bien-être des élevages.

 

Chaque jour, quand nous apportons les soins à nos animaux, nous voulons observer des animaux sereins et heureux.

 

Nous avons donc fixé la barre de notre campagne à 8000 euros.

Il s’agit du montant minimum nécessaire pour finaliser l'étable :

 

Bardage et filets coupe-vent : 4000 euro

Aménagement d’un poulailler au sein de l'étable : 500 euro

Container pour le stockage sécurisé des outils : 1000 euro

Empierrement et accès vers le chemin agricole : 1500 euro

Aménagement d’une pièce de transformation : 1000 euro

 

Mais nous espérons pouvoir engranger plus afin de pouvoir développer les nouveaux produits à base de lait de brebis, ainsi que la laine et les peaux.

 

Moutons Lacaunes :  2000 euro

Matériel de traite et de fromagerie : 1500 euro

Développement de prototypes à base de laine et de peaux de moutons 2500 euro

 

Alors nous avons pensé à vous !

 

Vous qui pensez comme nous que l’agriculture classique a pris un mauvais chemin, qu’une autre agriculture alternative (et nécessairement bio) doit être soutenue. Que ces alternatives doivent bénéficier d’une certaine forme de solidarité pour simplement pouvoir continuer à exister.

Thumb_img_1171-1413909579
rosacanina

Francis Krauth et Muriel Vansimaeys. Mariés, 2 enfants (Lucas 18 ans et Anaé 7 ans), 6 border collie, 1 caniche, et beaucoup d’autres animaux… De formation artistique au départ (une peintre et un vidéaste !!), rien ne nous prédisposait à devenir bergers mais nous avons toujours été attirés par la nature, les animaux et l’agriculture. A la sortie... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Nous sommes heureux de constater que notre contribution a pu faire atteindre votre objecif minimum. Nous sommes également impatients de voir notre "filleul". Votre projet est tout simplement génial !! Marc et Greg
Thumb_default
Bureau d'architecture générale et d'intérieur sensibilisé au développement durable, mais également à une consommation saine au quotidien. Nous ne pouvons que vous encourager dans cette aventure!
Thumb_default
Magnifique projet ! beaucoup de bonheur dans cette belle entreprise !